Etats-Unis: Les autorités rejettent le tracé d’un oléoduc controversé….

Une bonne nouvelle pour les amérindiens qui se sont battu pour leur terre sacrée.

Les militants écologistes et les Amérindiens ont célébré cette victoire dimanche…

Des manifestants célèbrent le rejet du tracé d'un oléoduc dans le Dakota par les autorités américainces, le 4 décembre 2016. - SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Des manifestants célèbrent le rejet du tracé d’un oléoduc dans le Dakota par les autorités américainces, le 4 décembre 2016. – SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Les autorités américaines ont annoncé dimanche avoir rejeté le tracé d’un oléoduc controversé dans le Dakota du Nord (nord), offrant une victoire aux Amérindiens et aux écologistes qui le contestaient.

Environmentalists overjoyed at halt of Dakota Access Pipeline:

Environmentalists overjoyed at halt of Dakota Access Pipeline: « Indigenous people were heard » http://huff.to/2gRHSpP

« La meilleure façon de procéder de manière responsable et de façon rapide est d’explorer des routes alternatives pour la traversée de l’oléoduc », a déclaré Jo-Ellen Darcy, sous-secrétaire aux travaux publics de l’armée américaine dans un communiqué.

Une traversée de quatre Etats

Ce projet d’oléoduc de la compagnie Energy Transfer Partners a suscité ces derniers mois un mouvement de contestation croissant aux Etats-Unis de la part de tribus indiennes, d’écologistes et de défenseurs des droits des Amérindiens.

>> A lire aussi : 200 tribus amérindiennes unies contre la construction d’un oléoduc

L’oléoduc, baptisé Dakota Access Pipeline, devait traverser quatre Etats américains sur 1.886 kilomètres et acheminer le pétrole extrait dans le Dakota du Nord, à la frontière canadienne, jusque dans l’Illinois, plus au sud.

Une menace pour les sources d’eau potable

La tribu sioux de Standing Rock considère que l’oléoduc menace ses sources d’eau potable et plusieurs sites où sont enterrés ses ancêtres. Elle avait demandé au président Barack Obama d’intervenir pour faire arrêter ce chantier.

Le combat de la tribu sioux s’était attiré des sympathies au-delà des tribus amérindiennes et des sympathisants de différents horizons campent par milliers près du chantier afin de le bloquer. De récentes manifestations ont été durement réprimées par les forces de l’ordre.

Le «courage du président Obama»

Des manifestations recevant le soutien de politiciens, artistes et activistes environnementaux ont également éclos dans tout le pays.

« Nous soutenons de tout coeur la décision de l’administration et rendons hommage avec une extrême gratitude au courage du président Obama et des ministères concernés pour avoir pris les mesures nécessaires pour corriger le cours de l’histoire et agir dans le bon sens », a réagi le chef de la tribu de Standing Rock, Dave Archambault.

« Nous ne sommes pas opposés à l’indépendance énergétique, au développement économique ou à la sécurité nationale, mais nous devons nous assurer que les décisions prises respectent nos peuples indigènes », a-t-il ajouté.

Source 20Minutes

7 commentaires

  • Le veilleur

    C’est une bonne nouvelle qui nous prouve encore une fois que l’union fait la force et gagne toujours de grandes causes.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

  • Lilith Lilith

    ce qui est dommage c’est que Obama n’ai pas pris cette décission plus tôt avant le résultat des élections …….
    dans moins de 1 mois c’est l’investiture de Trump.

    Donald Trump étant un gros actionaire de Energy Transfer Partners, l’entreprise qui doit réaliser le pipeline Dakota Access. Et Kelcy Warren, le CEO, a investi dans la campagne de Trump.

