Piss Christ: Cathophobie ou oeuvre d'art? (MàJ)

Sujet délicat et religieux, le « Piss Christ » qui commence à déchainer les passions sur internet en pleine période de débat sur la laïcité. Oui, chaque religion mérite le respect qui lui est du, mais pourquoi alors autoriser une telle « oeuvre »? Il s’agit d’un Christ plongé dans de l’urine qui fait polémique, les défenseurs parlent d’oeuvre d’art, expliquant que la polémique est ridicule et injustifiée, allant jusqu’à qualifier ceux qui s’offusquent de pisse-vinaigre. Et si une telle chose avait été réalisée avec un Coran? Alors pourquoi l’autoriser avec un Christ?

A « La Collection Lambert, musée d’art contemporain d’Avignon qui présente le scandaleux « Piss Christ » d’Andres Serrano dipose d’un budget annuel d’1 million d’euros financé en quasi-totalité par l’Etat et les collectivités territoriales donc avec l’argent des contribuables.

Devant l’importance des sommes ainsi engagées, l’AGRIF, par la voix de Me Hervé de Lépinau, a demandé au député Bernard Debré et au sénateur de Vaucluse Alain Dufaut, qui viennent de réagir dans l’affaire de l’exposition « Je crois aux miracles », de créer une commission d’enquête parlementaire aux fins de contrôler la judicieuse utilisation de ces deniers publics et d’analyser des dérives budgétaires particulièrement mal venues en cette période de crise économique et de restrictions budgétaires. »

Source: chretiente.info

Un manque de respect considéré comme de la cathophobie, l’argent du contribuable utilisé dans ce genre d’expositions, la chrétienté serait-elle de la merde pour être traitée ainsi?

C’est Libé (07/04/11) qui nous informe, sous le titre Les pisse-vinaigre contre «Piss Christ», la photo par Andres Serrano d’un crucifix plongé dans l’urine refait scandale, cette fois en Avignon.

Cette photo représente donc un petit crucifix en plastique plongé dans un verre rempli d’urine de l’artiste. Dans la même veine, si l’on peut dire, on a une « Madonne à l’enfant », statuette de plastique aussi, plongée dans le même liquide.

Andres Serrano, d’origine afro-hispanique, a été élevé dans un catholicisme strict. Il en a gardé quelques séquelles, puisque l’artiste a transformé son appartement de Brooklyn en mausolée d’inspiration ecclésiastique : le salon, son studio, ressemble au chœur d’une église avec ses hautes boiseries, ses sculptures religieuses et ses icônes ; la salle à manger devient un réfectoire d’évêque avec son lutrin de lecture et ses bras reliquaires.

Une partie de son œuvre est aussi très inspiré de ses racines chrétiennes, car outre ce Piss Christ, il présente aussi un crucifix vers lequel des pattes de poulets se tendent en prière. Il a aussi mis en scène un cardinal devant un buste nu de femme martyrisée, un évêque qui montre qu’il pourrait prétendre à l’évêché de Rome, car il les a bien pendantes, une religieuse en épectase, un prêtre ligoté et baîllonné, une prophétesse dégoulinante de sperme dans une scène qu’on n’ose qualifier de biblique… (photos à voir sur http://deblog-notes.over-blog.com/article-en-avignon-piss-christ-cible-des-cagots-71216839.html)

Son « Piss Christ » avait déjà subi quelques attaques en Australie ou en Norvège. Mais une précédente exposition, par la même galerie Yves Lambert, en Avignon, pendant quatre mois en 2006-2007, n’avait pas fait de vagues.

« A croire que cela ne s’arrêtera jamais, que le caca et le pipi se préfèrent définitivement à la gouache, au sinopia, au verdaccio ou à la pierre de taille. Et comme toujours, des grands noms au postérieur : Dior, Guerlain, Moët, Hennessy […] Encore une fois, le Ministère de la culture du gouvernement Sarkozy, une mairie UMP et un Conseil  régional PS financent une exposition articulée autour des déjections. Cette fois-ci, le spectateur pourra s’émerveiller  devant une photo  du Christ plongé dans l’urine, un « Piss Christ » pour une vitrine intitulée « Je crois aux miracles ». L’artiste ? Un ancien manœuvre de chantiers arrivé au faîte de sa gloire avec des photographies de son sang, de sa pisse et de son sperme, Andres Serrano. Un nom qui s’incarnerait plus dans le porc blanc que dans le génie du daguerréotype et de son évolution. » écrit un cagot déchaîné. D’où sort ce « manœuvre de chantiers », mystère, car Andres Serrano, né en 1950, a été formé à la Brooklyn Museum Art School de New York de 1967 à 1969 ? Que veut dire ce « porc blanc » ?

