La prochaine étape: Le chaos

Voici un message découvert sur Facebook, apparu sur mon mur, il commence à circuler et est une réflexion qui vaut ce qu’elle vaut, mais qui a le mérite d’être relativement juste sur certains points. Bien sur, nous savons que la situation est très tendue actuellement, les pays européens dont la France est en faillite, tout comme les USA le sont quoi qu’en disent certains imbéciles complices ou mal informés, nous pouvons par exemple apprendre aujourd’hui que la Chine et l’Inde raflent l’or physique à la bourse de Londres comme l’explique Charles Sannat dans l’un de ses derniers billets. La Chine multiplie les stratégies gagnantes contre les États-Unis en toute finasse, et les « zuniens » quand à eux se retrouvent de plus en plus embourbés dans leurs dérives multiples:

20141102200554!Eiffel_tower_paris_sunset_ruins_apocalypse_artwork_desktop_1280x750_hd-wallpaper-25977

Je suis comme vous le savez un grand partisan de l’or comme outil d’épargne dans son patrimoine à l’heure actuelle.

N’ayez pas d’or, ou n’achetez pas d’or pour spéculer. Achetez de l’or pour vous prémunir et vous protéger. Ne regardez pas la valeur de l’or, de votre or, cela n’a aucun sens, l’or en soit n’a pas de valeur, ou plus précisemment il serait absurde de vouloir exprimer la valeur de l’or en monnaie papier si on achète justement de l’or pour se prémunir d’un énorme problème sur les monnaies papiers. Posez vous juste la question de la bonne répartition de votre patrimoine et de son bon agencement.

En attendant méfiez-vous également de ces informations aussi bien concernant les manipulations de cours que les achats monumentaux et secrets de la Chine. La réalité c’est qu’aujourd’hui nous sommes pris dans un immense jeu de poker menteur et qu’il est presque impossible de cerner la vérité.

Concentrez-vous sur ce que vous maîtrisez, et ce qui relève de votre responsabilité c’est la gestion et la répartition pertinente de votre patrimoine mais également la constance.

Charles SANNAT

Selon le président de la société minière russe Petropavlovsk plc, il est presque impossible de trouver de l’or physique sur le marché de Londres.

La Chine et l’Inde ont racheté l’ensemble de l’or physique du London Metal Exchange (LME), a estimé mercredi dernier Peter Hambro, président d’une des plus grandes sociétés minières de Russie, Petropavlovsk plc.

« L’Inde et la Chine achètent d’énormes quantités d’or. Il est presqu’impossible de trouver de l’or physique sur le marché de Londres afin de l’expédier dans ces pays. Nous recevons régulièrement des demandes de la part de la Russie concernant la livraison d’or vers l’Inde et la Chine, car personne n’a de métal réel. On ne nous fait que des promesses vides. Personnellement, je redoute sérieusement qu’on finisse par faire une croix sur ce marché, sur le marché papier. Les gens diront juste +Désolé, mais nous nous liquidons+, et ça sera tout », a-t-il déclaré dans une interview à la chaîne de télévision Bloomberg TV.

Par ailleurs, d’après le président de la société BullionStar à Singapour, Torgny Person, cette information a été confirmé da la société А-Mark, un des plus grands fournisseurs de métaux précieux au monde.

Article complet sur Insolentiae

Le modèle de la prochaine crise, il s’annonce relativement violent: spoliation à tous les étages, surtout si cela peut aider la finance à survivre, alors qu’elle est en phase terminale depuis de longs mois déjà. Quand l’acharnement thérapeutique n’est pas la meilleure solution… Car ce sont nos sous qui vont disparaître, et pas de la manière vicieuse et malhonnête de ces derniers mois, là, cela sera pire, un braquage pur et simple de nos avoirs, comme à Chypre, ce que nous rappelle le site spécialisé dans la finance Zero Hedge:

85183866_oGraham Summers , Stratège en chef de Phoenix Capital, lance un avertissement, voici selon lui, le modèle de la prochaine crise : 

« Derrière le vernis du « tout va bien » promu par les gouvernements du monde et la presse Mainstream , les élites politiques ont commencé à mettre en œuvre une législation qui va leur permettre de geler les comptes et d’utiliser votre épargne pour soutenir les banques insolvables.

Cela n’est pas de la théorie du complot ou une sorte de pessimisme. C’est fait de base.

Au cours des 24 derniers mois, le Canada, Chypre, la Nouvelle-Zélande, les États-Unis, le Royaume-Uni, et maintenant l’Allemagne ont mis en œuvre toute la législation qui leur permettrait d’abord de geler et ensuite de saisir les avoirs bancaires au cours de la prochaine crise.

Avec cela à l’esprit, je veux consacrer du temps à ce qui est arrivé à Chypre, le « bail-in » et ses implications. La raison en est que ce petit pays a fourni au monde un modèle de ce qui va finalement être un phénomène mondial.

Le calendrier (rapidement) pour Chypre fut comme suit :

· 25 Juin, 2012: Chypre demande officiellement un plan de sauvetage à l’UE.

· 24 Novembre 2012: Chypre annonce qu’elle a conclu un accord avec l’UE, un processus de sauvetage, une fois que les banques chypriotes seront examinés par les fonctionnaires européens (estimation approximative du capital nécessaire de 17,5 milliards €).

· 25 Février, 2013: le candidat démocrate Nicos Anastasiades remporte l’élection chypriote en vainquant son adversaire, un communiste anti-austérité .

