Alerte Linky : le nouveau compteur électrique « évolué », un fiasco technique, industriel, financier et sanitaire

Par Annie Lobé, linky-3

Journaliste scientifique indépendante
Le 19 juillet 2015.

La loi de transition énergétique, qui sera adoptée avant la fin juillet 2015, va rendre obligatoire le remplacement de 35 millions de compteurs électriques par des nouveaux compteurs Linky, qui transmettront la consommation électrique en temps réel par fréquences radio « CPL ». 700.000 postes de transformation (concentrateurs) seront équipés d’ordinateurs et d’antennes-relais « GPRS » émettant des micro-ondes quasiment à hauteur d’homme. Le but de cette vaste opération : éteindre à distance les appareils électriques chez les particuliers pour effacer les pics de consommation quotidiens, particulièrement élevés en France, qui compte, à elle seule, pour la moitié du pic enregistré dans l’ensemble des pays européens.

Les fréquences radio CPL par lesquelles chaque compteur Linky communiquera avec
le poste de transformation (« en amont ») seront également injectées en continu dans les logements, dans l’ensemble des câbles et fils électriques, ainsi que dans tous les appareils électriques (« en aval »). Le niveau d’exposition continue aux ondes radioélectriques de l’ensemble de la population augmentera considérablement partout : dans les domiciles, les lieux de travail, les espaces collectifs.

Les raisons d’abandonner ce projet sont multiples et sérieuses.

  1. Au plan technique, les câbles, fils et appareils électriques ne sont pas prévus pour transporter des radiofréquences.

Si les circuits et équipements des particuliers et des entreprises ont été majoritairement rénovés depuis leur installation, en revanche s’agissant du réseau communal entretenu par RTE, filiale d’EDF, la baisse des investissements pendant 10 ans a considérablement dégradé l’état des installations, dont la moyenne d’âge est de 45 ans.

Ces risques techniques importants sont majorés par la fragilité du matériel électronique face aux circonstances exceptionnelles, comme l’ont démontré les incendies qui se sont déclenchés, lors de la canicule de début juillet 2015, là où les travaux de déploiement du Linky dans les transformateurs avaient déjà commencé : Bretagne, Pays-de-Loire, Nord et région Lyonnaise. Dans certains cas, il a fallu plus de 12 heures pour rétablir le courant. EDF a menti au gouvernement en affirmant que la cause de ces incendies d’un genre nouveau, qui ne s’étaient jamais produits lors des précédents épisodes de canicule, était une brusque montée de température dans des régions initialement « froides ».

Dans les logements aussi, les risques d’incendies d’origine électrique seront démultipliés. Au nombre de 80.000 par an actuellement en France, ces incendies sont causés par des points de chauffe sur les circuits électriques de 50 hertz. L’ajout de radiofréquences dans ces circuits électriques 50 hertz augmentera inéluctablement le nombre de ces incendies. Qui sera civilement responsable des décès consécutifs à ces incendies ?

Déjà, après l’installation de compteurs Linky dans le cadre de l’expérimentation lancée le 31 août 2010 dans deux départements français (Indre-et-Loire et région lyonnaise),
7 incendies s’étaient déclenchés dès les premiers mois, avant le 1er décembre 2010, alors même que l’intégralité des 200.000 compteurs n’avait pas encore été installée.

La pose du Linky engendrera également des pannes, déjà observées par l’auteur dans un pressing : la table à repasser professionnelle est tombée en panne le jour même de l’installation du nouveau compteur de la société allemande Landis Gyr (montant de la réparation : 600 euros à la charge de la commerçante) et trois semaines plus tard, c’est le fer à repasser professionnel qui est tombé en panne également !

  1. L’analyse technico-financière ne prend pas en compte le remplacement des compteurs et des concentrateurs dès la deuxième génération dans respectivement 15 ans et
    10 ans.

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) a décidé de lancer la France dans l’aventure du Linky sur la base d’une étude qu’elle avait confiée à la société Capgemini,
l’un des acteurs du secteur du « smart grid » (réseau des compteurs évolués ou « intelligents »), donc en situation de conflit d’intérêts.

Ce rapport du 8 mars 2007 précise, p. 27, que la durée de vie des matériels est de 15 ans pour les compteurs et de 10 ans pour les concentrateurs et mentionne, p. 38, que « leur remplacement dès la deuxième génération n’est pas pris en compte ».

Cela signifie qu’après avoir investi 7 milliards d’euros, coût estimé du déploiement de la première génération Linky, la France devra recommencer dans 10 à 15 ans sous peine de ne plus pouvoir utiliser l’électricité. Quelle dangereuse façon de créer de l’activité !

L’analyse technico-financière ne prend pas non plus en compte le coût de réparation et de remplacement du matériel endommagé par les radiofréquences chez les particuliers, chez les commerçants et dans les entreprises. Qui paiera ?

Si elle met le doigt dans l’engrenage Linky, la France deviendra prisonnière d’un système archi-coûteux, éphémère, mettant en péril la compétitivité des entreprises qui devront financer la réparation et le remplacement de leur matériel électrique et électronique, et fragilisant l’économie du pays dans sa globalité.

