Les nano-cellules solaires, une révolution dans l’énergie solaire

Les panneaux photovoltaïques, sont chers et leur élimination pose des problèmes, et si la solution était dans ces nano-cellules qui peuvent être intégrées à de la peinture?

  Les scientifiques ont inventé une cellule solaire en plastique appelée « cellule photovoltaïque organique en polymère » qui peut transformer l’énergie du soleil en énergie électrique, même par temps nuageux. Cette nouvelle cellule solaire est une minuscule particule, une nano-structure d’oxyde de titane qui imite la photosynthèse des plantes.

Cette cellule solaire en polymère a été crée grâce à la nanotechnologie et est capable d’exploiter les rayons invisibles du soleil, comme les rayons infrarouges. Cette révolution d’après les scientifiques pourrait permettre aux cellules solaires en plastique de devenir 5 fois plus efficaces que les cellules solaires actuelles.
Ces nano-cellules solaires peuvent être introduite dans de la peinture, il est alors possible de les vaporiser sur d’autres matériaux qui ont besoin d’électricité.

Cela permettrait d’alimenter un téléphone portable ou d’autres appareils sans fil. Une voiture fonctionnant à l’hydrogène peinte avec cette peinture solaire pourrait convertir assez d’énergie solaire en électricité pour recharger ses batteries en continue.Les chercheurs imaginent qu’il serait possible de disposer ces nano-cellules solaires dans le désert et ainsi générer suffisamment d’énergie pour alimenter la planète. Le soleil offre 10.000 fois plus d’énergie que nous consommons.
L’Infrarouge
Les cellules solaires en polymère ne sont pas nouvelles. Mais les matériaux existants n’exploitent que la lumière visible du soleil. Alors que la moitié de la puissance du soleil se trouve dans le spectre infrarouge. Cette nouvelle cellule photovoltaïque en polymère est la première matière plastique qui exploite la partie infrarouge. Avec cette avancée, cette nouvelle cellule solaire pourrait exploiter 30 % de l’énergie rayonnante du soleil, contre les 6 % actuelle avec les meilleures cellules photovoltaïques.
L’énergie sans fil
L’énorme avantage de la nano-cellule solaire est qu’elle peut être intégrée dans le revêtement de n’importe quel objet. Il est alors possible d’avoir de l’énergie sans fil. On pourrait porter un vêtement solaire qui au lieu de transformer l’énergie infrarouge en chaleur, la transformerait en électricité. Il serait possible de peindre les murs de nos maisons avec de la peinture solaire, contenant ces nano-cellules solaire, qui pourrait survenir à nos besoins domestiques en électricité.
Rentabilité
Finalement l’énergie solaire pourrait dans le futur pourvoir à tous nos besoins énergétiques, ce qui pourrait éviter d’utiliser d’autres source d’énergie comme le charbon qui produit des gaz à effet de serre.

Le Japon, l’un des plus grands marché de l’énergie solaire, compte que plus 50 % de l’approvisionnement en énergie résidentielle viendra de l’énergie solaire d’ici 2030.

Le plus grand obstacle auquel est confrontée l’énergie solaire est son rendement. Le coût d’un kilowattheure est actuellement entre 10 et 50 cents à l’achat chez EDF alors qu’il coûte entre 0,90 et 1,80 cent produit par les cellules solaires photovoltaïque actuelles.

Mais cela pourrait changer avec la nouvelle nano-cellule solaire, car elle est beaucoup plus facile à intégrer, capte tous les rayonnements solaires et son rendement à du potentiel d’amélioration.

Source énergies-solaires

4 commentaires

  • Krec

    Mais que vont faire les lobbies énergétiques ?

  • Voilà très exactement ce que je voulais dire dans un post précédent. Le PV en est à ses tout tout débuts. 6% de rendement pour une énorme consommation de terres rares et beaucoup de déchets induits par une faible vie, ce n’est pas une solution viable.

    Ce type d’invention, si elle se concrétise, et si elle prouve son innocuité (car n’oublions pas que le nanotech ont la fâcheuse manie de se barrer et de finir dans l’organisme…) est une bonne approche pour une énergie autonome. En effet, je pense que la solution énergétique passe par la production autonome d’énergie. L’option je produit du jus que j’injecte chez ERDF (et que tout les français payent du coup) est une approche centralisée qui commence furieusement à dater…

  • Dr.um

    présentée comme ça ça à l’air vraiment bien, reste à voir quel énergie il faut dépensé pour produire ces trucs.
    Quel est l’impacte environnemental de cette production ?
    Le titane n’est pas une substance rare donc tout le monde devrai pouvoir en profité si ça ce généralise.