· 16 Mars 2013: Chypre annonce les termes de son bail-in: la confiscation de 6,75% des comptes au dessus de 100.000 € et 9,9% pour les comptes de plus de 100.000 € … un jour férié est annoncé.

· 17 Mars 2013: la réunion d’urgence du Parlement pour voter sur le renflouement / bail-in est reportée.

· 18 Mars 2013: Jour férié prolongé jusqu’au 21 Mars 2013.

· 19 Mars 2013: le Parlement de Chypre rejette le projet de loi de bail-in.

· 20 Mars 2013: Jour férié prolongé jusqu’au 26 Mars 2013.

· 24 Mars 2013: limites de trésorerie à € 100 pour les retraits commencent pour les plus grandes banques à Chypre.

· 25 Mars 2013:   accord de Bail in conclu. Les déposants avec plus de 100.000 €, soit perdent 40% de leur argent (Bank of Cyprus) ou perdent 60% (Laiki).

La chose la plus importante sur laquelle je veux que vous vous concentriez , c’est la vitesse de ces événements.

Les Banques chypriotes ont officiellement demandé un plan de sauvetage en Juin 2012. Les pourparlers de sauvetage a mis des mois à se réaliser. Et puis tout le système a été déséquilibré en un week-end.

Un week-end. Le processus n’a pas été progressif.: Il a été soudain et il était total ; et une fois qu’il avait commencé sérieusement, les banques ont été fermées et on ne pouvait pas sortir votre argent (plus de détails dans un instant).

Il n’y avait eu aucun avertissement que cela était à venir, car tout le monde au sommet de la chaîne alimentaire financière sont fortement incités de garder le silence à ce sujet. Les banques centrales, les PDG des Banques, les politiciens … tous ces gens se concentrent principalement sur le maintien de la confiance dans le système, et non sur la fixation des problèmes du système. En effet, ils ne peuvent même pas discuter ouvertement des problèmes du système, car il ça révélerait rapidement qu’ils en sont la cause principale .

Pour cette raison, vous ne verrez jamais et je le répète ,jamais, un banquier central, un directeur de la Banque, ou un politicien admettant ouvertement ce qui se passe dans le système financier. Même les cadres intermédiaires et les employés de niveau inférieur n’en parleront pas parce que A) ils ne savent pas la vérité au sujet de leurs institutions ou B), ils pourraient être licenciés pour avoir avertit les autres .

Avec cela à l’esprit, c’est maintenant un bon moment pour se préparer à un risque systémique. Je ne peux pas prévoir précisément quand les choses vont se gâter comme ce fut le cas à Chypre pour le système financier dans son ensemble (personne ne le peut).

Cependant, les signaux sont clairs que les Fédéraux se préparent à quelque chose de grand. Le département du Trésor a ordonné d’avoir des trousses de survie pour les employés des grandes banques … et la Fed de New York a entamé l’expansion de son bureau satellite à Chicago, au cas où quelque chose d’important se produirait qui forcerait un effondrement du marché. »

Graham Summers , Stratège en chef

Phoenix Capital Research – 

Traduction: Resistanceauthentique

Ce qui est prévu pour l’ensemble des pays d’Europe, c’est exactement ce que subit la Grèce avec ce troisième plan d’aide, un terme bien pompeux et mensonger pour définir ce qui va réellement être appliqué: la mise à mort d’un pays, la spoliation dans le silence le plus total de tout ce qui a fait la richesse de ce pays, ahurissant:

La Tribune publie chaque jour des extraits issus des analyses diffusées sur Xerfi Canal. Aujourd’hui, retour sur le cas grec.

Revenons sur le cas grec. A froid. Loin des passions de l’été. Nous avions critiqué alors l’accord entre la Grèce et ses créanciers, comme la plupart des économistes d’ailleurs. Pour une raison majeure : c’est que ce troisième plan ne comporte aucun dispositif permettant une véritable reconstruction de l’économie grecque. C’est au fond un plan de liquidation judicaire ordonné qui repose sur quatre piliers :

  • Une taxation lourde de la consommation, touchant toute la population alors que cette dernière est déjà très largement insolvable ;
  • un durcissement judicaire accélérant la saisie des biens, et notamment des résidences principales ;
  • une privatisation des biens publics ou des entreprises stratégiques comme collatéraux de la dette grecque ;
  • une déréglementation brutale du marché du travail, qui dans le contexte grec se soldera par toujours plus de déflation salariale.

Mais abandonnons un instant ce point de vue qui voudrait que servir l’intérêt à long terme de la Grèce soit la posture la plus conforme à l’intérêt général de l’Europe dans son ensemble

Article complet sur La tribune via Business Bourse

Voici donc l’analyse, le message découvert sur Facebook, message que j’ai décidé de relayer ici:

LA PROCHAINE ÉTAPE LE CHAOS !

Les beaux discours de nos représentants politiques de gauche comme de droite sont destinés à nous endormir. Ils chantonnent en cœur que la croissance est là et que la reprise de l’économie arrive. Que les mesures prises par le gouvernement vont relancer l’emploi.

Lancer notre pays dans une grande politique de libéralisation lorsqu’il n’y a pas de travail, c’est précipiter des centaines de milliers de gens voir des millions vers une pauvreté assurée. Or c’est la misère qui fait le lit des révolutions violentes. C’est pourtant ces politiques prônées par l’Europe du capital et appliquées par nos gouvernements.

Nos dirigeants, quel que soit leur bord ou le parti qu’ils représentent, ils sont en grande partie responsables depuis des années par leur mollesse et leur manque de courage de la situation désespérée dans laquelle nous nous trouvons et que nous allons devoir tôt ou tard affronter..

