Bruxelles va passer un texte ni vu, ni connu pour nommer un super ministre de …l’économie…

Merci à Françoise G. Et, comme signalé dans l’article, pendant la période de Noël, où les manants seront occupés à préparer les fêtes de fin d’année.

Pixabay

BRUXELLES VA PASSER UN TEXTE PENDANT LA PÉRIODE NOËL, NI VU, NI CONNU, POUR NOMMER UN SUPER MINISTRE DE… L’ÉCONOMIE.
du 4 au 8 décembre 2017 : Sonnez trompettes trouées, roulez tambours percés, à plat ventre pauvres manants ruinés par la monnaie de singe euro, le dernier volet du plan européen va être mis en place avec la nomination d’un MINISTRE DE TOUS LES MINISTRES DE L’ÉCONOMIE qui aura des super-pouvoirs.
Selon le scoop d’El Pais, le 6 décembre prochain, Bruxelles va se voter son texte pour se donner, enfin, les mains libres afin de mettre en esclavage TOUTE l’économie européennes, via El-Pais:
« Parmi ses fonctions figureront la conception de la politique commune de l’euro, c’est-à-dire la capacité de stimuler la zone euro en temps de crise et à obliger les pays à se serrer la ceinture avec l’utilisation d’instruments budgétaires: la fonction future de stabilisation de l’euro et de convergence afin que les pays qui ne font pas partie de la monnaie unique rejoignent l’euro.« .
Autrement dit, les pays qui résistent, Hongrie, Pologne, abandonnent leurs monnaies exotiques au profit du sésame qui permet (in fine) de les mettre en esclavage, à savoir l’euro.
« La nouvelle architecture de l’euro aura trois nouveautés:
1) le nouveau FMI européen
2) le budget anti-crise de la zone euro sont les points forts,
3) mais dans la partie institutionnelle, Bruxelles prévoit de lancer un super-ministre de l’Economie et des Finances, selon un projet de 7 pages proposition à présenter le 6 décembre prochain. Ce nouveau poste sera vice-président de la Commission et présidera l’Eurogroupe , selon les plans du bras exécutif de l’UE. Et il représentera l’Europe au sein du G20, du FMI et du reste des organisations mondiales« .
Bruno Lemaire, l’homme qui a vendu père, mère, son chien, son chat, sa femme et son âme au Diable pour être ministre de quelque chose, déjà qu’il ne sert à rien comme ministre de l’Economie, pourra alors transporter son bureau au Musée Grévin.
Macron ne s’en était pas caché (je veux un super ministre de l’Economie européen) et voilà, l’alcoolique Juncker a les mains libres pour finir de planter les derniers clous sur le cerceuil européen. Lire ici El Pais pour voir le train vous foncer dessus.
Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2017

8 commentaires

Laisser un commentaire