15 ans de rétention pour avoir voyagé entre les USA et l'Europe!

La peine est tombée, 15 ans de rétention juste par ce que vous avez voyagé entre les États-Unis et l’Europe! Mais rassurez-vous, ce n’est pas vous qui allez être gardé durant cette période mais vos données personnelles. Un accord entre Washington et Bruxelles permet donc aux USA de garder vos données personnelles pour une durée de 15 ans dont les détails de carte de crédit, les numéros de téléphone et l’adresses de domicile, les USA pouvant ensuite à loisir éplucher ces informations, dès fois que vous soyez de gros terroristes…
 Au passage, merci à l’union européenne pour jouer le jeu des fous et de big brother!

Air travel passengers

Les données personnelles de millions de passagers qui voyagent entre les États-Unis et l’Europe, y compris les détails de carte de crédit, numéros de téléphone et adresses de domicile, peuvent être conservés par le département américain de la sécurité intérieure pendant 15 ans, selon un projet d’accord entre Washington et Bruxelles suivant une fuite auprès du journal le Guardian.

La «diffusion restreinte» de ce projet qui a émergé des négociations entre les États-Unis et l’UE, ouvre la voie pour stocker les données des passagers des compagnies aériennes afin d’être analysés par des États-Unis de manière automatisée, l’exploitation de ces données sera assurée par des programmes de profilage pour lutter contre le terrorisme, la lutte contre la criminalité et l’immigration clandestine. Les Américains veulent imposer aux compagnies aériennes de fournir des listes de passagers le plus rapidement possible et complètes, 96 heures avant le décollage.

L’accord reconnaît qu’il y aura des occasions où les gens pourrons être retardés ou empêchés de voler parce qu’ils seront mal identifiées et donc considérés comme une menace, et leur donnera le droit de déposer une requête en révision judiciaire devant la Cour fédérale des États-Unis. Il décrit également les procédures en cas de pertes de données prévue ou toute autre divulgation non autorisée. Le texte comporte des dispositions en vertu desquelles « des données personnelles sensibles» – comme l’origine ethnique, les opinions politiques, et les détails de la santé ou la vie sexuelle – peuvent être utilisés dans des circonstances exceptionnelles si la vie d’un individu pouvait être mise en péril.

La période de rétention de 15 ans est susceptible de se révéler très controversée car elle est trois fois plus grande que les cinq années prévus dans les PNR de l’UE (Passenger Name Record), en provenance et au sein de l’Europe. Une période de cinq ans et demi vient d’être négocié dans un accord similaire avec l’Australie. L’Allemagne et la France ont sont préoccupés par cet accord et doutent de la nécessité de la mesure.

Grande-Bretagne a déjà annoncé son intention d’opter pour le régime PNR européen, dans lequel le ministre de l’Intérieur, Theresa May, a joué un rôle clé, et devrait se joindre à l’accord des États-Unis cet été.

Le ministre de l’Intérieur Damian Green a déclaré: «Le pouvoir de PNR réside dans le fait qu’en utilisant un système automatisé pour interroger intelligemment, nous sommes en mesure de passer au crible les données rapidement et de manière qu’il révèle des tendances et établit des liens qui autrement ne n’auraient pas été mis en évidence.  »

Le texte du projet d’accord ne mentionne pas explicitement le profilage mais parle de «traitement et l’analyse des données PNR ».

Le Sénat américain a adopté une résolution la semaine dernière en disant qu’il « ne pouvait tout simplement pas accepter » un relâchement par les ministres européens sur le partage de données, le décrivant comme «une partie importante de nos moyens de défense à plusieurs niveaux contre le terrorisme ». Les sénateurs ont déclaré qu’il s’agissait d’un outil important pour les agences de sécurité « d’identification des menaces éventuelles avant leur arrivée dans notre pays ».

Mais le Parlement européen, qui devra l’approuver, a demandé une preuve qu’un tel accord PNR est nécessaire, et a dit qu’il ne devrait en aucun cas être utilisé pour l’extraction de données ou de profilage.

Un accord provisoire sur le partage des données des passagers aériens entre l’UE et les États-Unis est en vigueur depuis 2007, mais a fait l’objet d’un intense débat au sujet des libertés civiles à travers l’Europe. Ce projet d’accord semble donner aux Américains tout ce qu’ils ont demandé.