Nous avons dans notre pays, comme en France, en Italie, même en Allemagne deux immenses faiblesses qui, lorsqu’elles rentreront en résonance et elles vont le faire, provoqueront une situation explosive pouvant rapidement dégénérer vers un chaos plus ou moins prononcé.

La première faiblesse est économique. Sans l’argent public (et il n’y a plus d’argent public dans nos États qui dépense depuis 40 ans l’argent qu’il n’a pas et qu’il n’a même plus la possibilité de créer puisque nous avons abandonné notre planche à billets à l’Europe et aux banques privées, dans le cadre de la monnaie unique), ce sont des pans entiers de notre société qui cesseront très rapidement de fonctionner. Nous voyons comment traite l’Europe les pays en difficultés. Nous voyons également comment les politiques néolibérales qui sont menées depuis plus de 40 ans font la part belle, trop belle au capital en leur permettant de ne pas payer leurs justes contributions. Ils déséquilibrent les budgets de l’état et ont mis le pays à genou.

Plus de pensions de retraite ou des versements partiels, plus de minimas sociaux ou des versements partiels. Des fournisseurs de l’État qui ne sont déjà plus payés depuis des mois et dont les retards de paiements provoquent, au moment même où j’écris ces lignes, des faillites d’entreprises de plus en plus nombreuses et la mise au chômage des salariés… Plus d’accès aux soins ou aux médicaments. Les problèmes bancaires arriveront rapidement et de grandes banques pourraient ne pas y survivre. La France, l’Italie étant les maillons faibles de l’Europe malade, la France et l’Italie partant à la dérive entraîneraient avec elle l’ensemble de la zone euro et vraisemblablement sa dislocation.

Dans les économies complexes fonctionnant en flux tendus comme les nôtres, les pénuries apparaissent en moins d’une semaine. Une grande ville comme Paris ou Bruxelles ne dispose que de 3 jours de stocks dans ses magasins et ses supermarchés. Une situation de blocage des comptes pendant plus de 15 jours comme ce fut le cas à Chypre entraînerait une situation quasi insurrectionnelle dans nos pays avec pillages et autres joyeusetés. Comme en Argentine et plus récemment en Grèce ou la précarité et la misère où nos politiques néolibérales ont conduit les populations a connaître un chaos social accompagné d’émeutes et aussi de pillages.

L’autre faiblesse, c’est évidemment que cela plaise ou non, que vous soyez pour ou contre, la communautarisation excessive de notre pays pour ne pas dire sa quasi-balkanisation, avec des communautés qui ne se parlent plus, qui ne se supportent plus et pour qui, disons-le, le « vivre ensemble » a laissé place, au mieux et pour rester sobre, à une grande méfiance. On voit aujourd’hui avec la problématique que crée l’accueil des réfugiés nos communautés se déchirer et ce n’est que le début. La précarité va attiser la haine des autres et c’est particulièrement dangereux.
Je ne juge personne et ne condamne encore moins, car tel n’est pas le but de cet article. Je pose juste un fait, aussi désagréable soit-il pour toutes les bonnes âmes bien-pensantes. La « diversité », le « multiculturalisme », appelez cela comme vous voudrez est un échec cuisant partout en Europe. Il est d’ailleurs forcément un échec lorsqu’il n’y a plus « intégration » et encore moins « assimilation ». Il ne reste alors plus que des haines qui s’autoalimentent jusqu’à devenir incontrôlables. J’ai beau le déplorer, j’ai beau le regretter, cela ne changera rien, hélas et triplement hélas, aux drames qui s’annoncent pour nos pays et pour nos concitoyens, quelle que soit leur « palette de couleur » !
Lorsque les difficultés financières rencontreront les difficultés sociétales que nous refusons d’affronter, alors les tensions s’exacerberont. C’est une évidence. C’est parfaitement prévisible. Logique, imparable et nous n’y couperons pas.

COMMENT S’Y PRÉPARER ?

Lorsqu’un ancien Premier ministre français, monsieur Jean-Pierre Raffarin, dans le cadre d’une émission de grande écoute, utilise le terme « chaos », vous vous devez de l’entendre et de le prendre pour ce qu’il signifie même si cette signification peut vous sembler effrayante et elle l’est bien.

N’oubliez pas le PEBC (plan épargne boîtes de conserve).

Soyez en mesure de quitter les grandes villes. Préparez-vous à rejoindre des zones moins exposées aux grands mouvements sociaux.

Soyez prêts en ayant devant vous les ressources nécessaires pour tenir plusieurs mois (en mode dégradé certes, mais vous tiendrez mieux que les autres) en stockant ce qui est nécessaire à votre vie quotidienne (alimentation, médicaments, produits d’hygiène, etc.).

Pour votre patrimoine, pensez à l’assurer avec de l’or et de l’argent (métal), car si le chaos devait s’installer en France, en Italie et en Belgique, n’imaginez pas que l’euro s’en sorte indemne, votre monnaie pourrait se disloquer ou s’effondrer. L’euro sans la France ou l’Allemagne n’est plus l’euro et la tentation du retour aux monnaies nationales risque de s’imposer comme une évidence. Néanmoins, prévoyez une somme d’argent en espèces, car en cas de blocage des distributeurs de billets ou de fermeture des banques (hautement probable dans un contexte insurrectionnel ou de plus les transporteurs de fonds ne transporteront plus rien), seules les espèces vous permettront de fonctionner un peu et de parer au plus pressé tant que l’euro sera encore accepté.

Enfin, pour votre localisation, tous ceux qui peuvent s’installer en zone rurale et cultiver un potager ont plus qu’intérêt à le faire.

