Fukushima le 8 /9 /10 /et 11juin..

Un regard sur la situation au Japon…….pas brillant!

 

– 10 juin 2011: Quel sera le destin des concentrés toxiques générés par le jouet d’AREVA? Soyons positifs et admettons que le système d’AREVA puisse décontaminer à 100 % une eau qui est tellement radioactive qu’il est douteux de pouvoir encore utiliser ce vocable. Admettons qu’AREVA puisse décontaminer plus de 100 000 tonnes d’eau, à ce jour, et une autre bordée de 100 000 tonnes d’ici la fin de l’année 2011 et d’autres bordées subséquentes de 100 000 tonnes et plus, tous les six mois, au fil des années. Que faire du concentré toxique généré par ce processus de « décontamination »? Selon TEPCO, ce concentré toxique contiendrait 100 millions de becquerels de substances radioactives par centimètre cube. TEPCO estime que ce seront 2000 mètres cubes de concentré toxique qui seront générés d’ici la fin de l’année 2011. Or, TEPCO ne dispose que d’une capacité de 1200 mètres cubes sur le site de Fukushima. De plus, AREVA a concédé qu’ils n’ont aucune expérience dans la gestion de concentrés toxiques issues d’eau radioactives et titrant plus de 1000 millisieverts/heure.

– 10 juin 2011: Le jouet d’AREVA est déjà cassé! Pas de chance pour AREVA et pour TEPCO, qui devaient commencer les travaux de décontamination de plus de 100 000 tonnes d’eau contaminée le 15 juin: le système ne fonctionne pas car TEPCO vient de découvrir 10 fuites dans des valves et autres tuyauteries.

– 10 juin 2011: Et voici le ciment radioactif! Le Ministère du Territoire et des Infrastructures vient de donner son accord pour que les centres de traitement des eaux usées continuent de recycler une partie des boues d’épuration dans les ciments à destination de tout le Japon. Ce sont normalement environ 40 % des boues d’épuration qui sont « recyclées » dans du ciment. Nous renvoyons les lecteurs aux différentes brèves qui ont été rédigées, depuis début mai, quant au niveau extrêmement radioactif des boues d’épuration dans la région de Fukushima et même dans la banlieue de Tokyo. L’expression « extrêmement radioactif » va bientôt s’avérer être un euphémisme pour tout le Japon.

– 10 juin 2011: Vidéo du lapin blanc né sans oreille près de Fukushima. Une nouvelle équipe a filmé le petit lapin blanc né le 7 mai dans la région de Fukushima.

– 10 juin 2011: 6400 tonnes d’eau radioactive dans le sous-sol du réacteur 3. Les employés de TEPCO ont bravé la très haute contamination radioactive du réacteur 3 (100 milliseverts/heure) pour explorer le sous-sol du ba^timent dans lequel ils ont confirmé la présence de 6400 tonnes d’eau hautement radioactive. (51 milliseverts/heure en surface du volume d’eau qui fait près de 6 mètres de profondeur).

– 10 juin 2011: Le gouvernement de Shizuoka demande à un grossiste en thé de ne pas publier les résultats des analyses de thé sur son site internet. C’est en fait un grossiste très connu dans la région de Tokyo (Minato-ku), Radish Boya, pour ses produits de qualité et ses produits bios qui a lancé l’alerte. La préfecture lui a demandé de ne pas publier les analyses d’un thé radioactif, sur son site internet, qui contenait 679 becquerels de césium radioactif par kilo de feuilles.

– 9 juin 2011: Extrême radioactivité dans la partie est de Tokyo. Suite à la pression d’une association de parents (Koto Association to Protect Children), le Gouvernement Japonais a enfin reconnu ses mensonges quant à la radioactivité de l’air ambiant aux alentours du centre de retraitement des boues d’épuration de Nanbu Ota-ku, Tokyo. Depuis combien de semaines l’incinérateur est-il en train de contaminer cette zone de Tokyo? Cette association de parents, aidée par un professeur de l’Université de Kobé, a sollicité les services de l’ONG Française, Association pour le Contrôle de la Radioactivité dans l’Ouest, et a mis en valeur des taux extrêmement élevés de radioactivité dans le terrain de sports et dans le parc pour enfants situés tous deux à moyenne proximité du centre de traitement incriminé: par exemple, le parc pour enfants est à 8 km de distance.

Le parc est encore plus contaminé que le terrain de sport avec un taux de césium 137 de 3050 becquerels/kilo de sol et un taux de césium 134 de 2850 becquerels/kilo de sol. Le taux de tellurium 129 y est de 580 becquerels/kilo de sol.