    Une bataille a été gagné mais pas la guerre……http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif

    http://fr.newsmonkey.be/article/14381

  • Bobbafett84

    ATTENTION ce n’est pas une victoire, c’est une pause. L’interventionnisme fédéral est généralement très mal vu par les états. Le gouverneur du Dakota du Nord est trop impliqué par les lobbys pétrolier pour cédé. Ce n’est qu’une accalmie du fait que des vétérans ont promis d’être 2000 (un peu plus de 250 sont déjà arrivé sur place) pour défendre les natives contre toutes agressions des autorités. L’un des responsables du mouvement avait demandé à l’un des leaders des vétérans de ne pas chercher la confrontation, mais sachant les risques, et l’actuelle impopularité de la situation sur les réseaux sociaux, l’état fédéral essaye tous simplement de gagné du temps. Energy Transfer Partners a annoncé qu’elle ne changerait pas le tracé, alors qu’on essaye de faire croire a une alternative, qui au final passe au dessus de la zone mais ne résous pas le problème d’un risque de pollution de la rivière. On cherche a gagné du temps, a faire retombé la tension et faire oublié cette résistance dans les médias et les réseaux sociaux. Je vous fiche mon billet que dans deux ou trois semaines, ils vont dégagé tous le monde a coup de garde nationale dans le silence médiatique absolu.

    • JBL1960 JBL1960

      @Bobbakett84 = Oui, tu as tout à fait raison. Car en fait l’appel à lever le camp n’est absolument pas justifié ; https://resistance71.wordpress.com/2016/12/05/resistance-au-colonialisme-succes-a-standing-rock-mais-la-vigilance-est-de-rigueur-appel-aux-protecteurs-a-rester-sur-place/
      Quelques rapides réponses à la nouvelle que le Corps du Génie de l’armée US a arrêté la construction de l’oléoduc DAPL : “Non, le DAPL n’est pas mort. Non, nous n’avons pas gagné ! Non, non et non, ceci est une ruse. Le Corps du Génie de l’armée a refusé de donner une facilitation de forage et de construction sous le lac Oahe à Energy Transfer Partners ; ceci ne veut pas dire que c’est un refus catégorique. Ce que cela veut dire est qu’ils vont faire une ‘étude sur l’impact environnemental’ limitée avant d’autoriser les travaux. Cette étude prendra quelques mois, dès lors Trump sera président et ils espèrent que les protecteurs de l’eau seront partis pour qu’ils puissent finir les travaux de construction de l’oléoduc tranquillement, loin de toute attention médiatique.”
      C’est une ruse (de Sioux, donc) employer par le DAPL. Rappelez-vous que les Zunies n’ont jamais respecté un seul traité, et il y en a + de 400 = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/03/30/niawen-merci/
      « Tous les traités ont été violés, les rendant de facto nuls et non avenus. » « Le 13 Mai 1974, lorsque nous avons repris possession de notre terre du lac Moss, l’état de New York n’a pas pu utiliser le traité de Canandaigua parce que nous, les Mohawks, ainsi que la nation Seneca, l’avions rejeté. » « Aujourd’hui ce sont tous des occupants illégaux ! »
      Vous pensez vraiment qu’on peut leur faire confiance ???
      https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/10/06/occupants-illegaux/

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Aucune confiance ! les Amérindiens ont été spoliés, parqués comme des bêtes, sacrifiés aux intérêts des blancs, et même détruits en grande partie par l’alcool, les drogues, les maladies introduites volontairement… c’est une abomination qui se continue sous nos yeux indifférents… les téléphiles, tellement habitués aux atrocités des films où pour finir les « victimes » se relèvent le film terminé, ne font plus la différence entre réalité odieuse et irréalité. Ce n’est ni plus ni moins que du cinéma pour eux… et puis c’est loin l’Amérique…. qu’ils se débrouillent donc entre eux n’est-ce pas ?

  • Enki13

    Trump va finir le sale boulot.
    restons vigilant et écoutons des parole remplis de vérité :

    Song of the Sun – Klee Benally :

    https://www.youtube.com/watch?v=LEBhDVnzG_s