Foot français: pas assez de blancs suivant certains…

Le foot est loin, très loin d’être un sujet qui m’intéresse mais l’actu rejoint le football avec une polémique qui va en faire bondir plus d’un, il n’y aurait pas assez de blanc dans le foot français! On retrouverait presque ici le mode de pensée de Manuel Vals qui a tenu un jour cette déclaration: « Belle image de la ville d’Evry… Tu me mets quelques blancs, quelques whites, quelques blancos… ». On va pas chipoter puisqu’ils ont déjà fait le plus gros, dans les quotas de blanc il y a déjà un entraineur….. Laurent Blanc!

Les instances dirigeantes du football français s’apprêtent-elles à mettre en place une ségrégation basée sur la couleur de peau dans le système de formation du sport le plus populaire de France?

C’est ce qu’affirment les journalistes Fabrice Arfi, Michaël Hajdenberg et Mathilde Mathieu dans une enquête publiée jeudi 28 avril sur le site Mediapart (payant). Selon eux, les dirigeants du football français estiment qu’il y a trop de noirs sur les terrains et auraient même décidé d’instaurer des quotas pour faire plus de place aux blancs. Les journalistes écrivent:

«Plusieurs dirigeants de la Direction technique nationale (DTN) de la Fédération française de football (FFF), dont le sélectionneur des Bleus en personne, Laurent Blanc, ont approuvé dans le plus grand secret, fin 2010, le principe de quotas discriminatoires officieux dans les centres de formation et les écoles de foot du pays.»

L’enquête cite des sources anonymes internes à la FFF qui rapportent que la question a été évoquée à plusieurs reprises lors de réunions officielles. Le nouveau patron de la DTN François Blaquart, qui a succédé à l’ancien entraîneur de Lyon et de l’équipe de France Gérard Houllier à ce poste, est particulièrement visé par Mediapart. Il aurait notamment déclaré:

«Oui, il faut des espèces de quotas, mais il ne faut pas que cela soit dit».

Si Laurent Blanc n’a pas souhaité répondre aux accusations de Mediapart, François Blaquart nie toute décision allant dans le sens de quotas basés sur la couleur de peau. Face à ces accusations, les réactions officielles de la FFF et de la DTN ne devraient pas tarder. Mais certains passages de l’article restent peu clairs. Il y est notamment écrit:

«Les discussions au sein de la DTN n’ont jamais évoqué aucune nationalité en particulier, mais se sont polarisées exclusivement sur les « blacks » et les « beurs », décrits parfois comme des « étrangers » alors qu’ils sont français.»

Une phrase qui semble contredite dans le passage qui suit, où l’article rapporte les propos du sélectionneur national, qui n’emploie justement pas de terme décrivant la couleur des joueurs:

«Ainsi, Laurent Blanc a affirmé au sein de la DTN qu’il faut « limiter » le nombre des joueurs français ayant une autre nationalité qui « partent jouer dans des équipes nord-africaines ou africaines »».

Photo: Entraînement de l’Equipe de France à Knysna en Afrique du Sud, Reuters/Charles Platiau


3 commentaires

  • Pikpuss

    Où est le problème…? Les gardiens de musée ( temples de la culture ) sont presque tous Antillais et tout le monde trouve cela normal. Alors les stades de foot ( temples de la trépanation collective ) pourquoi pas…

  • Ils fraudaient mettre un peu moins de blanc entre leurs conneries ca éviterai de perdre du temps avec des gens qui n’ont rien a dire

    et quand ces joueurs marquent ont ils la même réflexion!!