France: le bilan alarmant de la Cour des comptes sur les finances publiques…

Qui est responsable de ces gaspillages ? Les même qui comptent faire mieux dans le dépouillement du peuple ? C’est facile de dépenser quand ce n’est pas son propre argent mais, l’argent des français. Pour redresser ces finances en perdition, une solution IMPÔTS, TAXES, TVA, etc…

La Cour des comptes dévoile ce mercredi 8 février son rapport public annuel. Les sages de la rue Cambon tirent un bilan assez alarmiste des finances publiques françaises et dénoncent les gaspillages de l’Etat, comme notamment l’écotaxe poids lourds, ou la formation professionnelle.

Après quatre années d’efforts, des économies ont été réalisées sur le plan budgétaire. Mais sur l’exercice 2016-2017, le gouvernement a lâché sur les dépenses. La Cour des comptes dénonce le laisser-aller de l’Etat et la baisse des recettes fiscales.

Le rapport épingle, aussi, le gâchis de l’écotaxe poids lourds, suspendue puis abandonnée après le mouvement des bonnets rouges, en Bretagne. Son abandon a coûté à l’Etat près d’un milliard d’euros. Il cible les échecs répétés et coûteux, au niveau du renouvellement de la flotte aérienne et navale des douanes.

Enfin, la Cour des comptes dénonce également l’un des principaux instruments de la politique de l’emploi, de François Hollande : la formation professionnelle. Un secteur très exposé à la fraude financière, avec des prestataires trop nombreux et très peu contrôlés.

Une situation budgétaire qui ne va pas s’arranger, alors que certains candidats à la présidentielle, à droite comme à gauche, souhaitent s’affranchir de la règle des 3 % de déficit public imposée par Bruxelles.

L’écotaxe

L’abandon de l’écotaxe poids lourds en 2013 est « un gâchis patrimonial, social et économique », estime la Cour des Comptes. D’après les Sages de la rue Cambon, le projet de taxe kilométrique initié à la suite du Grenelle de l’environnement et qui devait s’appliquer à 800 000 chauffeurs de poids lourds en France a été mal géré par l’Etat. Face à la contestation, le gouvernement a dû le suspendre puis l’annuler, dans des conditions critiquables, juge la Cour.

En effet, en octobre 2013, soumis à la pression des Bonnets rouges bretons, les professionnels de l’agroalimentaire inquiets de l’impact économique pour leur filière, l’Etat décide d’abandonner le projet de l’écotaxe. Une erreur d’appréciation selon les Sages. « Un engagement avait été pris pour que cette écotaxe soit transparente pour les entreprises de transport. L’administration n’est pas parvenue en réalité à bâtir un dispositif permettant de respecter cet engagement, si bien que les professionnels se sont retournés contre le projet, qu’ils avaient au départ approuvé », rappelle Evelyne Ratte, membre de la cour.

D’après la cour, l’abandon de l’écotaxe a privé l’Etat de huit milliards d’euros de recettes d’ici 2024 et lui a coûté près d’un milliard d’euros en dédommagement à Ecomouv, la société privée chargée de sa mise en place, au titre de l’abandon du contrat. Même si le gouvernement a dans la foulée augmenté la fiscalité sur le gazole pour tous les automobilistes afin de sauver ses finances, il a commis une erreur stratégique et s’est retrouvé en position de faiblesse pour négocier l’indemnisation d’Ecomouv, d’après la cour. Il a aussi abandonné à grands frais ce qui devait être un projet ambitieux du Grenelle de l’environnement.

■ Les douanes

Dans le collimateur de la Cour de comptes, les achats récents conduits par les douanes, au premier rang desquels l’achat de 7 avions Beechcraft, destinés à la surveillance en mer. Au départ, l’idée est bonne : la sécurité civile, autre administration française, a choisi les même avions, mais les douanes demandent des modifications. Résultat 133 millions d’euros engagés depuis 2010. Tous les avions ont été livrés, mais sont incapables de mener toutes les missions confiées aux douanes.

Concernant les bateaux, la Cour des comptes évoque trois projets désastreux. Des vedettes de surveillances commandées par la direction régionale des garde-côtes de la Zone Antilles-Guyane : des embarcations qui se révèlent dangereuses et incapables de manœuvrer, d’où 1,68 million euros en pure perte. Pire, il a fallu racheter deux bateaux pneumatiques pour 710 000 euros pour les remplacer. Toujours aux Antilles, les douanes voulaient un intercepteur rapide pour aller plus vite que les trafiquants. Elles l’achètent via un intermédiaire américain qui ne livrera jamais l’embarcation : 307 000 euros perdus.

Enfin l’affaire pourrait faire sourire s’il ne s’agissait pas d’argent public en période de crise : 18 mois de retard, pour installer un four à pizza dans une vedette de surveillance, il a fallu refaire toute l’installation électrique du bateau.