  1. L’informatisation des réseaux électriques rendra la France vulnérable au piratage,
    à l’espionnage et au cyber-terrorisme pouvant provoquer le black-out.

Des hackers ont déjà expliqué comment ils avaient piraté un « smart-meter » (compteur intelligent), en réussissant sans peine à lui faire afficher une consommation négative.

La CNIL a montré par un graphique le niveau de précision de la connaissance de ce qui se passe dans le logement à partir de la connaissance en temps réel des variations de la consommation électrique : on sait si le logement est vide ou occupé, combien de personnes sont présentes, à quelles activités elles se livrent.

Source :
http://www.ecoco2.com/blog/7521-la-cnil-emet-ses-premieres-recommandations-sur-les-compteurs-communicants
http://www.ecoco2.com/images/blog/2013/suivi_conso_elec_7janvier2013_EcoCO2.png

grafikExemple de courbe de charges avec points 10 minutes. Il correspond au suivi des consommations
des bureaux parisiens d’EcoCO2, le lundi 7 janvier 2013. On voit nettement que le chauffage
a été mis en marche à l’arrivée des occupants un peu avant 8h puis mis en position réduite
sans être arrêté le soir en partant vers 18h40.

Avec le système Linky, un féru d’informatique pourra bloquer à distance la fourniture d’électricité, de façon ciblée ou généralisée. Les bandes organisées de cambrioleurs pourront identifier les logements et même les quartiers vides.

A l’heure où le terrorisme investit le champ de la cyber-attaque (comme on l’a vu pour la chaîne de télévision TV5), des régions entières pourraient être plongées dans un black-out prolongé, susceptible d’engendrer de surcroît un risque nucléaire majeur dans les régions où la production des réacteurs ne sera plus absorbée par le réseau. Catastrophe en chaîne…

  1. Les radiofréquences CPL du Linky sont officiellement classées « potentiellement cancérigènes » (catégorie 2B) depuis 4 ans par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), qui dépend de l’OMS.

Ce classement annoncé par un communiqué du 31 mai 2011 du CIRC, confirmé par la monographie n° 102 parue en 2013, concerne aussi bien les radiofréquences CPL et les micro-ondes GPRS du Linky, que les micro-ondes des téléphones portables 2G, 3G et 4G, et le wifi.

Imposer par la loi le déploiement du Linky reviendra à rendre obligatoire un produit dangereux en contrevenant aux plus récentes recommandations de l’Anses (Agence sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), qui a recommandé en 2013 de « réduire les expositions ».

Un courrier Chronopost de 6 kg contenant les témoignages de 150 personnes électrosensibles, ainsi que 55 articles scientifiques prouvant les effets délétères des ondes a été adressé à Madame la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal, et réceptionné le
8 juillet 2015 à 12 h par le gendarme de l’accueil au 246, boulevard St-Germain à Paris, où est situé son bureau et celui des membres de son Cabinet, en particulier de M. Philippe Bodenez, en charge des risques technologiques. Ce gendarme a pour consigne d’appeler ensuite un huissier qui l’apporte le courrier directement au secrétariat du destinataire. C’est le Chef de cabinet qui est chargé de la correspondance adressée à la ministre.

En donnant, le 9 juillet 2015, un avis défavorable à trois amendements qui visaient à rendre le Linky non obligatoire, la ministre est passible de « mise en danger délibérée d’autrui », pouvant être invoquée en justice par toute personne atteinte de cancer après la mise en place d’un compteur Linky à son domicile. Le prétexte invoqué le 10 juillet 2015
à 10 h par le chef de cabinet de Madame Royal, Guillaume Choisy, selon lequel ce courrier ne lui serait pas encore parvenu, est à peine plausible. Il ne pèsera pas lourd face aux juges si la ministre persiste dans son attitude lors de l’ultime lecture devant l’Assemblée nationale qui commence le mercredi 22 juillet prochain.

Une délégation parisienne représentant plusieurs milliers de personnes rendues électrosensibles en France par le niveau actuel d’exposition électromagnétique et radioélectrique (ce qui prouve que les valeurs limites en vigueur ne sont pas suffisamment protectrices de la population), tente vainement, depuis le 26 mai 2015, d’obtenir un rendez-vous avec la ministre. Le 10 juillet, cette délégation a été brièvement reçue par
M. Guillaume Choisy, à qui elle a remis 32.715 signatures des diverses pétitions contre Linky accompagnées d’une nouvelle lettre de demande de rendez-vous.

Ces personnes, qui subissent des effets aigus causés par l’exposition radioélectrique et électromagnétique (voir les témoignages en ligne*) savent que si le système Linky est déployé en France, elles seront en danger de mort car elles ne pourront plus fuir nulle part. Et quand bien même elles parviendraient à trouver un refuge, elles devront renoncer complètement à l’usage de l’électricité, sans pouvoir accéder à aucun lieu public ni commerce. Leur situation de handicap s’aggravera irrémédiablement. Déjà, leur vie quotidienne est complètement bouleversée par les précautions qu’elles doivent prendre pour se soustraire à toute exposition, seule façon de calmer leurs symptômes, et leur activité professionnelle est fortement perturbée, pour celles qui n’ont pas déjà été contraintes d’abandonner leur travail.

