Refus des compteurs d’électricité Linky : attention aux mensonges d’Enedis !…

Un appel de Stéphane Lhomme, de refus-Linky à ne pas se laisser intimider, par les pressions d’Énédis et de ses installateurs.

Refus des compteurs d’électricité Linky : attention aux mensonges d’Enedis !

Non, vous n’allez pas payer le compteur, ni une somme mensuelle, ni une amende, ni avoir l’électricité coupée, etc

Harcèlement téléphonique ou physique par Enedis : défendez-vous !

http://refus.linky.gazpar.free.fr

Dans la France entière, les citoyens sont de plus en plus nombreux à refuser les compteurs communicants, à commencer par le fameux Linky (compteur d’électricité). En particulier, plus de la moitié des compteurs d’électricité du pays sont situés dans les logements et beaucoup de gens savent désormais qu’ils sont alors en position de force : même si vous n’êtes que locataire, la Loi vous protège, vous pouvez refuser l’accès de votre logement aux installateurs.

Face à cette situation qui leur échappe, les dirigeants de l’industriel Enedis (ex-ErDF, ex- service public) et ses sous-traitants (payés au nombre de compteurs posés) diffusent des rumeurs, y compris par courrier officiel, pour tenter d’intimider les citoyens et les pousser à ouvrir d’eux-mêmes leur porte. Voici quelques exemples de ces mensonges.

« Si vous refusez le compteur Linky, vous allez payer une amende » : FAUX

Les industriels avaient effectivement fait pression pour intégrer dans la Loi de transition énergétique une amende de 1500 euros en cas de refus du Linky mais, de toute évidence de peur de se mettre leurs électeurs à dos, les parlementaires n’ont pas voté cette disposition.

« Si vous refusez le compteur Linky aujourd’hui alors qu’il n’est pas facturé, on vous l’imposera plus tard et vous devrez alors le payer » : FAUX

La facturation d’un compteur d’électricité à un particulier est tout simplement impossible car les compteurs (mais aussi la gestion et l’entretien des lignes électriques et autres installations de distribution) sont payés par une partie de nos factures d’électricité (environ 40% du montant), le TURPE : Tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité. Cet argent n’appartient pas à Enedis, c’est celui des citoyens, lesquels ne peuvent être contraints de payer quelque chose qui est déjà payé par leurs factures.

« Si vous refusez le compteur Linky, vous devrez payer une somme mensuelle » : FAUX

Dans un récent courrier, Enedis se permet même d’annoncer « une facturation dont les modalités précises (prix notamment) sont en cours de définition par les autorités publiques. ». Par ailleurs, la Commission de régulation de l’énergie évoque dans un de ses rapports une somme de 19 euros mensuels. Mais aucune disposition de ce genre n’a été votée, il ne s’agit à nouveau que de rumeurs destinées à effrayer les citoyens. Et même si un futur gouvernement voulait mettre une telle mesure en oeuvre, il lui faudrait faire adopter une loi qui ne manquerait pas d’être immédiatement attaquée en justice : pour introduire une différence de traitement entre les usagers, encore faudrait-il pouvoir prouver qu’un usager doté d’un compteur ordinaire coûte plus cher qu’un usager « linkysé »… alors que c’est probablement l’inverse qui est vrai ! De toute façon, plus nous seront nombreux à refuser le compteur malfaisant Linky, moins Enedis et les politiciens pourront mettre en place des mesures de rétorsion.

« Si vous refusez le compteur Linky, nous allons vous couper l’électricité » : FAUX

Les acquis sociaux sont peu à peu remis en cause mais, à ce jour, il reste heureusement encore extrêmement complexe en France de couper l’électricité à des habitants. C’est encore plus improbable, et illégal, si c’est sous forme de rétorsion. Attention cependant : pour intimider les citoyens, il arrive que les installateurs de Linky tentent de bidouiller votre système électrique pour vous couper l’électricité, ou vous menacent de le faire. Si jamais cela vous arrivait, déposez immédiatement une plainte (au bureau de police ou à la gendarmerie le plus proche), avertissez les médias locaux : nous ne sommes pas encore en dictature et les milices d’Enedis ne peuvent tout se permettre ! Exigez aussi l’intervention de votre maire : même s’il n’a pas le courage de s’opposer au déploiement des compteurs Linky, il se doit de protéger ses administrés.

