La situation en Syrie au 4 août par Ayssar Midani

Merci à Thom Aldrin pour ce vingt-troisième SitRep (rapport de situation) pour la Syrie par Madame Ayssar Midani !!!

Partie 1

Partie 2

Pour toutes questions relatives aux prochains SitRep sur la Syrie et adressées a Ayssar Midani, écrire un message sur le compte facebook d’Ayssar Midani a https://www.facebook.com/ayssar.midani
ou sur le compte Vkontakte de Thom Aldrin : https://vk.com/thomaldrin

4 commentaires

  • Merci. Quelques bonnes nouvelles qui font du bien.

  • Rik22

    Un atrticle de juin 2017 est relayé ces jours-ci :
    La coalition dirigée par les États-Unis a largué des bombes au phosphore sur un hôpital de Raqqa, en Syrie, communique l’agence syrienne Sana.

    http://observers.france24.com/fr/20170613-coalition-raqqqa-phosphore-blanc-etats-unis-kurdes-etat-islamique

  • Balou

    Damas confirme l’usage par les États-Unis du phosphore blanc

    Le ministère syrien des Affaires étrangères a confirmé l’usage par les États-Unis du phosphore blanc et réclamé encore une fois la dissolution de la soi-disant coalition anti-Daech conduite par les États-Unis.

    Le ministère syrien des Affaires étrangères a qualifié d’illégale la poursuite des crimes de la coalition internationale à l’encontre de la nation syrienne avant de la considérer comme une violation flagrante du droit international.

    Dans deux messages adressés au secrétaire général des Nations unies et au président du Conseil de sécurité, Damas a réclamé la dissolution immédiate de cette coalition ayant été mise sur pied sans l’aval du gouvernement syrien et en dehors du cadre de l’ONU.

    Le ministère syrien des Affaires étrangères a précisé que l’attaque contre des zones résidentielles et des maisons des citoyens, la destruction de l’hôpital national de Raqqa et le recours à l’usage du phosphore blanc, prohibé au niveau international, par la coalition internationale emmenée par les États-Unis, constituaient une violation flagrante du droit international.

    En allusion aux crimes perpétrés par la coalition dirigée par les États-Unis dans les provinces de Raqqa, Hassaké, Alep et Deir ez-Zor, le ministère syrien des Affaires étrangères les a condamnés dans les termes les plus durs puisqu’ils constituent selon cette instance un crime contre l’humanité.

    Damas a également appelé le Conseil de sécurité de l’ONU à remplir sa responsabilité de garant de la paix et de la sécurité internationales et à contraindre tous les pays à mettre en œuvre les résolutions spéciales sur la lutte contre le terrorisme.

    Pour rappel, les chasseurs américains ont largué des bombes le samedi 5 août sur la ville de Raqqa et tué 43 civils.

    http://www.presstv.com/DetailFr/2017/08/06/530932/Damas-rclame-la-dissolution-de-la-coalition

Laisser un commentaire