Lait, mensonge et propagande!

Je ne sais pas vous, mais aller faire les courses devient un cauchemar. Il faut lire les étiquettes, connaitre par cœur les additifs « E machin », faire gaffe à l’aspartame présent partout, les boissons light et tout ce qui est allégé en sucre.
Acheter les légumes de saisons en regardant d’où ils viennent, pas question qu’ils aient fait le tour du monde….regarder les codes barres pour savoir le pays exportateur, essayer d’acheter des produits sans huile de palme, palmate, ou huile végétale (c’est pareil)! pas de cosmétiques, pour protéger mes amis les animaux, pas de viande, elle est bourrée de produits chimiques, anabolisants, antibiotiques, vaccins anti tout, et je ne mange pas mes semblables! non! je ne suis pas sénile et pas besoin de manger des cadavres pour être bien!
Pas de fourrure pour la même raison et tout le monde est au courant, mais trop veules ou égoïstes pour manifester leur désaccord.
Pas d’œufs de poules élevées en batterie, un scandale et une horreur sans nom!
Les agrumes et les fruits traités, les bananes qui voyagent vertes et qui murissent en frigo, oui!! elles viennent de loin et ne supporteraient pas le voyage, je sais.
Et la liste est encore longue mais……voilà qu’une étude dénonce le lait! je ne suis pas étonnée du tout! d’ailleurs le gout n’est plus ce qu’il était, il est insipide et là aussi on lui ajoute des vitamines etc…, on lui fait subir tout un panel de processus, on le dégraisse, le regraisse, l’engraisse, on l’enrichi, on le chauffe, le sur-chauffe à UHT et comment le trouver bon après ça??
Mais cette étude va plus loin, le lait n’est pas bon pour nous, il n’apporte rien, et il peut nous rendre malades, nous ne sommes pas des veaux (ça c’est à démontrer!!) mais il fait les choux gras, des compagnies laitières, qui le pare de toutes les vertus évidemment!! En fait un besoin créé de toute pièce.
Bon!! et si je présentais ce livre, car c’est de cela qu’il s’agit !!



Thierry Souccar dénonce dans ce livre les abus et les excès du lobby de l’industrie laitière qui veut nous forcer à boire du lait de vache sans que notre corps en ai le besoin. Il dénonce aussi certains scientifiques corrompus qui se contentent de répéter un discours publicitaires présenté comme une recherche scientifique et le fait qu’ils sont directement payés par cette même industrie dont il vantent tant les mérites. Il explique que le lait de vache n’est pas du tout adapté à l’être humain et qu’il est même dangereux et tout a fait différent du lait maternel.

Le livre commence par une histoire de la montée en puissance du lait et du lobby laitier, qui commença en Amérique puis déferla en France. Ce qui fut décisif en France fût la décision de forcer les millions d’élèves en leur imposant de boire du lait à l’école, d’une part pour les addicter au lait dès leur plus tendre enfance et pour remplacer le lait par l’alcool. Donc au lieu de remédier aux causes des addictions à l’alcool, on en profite pour remplacer l’alcool par le lait pour faire le bonheur de l’industrie au lieu d’aider les alcooliques et les gens à ne plus être victimes d’addictions ! Ce qui est sidérant est que l’industrie laitière n’a visiblement pas non plus compris que le bébé à besoin de lait de sa mère et non de vache (ces laits n’ont pas du tout la même composition) et que ce besoin disparaît ensuite lorsque le système digestif de l’enfant est complètement développé.

Les Manipulations de l’Industrie Laitière

Les industries alimentaires considèrent leur produits comme des biens de consommation qui sont régis par les mêmes règles de marketing que les autres, c’est à dire enjoliver, exagérer les biens faits du produit en ne parlant que des aspect positifs en éludant les parties négatives du produit, qu’on appelle « effets secondaire indésirables » pour les médicaments.

Par exemple pour l’aspartame, les industriels nous expliquent que cette molécule est présente naturellement dans les fruits, en oubliant de préciser que dans les fruits, elle y est présente mais avec d’autres molécules qui neutralisent ses effets nocifs. Dans le cas du lait l’industrie fait l’autruche en essayant de faire croire qu’on refuse de reconnaître les besoins en calcium que seul le lait pourrait nous apporter, en évitant soigneusement de reconnaître aussi les effets négatifs possibles du lait. Les besoins en lait sont exagérés, parce qu’ils sont évalués pour boucher en fait une « fuite de calcium » du à un mauvais équilibre alimentaire plutôt que de remédier à ce qui cause cette fuite.

Cela revient à essayer de remplir un puît sans fond ! Et comme toujours, les études favorables aux produits laitiers qui ne lui voient pas d’aspect négatif ou dangereux sont en majorité des études financée par l’industrie laitière elle même qui ne parle que d’un petit aspect positif, en évitant de montrer les aspects négatifs. Les recommandations de santé officielles sont elles aussi basée en grande partie sur les informations fournies par ces mêmes industries alimentaires qui ont tout intérêt à exagérer les besoins pour que l’on en consomme plus que nécessaire, puisque de toute façon ce n’est pas elle qui va payer le coût de la prise en charge des « malades du lait » ou des autres problèmes dus à la surconsommation.

