Le crâne de l'enfant des étoiles..(Star Child)

Une bien étrange découverte dans les années 1920, qui n’a pas encore d’explication. Avec les nouvelles méthodes d’explorations de l’ADN, il se peut qu’un jour, on arrive à déterminer, à qui appartient ce crâne insolite…pour l’instant tout n’est que suppositions.

Une adolescente, 70 ans plus tôt, découvre un squelette féminin gisant sur le sol dans une cave (ou une mine). Elle aperçoit aussi une petite main squelettique qui agrippe le bras du grand squelette.

Dans un autre étage, elle trouve dans une tombe peu profonde un petit squelette déformé « partout ». Elle en ramènera le crâne qui depuis est une source d’interrogation perpétuelle pour les scientifiques.


Il s’agit du crâne d’un enfant de 3 à 5 ans. La fontanelle est complétée, ce qui pourrait lui faire 3 ans de plus, mais on a retrouvé des bourgeons de dents de lait, ce qui indique moins de 6 ans.

Daté au C14 de 900 ans (avec une tolérance d’une quarantaine d’années). On en a jamais vu de pareil à ce jour.

Il apparaît que le crâne ne peut pas être causé par des déformations humaines connues. Les propriétés même de l’ossature, par exemple, sont totalement différentes. La solidité du crâne est deux, voire trois fois supérieure à celle d’un crâne humain habituel.

En outre, au coeur de cet os inhabituel, on trouve des fibres microscopiques et des résidus rougeâtres.

Dés le premier coup d’oeil, la disposition des orbites et des sinus frontaux est anormale.

Début 1999, ce crâne va monopoliser l’intérêt de scientifiques de diverses disciplines durant des mois, et ensuite des années. Ils cherchent à connaître l’héritage biologique du propriétaire de ce crâne…qui n’a rien d’humain.

Depuis cette année, Lloyd Pye se consacre au crâne.

On serait tenté, de prime abord, de penser avoir affaire à des déformations de naissance. On sait combien certaines pathologies peuvent entraîner une forte modification du squelette (par exemple hydrocéphalie). De tels cas se sont déjà vu, et on a trop vite conclu à une origine extraterrestre alors qu’il s’agissait de cas de graves malformations humaines.La momie d’Uberaba ou le cas très rare d’Elephant Man ne sont que des exemples parmi d’autres.

Il semblerait que dans ce cas si, ce crâne n’est pas le fait d’une difformité…il est différent.

Caractéristique du « starchild »

Résistance et dureté de l’os

Le crâne est bien plus dur qu’il ne le devrait et l’odeur de brûlé qui s’en dégage lors de la coupe est plus forte qu’habituellement lorsque l’on coupe les crânes…

Lorsque l’on l’a trempé dans un dissolvant pour ossement humain, 10 semaines après il est intact alors que l’os humain est dissous avec ce produit, en une semaine.

Volume de boite crânienne

Le volume habituel de la boîte crânienne  est de 1200 centimètres cubes. Le volume du crâne du mystérieux enfant est de 1600 centimètre cubes. Et on peut considéré qu’à l’âge adulte, il aurait eu une boite crânienne d’une capacité de 1800 centimètres cubes, voir plus.

La légèreté du crâne de l’enfant des étoiles ne signifie pas pour autant qu’il est fragile. Les os du crâne, en dehors des sutures habituelles, ne montrent aucune fissure.

Il semble avoir été à l’abri des chutes et blessures qu’encouraient souvent les enfants et même les adultes dans cette contrée au relief accidenté.

Taille disproportionnée

L’adulte est petit par rapport à l’enfant de 6 ans qui a une taille d’un enfant normal de 12 ans. Le crâne de l’enfant est relativement léger, pesant seulement la moitié de celui de l’adulte.

Certains experts se sont même demandés si ils avaient affaire au squelette d’un enfant.

symétrie

Le crâne de l’enfant présente un degré élevé de symétrie. Ce qui est tout à fait anormal dans le cas des crânes affligés de malformations multiples.

Les orbites

Les orbites normales d’un être humain sont de 5 cm, et sont d’une forme conique enfoncée. Celles de l’enfant mesurent 3 cm et ont une forme crantée, peu profonde, et disposées tout à fait différemment.

Canaux d’oreilles

les canaux de l’oreille interne sont en profondeur chez l’enfant. Il est impossible de déterminé si l’enfant possédait une oreille externe, et si cela a été l cas, à quoi elle ressemblait.

Cou

Les éléments retrouvés déterminent l’existence d’un cou grêle, de 1/2 à 1/3 plus mince que le cou humain.

Encore un élément que l’on retrouve dans la représentation des Gris. Et des hybrides Gris humains.

Bas du visage

Il apparaît que le bas du visage a du être considérablement réduit.

Déformation artificielle

Le crâne de la mère présumée présente les caractéristiques d’élongation traditionnelles amérindiennes: une planchette était fixée au front de l’enfant pour obtenir un front particulier, bosselé et fuyant.