« Si vous avez des panneaux photovoltaïques, vous êtes obligé de prendre le Linky » (ou, variante, « un décret est en préparation pour vous y obliger ») : FAUX

Vos contrats avec EDF ou un autre fournisseur sont en cours, en bonne et due forme, sans qu’ils n’évoquent de compteur Linky. Ces contrats ne peuvent être modifiés unilatéralement. Attention donc si l’on vous propose de signer un nouveau contrat « mis à jour » : cette mise à jour concernera probablement Linky ! Ne signez rien, gardez vos contrats en cours…

ATTENTION : HARCÈLEMENT TÉLÉPHONIQUE VOIRE PHYSIQUE

Pour tenter de faire craquer les citoyens lucides et courageux qui refusent les compteurs Linky, les installateurs s’autorisent souvent à les harceler par téléphone : jusqu’à 30 appels par jour ! Si cela vous arrive, notez soigneusement les jours, heures et minutes des appels, dites à votre interlocuteur que vous allez porter plainte et, si le harcèlement continue, faites le réellement, au commissariat ou à la gendarmerie, et écrivez au procureur de la République : ces méthodes sont illégales et condamnées par la loi. N’hésitez pas non plus à appeler les médias locaux, mais là aussi à exiger l’intervention de votre maire.

Faites de même si les gens d’Enedis viennent chez vous, se montrent insistants, menaçants, insultants. Filmez (ou faites filmer par un voisin) ces agissements indignes.

CONCLUSION

En évoquant dans ses récents courriers « la mise en place d’une prestation résiduelle de relève à pied, facturée aux consommateurs qui ne seront pas équipés de compteurs évolués de leur fait, une fois leur zone de déploiement saturée, et après plusieurs relances », ENEDIS avoue que les refus sont tellement nombreux qu’il faudra bien s’y adapter de façon permanente. Continuons à être toujours plus nombreux à refuser les compteurs communicants (Linky, Gazpar et cie), nous n’aurons pas de « prestation » mensuelle à payer ni d’autres mesures de rétorsion, et nous protègerons nos libertés et notre santé.

Source Stéphane Lhomme  pour http://refus.linky.gazpar.free.fr

18 commentaires

  • Graine de piaf

    Sauf que… des personnes ayant refusé le Linky se sont vu couper le courant sous le motif fallacieux « votre compteur est défectueux » comment auraient-ils pu le savoir puisqu’ils n’étaient même pas entrés dans l’appartement ? !
    Ceci a été signalé à Stéphane Lhomme, je pense que cet article a été écrit avant qu’il n’en ait eu connaissance.

  • Grand marabout Grand marabout

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    http://lesmoutonsenrages.fr/forum/viewtopic.php?f=22&t=9690

    infos articles lettres type démarches témoignages etc..

    225 réponses 40000 vues

    merci aux contributeurs! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

  • vision2d

    Bonjour les ME, la plus grande arnaque du système.Pendant ce temps pourris se font aligner le filocu lui linky connait pas à part le fric du contribuable qui sert à sa daronne à faire je ne sais quoi si ce n’est de vivre tranquile et d’être fardée comme un tableau.Linky pas encore chez moi, mais bienvenu à eux, Olga ma douce pourrait certainement leur redresser les cotes, et oui parce que ces gens emploi la manière forte et que des maires péteux n’osent pas trop les bousculer, bien venu à la maison. Mais « peace and love » dans le meilleur de ce monde , bonne journée à vous.

  • Graine de piaf

    Si vous voulez tous les renseignements possibles demandez à Biquette, elle les a tous, ou presque, ayant fait, et encore maintenant, maintes réunions publiques sur le sujet, et étant en relation avec S. Lhomme, Annie Lobé etc… Elle a un gros diaporama sur le sujet. Elle en avait fait la proposition sur le Forum, donc je répercute ici.

  • Graine de piaf

    Merci Grand Marabout !

  • A votre service !
    Voici un témoignage recueilli par Next-Up: Linky : http://videos2.next-up.org/Linky_Temoignage_Therese.html

    Et ceux émanant du Collectif de Toulon: https://drive.google.com/file/d/0B72ykXtYSm1FdHpSZ3VzOGwtYkk/view

    Aux dernières nouvelles de Stéphane Lhomme, une avocate (entre autres, je l’espère) se penche très sérieusement sur les différentes anomalies, notamment sur la question de l’interdiction en droit français de la modification unilatérale du contrat.

    Autre point: Annie Lobbé nous dit que les sommations d’huissier sont efficaces. Je dis qu’il ne faut pas compter dessus. Car bien qu’un huissier soit un officier ministériel, il n’agit pas, dans le cadre de cette sommation, comme tel, il agit dans la partie privée de son activité. C’est sans doute pour cela que EDF passe outre certaines sommations.

    Je rappelle en effet les coupures d’électricité au motif d’une panne de compteur. Pour l’extérieur, c’est facile de mettre un compteur en panne. On doit cependant pouvoir prouver que la panne arrive juste au moment du passage des installateurs. Je ne vois pas encore comment mais..

  • Tenez, autre chose:
    « Ayant reçu un courriel m’avertissant que j’étais l’heureuse détentrice d’un linky J’ai cherché partout l’autorisation préconisée par la CNIL pour l’utilisation de mes données
    N’ayant rien trouvé j’ai été sur mon espace perso et ni sur les liens de leur courriel
    Alors j’ai appelé edf (n° sur le mail) qui m’a demandé d’appeler enedis service linky
    J’ai appelé en donnant mon point de livraison
    Ai fait part de ma sommation : ça vaut rien
    Ai fait part de mon refus : ça vaut rien (l’obligation c’est la loi européenne puis française !)
    Ai fait part de mon interrogation sur l’art 341-4 stipulant qu’il faut mon accord pour la transmission de mes données : aucune autorisation à donner c’est marqué dans mon contrat… !!!
    Elle rajoute : et puis il n’y a qu’enedis qui les utilise et leurs prestataires
    J’ai ajouté que leurs prestataires faisaient appel à des stagiaires en ce moment pour étudier les données statistiques de certains clients, notamment ceux ayant le linky : un peu emmerdée la minette au téléphone !

    En revenant sur ma sommation qui ne servait à rien, j’ai bien ajouté que c’était un préalable à une action en justice
    Elle a rigolé et m’a dit que ça servirait à rien que j’aille en justice puisque tous les linky seront installés d’ici peu, que c’est la loi que etc etc…
    J’ai conclu par « on verra » et rappelé l’objet de mon appel : l’autorisation figurant sur la loi et pas sur leur document !!!
    La recommandation de la CNIL stipule que « pour être destinataire des informations liées aux consommations d’énergie, les fournisseurs d’énergie devront impérativement obtenir l’accord des consommateurs ». Or je n’ai pas donné mon accord pour la transmission de ces données qui est requise par l’article L.341-4 du Code de l’énergie.

    « Dans le cadre de l’article L. 337-3-1, ils garantissent aux fournisseurs la possibilité d’accéder aux données de comptage de consommation, en aval du compteur et en temps réel, sous réserve de l’accord du consommateur. » »

  • Grosse pensée a Arkébi qui va seul ce soir, en reparler à son maire!
    Grrr et j’en suis pas!
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • dereco

      Pressés, sous payés, ils vont mal serrer les vis et avec les faux contacts les compteurs vont prendre feu !!

      De plus la foudre fait sauter mon disjoncteurs plusieurs fois par an ( impossible d’avoir un congélateur en mon absence, vu que sans froid tout pourrit ) et je ne suis pas sur que l’électronique Linky résiste aussi bien que les vieux compteurs EDF sans aucune électronique fragile !!

  • Merci pour la trouvaille, Grand Marabout. J’en avais entendu parler mais je n’étais jamais allé voir.