Nouvelles de Fukushima. 3. Fin mai/juin 2011

Les dernières news de Fukushima de nos amis de kokopelli, pour cette fin mai/début juin, ça ne s’arrange pas du tout……..le commerce s’en ressent, mais le plus important c’est cette population toujours sur place……

1er juin 2011: En fait, combien de tonnes de combustibles usagé à Fukushima? Selon un parlementaire Japonais, ce serait 15 000 tonnes de combustible usagé qui dormiraient à Fukushima en attendant le prochain tremblement de terre. Cela fait beaucoup de plutonium tout cela! C’est sûrement une information à valider puisque nous en étions restés à un chiffre plus modeste de 2800 tonnes de combustible usagé: à savoir, précisément, 577 tonnes de combustible actif + 2800 tonnes de carburant usagé – c’est à dire, 8 fois plus de produit de fission et d’activation que l’ensemble des essais atmosphériques de fission depuis 1945 et 39 fois plus que Tchernobyl.

Est-il nécessaire de répéter: 39 fois plus dangereux que Tchernobyl.



– 1er juin 2011:
Rumeurs alimentaires. Une commission du Gouvernement Japonais vient de pondre un texte prévoyant de dédommager les agriculteurs de la zone de Fukushima qui pourraient pâtir de « rumeurs néfastes » concernant la contamination radioactive de la nourriture. La commission précise cependant qu’il est « rationnel », de la part des consommateurs, de prêter attention à « ces rumeurs néfastes ». Tout cela pourrait être bien mignon si ce n’est que le nord du Japon aurait déjà dû être évacué.

– 31 mai 2011: Explosion à Fukushima: la piscine de combustible du réacteur 4 s’est-elle effondrée? Selon les explications de TEPCO, ce serait (conditionnel) un réservoir d’essence qui aurait explosé près du réacteur 4 à 5h30 GMT, à savoir à 14h30 suite à une mauvaise manipulation d’un lourd engin de déblayage contrôlé à distance.

Question: Durant la journée de mardi, la visibilité sur Fukushima était quasiment de zéro en raison d’épais brouillard et de pluies intenses (de par le passage du typhon Sendai). Peut-on imaginer de lourds engins de déblayage téléguidés par GPS travaillant en plein brouillard pour déblayer des débris hautement radioactifs? Ne serait-ce pas plutôt la piscine de fuel usagé du réacteur 4 qui se serait effondrée. Il ne faut pas oublier que TEPCO et le Gouvernement Japonais mentent en permanence. Un récent sondage a mis en valeur au Japon que plus de 80 % des Japonais sont convaincus que le Gouvernement ment en relation avec le véritable danger de Fukushima.

– 31 mai 2011: Le carnet de route de TEPCO, un voeu pieu? Petit à petit, la vérité émerge et c’est une vérité hautement radioactive. TEPCO prépare le monde, progressivement, à accepter le fait que cette contamination radioactive de Fukushima ne sera jamais stoppée à la fin de l’année – ce qui n’est pas une nouvelle mais juste l’abandon d’un mensonge suranné – et qu’elle va même durer de longues années.


– 31 mai 2011
: Impossibilité de travailler dans le réacteur 2 en raison des conditions. Le taux d’humidité dans le réacteur est quasiment de 100 % et le niveau de césium radioactif est le double de celui du réacteur 1.

– 30 mai 2011:
L’eau dans le sous-sol du réacteur 1 contient 10 000 fois le taux normal d’iode et de césium radioactifs. TEPCO a publié les relevés de contamination de l’eau dans le sous-sol du réacteur 1: 30 000 becquerels d’iode 131 par centimètre cube; 2,5 millions de becquerels de césium 134 par centimètre cube et 2,9 millions de becquerels de césium 137 par centimètre cube.

– 30 mai 2011: Deux employés de TEPCO ont dépassé les 250 millisieverts de contamination radioactive. Le 23 mai, les analyses ont mis en valeur 7690 et 9760 becquerels d’iode 131, respectivement. Leur niveau de contamination extérieure était respectivement de 74 et de 89 millisieverts. Ces deux employés travaillent dans une salle de contrôle des réacteurs 3 et 4. On peut se demander ce qu’il en est des autres employés de TEPCO qui travaillent quotidiennement au milieu de débris hautement radioactifs ou dans les salles de réacteurs ou de turbines. Ces deux employés hautement contaminés ont stoppé de prendre des pilules d’iode après le 13 mars, sans doute en raison de stocks très limités à la disposition de TEPCO ou des Japonais en général. Il avait été rapporté le 16 mars que le Gouvernement Japonais n’avait que 230 000 doses disponibles.

– 30 mai 2011: Très forte contamination de la neige au-dessus de Fukushima. Des prélèvements effectués sur le versant est du Mount Minowa à 1338 metres d’altitude ont mis en valeur des concentrations de césium radioactif à hauteur de 2968 becquerels par kilogramme.

Source KOKOPELLI images CARTORADIATIONS

Carte nuages actualisée en temps réel
Sur le blog d’Hélios vous trouverez un article Se protéger des dangers des émissions radioactives grâce à l’alimentation n’hésitez pas à le consulter

  • shalk

    Ce n’est pas forcément écris en bon français, mais l’essentiel est là: il se passe des choses anormal à Fukushima, et nos médis n’en parlent absolument pas !
    par contre, roland-garros…

    Il faut garder un oeil attentif sur le japon, et continuer d’en parler autour de nous, que les gens sachent que le problème S’AGGRAVE au Japon !

  • Krec

    Merci enormement de nous tenir informer !

  • nicole

    Merci de vos informations ici notre cher Canada ainsi que nos medias n en parlent
    plus a croire que tout va da le meilleur des mondes epouvantable.

  • Aset

    Tant qu il n avoueront pas la Vérité au monde entier ils s enfonceront grave dans leurs ténébres … ils n on pas compris encore le message de la nature ?????

  • merci pour les infos,
    Aux JT plus rien, ah si DSK pfffffffff !

  • Nuc754

    En ce moment nucléaire veut dire mensonges car l’establishment nucléaire a une sérieuse côte à remonter car les gens, le commun des mortels a appris beaucoup par Fukushima et il ne sont plus dupes et cela ça dérange un peu ceux qui étaient habitué de mentir ou de toujours minimiser les incidents des centrales. Donc il faut mentir d’avantage au niveau des présentes contaminations. Plus il y en a plus on doit mentir.