Elles sont les sentinelles qui donnent l’alerte : si le système Linky est déployé, l’augmentation exponentielle de l’exposition électromagnétique de l’ensemble de la population déclenchera un très grand nombre de nouveaux cas d’électrosensibilité qui, lorsqu’il se chiffrera en milliers voire en centaines de milliers ou en millions, ne manquera pas d’avoir des répercussions sur la compétitivité des entreprises françaises.

(* http://www.santepublique-editions.fr/objects/nouveaux-temoignages-de-personnes-electrosensibles-7-juillet-2015.pdf et http://www.santepublique-editions.fr/objects/les-247-pages-de-temoignages-sur-le-site-electrosensible-org.pdf)

  1. Le système Linky est déjà obsolète et le sera encore plus à la fin du déploiement des
    35 millions de compteurs, dans 7 à 8 ans, en 2022-2023.

La conception du compteur Linky remonte à 2006, à une époque où l’Iphone n’existait pas. Le pas de charge du Linky n’est pas adéquat pour éteindre et allumer à distance les appareils électriques chez les particuliers, une action dénommée « effacement diffus » dans la loi de transition énergétique. Les mécanismes financiers de l’effacement eux-mêmes ne sont pas établis et feront l’objet d’un rapport qui doit être remis dans trois ans (article 46bis alinéa 11).

L’effacement se pratique déjà chez environ 70.000 clients volontaires de la société Voltalis, au moyen d’un boîtier appelé Voltalux, placé en aval du compteur et fonctionnant avec des micro-ondes, qui provoque des « micro-coupures » chères au député Yves Jégo, lequel pleurait presque lorsque François Brottes, président de la Commission spéciale qui pilote la loi de transition énergétique, a fait adopter à l’Assemblée nationale en deuxième lecture, le 21 mai 2015, l’amendement gouvernemental concernant le rapport précité devant être rendu dans trois ans sur les mécanismes financiers de l’effacement.

Linky ne permet pas l’effacement, et il ne permet pas non plus au consommateur de savoir combien il consomme. D’une part, parce que dans 40 % des logements, le compteur est situé à l’extérieur, d’autre part parce qu’il n’est pas conçu pour afficher ses données en euros (seulement en kilowattheures), ce qui n’est pas de nature à inciter le consommateur à réduire sa consommation.

Il faudra pour cela ajouter dans le logement un « dispositif déporté », écran affichant la consommation en euros et communiquant par micro-ondes avec le compteur Linky, prévu à l’article 60 de la loi de transition énergétique.

La fausse solution Linky implique donc à terme l’installation obligatoire, dans l’intégralité des foyers, de trois dispositifs communicants émetteurs de micro-ondes et de radiofréquences : compteur Linky (article 7bis), boîtier de type Voltalux (nom nommé, mais implicite dans l’article 46bis) et dispositif déporté (article 60), qui s’ajouteront au compteur individuel de chauffage dans les immeubles à chauffage collectif, explicitement obligatoire sous peine d’amende de 1.500 euros (article 7) et au compteur de gaz communicant Gazpar (article 7bis).

Ce sont donc au total cinq émetteurs de micro-ondes/radiofréquences obligatoires qui seront ajoutés dans les logements si la loi est votée en l’état actuel de sa rédaction. Et quand bien même l’obligation ne figure pas explicitement dans la rédaction du texte de loi, elle pourra être introduite par voie d’ordonnance, avec la signature de quelques ministres et du président de la République.

Vu l’étrange silence de la presse grand public, qui a été alertée par plusieurs courriels depuis le 3 février 2015, la majorité des Français seront mis devant le fait accompli, sans être informés des raisons pour lesquelles qu’ils doivent refuser le Linky. Ils seront bernés par les courriers des installateurs indiquant que : « Cette opération est obligatoire et gratuite ». L’auteur a déjà reçu le 11 mai 2015 un tel courrier pour le remplacement du compteur de gaz par le nouveau compteur Gazpar, émetteur de micro-ondes, alors même que la loi n’était pas encore adoptée ! (Société Sételen à Andrézieux Bouthéon, 42)

Conclusion : le système Linky est une fausse solution virtuellement élégante mais catastrophique dans la réalité, qui devrait être abandonnée sur le champ.

