5 banques attaquées en justice par le maire de Saint-Maur

Il n’y a pas que les peoples qui ont perdu de grosses sommes comme ce fut ici le cas, attaquant les banques en justice pour se rembourser, les villes et villages vont également monter au créneau en commençant par le maire de Saint-Maur dont la ville a subit de lourdes pertes suite à des emprunts toxiques.

bourse

© madguy – Fotolia.com

Le député-maire (UMP) de Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne), Henri Plagnol, veut porter plainte contre cinq banques, dont la Société générale et le Crédit agricole, pour avoir consenti à la ville des « emprunts toxiques » qui menacent ses finances.

Ancien ministre, Henri Plagnol sollicitera jeudi « l’autorisation du conseil municipal de porter plainte à l’encontre des cinq établissements prêteurs concernés qui n’ont pas joué leur rôle de conseil », indique un communiqué, citant la Caisse d’Epargne, le Crédit Agricole, la Depfa Bank, Dexia et la Société Générale.

Ces emprunts vont « progressivement » voir leur taux se relever, exposant la ville à « un risque financier majeur » et à « une augmentation très forte des frais financiers au cours des exercices à venir ».

Entre 2001 et 2007, sous le mandat d’un maire divers droite, 89% des emprunts contractés par la ville étaient des produits toxiques, a précisé à l’AFP une porte-parole du maire. Ces emprunts vont « progressivement » voir leur taux se relever, exposant la ville à « un risque financier majeur » et à « une augmentation très forte des frais financiers au cours des exercices à venir ». Pendant ces années, la dette de la ville a progressé en moyenne de 13% par an pour atteindre fin 2008 plus de 248 millions d’euros, selon cette porte-parole.

Mardi, le conseil général de Seine-Saint-Denis avait déjà annoncé son intention d’assigner en justice trois banques avec lesquelles des emprunts toxiques ont été contractés.

Source: cbanque.com