«On vit moins bien depuis qu’on nous impose les jobs à 1 euro»

Utiliser l’exemple allemand pour bien faire comprendre le danger de la nouvelle proposition en France, faire travailler ceux qui touchent le RSA, le tout sans le dire franchement et ouvertement: c’est une arnaque de plus!!! Non seulement vous pourrez y voir une stigmatisation de ceux qui sont sans ressources ou sans emplois comme cela a déjà été fait par le gouvernement actuel, mais cela va permettre au même gouvernement d’atteindre l’objectif de réduction de 80% du nombre de fonctionnaires en France. Pourquoi embaucher des femmes de ménages pour l’hôpital du coin? On fait venir des personnes touchant le RSA, ça coute moins cher! Pourquoi payer pour un jardinier? On pioche dans la réserve de « fainéants officiels »! L’esclavage 2.0, l’exploitation humaine à la sauce 21ème siècle, voilà vers quoi nous allons!
http://www.ecksermonator.com/wp-content/uploads/2011/03/Chained_hands.jpg

En Allemagne, on fait déjà travailler les bénéficiaires de minima sociaux comme le propose, en France, Laurent Wauquiez. Des petits contrats payés un euro de l’heure. Mais six ans après leur création, ils n’ont toujours pas convaincu.

Ella vit en Allemagne depuis vingt ans. En République fédérale, cette joviale comptable polonaise de 48 ans n’a jamais trouvé de travail à la hauteur de sa qualification. Pour faire vivre sa famille, Ella fait donc des ménages au noir. Mais ce qu’elle redoute le plus, ce sont les appels de sa «conseillère de réinsertion».

«Lorsqu’elle m’appelle, c’est pour me proposer de trier des papiers à la paroisse d’à côté, ou de répondre au téléphone dans une maison de retraite. Six heures par jour, trente heures par semaine, payées 1 euro de l’heure! Je ne peux pas refuser, sous peine de voir diminuer le montant de mes indemnités…», détaille Ella.

Impossible de refuser ces «propositions» venant de l’Etat. Pourtant, à chaque fois, Ella risque de perdre tous ses clients si elle ne peut plus aller faire ses ménages.

Le mari d’Ella étant ouvrier au chômage, la famille vit donc de l’aide sociale. Avec leurs deux fils, ils perçoivent chaque mois 364 euros par adulte, et autour de 200 euros par enfant, selon leur âge. Le loyer et le chauffage sont pris en charge par l’Etat. «Rien que l’aide sociale ne permet pas de vivre dignement, soupire Ella. Nous, on vit moins bien depuis qu’on nous impose les jobs à 1 euro…»

Une réforme contestée outre-Rhin

Le rêve de Laurent Wauquiez – que les bénéficiaires du RSA effectuent cinq heures de service social par semaine – existe donc outre-Rhin depuis janvier 2005. Et ce n’est pas la droite qui avait accouché d’une des lois les plus contestées de l’histoire sociale allemande mais bien les Verts et les sociaux-démocrates au pouvoir sous Gerhard Schröder.

Cette refonte de l’aide sociale et de l’indemnité versée aux chômeurs de longue durée – plus connue sous le nom de Hartz IV – est le dernier volet de la réforme du marché du travail, initiée en 2002 par l’ancien chancelier.

Officiellement, les «jobs à 1 euro» doivent faciliter la réinsertion des chômeurs de longue durée. Il s’agit de contrats à durée déterminée avec des organismes sociaux, indemnisés en réalité de 1 à 2,50 euros de l’heure selon l’employeur. Dans les faits, rares sont ceux qui ont trouvé un emploi durable par le biais de ces jobs subventionnés.

En moyenne, 280.000 personnes exerçaient un «job à 1 euro» en 2009 (derniers chiffres disponibles), soit un coût total de 1 milliard d’euros pour l’Etat. Economies obligent, le nombre d’emplois subventionnés devrait diminuer d’un tiers cette année.

