Guéant et Mariani ciblent les enfants d'immigrés : honteux !

Nous avons compris leur but, diviser pour continuer à profiter des plus que confortables émoluments qui leurs sont versés par l’Etat et l’ l’Etat c’est NOUS, débiter des propos racistes, et stigmatiser un peu plus des populations qui n’ont aucune perspective d’avenir dans un pays qui n’est bon qu’à dépenser, à tondre les moutons que nous sommes, qui restreint tout les jours les droits les plus élémentaires.Ils n’ont ni l’art ni la manière avec leur tête de premier de la classe……des nantis s’entend!! Si la France à besoin d’être « Karchérisée » ce sont les citoyens qui risquent de régler la pression au maximum, un bon nettoyage ne lui fera pas de mal à notre France. Ca m’énerve de les voir pinailler sur de faux problèmes, alors que nous attendons de vraies solutions. Les échecs sont dû en grande parti aux manques de moyens, en fermant des classes, en surchargeant celles qui restent et en supprimant des fonctionnaires de l’éducation nationale.

Après le ministre de l’Intérieur qui pense que « les deux tiers des échecs scolaires, c’est l’échec d’enfants d’immigrés », le secrétaire d’Etat aux Transports en a lâché une belle à son tour…

Thierry Mariani, le 7 décembre 2009, à Marseille. | MAXPPP

Tiens, on se paye encore des immigrés à ce que je vois, et des enfants qui plus est !

Est-ce le diner avec Marine Le Pen à Paris (révélé par Le Canard Enchainé et démenti par l’intéressé) qui décomplexe Mariani, au point de s’en prendre à des enfants ?


Après le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, qui a affirmé le 22 mai dernier que « les deux tiers des échecs scolaires, c’est l’échec d’enfants d’immigrés », le secrétaire d’Etat aux Transports Thierry Mariani a également ciblé les enfants d’immigrés.

Invité du Talk Orange-Le Figaro vendredi, Thierry Mariani a estimé que « Claude Guéant rappelait une évidence, sincèrement qui peut croire que l’intégration marche bien aujourd’hui ? ». Avant de lancer : « On voit très bien quand même qu’une bonne partie des jeunes qui ont des problèmes sont des jeunes issus de l’immigration. Il ne s’agit pas de les stigmatiser, moi j’ai envie qu’ils réussissent. »

Quelle lâcheté, tout comme pour Guéant, décidément pas à son premier coup ! Et dire que les décomplexés de l’UMP remettent ça en juin avec une « convention » sur l’immigration…

Et si on inversait les rôles, en fustigeant la baronnie et la bourgeoisie qui fixe les règles aux pauvres et exploitent la misère humaine tout en concentrant tous les privilèges pour les mêmes ?

Claude Guéant, ministre de l'intérieur, à Paris, le 7 avril 2011 (MAXPPP).

 

On a parqué où les immigrés ? Dans les banlieues, et avant, les tours n’existaient pas ! C’était des bidonvilles, qu’on retrouve dans certains endroits. On a fait venir de la main d’oeuvre après la guerre pour reconstruire la France, des gens à qui on a toujours fait comprendre que quoiqu’ils fassent, ils ne seront jamais des Français à part entière. Ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd !

Quand des jeunes se démènent dans leurs études, obtiennent le BAC ( +5 pour certains ) et poursuivent de grandes études, et qui malgré cela n’obtiennent rien à cause de leur lieu d’habitation, de leur nom ou de leur couleur de peau ( n’en déplaise aux Zemmouriens, c’est la réalité), ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd non plus ! A quoi bon, pour un ado qui récupère des profs pas motivés ou peu expérimentés, voire les deux, désespérés, bosser quand il connaît d’avance l’issue ?

C’est vrai, ce n’est pas comme à Avignon ou dans le XVIème arrondissement Parisien, où on place les enfants dans des écoles privées huppées, où papa-maman financent des vacances en Italie, en Espagne ou ailleurs quand ce n’est pas le permis ou la voiture, certains atterissent directement à la préfecture ou dans un cabinet linistériel en sortant de l’école, ce qui ne fait pas d’eux des gens respectables et on se dit que lorsque l’on voit l’état de la France, certains sont disqualifiés pour donner des leçons surtout qu’ils sont les héritiers des responsables de la politique de l’échec et de l’exclusion qu’ils ont eux mêmes provoqués.

Mais qui fustige-t-on ? Des enfants !!! Des enfants d’immigrés ! Je me retiens, mais je me dis, que, quand même, nous sommes entourés d’une belle bande de lâches ! Pas foutus d’assumer leurs erreurs, ils se confortent, en vue de l’élection approchant, de tenir un discours de haine (on ne les compte plus ) afin de diviser encore et de monter un climat d’hostilité entre les Français. On peut légitimement penser que les tenants de la pensée Zemourro-Buissonniste sont encore à côté de la plaque et ne comprennent rien à rien.

A chaque fois qu’ils jouent à ce petit jeu sordide, ça profite à Marine Le Pen, car l’électeur FN préfère l’original à la copie
. Il faut l’expliquer en Chinois pour qu’ils intègrent ça définitivement dans leur esprit, ou en Coréen ? A moins qu’effectivement, ils sont décomplexés comme ils le disent, et sans vouloir citer l’ami du Président, après le lâcher de ce que vous savez, nous avons droit à un lâcher de beaufs racistes depuis 2010 !!!

Que la droite républicaine décide enfin de faire un putsch au sein de l’UMPet d’exiger à Nicolas Sarkozy de stopper cette folie néfaste pour le pays et cette folie collective qui coûtera cher, excessivement cher à la France qui mettra un bon bout de temps à s’en relever !

3 commentaires

  • CRISEDBERG

    LE PROBLEME C’EST QUE LES EMPLOIS LES PLUS DURS SONT AU NOIR. ET A QUI CELA PROFITE?
    ON NE RISQUE PAS DE LES VOIRE CHEZ MOI!