Leur seul but est d’augmenter la consommation pour augmenter leur profit, la santé n’est qu’un de leur prétextes pour y arriver T.Souccar explique en quoi la surconsommation de lait pourrait grandement favoriser de nombreuses maladies comme le diabète ou même l’ostéoporose contrairement à ce que dit la propagande laitière. Peut être êtes vous intoxiqués au lait sans même le savoir ! Pour plus de détails et d’explications, veuillez évidemment vous référer au livre. Si vous décidez de vous procurer le livre, prenez la dernière édition qui est mis à jour avec des questions réponses de lecteurs et les réponses de T.Souccar aux critiques de l’industrie laitière
source
Vous pouvez voir aussi en vidéo en trois parties
1 http://www.dailymotion.com/video/x2tg9w_lait-mensonges-et-propagande-thierr_tech#from=embed

2 http://www.dailymotion.com/video/x2thrq_lait-mensonges-et-propagande-thierr_tech#from=embed
3 http://www.dailymotion.com/video/x2tji1_lait-mensonges-et-propagande-thierr_tech#from=embed

Pour ceux qui l’ignoreraient, un aperçu de la condition des vaches laitières

Les vaches sont des êtres sensibles, qui ressentent des émotions riches et variées, et qui en liberté jouent, nouent des amitiés, et ont un lien maternel très fort avec leurs petits… Mais dans l’industrie laitière, plus de 70% des vaches laitières subissent l’inhumanité de l’élevage industriel : entassées dans des hangars, elles sont traitées pendant toute leur (courte) vie comme de véritables machines à lait…

Grossesses forcées :
Pour fournir du lait, la vache doit être soumise à une grossesse chaque année (qui dure 9 mois, comme pour les humains). Elle est donc engrossée de force dès l’âge de 15 mois (c’est encore un bébé !), et sera à nouveau fécondée 3 mois après chaque vêlage, par insémination artificielle dans la majorité des cas, ce qui constitue un véritable viol pour la vache ainsi (mal)traitée.

Traite intensive :
Elle sera ensuite soumise à la traite, par une machine, même pendant sa grossesse, ce qui est exténuant pour son pauvre corps, dont les besoins vitaux ne sont absolument pas respectés ! Toujours attachée dans une stalle où elle peut à peine bouger, la vache ne voit jamais les verts pâturages ou le soleil ! Ce système affolant de productivisme intensif va soutirer à la vache près de 10 000 litres de lait par an (dans les années 80, c’était déjà 6 000 litres…), grâce à des hormones et autres traitements chimiques favorisant un rendement toujours plus important, et toujours au détriment de ces êtres sensibles !!

Souffrances physiques et émotionnelles :
La traite intensive et le confinement génèrent de nombreuses souffrances physiques (enflure du pis et infections très douloureuses, ce qui n’empêche pas l’éleveur de continuer à la soumettre à la traite forcée ; désordres métaboliques dus à une suralimentation ; boitements et déformations des pattes, qui ont du mal à porter ce pauvre corps maltraité…), qui conduisent parfois jusqu’à la mort. Les souffrances émotionnelles sont tout aussi intenses, non seulement à cause des conditions de vie désespérantes infligées à ces pauvres créatures, mais aussi du fait que leurs veaux, auxquels elles sont profondément attachées, leur sont enlevés dès le premier ou deuxième jour après leur naissance (on entend les vaches meugler pour appeler leurs petits, et les veaux appellent souvent aussi désespérément…)

Mort : Rapidement épuisée par un tel traitement,
notre vache ne sera plus « rentable » dès l’âge de 5 ou 6 ans (dans la nature, elle aurait pu vivre plus de 20 ans…), et sera donc brutalement transportée à l’abattoir, où elle sera tuée, souvent pleine, et la viande obtenue sera transformée en steaks hachés ! (Saviez-vous que 70% de la viande bovine provient des vaches laitières ?!).

Est ce que c'est normal???

Visitez le site d’europe écologie

  • Benji

    Attends je réfléchit…..Ben, non je ne suis pas étonné! Mais malgré tout je reste un buveur de lait (et non! pas mélangé avec du coca!!!) car le matin, le petit dej’ sans lait, pas évident pour moi. J’ai conscience de ce qu’endurent les vaches, mais je ne peux pas me sacrifier sur tout non plus! L’info est quand même enrichissante, merci, j’en tiendrais compte dans l’avenir dès que j’aurais mon petit potager, des poules et une vache que je bichonnerai!

  • Benji

    Haaaa le sujet qui ressort alors qu’on en a parlé il y a quelques temps déjà! http://maintendue.fr/viewtopic.php?f=36&t=3245&hilit=bugarach
    Je réitère mon propos, au lieu de se plaindre ils feraient mieux d’en profiter et de jouer là dessus pour faire rentrer de l’argent dans les caisses de la commune!

  • Jewelton

    lait de riz , de quinoa, amande etc… en alternative.
    Lait de vache = inflammation chronique.
    Paroles d’un sportif qui a su soigner ses tendinites ‘chroniques’ grâce au lait.

  • voltigeur

    MdR!! je dirais plutôt à CAUSE du lait! tu as raison, mais le formatage est bien là depuis toujours, les habitudes ont la vie dure, et les empoisonneurs n’en ont cure de notre santé, leurs seuls intérêts! le fric, les maladies induites, qui en ramènent par millions aux big pharma, car on soigne les symptômes et non les causes. Reste plus qu’à se creuser la tête pour manger le mieux possible!! et c’est le parcours du combattant……Alors pour ceux qui ont de petits moyens…………..
    Benji! il ne s’agit pas de sacrifice mais de prise de conscience! le lait de la vache doit aller à son veau! Si on devait produire du lait de femme, et pour cela la tenir en état de lactation pendant des années (très peu en vérité), comme ce qu’on fait subir aux vaches, tu serais le premier à monter au créneau!!
    C’est malheureusement toute une éducation à refaire, et pour certain c’est trop tard, il faut penser aux enfants, s’il est encore temps pour eux………… :roll: :roll: