Schwarzy bientôt président de l'union européenne?

Pour faire l’acteur il n’est pas mauvais, il faut le reconnaître, pour la politique, il y a beaucoup mieux sans trop de difficultés, et dire qu’il y a des chances pour qu’il se présente pour un tel poste….Misèèèèère, on est pas sortis de la m…. !!!


Selon le magazine Newsweek, l’ancien gouverneur de Californie, d’origine autrichienne, pourrait revenir en Europe pour se présenter à la présidence de l’UE.

Arnold Schwarzenegger, déjà passé avec succès des films d’actions hollywoodiens au siège de gouverneur de Californie, aurait des vues sur la présidence de l’Union Européenne (UE), ont rapporté mardi 19 avril les médias américains.

A 63 ans, l’ancien « Monsieur Univers », d’origine autrichienne, s’interroge toujours sur son avenir politique et son entourage lui conseillerait de revenir en Europe pour se présenter à la présidence de l’UE, selon le magazine Newsweek.

Le candidat du consensus

« Dans les prochaines années, l’Union Européenne va devoir se trouver un président de plus grande envergure, quelqu’un capable d’unifier l’Europe », a déclaré au magazine Terry Tamminen, l’ancien chef de cabinet de Arnold Schwarzenegger.

« Les Français ne voudront pas d’un Allemand, et les Allemands ne voudront pas d’un Italien. Et s’ils choisissaient plutôt un Européen parti aux Etats-Unis, ressuscitant la vision d’un Washington ou d’un Jefferson d’une Europe nouvelle et unifiée? », a ajouté Terry Tamminen, sans nommer explicitement son ancien patron.

Rumeurs

Après deux mandats à la tête de la Californie, les rumeurs vont bon train sur l’avenir politique ou cinématographique du « Governator ».

Une chose est certaine, cependant: il ne pourra pas briguer la présidence des Etats-Unis, réservée aux personnes nées sur le territoire américain… n’en déplaise au Premier ministre britannique David Cameron, qui aurait plaisanté avec Arnold Schwarzenegger sur le sujet lors d’une récente rencontre à Londres.

« Nous devons changer la constitution (américaine) afin que vous puissiez vous présenter (comme président). C’est ce que nous allons faire », lui aurait-il dit.

En attendant, Arnold Schwarzenegger a déjà scellé son retour sur les écrans. Début avril, il a présenté à Cannes « The Governator », un dessin animé le mettant en scène en super-héros et réalisé en collaboration avec Stan Lee, le créateur notamment de Hulk, Thor, Spiderman et autres X-Men.

Source: fr.sott.net

Le bilan de son mandat californien, le bilan est plus que….passable, pathétique même, le grand gaillard pro-Bush (c’est dire déjà son niveau de réflexion…) est très loin d’avoir laissé de bons souvenirs à la population car il ne faut pas oublier que la politique, c’est pas du cinéma, les spectateurs ne peuvent pas échapper à la séance!

La politique, c’est fini pour Arnold Schwarzenegger. Après 7 ans de mandat, il a quitté lundi son poste de gouverneur de . Governator a rendu les clés de son bureau de , au profit du démocrate , déjà gouverneur de 1975 à 1983. Bien que Schwarzenegger se présente comme le champion des réformateurs, son bilan est moyen : il laisse un déficit de 25 milliards d’euros et 63 % de Californiens mécontents !

Un bilan plutôt négatif

La Californie a voulu mettre à sa tête un représentant du cinéma, emblème de l’Etat ? Bien mal lui en a pris, car l’acteur Arnold Schwarzenegger finit son 2e mandat avec 63 % de Californiens non satisfaits de ses services.
Mais loin de partir la queue entre les jambes, c’est gonflé à bloc qu’il laisse sa place. En effet, il est apparu très satisfait lors de son discours d’adieu (voir la vidéo) :« Je laisse à l’Histoire le soin de me juger mais je suis très fier. La Californie n’a ployé devant aucune catastrophe que ce soit les incendies, la sécheresse, la marée noire, la crise… Nous en sommes ressortis debout, nous restons la Mecque du high tech et la capitale du divertissement. »
Même s’il a créé une véritable politique pour l’environnement, celui de l’on nomme Governator n’a en réalité pas su résister à la crise des subprimes. Faisant des coupes sauvages dans le budget de l’éducation et des aides sociales, il laisse tout de même un petit déficit de… 25 milliards d’euros !

Article du 5 janvier 2001, source et article complet: celemondo.com

Selon le magazine Newsweek, l’ancien gouverneur de Californie, d’origine autrichienne, pourrait revenir en Europe pour se présenter à la présidence de l’UE.

Arnold Schwarzenegger, déjà passé avec succès des films d’actions hollywoodiens au siège de gouverneur de Californie, aurait des vues sur la présidence de l’Union Européenne (UE), ont rapporté mardi 19 avril les médias américains.

A 63 ans, l’ancien « Monsieur Univers », d’origine autrichienne, s’interroge toujours sur son avenir politique et son entourage lui conseillerait de revenir en Europe pour se présenter à la présidence de l’UE, selon le magazine Newsweek.

Le candidat du consensus

« Dans les prochaines années, l’Union Européenne va devoir se trouver un président de plus grande envergure, quelqu’un capable d’unifier l’Europe », a déclaré au magazine Terry Tamminen, l’ancien chef de cabinet de Arnold Schwarzenegger.

« Les Français ne voudront pas d’un Allemand, et les Allemands ne voudront pas d’un Italien. Et s’ils choisissaient plutôt un Européen parti aux Etats-Unis, ressuscitant la vision d’un Washington ou d’un Jefferson d’une Europe nouvelle et unifiée? », a ajouté Terry Tamminen, sans nommer explicitement son ancien patron.

Rumeurs

Après deux mandats à la tête de la Californie, les rumeurs vont bon train sur l’avenir politique ou cinématographique du « Governator ».

Une chose est certaine, cependant: il ne pourra pas briguer la présidence des Etats-Unis, réservée aux personnes nées sur le territoire américain… n’en déplaise au Premier ministre britannique David Cameron, qui aurait plaisanté avec Arnold Schwarzenegger sur le sujet lors d’une récente rencontre à Londres.

« Nous devons changer la constitution (américaine) afin que vous puissiez vous présenter (comme président). C’est ce que nous allons faire », lui aurait-il dit.

En attendant, Arnold Schwarzenegger a déjà scellé son retour sur les écrans. Début avril, il a présenté à Cannes « The Governator », un dessin animé le mettant en scène en super-héros et réalisé en collaboration avec Stan Lee, le créateur notamment de Hulk, Thor, Spiderman et autres X-Men.

2 commentaires