Une pétition remise au Parlement européen contre les brevets sur les plantes

Je suis étonnée par le nombre de signataires de la pétition, 58.000 personnes de 20 pays…….pas motivés les moutons!!!

Manifestation le 18 avril 2011 à Bruxelles contre les brevets sur les plantes. AFP PHOTO GEORGES GOBET

58.000 personnes ont signé la pétition contre le monopole des multinationales sur les semences…
Une pétition signée par plus de 58.000 personnes a été remise lundi au Parlement européen à l’issue d’une manifestation à Bruxelles contre les projets de l’UE, accusée de vouloir accorder aux multinationales un monopole sur les semences. Un cortège bariolé de quelque 200 militants, selon la police, certains déguisés en abeilles, d’autres en ingénieurs agronomes, a défilé devant le Parlement européen sous des banderoles «Libérez nos semences».

La pétition portant 58.728 signatures de citoyens de 20 pays contre les brevets sur les plantes, proclamant que les semences doivent «rester un patrimoine commun», a été remise à une vice-présidente du Parlement européen, la Verte Isabelle Durant. «Il est indispensable de défendre et de maintenir au niveau européen la possibilité pour les agriculteurs de multiplier et échanger les semences locales», a-t-elle estimé. «La réglementation européenne, qui fera l’objet d’une révision en 2012, ne peut en aucun cas être taillée sur mesure pour que quelques multinationales soient les seules détentrices des variétés de semences», a-t-elle averti.
«Le vivant ne doit pas être mis dans un catalogue»
La réglementation européenne doit être révisée en 2012. Bruxelles propose la mise en place d’une «loi européenne sur les semences» qui remplacerait et simplifierait une douzaine de textes. Les manifestants redoutent que la commercialisation des semences non référencées dans les catalogues des multinationales soit interdite. Ils ont symboliquement remporté la partie devant le Parlement européen contre des militants déguisés en représentants de sociétés fictives aux noms inspirés des géants de l’agronomie, telles que «Monsalo», «Baveu», «Cargrill» ou «Singentoi», rassemblés dans un «jardin OGM», une action d’un collectif bruxellois altermondialiste. «Le vivant ne doit pas être mis dans un catalogue», a estimé dans le cortège Tatiana Seinlet, une militante interrogée par l’AFP.

© 2011 AFP pour 20minutes

7 commentaires