Certes ce sont des conseils alarmistes et qui ne garantissent en rien la sécurité absolue. Mais comment ne pas y penser sérieusement ? Nos communautés sont fragiles et risquent bien d’imploser tant les sensibilités et les radicalisations sont importantes.

Comment donner un quelconque espoir dans l’avenir, à nos jeunes et moins jeune. Nos états sont en état de faillite avec des dettes souveraines colossales, un surendettement qui nous conduit à plus de précarité et de pauvreté. Une destruction inexorable des emplois au nom de la libre entreprise et uniquement tourné vers le profit des plus riches de nos communautés.

On voit la précarité et les fissures qui se créent dans notre tissu social avec une médecine de moins en moins accessible, une justice à deux vitesses ou plus tôt un déni de justice pour les plus faibles d’entre nous, avec l’abandon de la gratuité.

On voit de plus en plus la dépendance de nos sociétés vers une alimentation industrielle et la destruction des entreprises agricoles de taille humaine et de proximité.

La pensée unique est la seule option dispensée par nos circuits d’enseignements, on formate nos enfants pour devenir de véritables soldats du néolibéralisme européen.

Source: Le contrarien.com

 

67 commentaires

  • GROS

    On est malheureux, hein ?

    • Toi sûrement pour avoir besoin de te sentir exister en usant de tant de méchanceté dans tes commentaires… Moi non, ça va, je relativise! ;-)

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      Gros, si tu n’es d’accord en rien avec l’analyse ci-dessus, c’est que soit tu te fous joyeusement de notre gueule et tu prends un malin plaisir à nous faire galoper, soit tu es réellement abruti par le système. Finalement, parce que je sens que quelque-part il y a du bon chez toi, j’espère sincèrement que la première option est la bonne …

      M.G.

      • J’opte plutôt pour l’option « je suis un troll qui n’a pour but que de démotiver complètement les lecteurs du blog », reste à savoir s’il est payé pour ce travail de sape….

      • engel

        il n’est pas payé. Simplement, ça l’amuse et ça soigne son ego.

      • scorpio

        D’accord avec toi benji, un troll bien lourdingue et bien collant !! ;-) Il faut juste l’ignorer !

      • Trollzilla Trollzilla

        En vrai il y a beaucoup d’angoisse derrière cette façade.
        C’est un moyen comme un autre de se rassurer que de rester accroché à ce masque de suradaptation sociétale, le bourreau cachereait une victime ou l’inverse ?
        Je ne peux y répondre…
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      • .article35. .article35.

        Bonjour à tous .
        ‘lut Trollzilla .
        « En vrai il y a beaucoup d’angoisse derrière cette façade »
        Je suis tout à fait d’accord là dessus . Si je devais m’étendre je dirais que Gros traine son enfance avec grand peine . C’est un enfant perturbé par son physique et son pseudo n’est pas choisi par hasard , il exprime cette souffrance . Comme Fenrir je pense que « Maigre » est l’autre face de « Gros » et je note qu’il associe le fait d’être heureux à la maigreur . Chez les ME Gros retrouve la structure d’une classe d’école : un tableau, des profs (modos) ,des élèves…mais dans cette classe , le petit Gros peut prendre sa revanche car ici personne ne peut se moquer de lui et de son embonpoint. Il n’est plus le petit bonhomme qu’on relègue au fond de la salle de classe et qui n’intéresse personne , un gamin considéré insignifiant qui ne sert que de défouloir . Il échappe au regard des autres et à leurs moqueries, du coup il se sent plus fort et il se lâche , il prend sa revanche sur son enfance . Et il aime ça , car ici tout le monde l’écoute , tout le monde suit ses coms avec intérêt, et même s’il engendre de la rage et de l’adversité, il ne laisse pas indifférent .Il n’est plus au fond de la classe. Demander son exclusion et râler contre lui ne fait que renforcer cette impression de revanche qui le soulage tant . Pourquoi ne pas l’accepter tel qu’il est ? Personne n’est obligé de lire ses coms et si ses remarques et réflexions sont parfois désobligeantes elles n’engagent que lui et chacun des ME est assez grand pour savoir faire le tri et se faire une opinion sur ce qu’il doit prendre ou laisser .

      • Zugzwang1

        Belle analyse. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

      • Mais bon, est-ce si important de parler de lui ? Laissez tomber, et passons à autre chose de plus constructif.

      • voltigeur voltigeur

        Ca nous manquait ça! l’analyse psychologique…. :)
        Il doit bien se marrer le Gros (qui ne l’est peut être pas)
        Son pseudo peut aussi vouloir dire:
        « gros empêcheur de penser en rond »
        « gros critiqueur devant l’éternel »,
        « gros rigolard qui n’en a rien à cirer »
        « gros sarcastique »
        « gros lucide qui ne s’en laisse pas compter » etc….
        Qui est le plus proche? On ne tardera pas à le savoir,
        car en plus c’est un « gros honnête, qui assume ses idées »
        même si c’est aussi un « gros enquiquineur » :)

      • walter kurtz walter kurtz

        @.article35. c’est bien de vouloir amuser le blog …
        _je ne sais pas ou est le cirque , mais je sais ou est le clown.
        _tout ce qui brille n’est pas de l’or .
        _une fleur ne fait pas le printemps.
        Bref tout ça pour dire : gardez votre énergie , vous en aurez besoin …après @gros fait partie du blog comme les chem-trails font partie du ciel .

