A compter du 26 juillet, votre salaire ira vraiment dans votre poche

Plus que quelques jours avant que nous soyons libres!!! Dès le 26, nous travailleront pour notre compte, sachant que tout cela a commencé dès….1973! De là à dire que nous devons cela à la loi du 03 Janvier 1973, il n’y a qu’un pas, sachant que cette loi est une des plus grandes trahisons que la France ait jamais connue, et que cela fait 43 ans que cela dure!!!

Cnywa54WIAA3Gyk

Votre travail alimente davantage les caisses publiques que votre compte en banque. Si bien que ce n’est , en moyenne, qu’à partir du 26 juillet que le fruit de votre labeur ira vraiment dans votre poche. Car une bonne moitié des revenus est captée par les impôts, les contributions sociales ou la taxe sur la valeur ajoutée notamment.

Cette date pivot, surnommée « jour de libération fiscale », a été calculée par l’association Contribuables associés, dont le leitmotiv est « la chasse aux gaspillages et la maîtrise de la dépense publique ».

Suite sur Metronews

3 commentaires

  • Panurgie

    C’est vrai que si on regarde purement les chiffres énormément d’argent part dans les caisses de l’état (s’y ajoute moults taxes, et petits impots qui ne disent pas leurs noms).
    Mais je prend les devants pour préciser que les services en quelque sorte qu’on paye par l’impôt sont indispensables (santé, éducation, infrastructures, administration, et j’en passe).
    Si je précise ça c’est que beaucoup de gens qui râlent contre l’impôt ont tendance à oublier que si on en paye moins, les dits services entrepris par l’état le seront par des sociétés privées.
    Bien sûr on peut optimiser les deniers publiques mais en ce qui me concerne je préfère encore une gestion par l’état de certains services que de société privées…

    • Libertaire22170

      Ben oui c’est sûr que toutes ces taxes existent pour notre bien, c’est pour cette raison que les plus riches en payent de moins en moins tandis que nous les esclaves en paierons toujours plus. Sans parler de la TVA, l’impôt le pmus injuste qui soit. Ce qui est marrant c’est de voir que plus on t’encule en ponctionnant tu salaire et plus on détruit ce qui reste encore de service public.

  • voyageurdelavie

    En fait, on est écrasé par les prélèvements et les impôts.

    Quand un salarié touche 1000 euros net , en fait quand on fait la somme des prélèvements coté salarié et coté patronal, cela coûte le double au patron, soit 2000 euros. Ce qui veut dire que le salarié produit plus de 2000 euros de valeur, et donc sans prélèvements il devrait toucher 2000 euros, et ainsi le taux de retenue est de 50% , qui est déjà un prélèvement à la source.
    Ensuite, tout ce qu’il va acheté avec ses 1000 euros est soumis à TVA de 20%, ses revenus restants seront amputés de l’impôt sur le revenu, sur le foncier s’il est propriétaire, la taxe d’habitation, les surtaxes sur le tabac et l’essence, etc …
    Bref, l’approximation de 80% d’impôts divers et variés est probablement réaliste, éventuellement sous-évaluée.
    D’un autre coté, les allocations diverses ( allocations familiales, aide au logement, RSA, aide aux vieux, voire le chômage , la retraite…) permettent aux personnes les plus pauvres de vivre un peu mieux : on est aussi dans ce schéma assez proche du « revenu de base » dont on commence à parler.
    le SMIC étant le salaire minimum pour qu’une personne puisse vivre, ou survivre serait plus approprié.

    Alors vers quelle société tout cela va t’il nous mener ?

Laisser un commentaire