Cette fausse solution a été imaginée par les ingénieurs d’ERDF, filiale à 100 % d’EDF, détenant le monopole de la distribution d’électricité, et promue par des politiciens irréalistes, parmi lesquels Messieurs les sénateurs Jean-Claude Lenoir et Ladislas Poniatowski, tous deux notoirement rémunérés par EDF, le premier en tant qu’ex-cadre salarié à la fonction de « chargé de mission » au sein de la direction générale et le second en tant que consultant. respectivement qui sont président de la Commission des affaires économiques, qui pilote cette loi, et rapporteur de la loi de transition énergétique. Ces deux hommes complètement déconnectés de la réalité sont restés sourds aux alertes et aux informations qui leur ont été adressées par des centaines de courriels reçus chaque jour, de même que l’ensemble des sénateurs, pendant les mois de juin et juillet 2015.

Lors de la séance du 9 juillet 2015, ils n’ont pas ménagé leurs efforts pour convaincre leurs collègues sénateurs de rejeter trois amendements visant à rendre le compteur Linky non obligatoire, refusant y compris cette possibilité pour les personnes électrosensibles, alors même que Ladislas Poniatowski a affirmé connaître des familles atteintes d’électrosensibilité !

Conflit d’intérêts, trafic d’influence, quel juge sera saisi pour les déchoir de leur immunité parlementaire ?

Le mercredi 15 juillet, après minuit, la présidente de la séance a fait adopter l’ensemble du texte par scrutin public, alors que ce scrutin portant adoption de la loi de transition énergétique ne figurait pas dans l’agenda du Sénat, sur lequel on pouvait lire que la suite de l’examen était prévue le 16 juillet et éventuellement le 17 juillet ! Seule une poignée de sénateurs étaient présents à cette heure tardive, le scrutin public a été effectué par procuration (186 voix pour, 26 voix contre). Une telle pratique est tout à fait contraire aux usages : le vote des textes les plus importants a habituellement lieu après la session de questions au Gouvernement du mercredi, au moment où un grand nombre de sénateurs sont présents dans l’hémicycle. Pour la deuxième et dernière lecture de la loi de transition énergétique, la majorité des sénateurs aura donc été mise devant le fait accompli et privée de son droit de vote.

Toutes ces entorses à la légalité se déroulent avec la complicité de M. Gérard Larcher, président du Sénat, et d’Isabelle Debré, vice-présidente qui a officié durant toutes les séances sensibles (Linky et nucléaire).

Ceux qui engagent ainsi la France à déployer le système Linky en dépit des faits précédemment énoncés qui ont été portés à leur connaissance se rendent passibles de condamnations pénales pour mise en danger délibérée d’autrui (art. 223-1 du Code pénal), pour terrorisme (art. 421-1 et suivants du Code pénal), voire pour trahison (art. 411-10 du Code pénal) au profit d’entreprises allemandes qui pilotent en sous-main ce calamiteux programme dans lequel l’Allemagne elle-même s’est bien gardée de s’engager.

Contact : SantéPublique éditions, 20, avenue de Stalingrad, 94260 Fresnes, France.
Courriel : info@santepublique-editions.fr. Site Internet : http://www.santepublique-editions.fr

37 commentaires

  • Dubitatif

    ben avec le 49.3 de notre 1er Sinistre ça va encore passer
    comme une lettre à la poste ?

  • quantum latin

    quel enfumage!!! « lénergieestnotreaveniréconomisonsla »….toujours la « bonne » MESURE.. oui maaadaaaamehttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gifmensonge technologico philosophico cosmologique c’est comme faire passer dieu pour un foireux…

  • sichri

    En fait ce serait une directive européenne votée en 2006 et transposée en droit français en décembre de la même année qui impose ce compteur !

    Dans un avis, la CNIL s’était inquiétée et avait émis des réserves mais lorsqu’on suit le lien pour consulter cet avis on tombe sur « Cet article a été supprimé et n’est plus disponible ».

    L’état et ERDF feraient mieux de s’occuper de la rénovation du réseau qui est, dans notre région, dans un état épouvantable : câbles en mauvais état, alimentation chaotique (sous-tensions fréquentes), coupures ou micro coupures également très fréquentes, etc !

    Nos appareils souffrent déjà et tombent très souvent en panne, notamment la pompe à chaleur et négocier avec l’assureur d’ERDF est un parcours de combattant !

    Leur compteur ne passera pas chez moi ! Qu’ERDF nous rembourse notre pompe à chaleur, morte depuis 5 ans par leur faute !

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      Il existe des solutions pour protéger les matériels électroniques des sous-tensions, surtensions, micro-coupures, foudre ou encore pics de tension. Je pense notamment à l’onduleur placé en amont du matériel à protéger. Un onduleur n’est pas donné, mais dans des endroits soumis à de fréquentes variations de tension, comme les bouts de lignes par exemple, l’investissement peut peut-être se justifier. Sinon, se désolidariser complètement du réseau est une autre solution …

      Présentation de l’onduleur

      M.G.

      • sichri

        Entre décembre et février dernier, nous avons eu tellement de coupures (plusieurs par ) que même l’onduleur a grillé !

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Zut ! Et vous n’avez pas réussi, par constat d’huissier interposé, à incriminer ERDF et les faire payer pour les dégâts occasionnés à votre matériel, dû à leurs installations défectueuses ?