Pas un salaire mais une «compensation»

Pour Ella, cette politique de jobs subventionnée est, en plus, inégale: «Mon mari, qui a plus de 55 ans et qui parle mal allemand, on le laisse tranquille. Lui, il n’a jamais eu de job à 1 euro. Mais pour moi, qui suis plus jeune et qui parle bien allemand, c’est différent. Deux fois au cours des deux dernières années, ça m’est tombé dessus, à chaque fois pour trois mois», se plaint Ella.

«Parler de jobs à 1 euro n’est pas correct, insiste-t-on au ministère allemand du Travail. La somme versée n’est pas un salaire, mais une compensation pour dépenses supplémentaires, par exemple pour payer la carte de transport afin de se rendre sur le lieu de l’emploi. Le salaire, c’est l’indemnité perçue par les bénéficiaires de l’aide sociale.»

Source: liberation.fr

  • – « TRAVAILLEZ PLUS, POUR GAGNER PLUS » !
    Ce jeune (vingtaine) a un MASTER MARKETING (BAC+5) et n’a encore jamais travaillé, et ne trouve rien !
    Sa mère l’héberge… combien sont dans le même cas.
    Sa mère ne veut pas qu’il postule pour entrer dans l’
    5 MILLIONS de chômeurs officiels…

  • …Sa mère ne veut pas qu’il postule pour entrer dans l’ARMEE.
    57e Mort Français en AFGHANISTAN – un jeune, Caporal je crois, de 24 ans – (suite à explosion…).

  • melany

    Hé bien, regardez en Suisse, ce système est nommé : Programme d’occupations ! Tout comme en Allemagne, si vous n’acceptez pas, d’aller trier des vêtements de 2ème mains, alors que vous êtes infographiste par exemple; vous êtes sanctionné sur votre Revenu minimum d’insertion ! La différence, c’est qu’en Suisse, vous ne gagnez même pas un euro de plus ! Vous ne gagnez rien de chez rien ! Et tout ce que vous pourriez gagner en faisant du ménage, vous est déduit de votre revenu minimum ! Ce qui veut dire que si par des ménages vous parvenez à obtenir l’équivalent de votre revenu minimum d’insertion, vous ne toucherez plus rien de l’état ! Vous devez signer un papier, donnant tout pouvoir à l’état de fouiller dans vos comptes bancaires, dans votre vie pour contrôler que vous ne gagniez pas un centime de plus ! Concernant les stastistiques, cette année, le droit au chômage s’est réduit dans la durée; par conséquent en avril, x% de chômeurs sont sortis du chômage pour intégrer les services sociaux ! Et comme par hasard, moins d’un mois plus tard, ils ont publié des statistiques démontrant que le taux de chomeurs avait baissé ! Ne sont pas compris bien entendu dans cette statistique tous ceux qui ont rejoint le réseau social

  • coldroom

    Je pense qu’il y a un juste milieu à trouver à ce problème. Je me crève le cul 45 heures par semaine, sous payé, malgré un poste à responsabilité, j’ai une (grande) maison à la campagne, mon emprunt à payer etc.. bref, c’est mon choix.

    Mais de voire des gens profiter de notre système, ça me fout en rogne.. voire un mec se plaindre parcequ’il touche 450€ net, loyer et chauffage déduit, c’est à peine moins que ce que je gagne (sachant que mon emprunt s’élève ) 850€net/mensuel), sachant que j’ai le chauffage, l’eau, les impôts, etc.. Et pourtant, j’habite dans une région quasi sinistrée pour l’emploi. Mais je me suis sorti les doigts du cul au lieu de me plaindre.

    Du coup, faire bosser les gens qui vivent du RSA, oui, ça me semble une bonne idée, une façon comme une autre de faire rentrer de l’argent dans les caisses de l’état, maintenant, les payer 1€/h, je trouve ça abusé. Il y a un juste milieu à trouver..

