Nous avons toutes les raisons de boycotter les jeux olympiques, en voici 4 principales

Nous avons toutes les raisons de ne pas regarder les jeux olympiques, de ne pas applaudir les athlètes qui vont tout donner pour remporter des médailles, et pour offrir le plus grand des spectacles, surtout depuis la dernière annonce dans le domaine: l’agence antidopage américaine appelle à bannir tous les athlètes russes des JO 2016! Les Etats-Unis font donc tout pour que la Russie ne puisse pas être représentée, c’est assez minable…

rio-2016-2-1

Raison 1: la tentative d’éviction de la Russie:

Reuters a lâché une bombe, l’USADA veut interdire la Russie de jeux olympiques.

L’agence américaine de lutte contre le dopage (USADA) fait pression afin que l’ensemble des sportifs russes, et pas seulement ceux déjà sur la liste noire, soient bannis des Jeux Olympiques de Rio 2016, révèle une lettre consultée par Reuters.

Signée par le PDG de l’USADA, Travis Tygart, et celui du Centre canadien pour l’éthique dans le sport Paul Melia, l’ébauche demande de «suspendre immédiatement les Comités olympique et paralympique russe du Mouvement olympique […] et déclare qu’aucun athlète ne peut représenter la Russie aux Jeux Olympiques de Rio.»

L’agence de presse Reuters, qui a révélé le courrier, a indiqué qu’il avait été envoyé au Comité international olympique.

Après l’éclosion du scandale plus tôt cette année, la Russie a exclu plusieurs fonctionnaires chargés de la lutte contre le dopage et a confié ses tests de dépistage aux laboratoires internationaux de l’Agence mondiale antidopage (WADA). Source: Russia Today

Raison 2: Rio n’est pas sûre:

Rio est une ville dangereuse, hors de contrôle dans laquelle les dérives sont nombreuses, dont de la part de la police. C’est pourtant cette dernière avec les pompiers qui a averti les touristes à leur arrivée à l’aéroport de la ville qu’ils sont les « bienvenus en enfer »…

teaser-bresil-police-manifLa tension sociale monte au Brésil à l’approche des Jeux olympiques de Rio de Janeiro. Lundi 27 juin, les passagers débarquant dans le hall des arrivées de l’aéroport ont eu une drôle de surprise : une centaine de policiers les y attendait avec des banderoles aux messages chocs, écrits en portugais et en anglais : « La police et les pompiers ne sont pas payés », « quiconque viendra à Rio de Janeiro ne sera pas en sécurité », « bienvenue en enfer ». Source et suite sur Observers.france24.com

D’ailleurs, le nombre de victimes par les forces de l’ordre ne cesse d’augmenter dans les favelas comme le signale un rapport d’Amnesty international.

Raison 3: Car cela sera une grosse partouze!

Cela ne se limite pas à Rio, les jeux olympiques se déroulent également dans des chambres, à tel point que des records ont déjà été battus concernant cet opus de Rio. Nous ne parlons pas là que de quelques capotes, mais de 452 000 préservatifs distribués aux athlètes, soit 42 par sportifs, c’est 3 fois plus qu’aux JO de Londres!

preservatifs-TL.jpg

LE SCAN SPORT – 450.000 préservatifs seront distribués aux athlètes durant les JO de Rio. Soit trois fois plus qu’à Londres en 2012.

Même s’ils n’ont pas encore commencé, les jeux Olympiques de Rio détiennent déjà un record: le nombre de préservatifs qui seront distribués aux 10.500 athlètes, trois fois plus important que pour Londres 2012, qui avait déjà été un record. «Nous distribuerons 450.000 préservatifs aux athlètes à partir du 24 juillet, date de l’ouverture du Village Olympique», a déclaré jeudi à l’AFP un porte-parole du Comité Rio-2016. C’est trois fois plus qu’à Londres quand 150.000 préservatifs avaient été distribués, ce qui fait une moyenne de 42 préservatifs par athlète à Rio, souligne le quotidien Folha de Sao Paulo. Source et suite sur Le Figaro

Si en plus on compte ceux pour les visiteurs, cela monte le nombre de préservatifs (masculins comme féminins) à 9 millions!!!

Raison 4: Car cela sera les jeux de l’exclusion:

Les pauvres resteront des pauvres, et les jeux olympiques ne les aideront pas…

20160705_184809-1024x576

Une série de violations des droits de l’homme liées directement ou indirectement aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro ont été dévoilées, aujourd’hui, dans un dossier présenté par le Comité Populaire de la Coupe du Monde et des Jeux olympiques.La quatrième édition du dossier ‘Méga-événements et violations des droits de l’homme à Rio de Janeiro’, lancée au moment même où se rassemblait à Lausanne la Commission exécutive du CIO pour traiter de la mise en application de l’Agenda 2020, montre en soulignant les violations du droit au logement, au travail et des droits de l’enfant, entre autres, que ces Jeux sont bien loin de la promesse de “Jeux de l’Inclusion” faite par le Président du Comité International Olympique (CIO) Thomas Bach (1). Plus d’infos sur Terre des hommes

Dès 2012, la situation était dénoncée:

Le développement de la ville « se fait au mépris des plus pauvres »

À la flambée de l’immobilier s’ajoute les expulsions d’habitants. De nombreuses associations, à l’instar d’Amnesty International, s’inquiètent des conséquences du développement de l’urbanisme de Rio pour les habitants des favelas. Selon Yves Prigent, responsable du programme « Lutter contre la pauvreté » au sein d’Amnesty International, le développement des projets liés aux JO à Rio « se fait au mépris des plus pauvres. Les habitants des favelas sont les premières victimes. On n’hésite pas à déloger des habitants du centre de la ville pour trouver de la place. » Source: France24.com

Et il y a tout le reste, les profits qui vont faire le bonheur de multinationales qui ne paient pratiquement aucun impôts, ainsi que l’occupation totale des médias sur le sujet qui vont en profiter pour réduire encore un peu plus notre informations.

Ces jeux olympiques ne méritent pas d’être autant médiatisés, surtout si la Russie n’y participe pas! Je ne regarderai pas la moindre minutes de ceux-ci, en espérant que beaucoup suivent…

11 commentaires

Laisser un commentaire