Il n’y a pas que la Wallonie! 2000 collectivités territoriales hors-CETA et TAFTA en Europe

ob_7b1c48_ceta-traite-douteux

Source de l’image: Dessinsmisslilou.over-blog.com

NOUS N’EN VOULONS PAS!!! Ce n’est pourtant pas bien compliqué de le comprendre non? Dans les pays où le sujet est abordé sans trop de censure, de plus en plus de personnes sont réfractaires à ces traités de libre-échange, en France par contre, rares sont les moments dédiés au sujet à la télévision, les français ne sont pas informés, ou si peu… Pourtant, il en va de nos vies, de notre santé, de notre avenir, de notre argent, cela touche tous les domaines et ne va au final n’enrichir qu’une poignée de multinationales.

La Wallonie continue le blocage du CETA, mais pas bien grave pour le chef de file des libéraux et démocrates au Parlement européen, Guy Verhofstadt, qui considère que l’UE doit contourner le non wallon, et que la décision finale peut être de la compétence exclusive de l’UE, donc en clair, dictature, les pays n’auraient même plus leur mot à dire: « Le chef de file des libéraux et démocrates au Parlement européen, Guy Verhofstadt (Open VLD/ADLE), a estimé mardi que le Conseil commerce du 11 novembre prochain pourrait revenir sur la proposition de la Commission européenne de faire du CETA un ‘accord mixte’, pour le considérer comme relevant de la compétence exclusive de l’UE. »

Mais il n’y a pas que certaines régions qui refusent ces accords iniques, 2000 collectivités territoriales ont déjà dit non:

Aujourd’hui la Ville de Karnobat en Bulgarie est devenue la 2000è collectivité hors TAFTA et/ou CETA et rejoint ainsi le mouvement d’opposition à ces traités de libre-échange.

Dans toute l’Europe, des villes et des régions telles qu’Amsterdam, Cologne, Édimbourg, Grenoble, Barcelone, Milan, Vienne, Thessalonique entre autres, ont manifesté leur refus de voir ces traités être appliqués.

Elles dénoncent le manque criant de transparence des négociations et demandent que les collectivités territoriales puissent y avoir une place aux côtés des États.

En déclarant leurs communes, départements et régions hors CETA et TAFTA, les élus locaux affirment leur résolution à porter la voix des citoyens qui les ont élus auprès de la Commission européenne et de leurs gouvernements.

Ces prises de positions matérialisent la volonté des élus locaux de défendre les citoyens de leur territoire et les institutions démocratiques comme des espaces de débat et de prise de décision en faveur de l’intérêt général. [1]

« 75 millions de citoyens européens vivent désormais dans une zone hors TAFTA et/ou CETA », déclare Amélie Canonne, Présidente de l’Aitec et une des animatrices du Collectif Stop TAFTA.« Il apparaît clairement que, partout à travers l’Europe, les citoyens et leurs élus locaux refusent catégoriquement ces traités injustes. Les gouvernements ne peuvent plus l’ignorer. »

S’ajoutant aux critiques exprimées par les élus locaux, ces dernières semaines les deux traités ont été remis en cause par des personnalités politiques majeures dans plusieurs pays d’Europe. Le Secrétaire d’État au Commerce Extérieur Matthias Fekl et le Vice-Chancelier allemand Sigmar Gabriel ont exprimé des réticences au sujet du TAFTA [2], le Chancelier autrichien Christian Kern a émis des inquiétudes au sujet du CETA et a demandé sa renégociation. [3] Malgré ces déclarations, Jean-Claude Juncker a confirmé la semaine dernière au G20 que la Commission européenne poursuivrait les négociations du TAFTA [4]. Des manifestions contre le CETA et le TAFTA auront lieu partout à travers l’Europe cet automne, dont le 15 Octobre en France.

