La France défend la liberté d'expression des journalistes

Attention, séquence humour pathétique, j’ai envie de rire avec ce genre d’informations mais c’est pathétique, la France défend la liberté d’expression. C’est quand même un peu l’hôpital qui se fout de la charité quand on voit de quelle manière sont traités les journalistes en France, et je ne fais pas uniquement référence à l’excellent documentaire « Sarkozy vampire des médias« , souvenez-vous de l’affaire Woerth-Bettancour, les journalistes de Mediapart ont ouvertement été insulté par le gouvernement, le journal trainé dans la boue, parlant même de ragots et de journalisme déplorable, et je ne parle pas des nombreuses affaires d’ordinateurs volés dans les rédactions ou des mises sur écoute… Bref, nous touchons là à du lourd, je pourrais même utiliser l’expression « foutage de gueule ». D’ailleurs, au niveau liberté du journalisme en France, vous avez souvent entendu parler des sujets du blog à la télé à une heure de grande écoute? Ou dans votre presse quotidienne?Juste un rappel, au niveau de la liberté d’expression, la France en est à la 44ème position dans le monde

François Baroin a exprimé mardi 4 janvier sur France Inter son désaccord avec la nouvelle loi hongroise sur les médias entrée en application en début d’année en Hongrie. Le porte-parole du gouvernement espère qu’avec l’influence des autres Etats membres de l’Union européenne, le pays « mette entre parenthèse son texte ».
Entrée en vigueur le 1er janvier, la nouvelle loi hongroise prévoit des amendes pouvant aller jusqu’à 730.000 euros pour des chaînes de radio-télévision en cas « d’atteinte à l’intérêt public, l’ordre public et la morale », ou encore des « informations partiales », sans que ces concepts soient clairement définis.

Elle permet aussi à la nouvelle autorité des médias de contraindre les journalistes à révéler leurs sources sur les questions relevant de la sécurité nationale.

Source: agoravox.tv mais également sur le forum, merci à Voltigeur.