"Nique la France" au coeur d'une polémique….justifiée

Vous connaissez surement l’adage populaire « tendre le bâton pour se faire battre », il est ici très bien illustré avec une chanson du nom de « nique la France » que l’UMP voulait faire interdire à juste titre.

Comment peut-on permettre une telle chanson aussi insultante envers un pays alors que si nous faisions une chanson évoquant un tant soit peu l’inverse, le scandale ferait là une de tous les journaux, les plaintes et procès s’enchaineraient, les associations se jetteraient sur l’affaire comme une meute de chiens affamés.

Tous ceux qui crient au raciste ne disent plus rien quand une telle chanson sort, comme pour la sortie d’un livre du même nom, et je ne parle pas ou si peu de la photo récompensée par la FNAC de Nice sur laquelle on voit quelqu’un se torcher les fesses avec le drapeau français, photo qui fut récompensée!

Je me demande ce qu’en penserait Ivan Riofoul qui considère que « pour les mouvements antiracistes, seuls le Blanc et le “Français de souche” sont apparemment présumés coupables »?

« Des paroles insultantes ou dégradantes pour notre pays ». L’UMP locale voulait l’interdire à cause du morceau « Nique la France », mais le concert du groupe de rap Zone d’expression populaire aura bien lieu
 Image extraite du clip "Nique la France" (Capture vidéo Dailymotion)

Le concert du groupe ZEP (Zone d’expression populaire) aura bien lieu, samedi soir prochain, au théâtre Geoffroy Martel de Saintes. Ce groupe de rap lillois, qui vient d’accéder, malgré lui, à la notoriété dans la région grâce à sa chanson, « Nique la France », a reçu hier soir le soutien appuyé du maire PS de Saintes, Jean Rouger.
Le titre qui fait polémique pointe le refus d’une France raciste, colonialiste et capitaliste, en même temps que les difficultés d’intégration dans la société française actuelle de la jeunesse issue de l’immigration post-coloniale.

Les paroles piquantes ont indigné le responsable de l’UMP en Saintonge, Yves Pouponnot. Ce dernier a demandé en fin de semaine dernière au maire de Saintes de prendre des dispositions pour interdire la diffusion de « paroles insultantes ou dégradantes pour notre pays, ses symboles ou ses habitants ».

Jean Rouger réplique en indiquant qu’il « n’userait pas de son pouvoir de police » visant à prévenir les troubles à l’ordre public. Au contraire même.
« Ça me paraît un devoir de contester certains aspects du comportement de notre pays, quand il avait autorité sur des pays voisins », commente le maire de Saintes, en notant au passage que c’est au nom de ce même principe que des «mouvements de démocratie sont en train de s’exprimer aujourd’hui sur le bassin méditerranéen ».
Le directeur du festival Dire le monde, Stéphane Triquenaux, se félicitait de cette issue. « C’est bien que dans une France démocratique et laïque, ce concert puisse avoir lieu. » Et d’appeler une nouvelle fois « au dialogue » avec ceux qui ne partagent pas ces positions. « Il est important de se parler sinon on laisse place à tous les fantasmes. »

  • Un CD et un livre

Déclencheur, à son insu, de cette controverse, « Nique la France » est une chanson tirée d’un CD vendu avec un livre intitulé « Nique la France ».
Ils sont tous deux produits par le sociologue Saïd Bouamama, directeur de recherche à l’Ifar (Intervention Formation Action-Recherche) et un rappeur prénommé Saïd (Il est issu du groupe MAP : Ministère des Affaires Populaires).
S’exprimant en août 2010 dans l’hebdomadaire « Tout est à nous », une revue éditée par le NPA, ils considéraient que «l’immigration post-coloniale porte en elle une spécificité qui la distingue des autres immigrations. […] Le stigmate xénophobe, les violences racistes, le statut social inégalitaire d’immigré et les discriminations ne s’arrêtent pas aux parents, mais s’étendent désormais aux enfants nés français.»
Militant pour une conception « politique » de la nation, ils dénoncent le « retour » d’une dimension « éthnicisante », « tant à droite qu’à gauche».

Source: sudouest.fr

http://www.youtube.com/watch?v=F1uDl5HgkKM&feature=player_embedded#at=40

  • Comme d’habitude je vais mettre mon « Enola gay » touch : Ouais bah fallait pas aller les chercher pour bosser dans les usines, maintenant le ver est dans la pomme et comme elle est accueillante ils se multiplie, je suis pour la générosité mais une personne immigré a des droits mais aussi des devoirs comme le rappel si bien Nicolas S. et je ne pense pas qu’en stigmatisant de cette façon leur terre d’accueil pour faire de l’argent facilement, ça soit la meilleur façon de s’intégrer et le meilleur discours a avoir auprès des jeunes. Mais après c’est comme tout c’est une question de QI et de responsabilité, et c’est valable des deux coté. Ceci n’engage que moi si vous voulez en discuter mon site est dans ma signature pas la peine de polluer les moutons.

    Amicalement,

    Folamour,

  • MDR! Allez-y polluez, je suis prêt à débattre chaudement et avec virulence s’il le faut personnellement! ;)

  • coldroom

    Les collabos pro-immigration & bobos de gauche bien-pensant paieront très cher leur trahison quand il s’agira de rendre des comptes à la france.

  • Coldroom, je ne suis pas pour les amalgames car j’ai des amis qui sont issus de l’immigration dont un algérien et un marocain (je bosse d’ailleurs avec l’un d’eux) et ils ont un profond respect pour la France, ils reconnaissent que ce pays leur a donné un toit, un travail, et même si beaucoup ne sont pas là pour aider la France, il ne faut pas non plus tirer sur tout le monde.

  • coldroom

    Benji, où as-tu vu un amalgame dans ce que je dis ? Relis moi bien..

    Quand je parle de « collabos pro-immigration & bobos de gauche bien-pensant », je cible en premier tous les militants de gauche et d’extrême gauche, qu’ils aient une « fonction » gouvernementale ou qu’ils soient simplement votant. Pour moi ces gens sont juste des illuminés totalement à côté de la plaque.
    Quant aux bobos de gauche bien-pensant, je pense à tous les « artistes » qui défendent/ventent bec et ongle leur sacro-saint multiculturalisme, le métissage, l’islam et les bienfaits (qu’ils sont les seuls à voire d’ailleurs..) de tout ça.

    Ces gens là sont pour moi les ennemis de la république, les ennemis des français.

    Je me répète mais ces gens là sont libre d’aider qui ils veulent. Qu’ils le fassent sans que ça n’impacte ceux qui ne veulent pas se faire bouffer, qu’ils le fassent avec LEUR moyens et pas l’argent du contribuable. C’est bien beau de vouloir distribuer à tout va de l’argent qui ne nous appartient pas.. c’est ça le socialisme aujourd’hui.

  • Désolé, je reconnais que tu as raison, pour passer à la télé et gagner encore plus d’argent, celui qui veut s’engager et donner son opinion se doit de lécher les bottes du système et être politiquement correct! On a vu ce qui est arrivé avec Bigard, ils sont allé jusqu’à annuler les représentations de sa pièce de théâtre. Hier, je discutais avec un ami algérien au travail, de plus il était musulman, et nous parlions du FN, ravi de voir qu’il ne considère pas ce parti comme étant raciste, son discours a été ouvert et très intelligent, comme quoi, tous ne sont pas à mettre dans le même sac. De plus, si certains s’engagent dans un combat, c’est qu’à la clé ils espèrent en tirer du pognon, juste cela, mais trop de monde refuse de voir cela.