Le taux de césium radioactif au terrain de sports est de 230 000 becquerels par mètre carré ce qui est 6 fois plus que les limites établies pour interdire aux résidents d’emmener des affaires personnelles dans la zone de Fukushima. Rappelons que la zone d’évacuation volontaire de Tchernobyl était de 185,000 becquerels par mètre carré, pour le césium radioactif.

Tout cela ne relève-t-il pas d’une alerte maximale?

– 9 juin 2011: Thés extrêmement radioactifs dans le sud du Japon. Les résultats d’analyse des thés provenant de 9 régions ont été publiés aujourd’hui. L’un des échantillons, à Shizuoka Shinbun, contient 679 becquerels de césium radioactif par kilo de feuilles. Tous les autres échantillons sont en-dessous de la nouvelle limite provisoire établie par le Gouvernement, à savoir 500 becquerels de césium radioactif par kilo de feuilles, à savoir qu’ils se situent entre 146 et 385 becquerels de césium par kilo de feuilles. En réalité, le niveau de césium par kilo de feuilles devrait être 0 becquerel. Tout le reste n’est que verbiage.

– 9 juin 2011: En avril et en mai, du strontium a été détecté très loin de Fukushima 1. A 62 km de Fukushima, ce sont des concentrations de 250 becquerels/kg strontium-90 et 1500 becquerels/kg strontium-89 à Namie-machi et des concentrations de 120 becquerels/kg strontium-90 et 1100 becquerels/kg strontium-89 à In Iitate-mura, à 36 kilomètres de Fukushima 1.

– 8 juin 2011: Radioactivité à Tokyo: 2.7 microsieverts/heure dans l’air d’un centre de retraitement des boues d’épuration. C’est le même niveau de contamination radioactive de l’air qu’à Litate-mura dans la Préfecture de Fukushima, une zone qualifiée de « zone d’évacuation planifiée ». Le centre de retraitement des boues d’épuration se situe à Ota-ku, Tokyo. Ce serait l’unité de Nambu qui incinère les boues d’épuration émanant de deux centres de traitement des eaux usées. En mai, c’est dans cette usine que le Gouvernement avait trouvé 10 540 becquerels/kilogramme de césium radioactif par kilo de sol. Tokyo devrait être évacué, ce que nous affirmons depuis plus de deux mois.

– 8 juin 2011: Perte d’électricité à Fukushima. Le système d’approvisionnement d’électricité s’est interrompu pendant une partie de l’après-midi et TEPCO a annoncé qu’ils avaient stoppé les injections d’azote dans le réacteur 1 en raison de la montée de la pression (et pourtant l’enceinte de confinement est brisée). De plus, TEPCO a révélé avoir décidé de laisser une porte ouverte de communication entre le réacteur et le bâtiment des turbines, pour réduire l’humidité! Bravo, TEPCO, quelle bonne idée. Nous avons là une centrale nucléaire avec 39 fois plus de combustible que Tchernobyl répandu un peu partout sur le site et TEPCO va laisser une porte ouverte. La complexité de la technologie nucléaire n’est rien de moins que sidérante.

source KOKOPELLI

ALERTE (5.77 microsieverts/ h de radiation près de Tokyo)

http://www.dailymotion.com/video/xj600d

  • SuperBird

    il ne faut pas rêver , la population japonaise est livrée à son propre sort ,
    et pour le gouvernement japonais qu’importe la radioactivité pourvu qu’elle rapporte du fric !!!!!!
    C’est une Vraie Mafia qui est au pouvoir là bas !!!!!!
    il n’y a plus d’illusion depuis très longtemps .
    A souhaiter que tout celà se termine par un soulèvement du peuple , une vraie révolution contre ceux qui asservissent, musèlent et dominent ce peuple, peuple qui n’est pas aussi stupide que ses dirigeants le suppose ….

    • nucleargarden

      Bien d’accord, mais il est une chose tout aussi regrettable, c’est qu’aucune des grandes nations, si prompt à déclencher des guerres mondiales, n’ont pas levé le petit doigt pour venir en aide au peuple, nonobstant un gouvernement aussi stupide que ceux de ce monde pourri !!
      Un soulèvement général, bien d’accord, nous n’avons plus grand chose à perdre, les japonais en premier lieu !!

  • jerome

    Dites j’ai besoin d’éclaircicement…
    On parle toujours de milisievert/heure, de becquerels de cesium destrotium par kilo ou par m², de durée de vie des éléments, de dose admissible etc…
    J’ai cherché des infos mais on trouve tout et n’importe quoi (plutonium durée de vie 24000 ans ou plusieurs milliards d’années selon les sites plus ou moins sérieux…)

    Bref est il possible de faire un point sur tout ce genre données ?