        Se battre contre ce genre de mastodonte est un casse tête et demande des moyens, mais obtenir gain de cause au final est une victoire bénéfique à tous. Surtout ne lâchez pas le morceau et entourez vous de personnes compétentes qui sauront vous guider pour obtenir réparations.

        Sinon, je me répète, quid d’une désolidarisation du réseau ? Une autonomie complète pour une maison est possible à condition de revoir légèrement ses habitudes de vie. C’est un investissement je vous l’accorde, mais entre nous, le réseau électrique français risque bien de s’écrouler d’une façon ou d’une autre (panne, terrorisme …), mais ce n’est encore une fois que l’avis d’un mouton …

        M.G.

      • nico 64

        Ok, se désolidariser du réseau c’est la meilleure solution, mais comment ? J’ai cherché sur la maison autonome, il y a des possibilités, est-ce qu’il y a un sujet en archive, ou bien des liens biens fournis ? Merci !

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Nico, je te renvoie dans un premier temps vers un article publié en 2012 sur les moutons enragés où tu trouveras une foule de renseignements et de liens sur tous les aspects de l’autonomie : Vivre libre : mode d’emploi de l’autonomie
        Sinon en fouinant sur le net et en utilisant les bons mots clés, tu trouveras également de nombreux témoignages traitant le côté pratique comme technique de l’autonomie.

        M.G.

        Édit : Si ta question ne porte que sur l’alimentation électrique de la maison, il faut en passer par une étude sur le rendement photovoltaïque, éolien, voir hydroélectrique, pour ton cas précis, qui prend en compte la situation géographique, l’ensoleillement, les vents, etc … et bien sûr les besoins énergétiques du foyer qu’il faudra forcement adapter.

  • lalumiere

    Comment les gens vont se faire entuber… bon, ils n’ont plus de cerveau, donc, ils ne savent même plus qu’ils vont se faire entuber.

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      Ils risquent peut-être de le sentir passer, cela dépend où sera placé le cerveau au moment crucial, en général au réveil on a plutôt la tête dans le cul …

      M.G.

  • SURICATE

    Depuis que l’obligation LINKY circule je cherche comment pouvoir m’y oppoqze; à part bloquer l’accès à mon ancien compteur qui se trouve à l’intérieur de la maison…

    « Sommes-nous en droit de refuser sa pose, de ne rien signer et de refuser toute intrusion dans notre vie privée ?

    Apparemment non, puisque le compteur appartient à ERDF… mais ne peut-on pas refuser que le technicien pénètre à notre domicile privé… pour avoir accès au compteur ?

    Néanmoins, plus en amont, on serait peut-être en droit de se demander si la pose obligatoire des compteurs LINKY est bien légale ? Pour les multiples raisons résumées plus haut, mais une en particulier plus que les autres : La déclaration Universelle des Droits de l’Homme qui, depuis René Cassin (ça ne date pas d’hier) est au sommet de la pyramide des lois en France. C’est-à-dire que notre Constitution lui est soumise et aucune loi ne peut aller à son encontre.

    Or l’article 12 est très clair : « Nul ne sera l’objet d’immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d’atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes.  »

    Le compteur LINKY, lui, est bel et bien en capacité de savoir tout ce que vous faites chez vous à 10 minutes près (de 10 à 30 mn pour être précis). Il est capable de savoir si vous êtes chez vous ou pas, pendant combien de temps vous êtes parti en vacances en laissant votre domicile inoccupé, de savoir combien de personnes vous hébergez au jour près… etc.. etc… Le compteur mouchard LINKY c’est, pour beaucoup, 1984 en vrai ! « Big Brother en rêvait : LINKY l’a fait »

    LINKY le compteur « intelligent » ? certes mais nous ne sommes pas tous « CONS » !

    LINKY ? NO PASARAN !

    • rhubarbe

      Les Français sont un peu lents à la détente surtout quand l’absence d’information est criante!Mais il serait étonnant qu’il n’y ait pas quelques dizaines de milliers de « résistants » plus tard qui refuseront bec et ongle(et poings)l’installation de ce générateur de maladie;j’en serai…car il faudra lutter contre ce gâchis gigantesque;une solution de replis est de produire son electricité tout en diminuant fortement sa consommation(lampes led de 1à3W,suppression des appareils superflus,appareils manuels,utilisation de batteries etc)
      L’article insinue la main-mise de l’Allemagne derrière ce’ cauchemar à venir:rien d’étonnant l’industrie allemande a déja coulé l’Europe du sud avec sa camelote et peine à couler ce sale pays réfractaire de France;voila donc une bénédiction pour ces Teutons(que j’apprécie en d’autres domaines) de continuer à démolir notre industrie avec la bénédiction de nos si chers élus qui veulent notre peau;rappelez vous de la citation de Christine Lagarde femme de forte personnalité ,lorsqu’elle était ministre: »Les Allemands sont les Chinois de l’Europe »
      Le compteur Linky lui, est un petit assassin télécommandé

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      @SURICATE, bien sûr, tu peux refuser le « linky », mais tu tires un trait sur l’alimentation de ton logement via le réseau ERDF.
      Comme le précise rhubarbe, la solution alternative, c’est l’autoproduction, pas vraiment faisable si tu es en immeuble !
      Par contre, pour ceux qui sont en maison individuelles, investissez dans l’autonomie si vous le pouvez, avant qu’il ne soit trop tard …

      M.G.

