De l’argent public pour construire un centre commercial…

Les lillois vont être contents, ce n’est pas une crèche ou tout autre projet social et d’utilité publique qui va être financé avec de l’argent public mais, un centre commercial. Voilà de quoi aller dépenser, les quelques euros restant, après les ponctions diverses et variées.

Le projet de centre commercial à Lille-Sud. – Agence Rudy Riccioti

Le projet privé d’un centre commercial à la lisière de Lille-sud était né en 2007. Dix ans plus tard, Lillenium verra donc finalement le jour. Après des mois de tergiversations,le montage financier a été bouclé autour de 145 M€… .. mais grâce à des fonds publics, révèle le site d’information Médiacités.

Des crédits publics consacrés à la «ville durable»

En 2011, les promoteurs Vicity et Nacarat avaient annoncé l’ouverture, pour 2014, des  37.000 m2 de surface de vente, dont un hypermarché de 5 000 m² et une centaine de boutiques. Depuis, l’un des investisseurs avait jété l’éponge, mettant à mal le financement.

Il a donc fallu le coup de pouce de deux institutions publiques: l’Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU) et la Caisse des Dépôts (CDC) pour que les bâtiments puissent être construits. L’ANRU a même puisé dans le Programme des Investissements d’Avenir et les crédits consacrés à «la ville durable».

Le ministre de la Ville confirme

C’est le ministre de la Ville, Patrick Kanner, lui-même, qui a confirmé à Médiacités que l’ANRU et le CDC avaient pris des parts dans le projet sans préciser à quelle hauteur de financement ? Une chose est sûre, ce sont des fonds publics qui vont sauver ce projet de centre commercial.

En attendant, les villes manquent d’argent pour construire des crèches.

Auteur G.D pour 20Minutes/régions

 

5 commentaires

  • bonjour

    226 années de veautation pour arriver à ce magnifique résultat……

  • Lamentable ! Oh, je suppose qu’on a du mettre en avant la création d’emplois ? Et puis, ça va faire marcher le commerce, tout en tuant le petit commerce ?
    Facile pour l’entreprise de commencer un travail et de tout laisser tomber, aussi.

  • Montone

    Il s’agit d’argent public, sans doute pour un centre commercial « social », mais un investissement dont le choix soulève beaucoup de rancœur.
    D’autre par, l’option de cet investissement semble hasardeux quand on sait le devenir et les difficultés croissantes de ces commerces face à la progression exponentielle du Ecommerce : http://www.insolentiae.com/leffondrement-de-la-grande-distribution-est-en-marche-ledito-de-charles-sannat/
    On pourra envisager d’ors et déjà d’autres activités et aménagements dans ces surfaces appelées à un avenir différent.

    • dereco

      C’est certain que le e-commerce concurrence la grande distribution, surtout en comparant les prix vite, qui sont trop élevés souvent, aussi trop de malbouffe, et le bio est manqué aussi par la grande distribution (qualité insuffisante, pas assez de choix et prix pas plus bas que les locaux ), si je regarde ce que j’achète, presque plus rien en grand supermarché même si la livraison pose problème parfois en e-commerce. Si les Français étaient comme moi, ce serait déjà la faillite totale de la grande distribution.
      Carrefour de plus fait des erreurs énormes, en particulier, avec rue du commerce, qui n’est plus concurrentiel !!