    J’essaye d’ouvrir les yeux des gens autour de moi mais avec des données que je ne maitrise pas c’est pas évident.

    Merci.

    • Dr.um

      Petit coup de pouce (c’est dingue de ce dire que ces cours de merde de physique on servis a qqch) :
      Le tableau des isotope pas très lisible certes mais qui regroupe tout
      (Recherchez l’abréviation de l’élément ex : Uranium = U puis le numéro de l’isotope don on parle exemple U232)
      Et la couleur de la casse vas donné un ordre d’idée de la DEMIE vie
      (c’est a dire la temps qu’il faut pour que la moitié des élément ai disparut, exemple il y a 10 atome au départ qui on un demie vie de 1 jours, le premier jour il en reste 5, le 2eme jours 2.5, le 3eme 1.25 etc etc)
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Table_des_isotopes

      Pour plus d’info sur un élément en particulier voir la fiche wikipedia dessus.
      Le plutonium par exemple.
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Plutonium
      Plus particulièrement l’isotope 239 du plutonium.
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Plutonium_239

      Bonne lecture et gardez le moral !

    • nucleargarden

      Je vais répondre à ta question sans en connaître plus que toi dans cette technicité nucléaire, qu’est ce qu’on s’en tape que les retombées durent mille ans ou des milliards d’années et que ce soient telles ou telles substances, ce qu’il faut retenir, c’est que les retombées ne doivent pas exister, tolérance zéro, le reste ben, c’est de la littérature pour scientifiques en herbe, quelques soient les retombées, elles seront ultra négatives pour la planète, sa flore et sa faune, rien ne sert de se casser le crâne sur des termes techniques !!!

      • jerome

        Je suis tout à fait d’accord.

        Ces propos sont entendu et compris par les anti nucléaire pas par les autres.
        Convaincre un convaincu ça ne sert à rien.
        Autour de moi je n’ai que des gens qui font une confiance aveugle à tout ce qu’on peut leur dire pourvu que ça vienne d’assez haut… bref je suis a court d’arguments…

        Comment convaincre quelqu’un qui se contente d’écouter TF1 ???

    • Antoine

      Il faut retenir que l’on mesure en Sievert (Sv) l’émission de radioactivité pour quantifier un risque biologique relatif pour les êtres vivants.

      Elle est rapportée à une durée d’exposition par heure ou par année:
      – 1 Sv/h = 8760 Sv/an (24×365)
      – 1 Sv/an = 114µSv/h

      Ex: si vous restez 2 heures dans une zone à 6 mSv/h vous prenez une dose équivalente de 12 mSv soit l’équivalent de 40 radios des poumons…
      Rappel: 1 Sv= 1000 mSv = 1000000 µSv

      1 mSv (/an) correspond à un niveau d’irradiation normal (très variable, elle peut aller jusqu’à 5 mSv/an), par année je le répète. Lorsque l’on mesure 6 mSv/h cela correspond donc à 6 fois la dose annuelle absorbée en 1heure soit 8760 mSv/an, quelques milliers de fois la « dose normale » annuelle! A 100 mSv/an les risques de cancers explosent et à 5000 mSv c’est la mort assurée à brève échéance.

      Toutefois il faut relativiser car les niveaux mesurés dans l’air sont beaucoup plus faibles, mais une chose est certaine les taux de radioactivités mesurés devraient être à ZERO ou dans des seuils à peine mesurables sauf exceptions dans certaines régions très radioactives (présence de radon entre autre…), que ce soit dans l’air, les sols ou pire les aliments.

      Pour ce qui est des Becquerels je vous invite à lire cette page: http://fr.wikipedia.org/wiki/Becquerel, retenez surtout cette phrase: « On peut retenir que la radioactivité est négligeable en dessous de 1 Bq/g, de niveau « naturel » entre 1 et 1 000 Bq/g, et doit être surveillée au-dessus. » (attention avec les unités entre grammes et non en kilogrammes).

      Enfin utiliser le Gray n’a plus grand sens tant les risques sont certains et immédiat dès que l’on approche l’unité (Sv), au dessus de 1 Sv on parle en Gray (Gy), et là il n’y a plus qu’une possibilité => fuir (très) vite et (très) loin sinon c’est la mort assurée à très court terme!

  • Antoine

    Près de 6 mSv/h à Tokyo??? 50000 fois la limite d’exposition en France… La zone doit être évacuée d’urgence!
    Tokyo étant à plus de 200km de FUK et la situation étant loin d’être réglée on peut supposer qu’une grande partie du Japon n’est plus habitable à très court terme.