      • SURICATE

        Suis locataire d’une maison individuelle (minuscule)mais agréable. Si coupure nette de l’alimentation ERDF ? Fais l’achat d’une YOURTE que je poserai côté jardin de la maison.

        Le linge ? alors là…dur dur mais j’y arriverai !
        La douche quotidienne ? un bac, une bouilloire sur le gaz butane.
        La vaisselle ? aucun problème !
        Le seul souci résidera pour le chauffage donc un tout petit godin au milieu de la yourte l’hiver.
        ET ? un bon retour tout près de DAME NATURE un peu oubliée.

        JE RÊVE ? depuis toujours mais les PIEDS sur TERRE !

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        La nature, rien de tel pour « revivre », enfin si ta maison ne se situe pas au cœur d’une ville polluée …

        M.G.

      • SURICATE

        Ma chaumière se trouve en plein coeur d’un petit village situé dans les graves.

        La seule « pollution » M.G. vient d’un maire socialiste dont les projets risquent fort de foutre en l’air tout le charme encore existant de ce petit village (trop long à vous expliquer )!

        Il me déteste plus que je ne le déteste.Il paraîtrait que je le fais « ch…. » Plus de son des cloches de ma petite Eglise du jour au lendemain avec des explicatons FOIREUSES. Cinq coups de fils auprès de vrais Prêtres non encore contaminés par le Pape, et dès le lendemain, une réponse transmise téléphoniquement par un Diacre « Madame, merci de nous avoir avertis, nous venons d’intervenir à la Mairie de votre Village et j’ai une bonne nouvelle pour vous qui est celle que vous entendrez très bientôt sonner votre clocher à 8H.MIDI et à 19H . »

        Alors je vais tout vous dire, non seulement le RETOUR du son de ces cloches me ravit mais doublement puisque je sais que ces cloches qui sonnent l’Angélus, EMMERDENT chaudement monsieur le MAIRE qui n’est qu’un KOZEL à triple face.

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Les querelles de clocher existent donc encore et Peppone est toujours vivant !
        Don Camillo doit se retourner dans sa tombe …

        M.G.

    • Dubitatif

      @ Suricate je te lis tous les jours et tous les jours
      je suis 1 million ok avec toi

      On fait équipe quand faudra s’barrer ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif

  • walter kurtz walter kurtz

    C’est amusant de lire que des gents s’inquiètent pour cette installation chez eux …
    Mais ils ne font rien pour réduire les émissions électro-magnétique ou « ondes radioélectriques  » qui nuisent nos corps.
    Ainsi , ils voudraient avoir des portables dernière génération 4G avec des films en 4K , sans savoir quels sont les risques pour leurs santé et en meme temps , refuser les derniers compteurs intelligents .
    C’est du n’importe quoi , fallait y penser avant , mais ils étaient trop occupés dans leurs « effet de tunnel » avec leurs segond cerveau les magiques portables tout en un .

    • SURICATE

      AMUSANT nos inquiétudes ? c’est une raillerie, rassurez-nous, vous plaisantez j’espère…
      Car même si d’autres « ondes radioélectriques » nuisibles, pourquoi ACCEPTER un nouveau système NUISIBLE ? Si LINKY était à vendre selon le LIBRE choix des Français, je doute que ces derniers seraient nombreux à se précipiter pour en faire l’acquisition.

      • walter kurtz walter kurtz

        Je ne plaisante pas ….
        Il faut à un moment ou un autre pratiquer l’hérésie .
        Savez-vous que les enfants de personnes travaillant par exemple pour microsoft , n’ont pas de portable , ni de tablette ( ou bien ces enfants l’ont au compte goute ) etc et ne dites pas que c’est que pour une certaine éducation …
        Avez-vous lue le nombres d’enfants entrées dans la connerie humaine , car ils n’ont plus de relation entre les synapses et les neurones ? trop de soda ?
        Si nous avons une enveloppe électromagnétique ( l’aura ), est-ce qu’elle est bien protégé ?
        Tout ce ci mérite bien que l’on fasse nous meme des recherches , pour ne pas sembler etre des trolls à la solde de pouvoirs occultes , du genre bilderberg .

      • rhubarbe

        La différence entre un smartphone et un compteur Linky c’est que:un smartphone tu n’es pas obligé d’en avoir un,tandis qu’un linky l’administration t’obligera à l’avoir avec rayonnement garanti à tous les étages.
        Perso mon téléphone est d’un modèle préhistorique,qui étonnamment ne peut QUE téléphoner,et c’est bien suffisant.La surconsommation de smartphones et autres supports de chienlit,,les courses aux derniers modèles tous les 6 mois,les émetteurs de plus en plus puissants sont certes une catastrophe mais qui a trait,là,au laissez aller et à la servilité des masses de consommateurs.On ne changera le monde que par des sommes de comportements individuels

    • sichri

      Mais qui vous dit que l’on ne cherche pas à limiter tout ce qui nuit à notre santé ?