Suite et source en anglais sur guardian.co.uk

6 commentaires

  • Passetec Passetec

    Seule attitude valabe: ne plus prendre l’avion, d’une maniére générale, pas que pour les US.
    Dans le seul but d’être respecté dans notre être.
    Voilà plusieurs années que je refuse de prendre l’avion.
    Si une grande majorité de gens faisait cela, ça changerait vite, très vite, très très vite.
    Et il suffit de ne rien faire, pas même une manif pacifique.
    Seulement rester tranquillement dans SA plénitude, là où l’on est.
    Mais voilà le grand vide intérieur fait que les gens cavalent tout azimuts en espérant le remplir … pffffffffffffffttttttttttttttt

  • Donc tout est dit, il faut sécurisé en portant atteintes une nouvelles fois aux libertés individuelles en légalisant HADOPI 2.0 et si ces lois passent, la surveillance qui se fait déjà sur le net devient légale.
    Discours sur le droit et la morale:
    http://www.youtube.com/watch?v=Wjb7HWRlsD0
    Voilà, c’est dit notre autocrate premier se couche sur la ligne atlantiste. Mais tout d’abord, il faut disposer de l’opinion publique par la peur. Bouhhh!!! de méchants escrocs sévissent sur le net, ils en veulent à votre argent et l’on ne peut rien faire contre eux parce qu’ils agissent depuis le continent africain. Bouhhh!!! ils ne sont pas comme nous et ils sont très malins, ils arnaquent à longueur de journée arnaques sentimentales, Bouhhh!!! les méchants brouteurs exhibent leur trophées sur internet:
    http://www.youtube.com/watch?v=xwjrtfOQJpk&feature=player_embedded#at=148
    Voilà le discours qui va dominer les consciences dans les médias afin de faire passer la pillule: http://www.youtube.com/watch?v=Wjb7HWRlsD0
    Il faut , il faut , il faut… c’est comme une chanson en boucle sur la radio, au début l’on trouve cela mièvre et à force l’air fait la chanson et on se retrouve dans sa salle de bain en train de la chanter. La manipulation des masses se fait à coup de discours dans le même principe de la réclame, Les Etats-Unis ont dit donc il faut appliquer. Voilà 15 ans on vous dit, c’est 15 ans hein!
    Heureusement la technologie développe déjà des réseaux pour lutter contre ce genre d’abus pour en savoir plus le « Tor Project » cliquez sur le lien suivant:
    https://www.torproject.org/index.html.fr

  • melany

    Ouais, je me demande si ceux qui pratiquent déjà ces analyses de trafic ne se penchent pas en tout premier justement sur des systèmes comme Tor ? !!! Logique, parce qu’il y a ceux qui ne veulent pas être fliqué pour des raisons d’éthique et d’autres pour des raisons plus sournoises… à leur place en tout cas, je chercherais chez Tor si j’avais la tâche de trouver des réseaux terroristes ! Je crois que c’est utopique de tenter de se soustraire à ces analyses …

  • Sarkosy plaide le droit et la morale sur internet:
    http://www.2424actu.fr/actualite-politique/a-deauville-les-stars-du-web-demandent-au-g8-un-libre-acces-a-internet-2611337+2601140/#read-2601140
    Et tout un ensemble de viédos abordant le sujet des libertés individuelles, du respect de la vie privée et de la surveillance des Etats… à la même adresse.
    De toutes façons, nous allons vers de nouvelles Lois sécuritaires à l’image de ce qu se fait depuis dix ans en France. A quand HADOPI 2.0, dans six mois le temps de prendre la tête à tout le monde sur de faux prétextes, car l’idée première est bien de cloisonner la liberté de penser et d’échanger des idées. Internet n’a pas été créer à l’orignie pour les particuliers et cette technologie notamment par la multiplication des blogs, des forums… la simplification des outils d’internet comme wordpress par exemple… Tout cela dérange l’ordre social et peu taboutir à une révolution mondiale… Plus personnes n’est dupes du système financier… Avant internet, un discours alternatif ayant l’ambition de changer le monde paraissait farfelu parce que isolé maintent il est possible de rassembler des foules comme une versio amusante dans le principe des apéros géants que la puissance publique a formellement interdit car elle imagine le pouvoir d’une subversion prête à renverser nos élites. Demain, si des milliers de gens décident pour tel ou tel raisons de se rencarder sur Neuilly-sur-Seine. V’la les gueux au mileu de ceux qui ne veulent pas être assujettis à l’ISF qui ne veulent pas de HLM comme la loi l’impose… C’est sûr cela ferait tâche. les gouvernants ne maîtrisent pas l’évolution de cette technologie et veulent contrôler l’émancipation qui pourrait en découler. Alors attendons-nous au pire et encore une fois à des discours milleux et biaisés qui ne sont là que pour contrôler la pensée. Nous entrons dans l’air de big brother. lalutte commence entre le spirituele et le matériel, on n’y est!!!

  • candide

    C’est une immigration choisie. En chopant DSK, c’est une manne financière qui est en rétention aux U.S.