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        « @gros fait partie du blog comme les chem-trails font partie du ciel »

        C’est la raison pour laquelle nombreux sont ceux qui souhaiteraient qu’il ne s’épande trop sur le blog afin de préserver leur petit coin de ciel bleu tout propret.

        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif
        M.G.

    • Arnaud M

      Faut juste faire un tour de tous les commentaires de Gros, s’il y en a 10% qui veulent dire quelque chose faut le garder, sinon il est comme le H de Hawaï, il sert à rien, autant le dégager…

      Et peut-être supprimer systématiquement ce genre de commentaire inutile dispendieux en temps.

      • getup

        Perso les commentaires de gros ne me gêne pas et de plus par expériences je ne les trouve pas si cinglant que cela à comparer. la beauté du monde est sa biodiversité ainsi que certaine « adversité » qui en les surmontant donnent du goût à la vie (je ne parle pas de SM, merci).
        Gros est ce qu’il est et sur son chemin de vie qui lui est propre et sans doute comme tout le monde , un peu hérité parfois. Il peut embellir ce chemin si cela lui convient et selon son ressenti du moment.

        Se focalisé sur lui ou un autre pour exulter ses propres colères n’est pas mieux. Si nous voulons voir changer ce monde , il faut d’abord que Nous (tous) nous changions de paradigmes.

        Sans tomber dans le monde des bisounours je crois fermement que ce monde manque d’amour, d’un réel amour et non pas du galvaudage de ce mot qui ne resterai comme aujourd’hui , qu’un arbre qui cache la forêt.

        Accepter les différences, une belle expressions qui chatouille la langue mais je crois qu’il serait quand même mieux que cela monte aux cortex et redescendre dans les tripes (deuxième cerveau)

  • Mata Hari Mata Hari

    Und dédicace pour toi Gros ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

    La Grenouille qui veut se faire aussi GROSse que le Boeuf

    Une Grenouille vit un Boeuf
    Qui lui sembla de belle taille.
    Elle, qui n’était pas GROSse en tout comme un oeuf,
    Envieuse, s’étend, et s’enfle, et se travaille,
    Pour égaler l’animal en grosseur,
    Disant : « Regardez bien, ma soeur ;
    Est-ce assez ? dites-moi ; n’y suis-je point encore ?
    – Nenni. – M’y voici donc ? – Point du tout. – M’y voilà ?
    – Vous n’en approchez point. « La chétive pécore
    S’enfla si bien qu’elle creva.
    Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages :
    Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs,
    Tout petit prince a des ambassadeurs,
    Tout marquis veut avoir des pages.

    La Fontaine

  • Blackice

    les commentaires de Gros ignorez les. no comment pendant des semaines des mois entier. il se lassera de parler tout seul, ou plutôt d’écrire tout seul. il usera son clavier pour que dalle.

  • 4 mots qui déclenchent plus de 12 commentaires le concernant, et personne pour traiter du sujet de l’article. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

    En attendant, j’espère que ceux qui nous lisent et surtout que celles et ceux qui participent, ont déjà pris un minimum de dispositions pour passer du mieux possible une période qui s’annonce au mieux, difficile, au pire, réellement chaotique.

    Nous avons ici, déjà évoqué, une multitude de scénarios, et pour autant, ils seront tous plus ou moins à coté de la plaque.

    Tous les indicateurs sont dans le rouge depuis des mois, voire depuis des années pour certains, et cela continue pourtant à tenir.

    Ainsi que certains d’entre nous l’ont déjà dit, la question n’est pas de savoir si cela va collapser, mais plutôt quand, où cela commencera, et comment ?

    L’humanité ayant déjà connu des périodes troublées, et même si la prochaine s’annonce sévère, elle s’en est toujours remise.

    Donc, à priori, après la tempête, reviendra le beau temps.

    La question subsidiaire étant de commencer à s’interroger sur la société que construiront ceux qui seront présent pour organiser la suite.

    La leur, ou celle qu’une minorité voudra leur imposer ?

  • Mars Makers

    Et bien, quitte à ne pas plaire à tout le monde, et bien qu’inscrits récemment afin d’y apposer quelques opinions, nous suivons depuis très longtemps l’évolution des ME.
    Évidemment, se déclarer « ouverts » à la polémique et à tous les avis divergents et ne pas supporter quand justement ça pique un peu est une posture assez étrange bien que parfaitement compréhensible.