S’inscrivant dans cet automne de mobilisation [5], les maires et élus locaux opposés au CETA et au TAFTA se réuniront à Bruxelles le 20 Octobre prochain lors d’un Sommet Citoyen sur le CETA.

***
Notes

[1] Près de 60 maires à travers l’Europe ont signé une déclaration conjointe appelant à la fin des négociations du TAFTA et à la non signature du CETA. Celle-ci note que le CETA « mettra en péril notre capacité à légiférer et à employer les fonds publics » et conclu que : « Pour toutes ces raisons, nous demandons que les négociations en cours sur le TTIP et le TISA soient suspendues et qu’un nouveau mandat soit construit, recueillant les demandes de tous ceux et toutes celles qui n’ont pas été consultés ou consultées. Nous appelons le Parlement européen, le Conseil européen et les gouvernements nationaux à ne pas ratifier le CETA. » Le texte complet est disponible ici : https://www.ttip-free-zones.eu/node/70
La carte des collectivités territoriales européenne hors CETA et TAFTA est disponible à cette adresse : https://www.ttip-free-zones.eu

carte-non-tafta-en-europeLa liste des collectivités française peut également être consultée à cette adresse : https://www.collectifstoptafta.org/collectivites/

[2] https://www.theguardian.com/business/2016/aug/30/france-demands-end-to-ttip-trade-talks-matthias-fekl
http://www.independent.co.uk/news/world/europe/ttip-trade-deal-agreement-failed-brexit-latest-news-eu-us-germany-vice-chancellor-a7213876.html

[3] http://www.reuters.com/article/us-europe-trade-canada-austria-idUSKCN1173Q4?il=0

[4] https://www.neweurope.eu/article/eu-commission-will-continue-negotiating-ttip-juncker/

[5] http://stopceta.net/fr/

Source: Collectifstoptafta.org

Et bonne nouvelle, chacun peut maintenant participer à son échelle:

En réponse au 14e cycle des négociations du TAFTA, qui s’est tenu du 11 au 15 macaronjuillet à Bruxelles, des commerces, des entreprises et des lieux culturels se déclarent hors CETA et TAFTA dans plusieurs régions françaises [1].

Les négociations du TAFTA se poursuivaient la semaine dernière à Bruxelles et l’Union européenne cherche à accélérer au maximum l’application de l’accord avec le Canada (CETA), sans attendre la consultation des parlements nationaux.

Mais 62 % des Français souhaitent que la France mette fin aux négociations de ces deux traités transatlantiques, et 81 % des personnes interrogées estiment qu’ils remettent en cause les normes protégeant la santé, la qualité de l’alimentation et l’environnement [2]. Les élus locaux sont également convaincus du danger de ces deux accords pour l’emploi, la santé, et la démocratie [3].

C’est pourquoi en prolongation de l’engagement de citoyens toujours plus nombreux, artistes, producteurs, des acteurs économiques et culturels locaux s’engagent pour exprimer leur refus de ces traités.

Dès aujourd’hui, boutiques, bars, restaurants, bibliothèques, librairies, cinémas, festivals, maisons de quartiers, universités, entreprises locales, AMAP… sont invitées à se déclarer « Hors TAFTA » et « Hors CETA ». Les 150 collectifs locaux Stop TAFTA leur proposeront les macarons et les affiches ci dessous, et les inciteront à faire connaître les implications potentielles des traités transatlantiques auprès de leurs consommateurs, clients, usagers par l’intermédiaire de ces visuels, d’outils pédagogiques et d’événements (débats, forums…).

L’objectif : alerter les citoyens sur les conséquences immédiates de ces traités dans leurs vies et activités quotidiennes, et montrer l’engagement des acteurs économiques, sociaux et culturels locaux contre TAFTA et CETA.

Contact

Jean Michel Coulomd, 06 88 64 26 83

Note aux rédactions

[1] La carte interactive des nouveaux lieux et commerces hors TAFTA et CETA à retrouver sur : www.monquartier-horstafta.org

Ma culture hors TAFTA et CETA !