Mais le fer de lance de la protestation, comme dit Libé, est une obscure officine royalo-intégriste nommée Civitas*, dont le manifeste, pour que cette exposition blasphématoire disparaisse avant la « semaine sainte », est de la même encre.

Christian Terras, rédacteur en chef d’une revue catholique un peu dissidente, Golias, pense que Cattenoz, l’Archevêque, ne voit pas d’un mauvais œil l’agitation de Civitas. Ce prélat ne cache pas son penchant pour l’extrême droite. Malgré les protestations d’une partie de ses ouailles sur ses méthodes musclées, il bénéficie du soutien de Benoît Seize.

Et ça n’a pas raté, l’archevêque d’Avignon a embrayé derrière les intégristes « Devant le côté odieux de ce cliché qui bafoue l’image du Christ sur la croix, coeur de notre foi chrétienne, je me dois de réagir. Toute atteinte à notre foi nous blesse, devant le côté odieux de ce cliché tout croyant est atteint au plus profond de sa foi« , a déclaré dans un communiqué Mgr Jean-Pierre Cattenoz. (L’exposition « Je crois aux miracles » a démarré le 12 décembre 2010, il a vraiment l’indignation tardive le Prélat). L’Express 07/04/11 (ajout du 09/04/11)

Est-il utile de rappeler aux défenseurs autoproclamés du « christ-roi » que nul n’est obligé d’entrer dans la remarquable galerie Lambert d’Avignon ?

Mais cet incident aura au moins eu le mérite de nous rappeler que le fanatisme n’est pas l’apanage d’une religion.

* L’Institut CIVITAS est un mouvement politique inspiré par le droit naturel et la doctrine sociale de l’Église et regroupant des laïcs catholiques engagés dans l’instauration de la Royauté sociale du Christ sur les nations et les peuples en général, sur la France et les Français en particulier. Civitas ne cache pas un anti-islam et avait empêché la participation d’un rabbin à une conférence de carême à ND de Paris.

Source Libération 7 avril 2011 p. 25

Suite et source sur lepost.fr

Voir aussi cet article de liberation.fr, alors, quelle opinion avez-vous d’une telle « réalisation » puisque jamais personnellement je n’accepterai de qualifier cela d’oeuve d’art même si je ne suis pas un chrétien pratiquant.

Mise à jour:

L’oeuvre est détruite, finie, terminé, quelqu’un à eu la bonne idée de détruite celle-ci, un carnage à grands coups de pioche et de marteau! Fin de la provocation ou doit-on attendre un second round?

Le PissChrist, photographie controversée de l’artiste new-yorkais Andres Serrano, a été entièrement détruite dimanche au musée d’art contemporain d’Avignon où elle était exposée. Selon France-Info, l’œuvre a reçu dans la matinée plusieurs coups de marteau et de pioche.

Une autre œuvre de l’exposition Je crois aux miracles, prévue jusqu’au 8 mai, a également été vandalisée. La direction du musée a annoncé qu’elle allait porter plainte.

Une œuvre sulfureuse

L’œuvre d’Andres Serrano date de 1987 et représente un crucifix plongé dans un verre d’urine. Autant dire qu’elle n’en est pas à sa première controverse. Samedi encore, un millier de catholiques intégristes se sont rassemblés dans les rues d’Avignon afin d’exiger son retrait de l’exposition et dénoncer son caractère «blasphématoire», rapporte le quotidien Vaucluse Matin.

Début avril, une pétition avait également été lancée dans ce sens. Elle aurait recueilli plus de 500 signatures. Le musée avait aussi été l’objet de plusieurs appels et emails d’injures.

Source: 20minutes.fr



  • Jean MOLINS

    Ces chrétiens là, ils sont muets devant les guerres injustes où l’on tue beaucoup des hommes crées à l’image de Dieu.
    Je n’ai pas entendu une voix s’élever contre la mort invisible: le nucléaire. La situation des Palestiniens dans la Banda de Gaza. Les attaques à la Bush de notre Sarko national.
    La misère en Afrique.. Alors, votre religion c’est ça?. Drôle de philosophie…

  • Haziel

    Toute cette polémique pourquoi faire ?
    C’est tout ce qui choque les chrétiens, un crucifix qui n’est qu’un objet trempé dans l’urine ?

    Cela ne les choquent pas que les juifs et les romains se soient rendus les complices de l’assassinat du Christ et qu’il ait été crucifié sous l’ordre de Ponce Pilate un Procureur Romain qui s’en est lavé les mains ?

    Je rappelle qu’à l’époque la Judée était occupée par les romains, sous la houlette de l’église de Rome.

    Tant que les chrétiens ne reconnaîtront pas son assassinat, c’est tout ce qu’ils méritent.

    Il suffit d’alimenter la culpabilité des chrétiens et leur faisant adorer l’objet de l’assassinat du Christ (le crucifix) et de son calvaire.

    • delestrade

      Dites, les grands tolérants à sens unique, vous auriez crié aussi fort si l’oeuvre d’art pseudo « profanée » avait représenté Aimé Césaire – ou mieux Rama Yade, la nouvelle icone, en photo dans un verre de pisse ?
      Je pense au contraire… que vous auriez agi comme les Chrétiens par vous stigmatisés !

  • Bridjou

    De l’art ça? Un petit malin artiste raté sans aucun doute a trouvé le moyen de faire parler de lui en faisant de la provoc et en soignant son image de traumatisé religieux.
    Evidemment, la galerie Lambert espère tirer quelques marrons du feu en surfant sur la vague de scandale.
    Moi, je trouve ça bête, de choquer gratuitement des gens croyants, et effectivement, nul n’est obligé d’aller admirer ce genre de choses.

  • anmia

    il y aura toujours des imbéciles qui iront voir cette exposition scandaleuse et se vanteront d’ être au dernier cri de la mode. Les artistes( ! ! ! ….. ) profitent de l’ imbécilité des gens ( ce en quoi ils n’ ont pas tort si cela leur rapporte de l’ argent et de la célébrité )……
    mais l ne faut pas pousser mémé dans les orties ! la signification de ce Christ dans l’ urine signifie que : le Christ, je lui pisse dessus, en somme, non ?
    Toute religion quelle qu’ elle soit a un côté sacré et doit être respectée.

  • Pikpuss

    Tout ce que mérite cette polémique, c’est 10 secondes d’attention, juste le temps de voir de quoi il s’agit et ensuite la poubelle ! Il y a des sujets extrêmement graves actuellement qui sont vraiment traités à la légère comme les radiations nucléaire au Japon. Il s’agit de divertir les foules avec des sujets de plus en plus sales. D’ailleurs il n’est pas impossible que tout cela soit orchestré. Il peut aussi s’agir d’une manipulation mentale collective destinée à provoquer le dégoût à la vue d’un crucifix. Vous avez parlé du Coran, c’est exact que cela aurait provoqué un tollé énorme ; mais aussi, si l’on avait mis un petit Moïse. Tout cela ne mérite que le dégoût. Concernant le Coran brûlé par un soi-disant Pasteur américain : ne nous leurrons pas : ce type est peut-être pasteur mais sûrement aussi un agent de déstabilisation utilisé la CIA qui met le feu où elle veut sur cette planète.

  • Pikpuss

    lire : utilisé par la CIA

  • Ce n’est pas d’un crucifix dont on parle ici, mais de tout ce qu’il représente: une croyance, un attachement profond à quelque chose qui a la valeur de toute une existence pour certains. Et quelque soit votre point de vue et vos analyses non moins pertinentes, je crois bien que c’est la cause du respect d’autrui et de ses convictions qui doivent prédominer. La liberté et le respect d’abord, pour chacun dans ce à quoi il voue son existence (ce n’est pas que de le dire trop: religieux et religieuses), ce à quoi il donne son amour. Si une respectabilité au moins a pu être bafouée sans que personne n’intervienne, pourquoi en resterait-il autrement des autres quelles qu’elles soient (celles des races, des nations, et plus encore…)? Art ou pas, ceci est une offense et devrait être considéré comme telle. Aucun écart au respect de la liberté et de la respectabilité ne doit etre toléré, aucune marge de tolérance n’est en fait possible, au risque de voir s’installer le chaos. Préserver la liberté (les croyances) des autres revient à préserver la sienne, par effet de conséquences.

  • el'sharon

    ce qu’ il faut plonger dans la pisse ce sont les centrales nucleaires et tous les idiots qui continuent a les soutenir et se font les reponsables de la mort et la souffrance de milliers de gens ,,,Laissons les gens pratiquer leurs religions tant qu’ ils respectent les autres ; la majorite ne sont pas des extremistes. qu’ ils soient chretiens. musulmans , boudistes, animistes ect… ect… ect… et ne professent pas la haine. Bon le pape c ‘ est autre chose pour moi c ; est un chef d ‘ etat ultra consevatif, ultra capitaliste, ultra corrompus , colonisateur et menteur. le Vatican : le plus petit et le plus riche !!!! Il peut prendre son bain lui aussi avec ce soi – disant artiste qui n ‘ est qu ‘ un provocateur a la con…

  • Tewfik

    Salut! Je suis croyant. Entendez par là, que j’ai foi en Dieu. Point barre. J’ai aussi la conviction que la Foi est quelque chose de personnel et d’intime qui découle d’une expérience. Par conséquent, je pense que toute entreprise de massification de la foi, ayant pour seul support un « livre » dont personne ne sait par quelles mains il a bien pu être écrit et comme outil de propagation la peur et la force, sont des tentatives de manipulation!! Ce n’est donc pas la religion que je viens défendre ici… non, je vies défendre ici une certaine conception de l’art… Pour moi l’art est une alchimie entre le savoir faire et l’affect. C’est la consécration de la maîtrise d’une technique à travers les émotions… Un artiste, à mon humble avis, est une personne capable sans être présent physiquement, par la seule observation, lecture ou écoute de son œuvre, de vous faire ressentir sa « vibration » intime!! Alors je jettes ce Piss Christ, avec tous les monochromes et autres créations insipides, dans le sac des incapables qui voudraient nous faire croire qu’ils sont autre chose qu’Ego, faibles et condescendants… Ego parce que leur volonté de reconnaissance n’a aucunes bornes et faibles parce que tout le monde peut avoir l’idée débile de pisser dans un verre et d’y foutre une statuette au choix… Mais tout le monde n’a pas une faiblesse et un Ego assez démesurés pour prétendre nous faire croire que c’est de l’art… Leur Ego et leur faiblesse les confinent à la condescendance: celle de nous prendre un peu trop pour des cons!!… Surtout quand l’on sait que « ces gens » bénéficient pour exposer ce genre de merdes de 1 million d’euros de subventions publiques alors que des artistes talentueux galèrent à trouver des lieux d’expositions…

  • Dry

    1 million d’euros même divisé pour différents artistes, c’est pas un peu cher la séance de psychanalyse ??? (sourire… )

  • Thierry

    Les plus imbeciles sont ceux qui affirment que ça s ‘appelle de l’ art, C ‘est de la provoc ou une maladie mentale grave. L ‘artiste qui veut faire parler de lui n’ a aucun mal en jouant la provoc car tous les gauchos tombent dans le panneau, frederic Mitterand en premier n’ a aucune honte a defendre quelque chose qui est tout saut de l’ art avec le pretexte IMPARABLE de la liberté d ‘expression. A ce compte ceux qui sont d’ accord avec ce genre de malade mental peuvent toujour pisser dans un bocal qui contient leur photo et poser ça sur leur cheminée. Cet affront va bien au dela des carricatures du Coran qui tout en étant critiquables ont le mérite d ‘être un travail de dessinateur. Je ne suis pas pratiquant mais il n’ est pas interdit de lutter contre les organisateurs d ‘expositions qui font tout pour faire parler d’ eux. c ‘est du commerce pour les uns, de la provocs pour d’ autres , mais certainement pas de l’ art. Le supposé artiste est un artiste de chiottes et il le revendique. IL va falloir BOYCOTTER tous les evenements en Avignon, vu la tendance des organisateurs a selectionner des charlatans ou des assassins (Une pensée pour Marie Trintignan)

  • Dry

    Libé « Hier, un groupe est entré dans le musée d’art contemporain de l’hôtel de Caumont, à Avignon, pour détruire à coups de marteau et tournevis deux œuvres de l’artiste américain Andres Serrano, dont Piss Christ, qui représente un crucifix baignant dans un verre d’urine.  »

    http://next.liberation.fr/culture/01012332337-tirs-croises-en-avignon

  • La scathologie est de plus en plus présente partout, quand on accepte cela, on atteint les bas fonds.
    Je ne suis pas croyante, mais il y a un respect à avoir pour toutes croyances. Il n’est pas utile ni constructif de revenir sur des centaines d’années de bourrage de crâne, par contre, on peut à juste raison être contre toute forme de dénigrement ou de comportement blasphématoire et là ça en est un.
    Le pire ! c’est tout ces gens qui vont aller payer l’entrée pour voir «  »l’objet du délit » » et là les organisateurs ont gagné, ils vont faire du fric. C’est de l’ignorance et du dédain qu’il aurait fallu montrer.

    • Parler de scatologie me fait penser à la vidéo pseudo-éducative que les japonais avaient diffusé à la télé nippone pour expliquer ce qu’il se passait à Fukushima aux enfants, c’était très pipi-caca…