    Sans suivre GROS dans sa démarche cynique, néanmoins, et pour revenir au billet, il faut avouer que face à cette énième fin du monde programmée, parfois il est bon de s’interroger sur son propre cas et se demander si l’on ne passe pas sa vie à essayer de la sauver de la mort, ce qui en soi, est aussi absurde que la passer à essayer de la gagner.
    Bien évidemment, ce type de scénario décris est loin d’être irréaliste, mais prétendre et organiser entièrement sa vie autour d’une croyance n’est pas loin de la foi du monothéiste moyen.
    Comment prétendre vivre au temps présent, et être juste heureux d’y être, et à la fois avoir une peur irrationnelle d’un futur catastrophique, comme une sorte de remontée biblique à tendance apocalyptique ?
    Ce ne sont pas les plus forts, les plus préparés qui survivent, de toute façon, mais uniquement ceux qui s’adapteront le mieux. Qu’importe la méthode, dans ce cas, seuls les résultats compteront. Et il n’est pas impossible que des éléments viennent encore changer le domaine des possibilités quand à notre futur. Tout n’est pas si noir, même si cela parait bien mal barré.
    De prophètes survivalistes en prophètes islamistes, il n’ y a que la place pour la guerre, pour la division jusqu’à l’individualisme le plus féroce, si cher à notre capitalisme ambiant et son esprit de compétition destructeur.
    L’objectif n’est pas de dire ici que se préparer à ce genre de possibilité est une idiotie, loin de là. Mais considérer que ces techniques ne sont au final qu’un retour vers la réalité des choses, du plaisir de réaliser à partir de rien, d’apprendre à regarder notre environnement, et à en tirer ce que nous avons besoin, connaître les bases de l’hygiène, de l’anatomie, des principes physiques ou mécaniques, est en soit un vrai régal, une réappropriation de notre monde. N’allons pas y mettre des notions qui, si l’on lit un peu entre les lignes, nous offre des méthodes pour éviter de trop perdre de notre actuel paradigme, de les faire survivre pendant la période chaotique. Drôle de positionnement, quand c’est justement ce que l’on aimerait tous changer ici.
    Enfin, et pour l’avoir vécu, vivre dans un pays en guerre, n’a rien de théorique, et la place qu’occupe « la chance » est bien plus importante que toute ses certitudes en préjugés, quelque soit votre état de préparation. La chance donc, son intuition et son sens de l’observation sont bien plus sûrs que le manuel du boyscout. Parceque c’est pile à ce moment là que nous nous sommes aperçu vraiment combien notre sentiment de sécurité était totalement une illusion. C’était juste du confort, et c’est totalement inutile.

    Voilà pour l’essentiel, c’est une question de focus, d’état d’esprit, car le fond, nous supposons, reste le même pour tous ici, et que les avis divergent, afin de nous offrir un choix le plus large possible.

    • Bonjour Mars, et bienvenue

      En très grande partie d’accord avec tes propos, avec un regret, que tu confondes l’individualisme avec l’égoïsme, et que tu perdes de vue le fait que se préparer à passer une période difficile et à reconstruire après, n’a pas forcément pour objectif de refaire la même société avec les mêmes erreurs.

      Cordialementhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • Mars Makers

        Merci pour ton message.
        Néanmoins, j’utilise l’individualisme volontairement, en tant que réduction du groupe à l’individu. Je préfère considérer l’ego comme construction de sa propre survie, et donc l’égoïsme comme l’action de ramener le monde à cet effet.

        Tout aussi cordialement http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

      • Ah ! C’est une approche personnelle, alors.

        Mais que veux-tu, je ne cesse d’expliquer le distinguo, en me référant à leurs définitions.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

        Le groupe n’est qu’un assemblage d’individus.

        L’individualisme consiste à prendre en compte chacun des individus le composant en tant qu’entité unique, participant du groupe, et favorisant l’intérêt général.

        L’égoïsme se limitant à prendre en compte exclusivement son intérêt personnel au sein du groupe.

        C’est un résumé rapide, mais la même confusion est entretenue entre l’Anarchie et le Chaos…

        Je préfère utiliser un terme selon sa définition.

      • Mars Makers

        Mea culpa alors, et merci pour la précision.

      • voltigeur voltigeur

        A ne pas associer au libertarisme qui, comme
        l’enflure qui essaye de nous spammer depuis ce matin,
        croit amener de la lecture chez lui, en faisant de la pub
        provocatrice chez nous… Heureusement que je vous épargne ça… :)

      • Mars Makers

        Quand même ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

        Bon nous reprenons donc la phrase de cette manière :

         » De prophètes survivalistes en prophètes islamistes, il n’ y a que la place pour la guerre, pour la division du groupe jusqu’à l’obtention de sa réduction à l’individu le plus féroce possible, si cher à notre capitalisme ambiant et son esprit de compétition destructeur. »

      • Tellement plus exact écrit comme cela.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

        Sachant néanmoins que la survie individuelle n’est possible qu’au sein d’un groupe d’individus oeuvrant dans l’intérêt général…

        Le Libéralisme n’étant que la démonstration des limites et de l’absurdité de l’égoïsme comme finalité.

        C’est bien pour cela que « l’Hiver vient ».

        Et après, le Printemps.

        Après le Chaos, puisse-t-il se construire l’Anarchie.
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

      • voltigeur voltigeur

        Je te renvois à l’explication de Fenrir sur les termes.
        Je suis anti partis qui sont sources de division,
        480 rien qu’en France :( alors les prophètes!!.
        Quand l’individu aura appris à penser et à se gérer tout seul,
        on pourra envisager un système où chacun pourra vivre en commun,
        dans l’intérêt de tous sans égoïsme… :)

      • Merci Voltihttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

        Tu m’auras épargné de montrer les Crocs…

        Bisoushttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif

      • Mars Makers

        Et bien, pour remettre nos mots dans le contexte, nous sommes un couple d’auteurs qui se situent aux frontières de la pensée anti aristotélicienne par essence et préférons rechercher dans la sémantique générale la question des liens sur l’essence même de notre existence.
        Ce qui rend naturellement caduc toute prétention ou appartenance à quelque courant que ce soit. Mais nous sommes toujours curieux d’évoluer en écoutant chacun, dans sa propre réalité, et nous y nourrir parfois, jusqu’à l’emploi du mot juste, lorsque l’écriture devient erratique quant à sa définition juste.
        Ah oui, nous réclamons aussihttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif le droit de nous tromper !

      • voltigeur voltigeur

        Le droit de se tromper, est un droit inhérent à tous,
        que bien peu acceptent pour eux mêmes.
        S’ils se trompent, c’est contorsions en tous genres, pour
        retourner la situation en leur faveur. :)
        Pourtant dire « je me suis trompé » n’a jamais tué personne.
        Quant au choix des mots, il a une importance capitale à mon
        avis. Un mot mal employé et c’est toutes la signification
        d’une déclaration qui est détournée.
        Dernier exemple en date… Migrants (au début)
        Réfugiés (maintenant)…

      • Décidément, bienvenue Chers candidats à Vénus.

