Pas-de-Calais: Clairvoie ferme ses portes, 70 personnes licenciées à la veille de Noël…

Cette société familiale n’était pas assez grosse pour émouvoir les « mamamouchis ». La casse sociale est devenue banale.. Si cette société avait eu pour nom Alstom….

L’entreprise Clairvoie, spécialisée dans la distribution de produits d’épicerie dans les villages, ferme ses portes…

Les fêtes auront un goût amer. Mercredi, le tribunal administratif d’Arras a prononcé la liquidation de l’entreprise Clairvoie installée à Beaurains (Pas-de-Calais). Soixante-dix salariés se retrouvent au chômage à la veille des fêtes.

La société Clairvoie dépannait des familles installées à l’écart des grandes villes en produits d’épicerie. A partir de vendredi, les 40 camions qui klaxonnaient dans les campagnes seront au garage à Beaurains (Nord), comme le raconte la Voix du Nord.

Une concurrence inévitable

Le PDG de Clairvoie, Roland de Villeplée s’est exprimé sur la situation dans les colonnes du quotidien régional : « D’abord il y a le fait qu’on soit plus cher qu’un commerce traditionnel. Mais notre marge de manœuvre là-dessus est très faible compte tenu de nos charges. Et puis, les jeunes qui partent vivre à la campagne sont maintenant plus jeunes. Ils travaillent en ville et font leurs courses au supermarché avant de rentrer, ou passent commande par Internet et se livrent au drive, sur le chemin d’un retour. Et assurent au passage les courses des parents, des voisins ! On n’a pas pu lutter contre ce phénomène. »

Des chauffeurs réembauchés ailleurs ?

Certains vendeurs ont quand même l’intention de se regrouper et de se mettre à leur compte. Un des concurrents de Clairvoie se serait manifesté pour embaucher des chauffeurs.

La société était présente dans plus de 900 communes des Hauts-de-France, réparties dans cinq départements : Nord, Pas-de-Calais, Somme, Oise et Aisne. « On avait même développé quelques tournées jusqu’en Seine-Maritime. Mais bon, c’est terminé », soupire Roland de Villepée.

Source 20Minutes

Quelques entreprises françaises qui licencient..

Bigard France à Ailly sur Somme, 70 salariés, d’ici la mi-mars, devront choisir entre un reclassement dans une unité du groupe ou le licenciement, merci à Mr Dufrenoy et Ballerand

Biogen jette à la rue 200 scientifiques merci à Myriam

Cartier rumeurs d’un licenciement massif dans le groupe de luxe d’environ 300 salariés merci à Nk33100

Casino France le groupe a fermé rien qu’en 2016 (!!!) précisément 282 superettes, supermarchés etc., toutes enseignes confondues selon la CGT, merci à Mr Morel

Ceva Logistics il n’y a plus de marchandises à transporter, donc la société licencie 173 salariés merci à Myriam

Chambre d’Agriculture de la Vienne (France) a annoncé le licenciement de 10 de ses 90 salariés. « D’autres Chambres pourraient suivre alerte la FGA-CFDT« , merci à Barthag

Faillites (France) 600 défaillances pme-pmi entre le 17 novembre et le 30 novembre, pour un total de 40.700 en 2016 voir score3 ici merci à Gallia

GMS France la survie de l’usine est désormais entre les mains de Bercy… merci à mon lecteur

LCL Banque et voilà: la banque ferme des centaines d’agences et envoie 800 banquiers chez Pôle Emploi merci à tous les lecteurs

Liaisons Sociales Magazine spécialisé dans l’information sociale, le journal envisage de fermer et 10 journalistes iront faire du social chez Pôle Emploi, merci à FO

MS Mode France (suite) c’est officiel MS mode ne conserve que 21 boutiques sur 134 en France. Celui de Sarreguemines fermera d’ici fin décembre 2017. Au moins 420 salariés chez Pôle Emploi sans compter les sous-traitants, merci à Damien

SNCF la société a attendu le début de la trêve des confiseurs (15 décembre) pour annoncer 1.200 suppressions d’emploi merci à tous mes lecteurs

William Saurin, Garbit, Madrange France les bilans sont bidonnés depuis des années, découverte suite au décès de la grande patronne, 3.500 emplois en jeu en ce moment même en France, pas un mot chez BFM-WC merci à tous mes lecteurs

Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2016

Lire l’interminable suite chez P. Jovanovic

2 commentaires