    After the Tidal Wave and Earthquake cards they played the Nuclear Disaster one. Japan is over, well done! Be ready for the next card, play time is over…

    • nucleargarden

      Exact et après le Japon, la planète entière, rien à faire et en plus, comme j’ai déjà fait remarquer, aucun pays ne bouge, je crois que tout simplement, il n’y a rien à faire, le vin est tiré, il faut le boire et advienne que pourra, bonne chance à tous !!

  • Une manif est en cours en ce moment même, vous pouvez participer à la cyber-manifestation en vous inscrivant sur le site, vous serez si vous le voulez comptabilisés comme manifestant contre le nucléaire:
    La manif se termine à 19 heures

    http://www.cyberacteurs.org/manif/participer.php

    Faites suivre le lien merci

  • Mémé

    Je me mets à la place des japonais. Tout laisser: sa maison, sa vie pour aller où? Pas évident… Des gens qui ont fui la région de tchernobyl y sont retournés car ils ne savaient que faire loin de chez eux.
    Les japonais peut-être aussi ne veulent pas voir la vérité en face, c’est un peuple fier et stoïque. tant qu’il n’y a pas encore d’hécatombe ou trop de lapins sans oreilles on peut continuer à vivre comme avant.
    Et je ne pense pas que la radioactivité rapporte du fric au gouvernement japonais, au contraire..

  • Mémé

    C’est sûr..mais mensonges ou pas, le résultat est le même : où aller ? Il y a quand même 130Millions de personnes à caser, à nourrir, à faire vivre…

  • Francoise

    Tokyo ce n’est pas 6mS/h, c’est 6microS/h – soit 50mS/An, ce qui est 50 fois la limite française pour la population ou 2.5 fois la limite française pour un travailleur dans le nucléaire.

    Franchement, ce n’est pas bon, mais ça n’est pas la cata.

    La cata elle vient de la nourriture, de l’eau etc. : Les tests effectués sur le thé local ont été…censurés par le gouvernement japonais; je suppose que c’est le cas sur pas mal d’autre denrées.

    A mon avis, d’ici 10 – 15 ans, l’esperence de vie de Japonais ne sera plus ls plus elevée de la planete…

  • Pic et Puce

    Les Japonais ne sont pas particulièrement fiers et stoïques…Ce sont des Japonais tout simplement…Il n’y a pas que le Japon qui pose problème ; il a tous les pays d’alentour….Que vont-ils dire à leurs populations ? J’aimerais savoir pourquoi une catastrophe si les matières fissibles rencontrent la nappe phréatique…merci

    • Dr.um

      C’est ce qui aurais pus arrive a Tchernobyl je crois le corium (la grosse mélasse radioactive en fusion) qui en rentrant en contacte avec un grosse quantité d’eau créerais une grosse explosion
      (Le pourquoi de l’explosion je ne sais pas bien, peut être la chaleur dilatant l’eau créant une très forte pression dans toute la cavité souterraine et donnant une grosse explosion qui répand cette merde de partout, ou alors peut être une réaction chimique je ne suis pas très pointu la dessus)

  • paia

    sauf pour repondre a francoise si 50x c’est pas la cata,sauf pour personne fragile,enfant,jeune ou vieux en 1er,,,,et ensuite par l’accumulation passive de la radioactivite ajouté par la contamination active bouffe,eau,,,,etc,,,P**** si c’est pas la cata,,,,pour moi ca fait + qui ressembler,,,

  • pouka73

    Et une grande partie du monde s’en fout………

  • pouka73

    Et une grande partie du monde s’en fout……… Ca aussi ca fait peur!!

  • Pic et Puce

    Je ne pense pas que le monde s’en fout. Ce sont nos élites qui sont incompétentes et qui refusent de communiquer honnêtement sur ce dossier. La menace de la radioactivité est une menace invisible, vite
    balayée par d’autres soucis et menaces de guerre. Vraiment, concernant le bien être de tous, nos
    élites sont d’une nullité incommensurable…

  • noonoo12

    Quelques explications sur l’histoire, la création et la signification réelle des unités utilisées de type sievert, en gros même les spécialistes admettent que c’est TRES compliqué et que ça ne mesure en réalité pas le risque biologique réel (sinon ça serait vraiment vraiment trop compliqué…) mais une norme de radioprotection qui exprime « un risque codifié de façon arbitraire ».

    http://www.laradioactivite.com/fr/site/pages/RadioPDF/discussion_sur_les_doses.pdf