La situation américaine à surveiller

S’il y a une chose à surveiller à l’heure actuelle, c’est la situation américaine puisque plus ou moins directement, nous dépendons d’elle, et vu que la situation est de plus en plus inquiétante, nous ne surveillerons donc jamais assez. J’ai abordé le problème des retraites dans la revue de presque du mois d’octobre, et un petit rappel des faits pour ceux qui n’auraient pas lu (et il y en a surement… :worried: :( ):

Image

Nous n’avons décidément plus d’argent, on peut même apprendre sans trop de difficultés que la dette de la France à 1.591,5 milliards d’euros


La dette publique de la France a augmenté de 56,0 milliards d’euros au deuxième trimestre 2010 par rapport au trimestre précédent pour atteindre 1.591,5 milliards, soit environ 82,9% du PIB à fin juin, selon des données publiées jeudi par l’Insee.
Ce pourcentage représente une hausse de 2,5 points par rapport à la fin mars quand la dette au sens de Maastricht s’élevait à 1.535,5 milliards d’euros (80,4% du PIB).

Cela implique quoi? Puisque l’état déjà emprunte pour payer les retraites, chaque mois, l’état emprunte et s’endette pour payer une retraite sur 10 (soit 1,5 million de pensions sur les 15 millions de pensions versées). Maintenant, à qui emprunte l’état? Au FMI puisqu’il n’a pas le droit d’emprunter aux banques privées comme le stipule l’article 25 de la loi 73-7 du 3 janvier 1973, loi connue sous le nom de loi Rothschild.
La situation est donc très grave puisque le FMI est avant tout un système américain (le siège étant d’ailleurs à Washington), qui dit américain dit Wall Street et banques, et si les banques défaillent, alors le reste va suivre, dont la France ne pourra plus payer les retraites, CQFD.

Pour lutter contre cette crise qui n’est plus puisque suivant certains journaliste elle date d’il y a deux ans, il faut faire des économies, et Jacques Attali que je ne vous présente pas a remis à Mr Sarkozy (que je ne présente pas non plus) un rapport avec 25 propositions chocs pour réduire le déficit public, des mesures drastiques qui vont nous faire plus mal à la rondelle qu’autre chose. Il faut également nous éloigner du dollar, voilà pourquoi il y a eu une annonce de Christine Lagarde sur le bancor devant le G20. Christine Lagarde au G20 (toujours) à donc confirmé la priorité: élaborer un nouveau système monétaire international. Bon, cette histoire de bancor se confirme. On est plus au far-west, la guerre des monnaies est évitée mais le dollar risque d’être scalpé! Donc au final, peut être que le coup de la retraite à 67 ans n’est pas destinée qu’à arrondir les fins de mois de Guillaume Sarkozy, le frère du président.

Bien sur qu’on ne se dise pas qu’il n’y a que la France qui rencontre de tels problèmes puisque qu’au Portugal: il y a une baisse des salaires des fonctionnaires et une hausse de la TVA en 2011, en Angleterre Osborne abolit les allocations familiales pour tous, écarte la récession et les différentes coupes budgétaires pourraient couter près d’un million d’emploi!, En Irlande le cauchemar économique n’est pas terminé…..D’ailleurs un article nous apprend même officiellement qu’en Europe, la rigueur frappera les aides sociales et la fonction publique. Et je ne cite pas tous les pays, la Grèce est loin, très loin d’être sortie d’affaire, bien au contraire…..

Bien sur, on nous dit qu’aux Etats-Unis, tout va bien, on apprend même que les salaires à Wall Street devraient progresser de 4% en 2010 alors que l ‘euro flambe et que le billet vert continue sa chute vertigineuse, 41 millions de personnes mangent actuellement avec des bons d’alimentation, et il y a [url=[url=http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/vous-avez-aime-les-subprime-voici-83349]le foreclosuregate[/url]!!! Le plus gros scandale financier qui ait jamais éclaté aux USA, vous pourrez tout comprendre et même bien plus en lisant ce magnifique article qui reste incontournable à mes yeux: le scandale du foreclosuregate.

Mais Bruxelles va bien nous aider non? Ben….non puisqu’on a eu un magnifique article qui pourtant est resté discret: Bruxelle contre les banques: La Commission européenne a présenté ses initiatives législatives mercredi pour que l’UE puisse organiser la faillite des banques en difficulté au lieu de voler à leur secours. Les aides au secteur financier ont atteint 13% du PIB de l’Union en 2009..

Donc, dans les informations côté USA, voilà quelques précisions qui ont leur importance…
Cela risque de couter très très cher aux banques américaines: le Foreclosure Gate = 700 milliards de dollars de pertes supplémentaires possibles + 750 milliards de dollars de dommages et intérêts + 60 milliards de dollars d’arriérés de taxe (soit dit en passant, ma nouvelle source financière, excellente et bien documentée).

Et à cela s’ajoute un article exceptionnel nous expliquant très aisément la véritable situation américaine, je vous le met ici mais ne peut que vous encourager à visiter le site source qui pour les intéressés par la finance et l’économie va vite devenir incontournable!

La reprise n’existe pas. La dépression se profile mais les marchés préfèrent ignorer les faits. Jusqu’à quand ?

Si vous gardez présent à l’esprit ces 3 graphes, vous aurez un temps d’avance sur les marchés et saurez profiter du prochain krach
N’oubliez pas que :

Les emplois restent à un niveau catastrophique

Image

Source : Bureau of Labour Statistics et National Bureau of Economic Research (NBER)

Notez bien que je vous montre ici les emplois américains, sachant que les médias préfèrent relayer et commenter les chiffres du chômage qui sont les mieux peignés, lissés, et arrangés pour apparition publique.
Mais derrière ces arrangements se cache une autre vérité…

Le chômage de longue durée augmente de façon dramatique

Image

Jamais, les Etats-Unis n’avaient connu un tel niveau. Dans ce pays à l’économie réactive, le chômage est traditionnellement de courte durée.

La masse monétaire ne circule plus
Tout l’argent émis par le Fed ne sert à rien, en tout cas pas à l’économie réelle.

Graphique des récessions

Image

La situation est la plus grave connue depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale
Ces trois graphes annoncent une dépression. Bien entendu, ils ne sont pas encore « dans les cours ». N’oubliez pas que le NBER (qui pourtant est en possession des chiffres que je viens de vous montrer) a déclaré officiellement que la « plus grande récession américaine depuis la Grande Dépression s’est terminée en juin 2009″, comme le rappelle le Financial Times (21 septembre 2010).

Pourtant, même l’ultra-loyal FT doutait dans cet article intitulé « Recession in US longest since 1929« : « les économistes disent que la récession est terminée, mais pour les millions de gens privés de travail, elle encore très réelle ».

Mais les maquillages ont une limite et les statistiques classiques – production industrielle, consommation, chiffres d’affaires des entreprises – vont très bientôt s’en ressentir.

Ce sera alors le moment de prendre des trackers bear. Ces fonds vous permettront de transformer la chute des marchés actions en plus-values.

Source de l’article: moneyweek.fr