AUTOROUTES : les 5 pires arnaques de ce scandale d’État

On en fini pas de se souvenir hein les moutons? Avec la privatisation des aéroports de Lyon et Nice, souhaitons que ce ne soit pas encore nous les mougeons, comme avec les autoroutes qui allons payer et, ce qui ne gâche rien, c’est avec le sourire, pour ne pas dire hilare, que ce charmant jeune homme nous informe du comment qu’on s’est fait entroufigner en beauté!! Merci à Mouton Breton. Faites tourner!!!

Mis en ligne par Osons Causer

9 commentaires

  • Y a encore des gens qui versent oboles indues?

    Pour ceux qui ont peur du ptit train…..
    http://www.autoroute-eco.fr/

  • engel

    Excellent didactique rappel.

    …Et malheureusement Depuis 1983, dans tous les domaines!

    Les prochains : Air-France, SNCF, barrages, etc…

  • Kool

    A savoir, qu’à ma connaissance, seul François Bayrou a dénoncé tout cela sur les grands medias.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

  • Ecomotard

    Très bonne vidéo pour un format grand public mais il faut savoir que c’est encore pire que ça.
    3 exemples :
    – Construction d’autoroute : Contractuellement, le concessionnaire doit réinvestir une partie de ses très juteux bénéfices. Mais comme le concessionnaire est aussi le constructeur, il s’auto sur-facture (les supers bénefs des péages passent ainsi dans la filiale construction) et l’état qui finance l’autre partie de l’autoroute se retrouve a payer la totalité réelle des travaux (Pas très simple à expliquer, si quelqu’un peut faire mieux…)
    – L’augmentation annuelle des péages est contractuellement limitée mais comme ce sont nos poly-tocards traîtres à la nation qui ont noyauté les contrats, ils ont créé une faille aberrante. L’augmentation des péages est calculé sur la moyenne unitaire de chaque tronçon d’autoroute sans tenir compte de la fréquentation spécifique de chaque tronçon. Ainsi, il est évident que le concessionnaire augmente de 0 % les tronçons les moins utilisés et se gorge sur les plus fréquentés. (Pas facile non plus à expliquer). Au final, son CA et ses bénefs augmente 2 x plus que ce qui était annoncé sournoisement.
    – Construction d’autoroute non rentable : Rien que sur la construction, le concessionnaire/constructeur fait son beurre (voir exemple 1) et la magie des contrats négociés par nos traîtres à la nation fait que les contribuables français verseront contractuellement le manque à gagner (et surfacturé) de cette autoroute inutilisée (ex : A65). Sans parler des terres agricoles détruites, la biodiversité toussa toussa. En gros c’est le double, triple, quadruple… effet kiss cool.

    Et on voudrait nous faire croire que les guillotines n’ont plus leur place en France…

  • Ecomotard

    Merci Volti pour cette vidéo.
    L’auto-promotion entre résistant est essentiel pour convertir le plus de moutons possible.
    Chacun peut ainsi trouver des formats d’informations qui leurs sont proches.
    (Le dernier « fil de l’actu » est encore génial, didactique et tranchant)

  • BA

    Lundi 31 octobre 2016 :

    Les banques européennes détiennent 1.200 milliards de créances douteuses.

    Près de dix ans après la crise financière, les banques n’ont toujours pas fini de nettoyer leur bilan. Selon une étude de KPMG, citée par Bloomberg , quelque 1.200 milliards d’euros de prêts non-performants (ou créances douteuses) sont inscrits dans les comptes des établissements basés en Europe. D’après l’Autorité bancaire européenne, en mars 2016 l’encours des prêts non-performants (NPL) représentait 5,7% de tous les crédits au sein de l’Union européenne.

    http://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/0211448427830-les-banques-europeennes-detiennent-1200-milliards-de-creances-douteuses-2039421.php

Laisser un commentaire