L'Europe impose la parité sélective

Voilà une bien belle arnaque qui nous prouve que ce sont bien des escrocs qui sont au pouvoir, et parmi ces escrocs, les banquiers! L’union européenne impose la parité homme-femme quand aux tarifs des assurances mais pas que, en fait, ils sont contre la discrimination des hommes au profit des femmes qui ont moins d’accidents, si c’est discriminatoire, alors c’est à proscrire sauf que…Sauf que la discrimination ne les intéresse quand lorsqu’elle rapporte, le jour ou les femmes seront payées autant que les hommes n’est pas encore arrivé. Qui dit assurances dit banques puisque généralement les têtes pensantes sont les même, et ils ont trouvé un nouveau filon ou gratter quelques euros.


Elles payaient leur assurance automobile jusqu’à 45% moins cher que les hommes, ayant moins d’accidents. L’Europe interdira cette discrimination dès fin 2012, pour l’automobile, mais aussi la santé, la retraite et la vie.

Les assureurs vont devoir revoir entièrement leurs chères tables statistiques. Au nom de la lutte contre les discriminations, la Cour de justice européenne leur interdira à compter du 21 décembre 2012 de pratiquer une différenciation de prix en fonction du sexe des assurés. Cette pratique, fondée sur des données actuarielles, se concentre sur l’assurance automobile, santé, retraite et vie. Autant de secteurs où les compagnies vont revoir leurs grilles de tarifs.

«Les femmes ont environ trois fois moins de risques d’être tuées et deux fois moins d’être blessées dans un accident de la route que les hommes», relève le site Internet du gouvernement sur la sécurité routière. Une tendance encore plus accentuée chez les jeunes. Conséquence: pour assurer son premier véhicule, un jeune homme acquittait jusqu’ici en moyenne une prime supérieure de 50% à 100% à celle payée par une jeune femme. À partir de fin 2012, les femmes âgées de 17 à 29 ans verront leurs contrats augmenter de 30% à 45%, estiment les analystes de l’agence Fitch. L’augmentation tournerait autour de 25% pour l’ensemble des femmes.

Les contrats santé également concernés

Les contrats santé, qui répercutaient notamment les risques liés à la maternité, devront aussi être harmonisés. La différence d’espérance de vie -supérieure de quelques années pour les femmes- entre les sexes devra également être gommée. Les hommes verront ainsi leurs pensions d’assurance-retraite et leurs primes d’assurance-vie diminuer. Jusqu’ici, le fait qu’ils bénéficient de leurs prestations retraites et cotisent à leur assurance-vie quelques années de moins que leurs compagnes se répercutait dans les prix.

La décision de la cour, saluée par Viviane Reding, la vice-présidente de la Commission européenne, comme « un moment important pour l’égalité des sexes dans l’Union européenne», a été motivée par une action de l’association belge de consommateurs Test-Achats. Ce sujet des discriminations dans l’assurance montait en puissance depuis plusieurs mois. À l’automne dernier, un avocat général de la cour s’était déjà prononcé en faveur d’une unification des tarifs.

Le cadre de cette bataille juridique est fixé par la directive européenne de 2004 sur l’égalité de traitement hommes-femmes. Le texte prévoyait une exception pour les activités d’assurance. La loi française, qui en découle, dispose ainsi qu’une discrimination est possible «lorsque des données actuarielles et statistiques pertinentes et précises établissent que le sexe est un facteur déterminant dans l’évaluation du risque d’assurance».

Les compagnies d’assurances s’insurgent contre le changement de direction juridique. La nouvelle obligation d’harmoniser leurs tarifs brouille leur capacité d’estimation des risques individuels. «La décision des juges de ne pas reconnaître que le sexe est un facteur légitime dans la tarification des contrats d’assurances (…) est une mauvaise nouvelle pour les clients des compagnies d’assurances», a ainsi affirmé Michaela Koller, directeur général de la CEA, la fédération européenne des compagnies d’assurance. «Au-delà de cette décision, ce sont les questions des discriminations liées à l’âge et à l’état de santé qui pourraient être touchées», estime de son côté Franck Poindessault, avocat chez Norton Rose.

Source: lefigaro.fr

  • Freedom for humanity

    bonsoir je découvre votre .

    Que pensez-vous du Sionisme ? Parcequ’au delà du diner du siècle ou d’autres sectes . O

  • julien

    Bonjour,

    je fait part de mon expérience personnel sur la parité. Je suis un homme et je travail des heures pas possible pour mon entreprise (un grand groupe), mon chef vient de partir en retraite, j’étais le mieux positionné pour prendre sa place et j’ai notamment le plus d’expérience. Une femme a été nommé à ma place alors que ça ne fait que 3 ans qu’elle est dans l’entreprise!!!!. J’ai demandé la cause, le directeur des ressources humaines m’a dit dans le couloir qu’ils leurs fallait nommés une femme pour la parité!!!! Je suis dégouté, ce poste m’était vraiment promis!!!!!! Je pense que je suis victime de discrimination!!! Est ce que quelqu’un a été victime de ce même type d’expérience.

    Cordialement