  • On pourrait rajouter au RSA la somme qui manque pour atteindre le SMIC, en faisant travailler les bénéficiaires normalement. le problème majeur dans notre pays ce sont les aides pour tout, ce qui permet des abus et autres fraudes.

    Pourquoi ne pas réviser les taux horaires des smicards, qui pensent que d’aller travailler pour une misère, alors que d’autres perçoivent presque la même chose sans rien faire est une injustice, car il y a cumul des aides, c’est vraiment à débattre, la pauvreté existe, il ne faut pas le nier. Il ne faut pas non plus, monter les pauvres les uns contre les autres.

    Donner de l’argent sans rien faire, demanderait au minimum de justifier à qui on donne! il y a des gens qui n’ont pas le choix, et d’autres qui profitent du système, le tout est de ne pas tout mélanger. Par contre payer 1€uro de l’heure un employé, c’est carrément de l’esclavagisme qui ne dit pas son nom.
    Il faut arrêter de stigmatiser les pauvres, on a qu’à leur proposer de vrais emplois, et non des petits boulots précaires.
    Avec un Bac+7 aller vendre des sandwichs, à quoi servent les études??

  • John

    En meme temps travailler 6 mois en deux ans et avoir un revenu assuré tous les mois c’est correct comme deal…

    Faut pas déconner dans les pays bourgeois il faudrait tout avoir gratuit alors qu’un ouvrier sur le marché mondial qui produit ce que nous les riches on consomme il touche 2 EUR / jours, ceux du pétrole un peu moins.

    Alors…

  • Dr.um

    Toujours pareil,
    Diviser pour régner.

    On s’arrange pour que les bien pauvre (RSA) et les pauvre (travailleurs pauvres) se foutent joyeusement sur la gueule, pendant ce temps les ultra riches sont de plus en plus riche.

    Réveillez vous nous avons un ennemis commun ne le laissez pas nous divisé !

    Ils sont très peut nombreux et la seul chose don ils ont réellement peur c’est notre unité…

  • **

    c vrai

    Metro / boulot / caveau et à quand un monde ou on pourra réaliser nos reves ???
    les riches se gavent comme d hab
    les pauvres pètent les plombs
    tout vas bien …

    on est en train de se battre pour des conneries pendant ce temps la contamination envahi notre air, nos aliments et nos enfants …qu’est ce qu on se fout d’être riche ou pauvre a présent !!!
    est ce que le fait d’être pauvre serait une tarre pour l’humanité soudainement ??? Ca empêche de dormir qui ?
    on attaque ouvertement des gens qui sont dans la pauvreté soudainement aujourd hui parce que … parce que la mode ben laden est passé donc il fallait vite trouver un autre OS a ronger !!!! BEN CA VOL BAS EN FRANCE
    mdr et on attaque quand les riches ? LES CRIMINELS ? ET LES MAGOUILLEURS ???????????????
    On est en train de détourner votre attention sur des conneries !!!

  • coldroom

    Je suis le premier à me plaindre, donc le premier à qui s’adresse ce qui suit..

    on se plaind, on se plaind, on arrête pas de pleurer.. rien y fait. Pensez-vous que « ceux d’en haut » nous entendent ? Pas besoin, ils savent ce que l’on pense et savent surtout qu’on ne saura jamais rien faire d’autre que se plaindre, sans agir réellement.

    Que faut-il à la france pour avancer réellement ? Des banderoles et défiler dans la rue ? Lol, et quand bien même, on va manifester pour dénoncer ça, on va nous enfumer en attirant l’attention sur les débordements de la manifestation, des voix vont s’éléver pour dire qu’il s’agit toujours des même agitateurs, il va y avoir une récupération politique, un gros débat, des réformes, des manifestations contre ces réformes etc.. etc.. et le sujet de la révolte d’origine : oublié. Bêêêêêêh font les français.

    Les révolutions du moyen orient devraient nous inspirer..

  • Dr.um

    on marche sur l’Élysée on construit une guillotine et on les décapite tous devant les caméra….
    Comme ça ils pourrons plus focalisé sur les débordement….