Une nouvelle super pilule pour effacer les mauvais souvenirs

Vous vous souvenez peut être de cet article sur le fait que le deuil pouvait être considéré comme étant un trouble mental? Voici la solution, un nouveau médicament qui vous guérira et effacera les mauvais souvenirs! Malheureusement nous ne sommes pas dans un film de science-fiction, les émotions humaines vont bientôt être manipulés à grands coups de remèdes pharmaceutiques, demain, tous joyeux donc! Je n’ose imaginer le résultat: « J’ai perdu mon père, ma mère,  l’accident à été terrible, ils ont été décapités, mais je m’en fout, j’ai mes pilules pour oublier! ».

Des chercheurs de l’université de Montréal disent que la métyrapone réduit la capacité du cerveau à ré-enregistrer les émotions négatives associées à des souvenirs douloureux. En d’autres termes, les mauvais souvenirs sont dans l’impossibilité de revenir ou seront oubliés.

L’étude de l’équipe ont été » confrontés au défi de la théorie comme quoi les souvenirs ne peuvent pas être modifiés une fois qu’ils sont stockés dans le cerveau.

Le « métyrapone est un médicament qui diminue de manière significative les niveaux de cortisol, une hormone de stress qui est impliquée dans le rappel de mémoire», a expliqué l’auteure principale Marie-France Marin, étudiante au doctorat.

La manipulation du cortisol peut diminuer le temps de formation de nouveaux souvenirs et donc les émotions négatives qui peuvent leur être associées, selon les chercheurs.

« Les résultats montrent que lorsque l’on diminue les niveaux d’hormones du stress au moment du rappel d’un événement négatif, on peut porter atteinte à la mémoire de cet événement négatif avec un effet de longue durée», a déclaré Sonia Lupien, Ph.D., qui a dirigé le de recherche.

sic…Les offres de la recherche est un espoir pour les personnes souffrant de syndromes tels que trouble du stress post-traumatique.

«Nos résultats peuvent aider les gens à surmonter des événements traumatiques en leur offrant la possibilité de ‘figer’ la partie émotionnelle de leurs souvenirs au cours de thérapie», Dit Marin. Un obstacle majeur, cependant, est le fait que métyrapone n’est plus fabriqué industriellement.

Malgré les quelques incertitudes quand au médicament, la preuve du concept peut stimuler de futures études cliniques.

«D’autres médicaments diminuent aussi les niveaux de cortisol, et d’autres études avec ces composés nous permettront d’acquérir une meilleure compréhension des mécanismes cérébraux impliqués dans la modulation de souvenirs négatifs. »

Source: myweathertech.com

10 commentaires

  • Dr.um

    Dires qu’il y a déja bon nombre de personnes que je croise qui me semble avoir un fort air de famille avec des zombie alors avec ca….

    Vous avez votez sarko et il a fait que de la merde pas grave prenez une petite pilule verte la voila ça vas mieux hein, ho regarder mr.sarkozy ce représente cette année bon il à été bien la première foi vous allez bien revoté pour lui ??

  • noonoo12

    Ce reportage explique très clairement le mécanisme en cause et les alternatives à ce médicament :
    http://videos.arte.tv/fr/videos/en_finir_avec_la_peur-3923782.html

  • hipopo

    Je ne sais pas si l’annonce est « vrai » mais une chose est sure, ce qui fait de nous ce que nous sommes aujourd’hui, on le doit à notre vécu les bons moments comme les mauvais, ca nous change, parfois ca nous grandi , ca peut modifier notre vision du monde. Dans n’importe quel cas, mes mauvais moment à moi sont riches d’enseignement et je ne les échangerais pour rien au monde.

  • En effet le nombre de zombies pourrait augmenter d’une part, et d’autre part, si on efface rapidement les mauvais souvenirs des gens , ils ne pourront pas les raconter dans un témoignage par exemple.
    Merci beaucoup Voltigeur et Benji pour vos excellents articles que je lis maintenant depuis plusieurs semaines et que je transmet parfois sur notre blog .

  • Lecteur

    Pour moi ça revient au même que de prendre un vélo et se lancer à toute vitesse contre un mur, pour « oublier »…

  • melany

    Il faut être devenus fous pour tenter de supprimer la peur. C’est un garde-fou, une émotion nécessaire. Un médicament annulant cette émotion, c’est devenir un robot… Ce n’est pas prendre le problème dans le bon sens.. Cette femme allemande qui parle de la douleur de son père qui lui remonte sans cesse à la tête… elle le dit bien, le deuil, c’est fait, seuls les images liées à la douleur reviennent… E maintenant, il faut lui enlever à elle ces souvenirs ? Ou faudrait-il peut être se pencher sur les vraies causes; qui elles peuvent être évitées ?… Maintenir la vie à tout prix, dans des conditions ignobles, faites de souffrances tant pour le patient que pour sa famille !!! Notre système à créé de toutes pièce son traumatisme et en paralèlle, on cherche à inhiber les sentiments qui en ont découlés ? C’est aberrant ! Là ne sera jamais la solution…. au contraire ! D’avoir maintenu son père dans un tel état, là est le problème…Les guerres, là est le problème pour chaque individu qui y participe… Enlever les souvenirs ? Oh que non… il ne le faut en aucun cas. Si nous n’avons plus peur, tout sera permis et le soldat qui a vu ses camarades se faire déchiquetter dans une guerre de pouvoirs et économique en n’ayant plus leurs souvenirs pourront être ré-envoyés en guerre sans aucun problème. Cette manipulation est dangereuse…

  • thierry thurmel

    SOMA, Brave New World, Les individus de toutes les castes se satisfont de leur statut par le double usage du conditionnement hypnopédique et du Soma.

  • noonoo12

    Le but n’est pas de supprimer le souvenir mais de lui enlever son côté obsessionnel et chargé de peur à l’état pure.

    Pour ceux qui on vécu un choc post-traumatique et qui ne peuvent plus réfléchir à rien d’autre à cause d’un souvenir ou d’une sensation qui tourne en boucle c’est une libération… cette impression de devenir fou et cette sensation de peur permanente est une des pire douleur qu’on puisse connaitre.

    ça n’a rien à voir avec un mauvais souvenir ou une période de deuil normal.

    • Yuca965

      @Noonoo12 : c’est une bonne chose que vous ne voyez pas que le mauvais côté de cette pilule, je n’y avais pas penser avant votre commentaire j’avoue.

      Mais il reste fort probable que son utilisation va être détourné ou exagéré

      • noonoo12

        Pour le détournement et l’exagération c’est hélas déjà fait dans l’armée apparemment, sous forme d’essais thérapeutique sur les soldats blessés.

        A partir du moment où c’est généralisé et non plus individualisé ça n’a plus de sens (à part rapporter de l’argent à une grosse boîte).

        De toute façon l’EMDR marche aussi très bien et c’est sans danger.