Le FMI victime d'une cyber-attaque

Anonymous arrêté, anonymous qui devient menaçant, une une grosse cyber-attaque contre le FMI, décidément, les hackers sont virulents et au coeur de l’actualité! L’article qui suit est tiré du New York Times, donc à prendre au sérieux, maintenant, nous n’apprenons pas grand chose, ni l’origine possible de l’attaque, ni ce qui était réellement visé dans les ordinateurs du FMI, je n’espère qu’une seule chose personnellement, qu’ils n’ont pas raté leur coup s’il s’agit de « justicier du web »!

http://www.lepoint.fr/images/2011/06/02/anonymous-cyberattaque-fmi-325870-jpg_205259.JPG

WASHINGTON – Le Fonds monétaire international qui a encore du mal à trouver un nouveau leader après l’arrestation de son directeur général le mois dernier à New York, a été frappé récemment par ce que les experts décrivent comme une cyberattaque grande et sophistiquée dont l’étendue est encore inconnue.

Le FMI qui gère les crises financières à travers le monde et est le dépositaire de renseignements hautement confidentiels sur l’état financier de nombreux pays, a procédé à des déclarations à son personnel et son conseil d’administration sur l’attaque de mercredi. Mais il n’a pas fait une annonce publique.

Plusieurs hauts fonctionnaires ayant une connaissance de l’attaque ont dit que l’attaque était à la fois sophistiquée et sérieuse. « Cela a été une violation très importante », a déclaré un responsable, qui a dit qu’elle avait eu lieu au cours des derniers mois, avant même que Dominique Strauss-Kahn, l’homme politique français qui a dirigé le fonds, ait été arrêté suite à des accusations d’agression sexuelle sur une femme de chambre dans un hôtel de New York.

Interrogé sur les rapports de l’attaque informatique vendredi soir, un porte-parole du FMI, David Hawley, a refusé de fournir plus de détails ou de parler de la portée ni la nature de l’intrusion. « Nous enquêtons sur l’incident, et le fonds sera pleinement fonctionnelle, dit-il.

Parce que le fonds a été au centre des programmes de sauvetage économique pour le Portugal, la Grèce et l’Irlande – et possède des données sensibles sur les autres pays qui peuvent être à la limite de la crise. Il comprend également des communications avec les dirigeants nationaux qui négocient, souvent dans les coulisses, sur les modalités des opérations de sauvetage international. Ces accords sont, suivant les mots d’un fonctionnaire du FMI, de la « dynamite politique dans de nombreux pays. » On ne sait pas quelles sont les informations auxquelles les assaillants ont pu avoir accès.

L’inquiétude concernant l’attaque a été si important que la Banque mondiale, une agence internationale axée sur le développement économique, dont le siège se trouve en face du FMI au centre-ville de Washington, a couper le lien informatique qui permet aux deux institutions de partager des informations.

Un porte-parole de la Banque mondiale a déclaré que l’étape était due à un «excès de prudence» jusqu’à ce que la gravité et la nature des attaques informatiques sur le FMI soient analysées. Ce lien permet aux deux institutions de partager des données non publiques et de tenir des réunions, mais les utilisateurs du système précisent qu’il ne permet pas l’accès à des données financières confidentielles.

Suite et source: nytimes.com

  • CHIFFON ROUGE

    Enfin de l’action ! eux au moins réagissent ! Quand les peuples comprendront qu’il faut s’unir, le tout en un…, alors nous vaincrons et serons libres

  • coldroom

    Vaste plaisanterie.. « les » Anonymous n’est qu’un vaste réseau de fumistes.. A leur tête, deux ou trois personnes réellement douées, surtout pour la manipulation des masses. En gros, quiconque devient anoymous intègre volontairement leur botnet et permet aux têtes pensantes de faire ce qu’elles veulent de votre machine. Ça me fait penser un peu au projet SETI.. Votre machine intégrait un énorme cluster de calcule pour l’analyse des signaux. Ici c’est pareil, sauf qu’ils se servent de vos machines pour des attaques massives (très simple à mettre en œuvre..), pas forcément pour les raisons que l’on croit. Quoi qu’il en soit, le résultat final, après un DoS par exemple, c’est que c’est VOTRE ip qui va être recueillie après analyse après incident, c’est vous qui allez être inquiété par la police.. pas les vrais responsable de l’attaque.

