Dan Popescu: Le débauchement de la monnaie pour que les gouvernement puissent confisquer une partie importante de la richesse de leurs citoyens

Voici un article que j’ai partiellement repris car celui-ci est truffé de graphiques certes extrêmement intéressants, mais que je vous invite à consulter directement sur le site Goldbroker, car ceux-ci sont assez nombreux. Une nouvelle fois, ce qui ressort de ces informations, c’est que le maximum d’argent est récupéré auprès des populations pour profiter à des intérêts privés uniquement, ce que nous avons pu vérifier dans cet article avec la dette du pays, les emprunts toxiques et les paradis fiscaux. Le mensonge est total, et nous devrions tout faire pour nous battre et défendre le peu qui nous reste!!!

Braquage

L’économiste John Maynard Keynes décrivait les effets de l’inflation en citant Vladimir Ilyich Lénine :

« Lénine aurait déclaré que le meilleur moyen de détruire le système capitaliste était de débaucher la monnaie. Par le biais d’un processus continu d’inflation, les gouvernements peuvent confisquer, en secret et à l’insu de tous, une partie importante de la richesse de leurs citoyens.

Lorsque l’inflation progresse et que la valeur réelle de la monnaie fluctue énormément de mois en mois, toutes les relations permanentes entre les débiteurs et les créanciers, qui forment l’ultime fondation du capitalisme, deviennent si désordonnées qu’elles en sont presque insignifiantes, et le processus d’accès à la richesse dégénère en jeux d’argent ou en loterie.

Lénine avait certainement raison. Il n’existe pas de moyen plus subtil, plus sûr, de renverser la base de la société que de débaucher la monnaie. Ce processus implique toutes les forces cachées des lois économiques du côté de la destruction, et cela se produit sans qu’une seule personne sur un million ne soit capable de le diagnostiquer. »

Laissez-moi maintenant vous relater l’histoire du prospecteur d’or qui a rencontré Saint-Pierre aux Portes du Paradis. Cette histoire que racontait Ben Graham, et que Warren Buffett aime souvent reprendre, parle à l’origine d’un prospecteur de pétrole, mais l’histoire est aussi valable pour un prospecteur d’or.

Lorsqu’il lui fit part de sa profession, Saint-Pierre lui dit : « Vous êtes qualifié pour entrer au paradis, mais comme vous pouvez le constater, l’endroit réservé aux prospecteurs d’or est bondé. Il n’y a aucun moyen d’ajouter une personne de plus ».

Après avoir réfléchi quelques instants, le prospecteur demanda s’il pouvait prononcer seulement quatre mots pour les locataires actuels.

Saint Pierre, considérant cela sans risque, laissa le prospecteur mettre ses mains en porte-voix et hurler : « Or découvert en enfer ! ».

Immédiatement, les portes du ciel s’ouvrirent et tous les prospecteurs d’or se précipitèrent vers l’étage inférieur. Place étant faite, Saint Pierre, impressionné, invita le prospecteur à emménager et à s’installer confortablement.

Le prospecteur fit une pause, puis dit : « Non, je crois que je vais suivre le reste de la bande. Après tout, il y’a peut-être du vrai dans cette rumeur ! ».

La citation de Lénine par Keynes et l’histoire de Buffett démontrent parfaitement pourquoi les gouvernements aiment tant l’inflation et détestent autant l’or ou, plus généralement, les actifs solides. L’inflation crée l’illusion d’une hausse éternelle de la valeur des actifs. Elle permet aussi à l’État de taxer les gens sans qu’ils ne le réalisent. Si le prix de quelque chose est déterminé en monnaie fiduciaire (papier ou électronique), il est facile de croire que les prix grimpent toujours, avec seulement de petites corrections. Mais si le prix en est déterminé en monnaie véritable, comme l’or, l’image change complètement. C’est l’illusion de l’inflation.

Source et suite sur Goldbroker via Business bourse

 

Un commentaire

Laisser un commentaire