  • Fred Vasseur, Maison de la Presse à Châteaulin, Finistère

« Sans qu’il n’y ait aucun contrôle démocratique, le traité entend supprimer les protections douanières et redéfinir toutes les normes et les règles régissant les échanges entre les deux continents. (…). Les conditions de travail vont se dégrader vers le moins-disant ; les aides publiques à la santé, à l’éducation ou à la culture seront attaquables… »

Mon assiette hors TAFTA et CETA !

  • Réseau de magasins d’alimentation Biocoop

  • Réseau national AMAP, Association pour le maintien d’une agriculture paysanne

  • Restaurant Ah ! La Belle Histoire à Concarneau dans le Finistère

  • Michel Kerangueven, éleveur à Pont-de-Buis et vente directe de produits agricoles bio sur les marchés bretons.

  • La Théière Flottante, Maison de thés et cafés à Crest dans la Drome

  • Boulanger Françoise et Alain Bourgeois, Amiens

Mon entreprise hors TAFTA et CETA

« Comme beaucoup de personnes, pour cause de travail et d’occupations diverses, bien qu’impliqué au niveau associatif, je n’avais pas eu le temps d’étudier en profondeur ce sujet, qui peut paraître un peu lointain sur le fait d’être concerné directement ou pas.

Cela revient à confier les clés du pouvoir aux grandes entreprises les plus riches, qui pourraient faire condamner, par des tribunaux d’exception privés sans vrais juges, les Etats qui refuseraient de se plier à leurs exigences, ou qui refuseraient, par exemple, qu’un service public soit privatisé (…), ou la fracturation hydraulique pour l’extraction des gaz et pétroles de schiste (..), et ce, sans appel possible. Tout le monde sera touché sans exception car les règles sanitaires, sociales, environnementales, de l’emploi et commerciales vont être tirées vers le plus bas, à tous les niveaux, si ce traité est appliqué (…). »

  • Laboratoire Philippe Guilvard, Montreuil

[2] http://harris-interactive.fr/opinion_polls/les-francais-et-les-accords-de-libre-echange-transatlantiques/

[2] https://www.ttip-free-zones.eu/

Source+visuels de la campagne sur Monquartier-horstafta.org

 

13 commentaires

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    « … donc en clair, dictature, les pays n’auraient même plus leur mot à dire … »

    Quelqu’un ici en doutait encore ? Il y a un moment que le monde est entré en démocrature, et ceux qui pensent encore pouvoir tenir tête au rouleau compresseur de l’union et faire changer les choses par des pétitions ou autres manifs se mettent le doigt dans l’œil. Il reste aujourd’hui à disposition des peuples seulement deux solutions pour se sortir du dictat des « puissants » :

    – soit combattre physiquement pour renverser les pouvoirs, mais sans l’aide des forces armées c’est peine perdue, et de ce côté là je vous laisse apprécier leur niveau de soumission aux institutions !

    – soit se déclarer, non seulement hors TAFTA, ce qui est un bon début en soit, mais surtout hors SYSTÈME et réorganiser nos vie en refusant de participer une minute de plus à la mascarade orchestrée par quelques individus qui dominent actuellement le monde, en n’alimentant plus leur système pour le faire crever de l’intérieur (rejeter leurs banques et monnaies PQ, leurs produits de consommation frelatés, leur système de santé vicieux et mortifère, leur éducation nationale lobotomisante … Bref, il faut se réapproprier nos vies puis reconstruire un monde sain et pérenne pour nos enfants en commençant par la base (famille, amis, voisins, communauté, etc …), rien de bien compliqué en fait, il suffit de savoir dire NON, résister face aux menaces et envoyer chier quand c’est nécessaire !

    PS: une troisième solution toujours en vogue consisterait à faire l’autruche et laisser les psychopathes gagner la partie. C’est la solution la plus facile à priori, mais je n’ose même pas en imaginer la finalité …

    Comme disait l’autre : camarade, choisi ton camp !