    Dans ce groupe, du moins à leur tête, il y a deux types de personnes :
    – Ceux qui sont convaincus d’agir pour le bien, au nom d’une noble cause.. mais qui n’ont pas la jugeote ni les compétences nécessaires pour comprendre ce qu’il se passe réellement. En gros des leaders charismatiques, eux-même manipulés par la catégorie ci-dessous.
    – Ceux qui ont très rapidement compris qu’ils avaient sous la main une manne formidable (le nombre grandissant d’imbéciles se greffant au botnet), autrement dit : une puissance de feu conséquente pouvant être monnayée à des fins commerciales.

    Il faut bien comprendre qu’un réseau de bots (ou « zombies ») ne se monte pas comme ça. Monter un réseau 100.000 machines prend du temps, il faut ruser.. appâter la victime avec du contenu intéressant, s’arranger pour qu’elle finisse par exécuter le bout de code qui l’intégrera au botnet. Les Anonymous ont trouvé le truc : l’appât de la gloire.. C’est tellement in de participer à un truc underground, une attaque informatique massive en plus.. Ici les gens s’intègrent de leur plein gré dans le réseau de bot, mais ils ne savent pas réellement ce qui concrètement est fait de leur machine… ça peut effectivement aller d’un DoS vers un .gouv, à dissimuler une réelle attaque (en gros une se sert de quelques machines du botnet pour infiltrer un réseau cible, pour de l’espionnage industriel par exemple), ou encore faire du calcule distribué (comme le décryptage de password, qui est un sérieux business aujourd’hui), etc.. Ou tout simplement la revente de ce botnet.. Dans les canaux les plus obscures d’IRC, des deals se font, quelques mecs se font du fric en revendant leur botnet à des industriels peu scrupuleux.

    Bref..

    Tous ces guignols que vous voyez parader dans la rue avec leur masque n’ont rien de héros.. Ils trouvent juste ça fun de porter l’étiquette « hacker » (*je vais vomir*) sous prétexte qu’ils font parti des Anons. La réalité est que ce sont des clowns ne pipant rien à rien.. s’ils avaient un minimum de compétence, ils auraient vite compris qu’ils sont doucement manipulés, un peu comme l’étaient les étudiants/lycéens l’année dernière ou l’année d’avant, lors des manifs.

    • Opinion intéressante, c’est vrai que vu sous cet angle… Mais quitte à choisir ceux qui me manipulent, je suis personnellement plus tenté d’être manipulé par des hors la loi anonymes qui en veulent aux grandes institutions (suivant leurs propos) que des hors la loi hyper-médiatisés qui œuvrent au grand jour!

    • toto internet

      mouhaahahah et la guerre n’est elle une vaste fumisterie « coldroom ». Les américains veulent pacifier le monde avec des bombes nucléaires, laisse moi rire « coldroom » On guérit le mal par le mal ! et puis lorsque mon IP se retrouvera en tete de liste, ils (les autorités) se diront: ça ne peut pas être cet imbécile!
      Enfin 100.000 botnets, dans le monde d’abruti dans lequel ont vit, ça ne doit pas prendre beaucoup de temps.

      Cette merde doit cesser par tous les moyens.

      Personnellement, j’en ai plus que ras-le-bol de tous ces mensonges a tous les étages. la corruption est légion; la vérité ne pardonne pas; je n’oublierai jamais le mal qu’ils (nos pourritiques) nous on fait.

      Vive la décadence.