Le Mexique reçoit une plate-forme pétrolière pour forer en eaux profondes

Barak Obama avait dit  «aucun nouveau forage n’a été autorisé et aucun ne le sera tant que nous n’aurons pas déterminé ce qui s’est passé et s’il s’agit d’un événement exceptionnel ou que l’on aurait pu empêcher». ………….

Une plateforme de forage de Chevron dans le golfe du Mexique, à une centaine de kilomètres au large de New Orleans

MEXICO – Le pétrolier publique mexicain, Pemex, a annoncé lundi avoir réceptionné une plate-forme sud-coréenne qui lui permettra de sonder à plus de 3.000 mètre de profondeur dans le Golfe du Mexique, théâtre l’an dernier d’une des plus grandes marées noires de l’histoire.

La plate-forme est arrivée samedi au port mexicain de Tuxpan (est) et sera opérationnelle à partir de juin, dans le cadre d’un contrat de location de 5 ans, sans option de vente.

La plateforme, qui mesure 110 mètres sur 78, pour une hauteur de 138 mètres, pourra héberger 160 travailleurs et permet de rechercher du pétrole brut jusqu’à 5.000 mètres de profondeur.

L’an dernier, un accident sur une plate-forme de la British Petroleum, qui opérait dans les eaux américaines du Golfe du Mexique à 1.500 mètres de profondeur, avait entraîné la mort de 11 personnes et provoqué l’écoulement de 4.9 millions de barils de pétrole brut dans la mer.

Après cette plus grande marée noire de l’histoire des Etats-Unis, des organisations écologistes avaient réclamé la suspension de l’exploitation pétrolière en eaux profondes dans le Golfe jusqu’à ce que soit présentées des garanties de sécurité pour l’environnement marin.


Pemex a indiqué que des experts étrangers allaient assister les techniciens mexicains sur cette plateforme baptisée Bicentenario, en référence au bicentenaire de l’indépendance mexicaine célébré l’an dernier.

Près de 40% des revenus fiscaux de l’Etat mexicain proviennent du pétrole.

Le Mexique est le premier producteur de brut d’Amérique latine (2,5 millions de barils par jour), selon les organisations internationales, légèrement devant le Brésil et le Venezuela, mais il est confronté à un déclin de la production de son principal gisement, Cantarell, également situé dans le Golfe du Mexique.

(©AFP / 24 mai 2011 )

Source Romandie.com
Source de l’image interet-general.info

Un commentaire