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif M.G.

  • Pinpin

    Bonjour volti et benji, bonjour les moutons…

    Un mois d’absence pour cause de ‘tournée européenne’, mais me voici revenu….

    Je vous invite a lire a propos du ceta, l’intégralité du discour de magnette expliquant le refus…. C’est magnifique, clair et utopiste…tout ce que j’aime…. Les VRAIES questions y sont posées….

    http://www.legrandsoir.info/les-raisons-d-un-refus-la-volonte-d-un-avenir.html

    P.s. : De grâce, ne ‘survolez’ pas…lisez….

  • Graine de piaf

    je me suis amusée ce matin à poser la question à quelques personnes rencontrées : qu’est-ce que le CETA ? si certaines connaissaient au moins ce sigle la totalité ignorait complètement ce qu’il voulait dire et de quoi il était question.
    Du coup j’ai posé : et le TAFTA ? Ah oui ? ce « truc » dont il est question à la TV/radio ? Ben non, c’est trop compliqué !

    Avec ça les amis si on n’est pas dans la m*** !!

    Bonjour Pinpin, contente de ton retour http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • kalon kalon

      Salut :-)
      En fait, tout ces traités sont complétement incompréhensibles même pour ceux qui les rédigent vu que si chaque « expert » se concentre sur une partie du traité, aucun n’en a une vraie compréhension globale !
      Même Junker ne l’a jamais lu et l’a encore moins compris, j’y met la main au feu ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
      Foutaises de technocrates, que tout cela ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif
      En ajoutant que ces traités sont rédigés en anglais et traduits par après en français hors l’anglais n’est pas une langue assez précise pour ce genre de chose et permet beaucoup d’interprétations différentes au moment de la traduction :-(

    • Pinpin

      Merci graine…. Mais quel choc l’europe… Quelle dégradation de l’humain…. Quelle stupidité ambiante… Je me baladais.. Laissant trainer mes oreilles…. La quasi totalité des conversations ‘captées me navraient…. Pour résumer… » tu te rend compte, c’est vrai, ils en ont parlé q la tv. . ». Ingestion, digestion et propagation du prémaché débilisant servi par les merdias…. Les ‘sujets’ fonctionnent bien…

  • kalon kalon

    De fait, ces 1600 pages de « borborygmes littéraires « ne servent qu’a une seule chose, UNE SEULE !
    Retirer aux nations le droit régalien d’exercer la justice !
    en d’autres termes: privatiser le fonctionnement judiciaire après avoir étouffé le fonctionnement parlementaire et mis au pas, le fonctionnement exécutif !
    En clair: supprimer le droit des nations européennes au bénéfice d’une commission non élue démocratiquement et, quelque peu, dictatoriale a ce que l’on voit aujourd’hui ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif

  • blackout

    C’est quand même des brêles,à ce parlement Européen,aller oublier de mettre en place le 49,3, pour passer outre le choix des peupleshttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif
    Ils vont devoir le représenter sous un autre nom maintenanthttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif
    C’est bien, ça va les faire bosser un peu plus, au prix ou on les payeshttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • JBL1960 JBL1960

    Y zont un Agenda 21 à faire respecter aussi = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/09/01/dechirons-une-a-une-les-pages-de-lagenda-21/
    C’est pas le moment de mollir = Mais c’est usant, ce combat perpétuel pour pas se faire mettre !

  • Natacha Natacha

    Bravo à Monsieur Magnette, homme brillant, pour sa lucidité.
    Et toujours le nombre de quartiers, communes, villes Hors TAFTA qui grossit, grossit … :)

  • erautome

    Magnette a cédé. Il a fini par se vendre. Je pensais qu’il y avait encore au moins UN politicien non véreux. C’était une erreur…

Laisser un commentaire