Le crâne de l’enfant, par contre, ne présente aucune trace de compression forcée, coutume de l’époque qui attachait une planchette au front et à l’arrière du crâne des nouveau-nés et des enfants, afin d’entraîner une malformation jugée esthétique par les canons de l’époque. Contrairement à celui de la femme.

absence de sinus

L’enfant est dépourvu de  sinus. Si le fait est rare, il peut exister chez des humains, et cela ne peut donc pas constituer une preuve formelle d’appartenance non humaine.

Analyse ADN de décembre 1999

Début 2004, Pye est invité à Londres pour faire subir au crâne une série d’essai de chimie d’os à l’institut royal de Holloway. Les résultats sont étonnants, et sont actuellement livrés sur www.starchild-uk.com (lien mort). Des fibres inconnues  ont été trouvées incorporées dans l’os, ainsi qu’un résidu rougeâtre dans les alvéoles osseuses, ce qui est en principe impossible  à trouver dans de l’os humain datant de 900 années. En décembre  1999, les premières analyses ADN on déterminé que l’enfant est du sexe masculin et d’origine humaine. Les analyses ont été effectuées par le Dr. David Sweet, directeur du bureau de l’art dentaire légal à l’université de Vancouver, au Canada.

Il s’agit de l’un des meilleurs laboratoires légaux pour l’analyse et l’étude des tissus osseux. Le Dr Hildebrand, un biologiste moléculaire, l’a assisté dans ses travaux.

Le premier essai, effectué sur le crâne adulte, démontre qu’il s’agit d’une incontestablement d’une femme.

Le deuxième essai a été effectué sur un petit morceau isolé de maxillaire supérieur, appartenant à ‘enfant. On y a retrouvé deux dents de lait. et dans l’os, deux prémolaires et une incisive. On s’est servi d’une des dents pour en extraire de l’ADN. Mais aucun profil n’a pu être établi à partir de la dent de lait.  Cela est sans doute du aux facteurs environnementaux

tels que l’humidité, l’acidité du sol, les UV.

D’ailleurs, le rapport entre le maxillaire supérieur et le crâne de l’enfant n’ a pas pu être établi.

Le troisième  essai a été effectué sur le condyle occipital de l’enfant: poli et chimiquement nettoyé, on a analysé le noyau intérieur.

On a déterminé que le profil d’ADN est un mélange d’au moins trois personnes, mâle et femelle, ce qui indique que l’ADN de l’enfant a été gravement contaminé par des manipulations ultérieures. Il n’y a pas moyen de décontaminer l’ADN, de multiples profils apparaissent.

Le quatrième essai est fait sur un échantillon prélevé de l’os situé derrière l’oreille, un morceau qui a pu être davantage à l’abri des manipulations humaines. L’ADN y serait sans doute moins contaminé.

On a cette fois pu déterminé que l’enfant est de sexe masculin, et que son ADN est humain. Mais le test de paternité n’a pu être effectué.

On a cependant pu déterminé que toutes les traces d’ADN trouvées sont humaines.

On n’a pas pu établir un lien génétique entre les deux squelettes . La relation « mère-fils » n’est que supposée.

Analyses 2004

L’ADN mitochondrial de l’enfant des étoiles démontrent qu’il a une mère humaine, mais le noyau de l’ADN, qui est celle qui démontre la paternité, présente des particularités incompréhensibles.

Depuis, le crâne est à l’étude  pour établir la nature des fibres et du résidu, qui détermineront si le « Starchild » est, en fait, d’origine extra-terrestre  ou si on a affaire à une déformation humaine totalement inconnue jusqu’alors.

Hypothèses extraterrestres

Lloyd Pye, le gardien du crâne Starchild, demeure convaincu de l’origine extraterrestre du père du mystérieux enfant.

Pye croit qu’au delà du Starchild (qu’il pense être un hybride de « gris »), la race humaine elle-même est un produit de l’hybridation étrangère.

Pour étayer cette thèse, il a cité chez l’homme ses 22emes et 3èmes gènes qui sont fusionnés. Il a suggérés qu’il est peu possible que ce genre de fusion se produise naturellement dans l’évolution.

Il décrit un scénario qui veut que des extraterrestres sont venus , ont considéré la Terre comme un gigantesque laboratoire d’expérimentation génétique. Ils (pour certains il s’agirait des Elohim décrits dans la Bible),ont durant des milénaires manipulé notre génétique afin de créer un être qui leur conviendrait en tant que domestique, compagnon, et sans doute surtout pour sauver leur propre espèce en voie d’extinction.

Les phénomènes d’abduction et d’hybridation seraient des démarches de ces entités venues d’ailleurs, dans le but de peupler d’autres planètes.

Quand à l’étrange disposition des squelettes trouvés dans la mine, plusieurs possibilités sont évoquées:

On pourrait penser que lorsque l’étrange enfant, un « enfant des étoiles, est mort, la femme qui doit sans doute être sa mère à inhumé son enfant, conservé le bras du petit cadavre auprès d’elle, et s’est suicidée (poison?).