        Je m’adresse à vous au pluriel, car vous employez le « nous », j’en conclus donc qu’ainsi que Orne et Akasha, vous allez être plusieurs à vous exprimer sous le pseudo de Mars Makers.

        Je le déplore, car je m’adresse à des individus, et il fort difficile de communiquer avec une entité ayant plusieurs têtes.

        Orne et Akasha précisant au moins lequel d’entre eux commente.

        Merci donc d’avance de me préciser la composition de votre tandem, et/ou de signer individuellement vos coms, à défaut d’utiliser deux pseudos.

        Cela faciliterait les échanges, non ?

        Et serait plus cohérent dans le cadre d’une approche de la sémantique générale.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

        Bien à vous deux.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • CeD des Mars Makers

        Je signerais dorénavant pour plus de clarté
        CeD des Mars Makers

      • Euh !

        CeD c’est vous deux ? C & D ?

        Ou CeD est l’un(e) de vous deux ?

        Comment signera l’autre ?

        Suis chiant, mais je m’emploie à comprendrehttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

        Tout cela serait tellement plus simple si chaque individu commentait avec son pseudo, non ?http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

      • qui c ki spam ?
        autant le savoir pour pas aller chez lui !

      • voltigeur voltigeur

        Si je mets l’adresse de son site, autant le laisser spammer :)
        C’est vraiment un mauvais stratège, vu la manière, ça vole
        même plus, c’est l’enfouissement au dixième sous-sol.. :)

    • GROS

      Je suis globalement d’accord.

      Et je salue le courage dont tu fais preuve (toutes proportions gardées, bien entendu) en bravant ainsi la pensée unique de ce blog.

      Bien à toi.

      • Il n’y a pas de pensée unique ici, Gros.

        C’est là que tu te trompes.

        Il y a une ligne éditoriale, et c’est Benji qui l’assume.

        Quelle ne te convienne pas, je le conçois.

        Mais dans ce cas, il faut créer ton blog, et assumer.

        Les avis les plus divers s’expriment ici. En général, dans le respect et la tolérance.

        Tu ne respectes pas ce principe, et fréquemment, l’avis de tes interlocuteurs.

        L’effet miroir te le renvoie en pleine poire, et fait peu à peu l’unanimité à ton encontre.

        C’est simplement regrettable, tu pourrais nous apporter des avis forts intéressants, si tu t’employais à travailler un tant soit peu ton approche, et surtout tes formulations.

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Tu m’ôtes les mots de la bouche cher Fenrir.
        Effectivement, Gros, si tu lis ces quelques lignes, ressaisis-toi avant de tout gâcher, laisse tomber le sarcass-porn à haute dose et donne-nous à t’apprécier …

        M.G.

      • electrokiiid

        Qu’est-ce qu’il ne faut pas lire…

      • Rien ne t’oblige à le faire, tu peux regarder la télé.

        Ou alors développer un peu ton commentaire.

        Tel quel, il ne sert à rien…

      • Maigre

        Je l’aime moi Mon GROS Bourriquet !

  • .article35. .article35.

    En parlant de chaos .
    http://rustyjames.canalblog.com/archives/2014/01/29/29075948.html
    (Sujet sur les indices de guerre nucléaire aux temps de l’Inde antique .)
    L’histoire n’étant qu’un éternel recommencement et les mêmes causes produisant les mêmes effets , on devrait peut être commencer à se faire du soucis . http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

    • voltigeur voltigeur

      Il y a plein de références à ce sujet, mais évidemment
      c’est un sujet controversé.
      Rien que dans le Mahabharata ça fourmille d’exemples,
      dans les descriptions des batailles et de ce quelles
      avaient comme effets..

  • Le veilleur

    Quand on regarde la vidéo de Paul Grignon, on comprend que l’argent est une dette et que sans dette il n’y aurait pas d’argent, actuellement nous dépendons complètement du renouvellement continue du crédit bancaire, pas de prêt, pas d’argent, c’est exactement ce qui s’est passé durant la grande dépression, la quantité d’argent a fondu radicalement quand la quantité des prêts ont chuté. Notre situation est grave, très grave et une concept radicalement différent de l’argent s’impose.

    Imaginé une société capable de durer des siècles parce qu’au lieux de piller ses ressources, elle consomme uniquement ce qui lui faut dans l’immédiat, on ne coupe pas plus d’arbre qu’il en pousse, toute l’énergie est renouvelable en réutilisant et en recyclant tout et la population n’augmente pas en nombre car elle régule la natalité en fonction des ressources de la terre.

    Cette société de pourrait jamais fonctionner avec un système monétaire qui dépend complètement d’une croissance en accélération perpétuelle, une économie stable aurait besoin d’une quantité d’argent qui puisse rester stable, en conséquence, une croissance en accélération perpétuelle est incompatible avec la durabilité.

    Si tout ces problèmes viennent de la nature fondamentale du système, inutile d’essayer de bricoler le système, il faut le remplacer Beaucoup de critique réclament un retour à l’étalon or, disons qu’il a fait ces preuves de fiabilités mais ils ignorent les arnaques qui peuvent être commise avec l’or, limer les pièces, altérer le métal, le déprécier, accaparer le marché. Bref, toutes les pratiques déjà utilisés du temps de l’ancienne Rome qui on contribuait à sa chute. De plus si l’or était à nouveau le seul étalon, tous les gens qui n’ont pas d’or se retrouveraient, tout à coup, sans argent.