      Portable par obligation mais très simple, ni e ni pad, et avec un DAS très bas !
      Pas de wi-fi, pas de bluotooth !
      Pas de micro-ondes !
      Pas de tablette !
      Pas de console !
      Pas de GPS !
      Très très peu de télé !
      etc.
      Par contre les Moutons enragés tous les jours !

    • Dubitatif

      @walter Kurtz
      hé non « tout le monde  » n’a pas

      mon portable c’est un 2 G il a 16 ans tellement super qu’au
      cas où il casserait, sur un site vintage j’ai trouvé son frère
      jumeau (hop 16 ans de +)

      j’ai pas non plus de four micro onde
      pas de AIE, tablette, robots électriques, pas de clim….

      en conséquence je veux pas de ce LINKY FOUINEUR TUEUR

      l’allemagne a refusé ce tueur suite aux conseils médicaux
      pourquoi notre nain-locataire-en-mob dit oui ?

      s’il faut aller en taule pour ce refus n’apporte pas des
      oranges (merci) mais pamplemousse OKhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

      • walter kurtz walter kurtz

        @dubitatif je suis aussi dans ce cas , pas de portable , ni de micro ondes etc …
        Et puis nous savons ce que c’est que le transhumanisme…
        Avez-vous vue cet hotel gérer du début à la fin par des robots au japon ?
        Et les usines robotisés ou seul travaillent deux personnes par tour , l’ingénieur en informatique et le préposé à la maintenance des pièces ?
        Que vont devenir nos enfants ?
        Et puis il y a pleins de films sur le transhumanisme à borryhood . Terminator par exemple
        http://www.voirfilms.org/terminator-genisys.htm
        Mais il y en a qui par ignorance ne savent pas , et on ne peut pas leurs dire les choses , parce que ça na pas été dit au j.t par un scientifique à loué .bref ..

  • c’est pas grave, on paiera avec l’argent pas cher de l’état.
    De toute manière, c’est comme les radars routiers, ça sert à rien, mais ça fait bosser toute une industrie subventionnée, et ça fait artificiellement diminuer le chômage, en plus, ça fait « moderne » (pour les arriérés que nous sommes).

    Et comme personne ne bougera le petit doigt, ce pays continuera sa lente ascension en tant que pays du tiers monde, pendant que d’autres pays eux, se modernisent pour de vrai sans passer par des usines à gaz jacobines.

    mais bon, que voulez vous, le libéralisme c’est le mal qu’on vous dit, donc on a besoin de l’état pour nous protéger des vilains méchants marchés de la concurrence darwinienne, pour que les cassos ne soient pas obligés de se sortir les doigts contre les chinois.

    faut savoir ce qu’on veut … (mais bon ici, on veut juste un berger zentil à moutons dociles)

  • vico

    un moyen pour eux de gagner du temps et faire d’autres lois …puis comme par hasard l’été tsé !!

  • Dubitatif

    @ maria luis…. une fois de plus…. quel rapport avec
    linky ?

    VOIR RUBRIQUE vos INFOS là tu mets tes liens

  • john galt

    Ce serait peut-être intéressant de s’informer sur l’entreprise qui va hériter du fabuleux contrat !!!
    Son nom, ses actionnaires …
    Un tel paquet de pognon doit attirer les convoitises, comme chez les politiques entre autres !!!

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Je me suis posé une question aujourd’hui et je vous la soumets, peut-être pourrez-vous y répondre.

    EDF procédera à l’échange des compteurs « qui lui appartiennent » comme celui que j’ai actuellement tout comme vous je présume, oui mais… j’ai dans mon garage depuis la construction de la maison, et qui ne me sert à rien pour l’instant, un compteur qui m’appartient, c’était un compteur de chantier.
    Pensez-vous que je puisse le faire installer par un électricien ? ainsi EDF ne pourrait le changer contre un Linky puisque du coup il ne lui appartiendrait pas ?

    Vos avis m’intéressent grandement ! merci d’avance.

  • Refus prévu de ma part également ! Bien qu’en appartement d’un tout petit immeuble. Mais tant pis. Il y aura déjà le Linky des voisins qui me pourrira la vie, cela suffit. de toute façon, mon installation électrique n’est pas prévue pour supporter ce compteur.

    C’est sûr, l’âge de pierre se profile à l’horizon mais tant pis. Résister n’a jamais été de tout repos.

    En revanche, il faut pouvoir – si j’ai bien compris – faire couper l’électricité avant que le compteur n’arrive car sinon, son refus d’installation coûtera 1 500 euros !