D’autres pensent que c’est la mère elle-même qui a tué son enfant avant de se suicider, sans doute parce qu’elle a appris que les « pères  » de son enfant reviendraient chercher le produit de leurs expériences hybrides.

L’histoire des enfants des étoiles existe dans différentes cultures : des femmes habituellement stériles se retrouvent enceintes après avoir été fécondées par des êtres venu d’ailleurs. Le village élève ces enfants et un jour, les êtres venus d’ailleurs viennent les rechercher.

Ce genre de légende est justement très présente dans la région où l’on a retrouvé les deux crânes.

Ceux qui croient aux extraterrestres, pensent qu’il s’agit là d’un hybride extraterrestre, probablement de « Gris » qui sont réputés chercher à faire des croisements avec des humains pour prolonger leur patrimoine génétique en péril.

(Ce Gris, dont la morphologie a été décrite par des abductés et autres contactés, pourrait avoir une structure crânienne semblable à celle du « Starchild ».)

Des victimes d’abductions qui disent avoir vu le résultat de ces métissages, décrivent des êtres ressemblant d’avantage à des humains qu’à des aliens, mais ayant un crâne plus développé, des yeux plus grands et plus ronds et noirs (orbites moins enfoncées), un cou grêle, un visage inférieur considérablement réduit…

source alexdesilesie

Nous sommes dans les années 1920, une jeune fille mexicaine visitait avec ses parents un petit village rural au sud ouest de Chihuahua, près de Mexico. Près de là se trouvait des grottes, et des tunnels d’ancienne mine, ses parents lui interdirent formellement d’y entrer, mais, comme toute les jeunes filles un peu aventurière, elle y entra…
Lire la suite et voir d’autres images

  • Je ne remet pas en doute ce genre d’informations personnellement ayant vu un documentaire du style « National geographic » expliquant que des archives avaient été ouvertes et que les nazis d’Hitler à l’époque en Égypte avaient trouvé le corps d’un « visiteur » dans un tombeau, un corps qui n’avait rien d’humain, étonnant, reportage un peu chiant dans sa réalisation mais étonnant quand même!

  • noonoo12

    Pas « simplement » une macroencéphalie, mais il existe (hélas) de nombreuses malformations de la face qui peuvent ressembler à ce crâne…

  • Il y a bien d’autres anomalies…………d’où viendrait cette dureté de l’os crânien?

  • noonoo12

    Il y a des cas d’hydrocéphalie ou la densité et la solidité de l’os est bien supérieure à la moyenne (c’est le cas si il y a eu aussi ossification prématurée), ensuite il faudrait connaitre les conditions qu’ont subit ces ossements pendant 900 ans, es-ce que tous les autres os ont la même dureté ou seulement ceux de ce crâne…?

  • Apparemment le crâne est le seul « os » sauvé, puisque tout les autres sont au squelette plus grand!, étrange mais pas impossible ce cas, plusieurs options possibles sur les causes.
    En plus quel était l’air dans cette « mine », en 900 ans il a dû y avoir des changements.

  • shalk

    Il me semble qu’il est expliquait, dans l’article, que les cas rares de déformation crânienne ne présente jamais de symétrie de la boîte.
    Hors là il y a une grande symétrie, ce qui semble exclure une déformation.

    AMHA, nous n’aurons jamais de réel explications.
    et « si » les E.T. existent (ce qui est statistiquement probable), ce sont eux qui nous apporteront la réponse.
    Rien de scientifique ne sera clamé un jour prouvant, même preuves à l’appuie, l’existence des E.T.
    L’économie, la politique, notre « société » n’y survivrait pas.

    Donc, tout le reste est du vent, malheureusement. En discuter se terminera inexorablement pas un statu quo des deux parties: ceux qui y croient s’en trouveront convaincu (même si finalement s’est bien une déformation, car ça passera pour de la désinfo, ou une tentative du gouvernement, …) et ceux qui n’y croient pas n’y croiront pas plus, car c’est une déformation de la boîte (même si finalement on prouve que ce n’est pas une désinfo, que l’ADN est différent, que…)

    Finalement, c’est une perte de temps. Ce qu’il nous faudrait pour convaincre tout le monde, c’est un atterrissage d’OVNI en plein dans une capital.

  • Je crois que nous ne sommes pas seul, en plus il y a des dossiers qui sont déclassés par les états qui, si on s’y penche un peu, pourraient en convaincre certains, ou au moins les faire se poser des questions!
    voir ici ==> http://www.scientox.info/OVNI-et-Installations-Nuclaires.html
    Un temps, il a été question qu’Obama fasse une déclaration (au mois de février2011) toujours pas de révélations…….:D Y en aura t-il une un jour……à moins d’un atterrissage
    surprise! ;)

  • noonoo12

    Il y a des déformations « naturelles » tout à fait symétriques, en faisant une recherche dans google images on y voit des hydrocéphalies symétriques, de nombreuses malformations de la face sont aussi symétriques (fente palatine, rapprochement ou éloignement des orbites), elles ont lieu au moment où les bourgeons se rejoignent (justement symétriquement) pour former la face, c’est à dire très tôt dans la conception.