Source RFI

Actuellement, « Bercy » est dirigé par un seul ministre au sein du gouvernement : Michel Sapin, précédemment ministre des finances et des comptes publics, et qui porte le titre de ministre de l’Économie et des Finances depuis la réorganisation gouvernementale du liée à la démission d’Emmanuel Macron. Il est assisté de plusieurs secrétaires d’État : Christian Eckert (Budget), Axelle Lemaire (Numérique), Martine Pinville (Commerce, Artisanat, Consommation, Économie sociale et solidaire) et Christophe Sirugue (industrie). Wikipedia

12 commentaires

    • dereco

      L’écotaxe, à mon avis un octroi roulant avec les camions, était une absurdité, alors qu’il suffisait d’une taxe équivalente sur le diesel qui lentement, aurait en plus poussé à quitter le diesel progressivement dans les voitures neuves et diminuer la pollution.
      Les solutions brutales violentes, taxes, interdictions comme celle des vieilles voitures en ville sont injustes, ( pauvres plus sanctionnés suite à des erreurs dont ils ne sont pas responsables, de sorte qu’ils vont voter pour notre Trump national de façon aussi absurde ) poussent à la révolte et conduisent à des gaspillages.

  • GROS

    J’attends que la Cour des Comptes dénonce le système monétaire. Si si, vous savez bien, celui-là même que Sarkozy disait vouloir réformer en 2009 suite à la méga-crise et le bond de l’endettement de l’Etat de 600 Mrds d’euros… rien n’a été fait, tout continue comme avant. Avec un tel système d’argent dette, les finances ne peuvent QUE se dégrader. Tout le reste n’est que gesticulation vaine.

  • Rainette

    Et on ne sait pas tout. J’ai reçu d’une amie, par mail, une vidéo étalant tous les avantages de nos très très chers sénateurs. Je suis écoeurée http://le smoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif Ca dépasse tout ce qu’on pouvait imaginer. Ils avouent eux-mêmes qu’ils n’ont guère de pouvoir et ne servent pas à grand-chose. Et personne n’ira contrôler quoi que ce soit, ils font leur ménage eux-mêmes. Façon de parler, bien sûr.
    Volti ou Akasha, si la vidéo vous intéresse j’ai juste besoin d’une adresse mail. Je ne suis pas douée mais ça je sais faire http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

    • dereco

      C’est normal et humain que ceux qui décident, se sucrent en douce en premier !!
      Bien plus grave et couteux ce sont les décisions avec erreurs gigantesques sur des décennies sous influence des lobbys qui sucrent ceux qui décident, comme malbouffe ( bourrée de sucre poison et saletés ), pesticides, Roundup, saletés chimiques et perturbateurs endocriniens mortels à long terme, diesel faussement propre, amiante, médicaments dangereux, etc.. qui tuent à long terme sans pouvoir les accuser en justice pour ces crimes qui tuent bien plus que les extrémistes radicaux !!

  • rhubarbe

    Il me semble que les sénateurs ont une prime de chauffage,(ça fera plaisir aux gens qui se gèlent les meules faute de moyens…);ces loques nanties ont certainement beaucoup d’avantages,outre celui de ne rien faire ; on attend l’adresse de cette vidéo;merci d’avance !

    • Rainette

      Je ne l’ai pas trouvée sur le net. Elle m’a été envoyée par une amie. Donc, je sais pas comment vous la faire parvenir à moins que quelqu’un me donne une adresse mail.
      Apparemment, z’ont changé la dénomination de la prime. C’est plus de chauffage. Z’ont changé le nom http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • J’ai eu aussi cette vidéo mais je balance. C’est tellement dégoûtant !
    Bien sûr que tout cela est truqué. On estime que leur train de vie est « normal », que vu leurs énooooormmmes responsabilités, il est normal qu’ils touchent tant, histoire d’être à l’abri de possibles manipulations !
    Ce serait à rire si j’avais le temps (ou l’esprit déraillé) !
    Et ils vous racontent ça avec un aplomb incroyable. Tous autant qu’ils sont.

    Si la vidéo (en fait un diaporama) revient, je te l’envoie Volti. Mais tu l’as certainement déjà eue.

    • Rainette

      C’est quand même très instructif. Même si on se rend compte qu’on nous prend pour des c..s mais ça, on le savait déjà.
      Biquette, c’est sûrement la même vidéo, et oui c’est un diaporama. Je l’ai fait suivre à mes proches… y compris les moutons (pas de la même bergerie que nous) qui me trouve l’esprit tordu. Pppfff ! des niais http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif

  • Rik22

    Il faut également rappeler que faire la guerre coûte cher, entre l’armement et le financement de ces rebelles « atrocement modérés » qui font du bon travail, dans combien de pays l’armée française est-elle hyper active ?.
    Le parlement avait interdit d’enquêter sur le financement de Daesh après le Bataclan.
    On parle aussi d’un vaste marché des migrants où ceux-ci financent des mafias qui les emmènent en Europe et une fois sur place, les pays européens les indemnisent bien davantage que les SDF

Laisser un commentaire