    Il faut savoir aussi – dixit Que Choisir – que le compteur, bien que gratuit,génèrera un coût d’installation qui sera répercuté sur la facture.
    http://www.batiweb.com/actualites/legislation-et-reglements/compteur-linky-lufc-que-choisir-demele-le-vrai-du-faux-16-07-2013-22650.html

    Pour ce qui est des autres installations: un téléphone portable minimaliste, pas de TV, pas de micro-ondes, pas de tablette et autres gadgets, seul l’ordinateur génère des ondes nocives. Et encore, filiaire et non wi-fi.

  • arzop

    Voilà ce qu’en disait une association de consommateurs en Belgique en 2010 :

    « Les mauvaises expériences des pays voisins
    Les exemples de l’étranger montrent qu’il ne faut pas se précipiter à installer ces compteurs « intelligents ». Ainsi, aux Pays-Bas, le projet de loi en cette matière a été revu.

    Dans le texte initial, les citoyens étaient obligés d’accepter l’installation et notamment le fait que les index soient transmis automatiquement toutes les heures ou quarts d’heure sans leur accord préalable. Une véritable atteinte à la vie privée donc.

    Refuser collaborer pouvait entraîner une amende de 16 500 € ou 6 mois d’emprisonnement .

    Entre temps, ils ont revu leur copie. Le nouveau projet de loi prévoit en effet que chacun puisse refuser l’installation d’un tel compteur et décider lui-même des modalités de transmission des index. Un principe que nous devrons absolument reprendre en Belgique. »

    Pourquoi cela ne serait pas possible en France, n’êtes vous pas en démocratie ???

    Faudrait ptètre arrêter cette complaisance « anti »-big brother….on n’est pas dans un film à suspense ou autre américain à la con…ça n’a rien d’excitant et on ne pourra pas s’en tirer individuellement….cette saloperie aux conséquences incalculables (et irréversibles?) doit être stoppée net….C’est juste INACCEPTABLE !
    ça mériterait les réactions les plus dures … déjà poster ça sur les videos du mouvement 14 juillet et d’autres….faut vraiment globaliser le combat et dégager ces ordures qui nous arnaquent et n’ont AUCUNE légitimité de pouvoir

  • SecaStrolled

    Franchement zéro au niveau technique cet article: revoyez votre copie CPL ce n’est pas de la technologie radio ou radiofréquence sur du filaire sur le réseau électrique! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif
    Linky utilise que du CPL donc du filaire mais au niveau de la passerelle qu’est le concentrateur là c’est GPRS donc du radiofréquence!
    http://www.commentcamarche.net/contents/182-technologie-des-courants-porteurs-en-ligne-cpl
    http://www.jechange.fr/energie/electricite/guides/linky-compteur-electrique-intelligent-3404

    • voltigeur voltigeur

      Formidable!!
      Toutes les études sont donc fausses?
      Avant de parler de nullité, il faut savoir qu’il
      est possible de partager des articles de 2003 repris
      en 2015 (comme tu viens de le faire) pour nous expliquer le fonctionnement
      du CPL, qui ne parle que de technique, occultant volontairement
      ou pas, le coté sanitaire des ondes électromagnétiques générées…
      Et il faut aussi lire les commentaires de ceux
      qui ont eu affaire à Linky! exemple:
      michel – Le 15 février 2015 à 21h01
      Bonjour,
      Au vu de votre article, je ne peux que réagir.
      Etant architecte, je vois de plus en plus de clients se félicitant de l’adoption du nouveau compteur intelligent.
      Je ne sais pas si ces derniers se rendent comptent du danger auquel ils s’exposent de par cette installation. Je trouve inadmissible que vous ne parliez pas des risques et des dommages sur la santé, qui ne peuvent être qualifiés que d’horribles. Pour faire court, c’est comme si on installait une antenne relais chez vous. Quant au CPL, on sait depuis bien longtemps que cela représente un risque grave sur le longs terme. Je vous invite, à vous comme aux futurs lésés, de vous renseigner sur les compteur linky.

      John LAFAYE – Le 26 mai 2015 à 14h21
      Ce compteur « INTELLIGENT » n’est pas si intelligent que ça. En effet, électricien de métier, j’ai eu l’occasion d’installer ce compteur en période test dans un quartier riche de Lyon.
      Après avoir donné RDV à un client, je lui est installé ce compteur un lundi matin. A la fin de mon intervention (15 minutes de travail), une fiche technique a été remis au client puis celui ci est parti en vacance (un bon mois) en coupant son tableau électrique. A son retour, rien n’était censé faire que son compteur tourne. Or, il se trouve qu’en consultant son compteur, une consommation de plus de 30000 kW/h était affiché. Un technicien d’ERDF est intervenu pour constater et à, après plusieurs intervention chez d’autres clients, rendu un rapport indiquant que se compteur n’est pas fiable et a demandé que tout les clients qui ont bénéficié de ce produit, se voit remettre leurs ancien compteur car LINKY présentait un gros défaut de fabrication.
      Comment peut-on dire que se compteur est « INTELLIGENT »? Est-ce le fait de supprimer des techniciens va empêcher ERDF d’augmenter ses prix? Je ne crois pas.