« La Russie peut envahir l’Europe dans les 48 heures »

À l’heure actuelle, tous les motifs sont bons pour déclencher un conflit majeur avec la Russie, quitte à otan-nato-guerre-warles accuser de tout et n’importe quoi, certains ne sont plus à cela près… Bien évidemment, nous pourrions compter sur François Hollande qui avec un charisme exceptionnel (de poulpe sous anxiolytiques) a lâché un pathétique « ça suffit », aussi inoubliable que son célèbre « le monde, il est pas facile, et parfois il est pas gentil« . C’est sur qu’avec des hommes de cette trempe, nous allons connaître la paix sur la terre pour tous les hommes de bonne volonté….

Et il y a l’OTAN, avec quelques déclarations du jour qui ne sont pas dénuées d’intérêt. On a par exemple un ancien secrétaire général de l’Otan, actuellement conseiller du président ukrainien (du pays « généreusement aidé » par les Etats-Unis) qui a appelé les États-Unis à devenir le « gendarme du monde » car personne d’autre « n’est capable de sauver la planète du chaos ». Quant on voit ne nombre de conflits dans lesquels ils sont impliqués, le nombre de victimes innocentes et inutiles, et surtout l’état de leur économie, on se demande ce qu’ils peuvent réellement sauver…

La déclaration est tellement phénoménale que nous ne pouvions que la relayer, vous allez voir, il y a de quoi rire jaune:

« Le monde a besoin d’un tel gendarme si la liberté et à la prospérité sont censées triompher des forces de l’oppression. Le seul candidat fiable et souhaitable, capable d’assumer ce rôle, ce sont les États-Unis », a proclamé le conseiller actuel du président ukrainien.

Anders Forgh Rasmussen a poursuivi son discours en comparant le pays d’Obma à un pompier et même à un policier. « Notre maison mondiale est actuellement la proie des flammes. Des voisins sont en train de se faire la guerre entre eux dans les reflets luisants du feu. Pour mettre les choses en ordre, nous avons besoin d’un policier. Nous avons également besoin d’un pompier pour éteindre le feu du conflit. Ce pompier doit être mûr, intelligent et lucide afin d’être en mesure de prendre en main la restauration (après incendie) », a-t-il expliqué. Article complet sur Sputniknews.com
Mais la véritable pépite, c’est de désigner le danger absolu pour l’Europe, le véritable ennemi qui représentait le chaos potentiel, la Russie:

Si la Russie décide d’envahir l’Europe, l’UE n’aurait aucune chance de contrer cette offensive. Dans le cas d’une éventuelle invasion, il ne faudrait que 48 heures aux Russes pour déployer leurs avions de guerre, navires et  troupes sur notre continent. C’est ce qu’affirme Richard Barrons, ancien général en chef de l’OTAN, au Times.

Les pays membres de l’OTAN, comme la France, la Grèce, l’Italie et l’Allemagne par exemple, sont davantages préoccupés par le problème de la crise migratoire que par une éventuelle « agression russe ». À en croire Richard Barrons, la Russie pourrait « envahir l’Europe dans les 48 heures » grâce à ses troupes, ses avions de guerre et ses navires. « Il faudrait deux mois à l’OTAN pour faire la même chose », prévient l’ancien général en chef de l’OTAN, dans le Times.

« Aucun plan »
« Si on dresse une liste des capacités militaires de l’OTAN, nous avons bien plus de moyens que la Russie », ajoute celui qui a pris sa retraite en avril dernier. « Mais la plus grande partie de notre capacité militaire se trouve dans un état de semi-sommeil. L’OTAN ne pourrait pas réagir face à une offensive de la Russie pour la simple et bonne raison qu’il n’existe aucun plan. En cas d’invasion, il ne se passera pas grand-chose car il n’y a pas de consensus entre les pays du nord, du centre et du sud de l’Europe. À l’heure actuelle, je crois que beaucoup de pays ont oublié ce qu’était un exercice efficace et ce qu’il lui faudrait pour fonctionner correctement. Ils considèrent que déployer une armée légère serait suffisant mais ce n’est pas le cas. »

« Menace pour sa sécurité »
Si l’OTAN continue à déployer ses forces un peu partout en Europe, la Russie a déjà répété qu’elle estimait que le rapprochement des troupes près de ses frontières était perçu comme « une menace pour sa sécurité ».

Source: 7sur7.be

À croire qu’ils se basent sur différentes prophéties pour faire leur déclarations, puisque dans plusieurs d’entre elles, l’invasion de l’Europe par la Russie est annoncée…

36 commentaires

Laisser un commentaire