    Certains pensent qu’il existe un système monétaire équitable et honnête sans passer par l’argent comme par exemple le trop local. Le troc est une bonne mesure de planification d’urgence pour une communauté même si ce système n’est guère utilisé actuellement. Une réforme monétaire comme une réforme électorale ne serait pas facile car les intérêts des puissants qui bénéficient du système feraient l’impossible pour conserver l’avantage. Pour créer une économie basé sur de l’argent permanent et libre d’intérêts, il suffirait que le gouvernement créait de l’argent et le dépense dans l’économie, de préférence dans des infrastructures durables.

    Cet argent ne serait pas de l’argent dette, se serait de l’argent valeur qui aurait la valeur des infrastructures financés. Si cette argent facilité une croissance proportionnelle du commerce, il ne causerait pas d’inflation du tout. Il n’y aurait plus de dette nationale si le gouvernement créait uniquement l’argent dont il a besoin, alors notre servitude collective et perpétuelle envers les banques à cause de la dette gouvernementale prendrait fin.

    L’Argent Dette de Paul Grignon

    http://www.dailymotion.com/video/x75e0k_l-argent-dette-de-paul-grignon-fr-i_news

    • Lilith Lilith

      Très bon documentaire et très bien expliquer ce pourquoi aujourd’hui on est dans la muise, et tant que l’ Allemagne ne donne pas sont avale pour dévaluer l’Euro ce qui entrainerait l’inflation bénéfique a la creation d’agent frais et d’emplois par la mème ocassion on s’enffoncera un peu plus vers le chaos.

  • Nanker

    Je n’ai pas d’avis sur l’or mais en tous cas dans les médias on fait TOUT pour diaboliser le métal jaune!

    Ca fait des semaines qu’on nous gonfle avec le « train d’or nazi », façon insidieuse d’associer l’or avec la pire période de l’histoire européenne. Or = nazis.

    Et puis on n’oublie jamais de relier métal jaune et délinquance!
    Dans cette histoire sordide de ce chef d’entreprise kidnappé en Espagne, on nous a bien montré le butin des malfrats mais en insistant UN PEU (un peu beaucoup) sur les mini-lingots que les crapules avaient acheté avec leur fric. Par contre la table couverte de billets de 500€ (les fameux « Ben Laden ») on l’a entrevue 1/2 seconde… Hé faut bien dénigrer l’or mais touchez pas à l’Euro, notre religion commune!

    Bande d’enfoirés de la télé! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

  • Planete bleu Planete bleu

    Un jour tout s’effondrera, comme un château de carte. Notre civilisation disparaîtra comme toute civilisation

    LA DETTE, UNE SPIRALE INFERNALE ?

    http://www.arte.tv/guide/fr/048762-000/la-dette-une-spirale-infernale/?vid=048762-000_PLUS7-F

  • Planete bleu Planete bleu

    Incendies en Californie : les majestueux séquoias menacés

    http://www.lepoint.fr/monde/incendies-en-californie-les-majestueux-sequoias-menaces-16-09-2015-1965124_24.php

    C’est apocalyptique ce qui ce passe en Californie

    EN IMAGES. La Californie ravagée par de gigantesques incendies

    http://www.francetvinfo.fr/monde/ameriques/en-images-l-ampleur-des-incendies-suscite-l-etat-d-urgence-en-californie_1083335.html

    Après les incendies de Californie, inondations meurtrières dans l’Utah

    http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Apres-les-incendies-de-Californie-inondations-meurtrieres-dans-l-Utah-2015-09-16-1357047

    • Lilith Lilith

      les états unis sont particulièrement touché par les phénomènes climatiques violent cette année, mais pas que eux voici une petite compilation

      http://www.youtube.com/watch?v=ukz5dwDLIZg&feature=player_embedded

      • Planete bleu Planete bleu

        Oui, partout dans le monde notre planète ce révolte de plus en plus violemment et nous secoue comme des puces gênantes, dont elle veut ce débarrasser

      • Boarfff !!!

        Faut pas s’affoler non plus les Copines.

        Nos ancêtres ont déjà connus des périodes glaciaires, non ?

        Et il y en a qui ont survécus puisque nous en sommes là.

        C’est vrai qu’ils ont domestiqué le Feu, ça a aidé.

        Et maintenant, c’est ce qui nous bousille…
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

      • Planete bleu Planete bleu

        Bonjour Fenrir,

        Ils étaient en fase avec la nature et savaient comment survivre dans la nature, de plus ils étaient moins nombreux. Tandis que l’homme moderne est complètement déconnecté de la nature, ils serait complètement perdu sans l’électricité, la nourriture dans les magasins… Combien d’enfants dans les grandes villes n’ont jamais eu de contact avec un animal?

      • Bonsoir Belle Planète,

        Mais il existe encore plein d’individus qui vivent en phase avec la nature, qui y vivent, qui en vivent, et si besoin, y survivent.

        Je suis d’accord que l’homme urbain a fréquemment perdu ce contact, mais bons nombres d’entre eux ont cependant conservé cette aptitude.

        Après, pour les urbains qui ne voient des vaches et des poules qu’à la Foire de Paris, et donc les gamins croient que le lait sort des briques, ben, tant pis pour eux et leur progéniture.

        C’est peut être un peu con comme attitude, mais c’est leur choix. Je ne vais pas pleurer sur le sort qu’ils se créent eux mêmes.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif