Un incident à la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) a été déclaré à l'Autorité de sûreté nucléaire, a dit vendredi EDF.

Pas très médiatisé, ce petit « incident »……….

L’incident, de niveau 1 sur l’échelle internationale des événements nucléaires (Ines) qui en compte sept, s’est produit dimanche et a entraîné moins de 24 heures d’arrêt de l’un des réacteurs.

Il n’a pas eu de conséquence sur la sûreté des installations ni sur l’environnement, a précisé une porte-parole de la centrale.

« L’incident a été classé au niveau 1 en raison d’une manoeuvre inadaptée des équipes », a-t-elle dit.

L’incident s’est produit lorsqu’EDF a voulu remonter la puissance du réacteur après l’avoir abaissée pour procéder à une intervention sur une pompe, entraînant ainsi un arrêt automatique du réacteur, a-t-elle précisé.

La centrale de Fessenheim est la plus ancienne de France et possède deux réacteurs de 900 mégawatts chacun.

En 2010, sur un total de 1.107 incidents en France, 141 ont été classés au niveau 1 de l’échelle Ines et trois au niveau 2.

Fessenheim a enregistré cette année-là trois incidents de niveau 1 et aucun d’un niveau supérieur.

Mathilde Cru, édité par Patrick Vignal pour la source

  • Centrale de FESSENHEIM : Une manœuvre cause un INCIDENT de Niveau 1

    Le Nucléaire en Débat – Un incident, dont la gravité a été classée au Niveau 1 de l’échelle INES qui en compte 7,
    a provoqué un arrêt automatique d’UN des DEUX Réacteurs de la Centrale Nucléaire ALSACIENNE de FESSENHEIM entre dimanche et lundi.
    © KEYSTONE – Le canton du Jura, les deux Bâle et le Conseil Régional de Franche-Comté ont, récemment, demandé la fermeture de cette Centrale.
    Liens en relation avec l’article :
    Le Grand Conseil de Bâle-VILLE exige l’arrêt de FESSENHEIM.
    Le canton du JURA exhorte PARIS à fermer la Centrale de FESSENHEIM.
    NUCLEAIRE : les deux Bâles mettent la Centrale de FESSENHEIM (FRANCE) sous pression.
    TRIBUNE de GENEVE.ch – 8.04.2011 – 12:16
    L’un des deux réacteurs de la Centrale Nucléaire Alsacienne de FESSENHEIM a subi un arrêt automatique entre dimanche et lundi, en raison d’une «manoeuvre inappropriée».
    Cet incident a été classé au Niveau 1 de l’échelle INES qui en compte 7, a indiqué vendredi l’exploitant.
    L’incident s’est produit lorsque les opérateurs ont voulu procéder dimanche à la remontée en puissance du réacteur N.1, abaissée la veille afin de procéder à des
    travaux de maintenance, a expliqué Christelle Mutschler, porte-parole de la Centrale.
    Les opérateurs ont alors commis une erreur qui a déclenché son arrêt automatique.
    «Le flux neutronique n’était pas suffisamment équilibré dans le réacteur», a précisé Mme. Mutschler. Le réacteur a été remis en marche lundi
    «après réalisation des contrôles appropriés».
    Selon la Direction, l’incident est sans conséquence pour la sûreté des installations.
    L’an dernier, trois incidents de Niveau 1 ont été signalés à l’Autorité de sûreté Nucléaire (ASN) pour FESSENHEIM, après un incident de ce type en 2009.
    Très critiquée en raison de son ancienneté, FESSENHEIM cristallise l’inquiétude des Ecologistes, en particulier depuis la catastrophe de FUKUSHIMA au JAPON.
    Le canton du Jura, les deux Bâle et le conseil régional de Franche-Comté ont récemment demandé la FERMETURE de cette Centrale.
    Le Groupe des VERTS au Conseil Régional d’ALSACE devait voter une Résolution en ce sens, vendredi.

  • Info Franche-Comté – ENVIRONNEMENT – Publié le 16/03/2011.

    La Centrale Nucléaire de FESSENHEIM préoccupe :
    La Centrale de FESSENHEIM en ALSACE date de 1977, elle est située en zone sismique.
    La catastrophe au JAPON relance les Questions de Sécurité sur la plus vieille Centrale Nucléaire de FRANCE.
    Vidéo
    La Centrale Nucléaire de Fessenheim préoccupe :
    Cela fait déjà plusieurs années que les Associations Ecologistes réclament sa fermeture. Aujourd’hui, le débat autour de la sécurité de la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin) est relancé suite à la catastrophe au Japon. La doyenne des Centrales nucléaires françaises date de 1977, et selon les données recueillies par le Bureau Central sismologique français, l’Alsace est bien en zone sismique modérée, avec même à la frontière franc-comtoise, une pointe en zone moyenne.
    Le tremblement de terre le plus important pris en référence remonte à 1356, où la ville de Bâle avait été détruite.
    Fessenheim, entrée en service en 1977 et qui a produit 11,7 milliards de kWh l’an dernier, cristallise la colère des militants écologistes, qui dénoncent les risques sismiques et d’inondation ainsi que de multiples incidents.
    Un Rassemblement d’une centaine de personnes s’est tenu hier soir, devant l’Hôtel du Préfet à Strasbourg pour demander le démantèlement du Site. Les manifestants ont respecté une minute de silence en signe de soutien à la population Japonaise.
    De son côté EDF se montre décidée à maintenir la Centrale.
    Son P.D.G. Henri Proglio a rejeté les Appels à la fermeture :
    « C’est comme si vous disiez que les immeubles Parisiens qui ont plus de 20 ans devaient être détruits », a-t-il ironisé sur R.T.L.
    « C’est un bien industriel qui doit être beaucoup plus entretenu, maintenu, modernisé », a-t-il ajouté. Il a souligné qu’E.D.F. investissait
    2 milliards d’euros chaque année pour la modernisation des Centrales Nucléaires, et prévoyait un investissement estimé à 40 milliards d’euros pour leur extension de vie.
    La prolongation de 10 ans de la durée de vie du réacteur est examiné par l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN).
    La Décision doit être rendue au mois d’Avril, nul doute que les Evénements au JAPON vont peser.

  • liliane

    heu..je suis alsacienne, à côté de Fessenheim.;et Fessenheim c’est dans le Haut-Rhin..sourire pas le bas-rhin…

  • Merci Lilane! c’est un copié/collé et apparemment les journalistes sont aussi nuls que moi pour les départements! :)

  • 3’800 Manifestants réclament la FERMETURE de la Centrale Nucléaire de FESSENHEIM.
    France – Environ 3’800 manifestants, selon la Police, se sont réunis dimanche sur l’île au milieu du Rhin en face de la Centrale Nucléaire de FESSENHEIM (ALSACE) pour demander son Arrêt IMMEDIAT.
    © KEYSTONE ARCHIVES – La Centrale de FESSENHEIM en ALSACE.

    TRIBUNE de GENEVE.ch – 10.04.2011 – 16:18 – Dernière mise à jour : 17:39
    3’800 manifestants demandaient dimanche l’arrêt de la Centrale de FESSENHEIM, en ALSACE.
    L’enthousiasme a fléchi après la Manifestation du 20 Mars où DIX MILLE personnes étaient présentes.
    Beaucoup des manifestants présents dimanche venaient d’ALLEMAGNE.
    Ils ont écouté sous le soleil et dans une ambiance bon enfant les discours des militants ECOLOGISTES. Parmi les nombreuses banderoles brandies, certaines ont demandé
    « un Débat sur le NUCLEAIRE, PAS sur l’ISLAM ».
    « FUKUSHEIM, NON Merci »
    ont même proclamé d’autres alors que les slogans en ALLEMAND étaient également légion sur l’île.
    La dernière manifestation organisée par l’Association trinationale de protection Nucléaire (ATPN), qui réunit des Associations Ecologistes et des Collectivités locales de FRANCE, d’ALLEMAGNE et de SUISSE, avait rassemblé DIX MILLE personnes le 20 Mars dernier.
    La Centrale de FESSENHEIM est située à 1,5 km du territoire ALLEMAND et à une quarantaine de kilomètres de la SUISSE.
    Un mois après les catastrophes au JAPON et l’accident survenu dans la Centrale de FUKUSHIMA, les antinucléaires s’inquiètent de la vétusté de la Centrale de FESSENHEIM. Construite en 1977, elle est la doyenne des Centrales françaises.
    Elle est ,en outre, située sur une zone sismique et sujette à d’éventuelles inondations du Rhin.
    Le Parlement du Canton de Bâle-Ville avait demandé mercredi l’Arrêt de FESSENHEIM en raison des risques d’accident.
    Les Elus VERTS du Parlement Européen ont proposé, eux, de faire de FESSENHEIM
    « un Site PILOTE » pour le démantèlement des installations Nucléaires.

  • Merci Lilane ! c’est un copié/collé et apparemment les journalistes sont aussi nuls que moi pour les départements !
    ————————————————–
    FESSENHEIM n’est pas loin de MARCKOLSHEIM (= bourg, plus grand qu’un village) et ce, dans le Bas-Rhin.
    Les gens hésitent, ne savent pas : FESSENHEIM : « Haut-Rhin ou Bas-Rhin ».
    A quelques kilomètres près…
    Le Président actuel veut supprimer ces 2 départements m’a dit quelqu’un qui travaille
    à la PREFECTURE. (Ce sera l’ALSACE, et terminé – par économies).
    Il est maintenant occupé à faire la Guerre en LIBYE. On n’a jamais été dans ce Pays –
    ça coûte combien, par jour, cette mobilisation à faire la GUERRE ?
    Les gens en LIBYE sont révoltés et crient CONTRE la FRANCE ainsi qu’en Côte d’Ivoire.