AirBnB, Le Bon Coin… le fisc veut taxer les revenus perçus par les particuliers

Ce gouvernement repousse chaque jour les limites! Bien évidement, pour faire tourner le pays en tenter de remplir les caisses, toutes les solutions sont à étudier, mais ne doit-on passer les passer en revue en étant un minimum honnête? Ce que notre gouvernement ne fait aucunement. Certes, des français se font un « revenu » avec les sites de vente en ligne, en considérant qu’une vente (voire plusieurs) puisse aider à affronter la crise, mais ne payent-ils pas déjà assez à chaque instant? Car si eux doivent passer à la caisse, pourquoi ne pas faire payer également ces très nombreuses sociétés qui pratiquent l’évasion fiscale au Luxembourg sans être inquiétées ne serait-ce qu’une seconde? Ils ont déjà oublié le scandale Luxleaks? Non, cela serait plutôt étouffé, tout simplement… Les seuls qui sont partis en prison sont ceux ayant dénoncé le scandale (ici et ici), pas les fraudeurs! Et ce sont pourtant des milliards qui sont perdus chaque année! « Mon ennemi c’est la finance » qu’il disait…

http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/uploads/2013/12/Mouton.jpg

Les particuliers qui perçoivent des profits de sites comme AirBnB ou Le Bon Coin pourraient être taxés.

AirBnB, Le Bon Coin ou encore BlaBlaCar sont dans le viseur du fisc. Jusqu’à présent, les particuliers qui tirent profit de la vente d’un objet ou de la location de leur bien immobilier ne sont soumis à aucune taxe. Mais l’État cherche à combler ce manque à gagner.

La commission des finances du Sénat a mis en place un groupe de travail concernant le développement de l’économie collaborative et ses conséquences fiscales. Depuis mars, les sénateurs ont auditionné les responsables des sites et des experts du secteur du numérique. Les parlementaires redoutent les revenus « plus faibles et surtout difficiles à repérer pour le fisc », note Le Figaro.

Fin de l’article sur RTL.fr

7 commentaires

  • samlours94

    Alors, tu achètes une vieille pendule 50€, tu la retapes …tu y passes 40/80 heures sans compter les pièces de rechange, souvent un fric fou pour la revendre…70/80€
    Et donc sur le prix de revente, les rapetous vont t’en voler une partie ?
    Ben c’est pas difficile, je vais me mettre à retaper ou à construire des guillotines…mais je ne les revendrais pas, ce sera pour un usage….collectif !

  • Le veilleur

    L’état rackette les petits gens parce qu’il ne peut atteindre les nombreuses sociétés qui pratiquent l’évasion fiscale, qui elles, sont protégés pour des intérêt douteux, contrairement à l’individu Lambda.

    Que l’état donne d’abord des explications sur ce qu’ils fait de l’argent des impôts, de l’argent des taxes créés par Sarkozy qui n’ont pas été retiré, de l’argent des amendes, de l’argent des impôts locaux… et j’en passe.

    Mais il faut savoir que les particuliers qui revendent leur voiture ou leur vélo ou leur caravane… ont l’également le droit de revendre leur bien qu’ils ont pour beaucoup acheté avec l’argent de leur travail, de leur crédit et surtout en payant la TVA.

    Tous les moyens sont bon pour cristalliser le pays mais les gens en ont marre d’être des moutons à lait !!! à quand la révolte des petits gens pour que leur droit à la vie soit enfin un minimum reconnu et protégé ?

    De toute façon je me dis que le jour où les petit gens n’auront plus ni bien, ni argent, il faudra bien que cet état vampire aille ponctionner l’argent là où il se cache si lui même veut continuer d’exister, il n’aura plus d’autre choix.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Au lieu de vendre sur le bon coin ou autre, pourquoi ne pas alimenter les vide-greniers qui ont lieu partout ? là aucune surveillance. Même une voiture peut être vendue ainsi, il suffit d’afficher sa photo et de renseigner les personnes intéressées, si elle est à proximité l’affaire est souvent vite réglée !

    • Mortimer Mortimer

      Eh bien je fais le pari que les brocantes et vide greniers ne tarderont pas à être la cible du gouvernement. Il est en effet impossible de taxer tous les objets vendus par un particulier. Par contre il est très simple d’appliquer une taxe sur le m2 loué. Taxe qui sera collectée par les associations ou mairies qui organisent la manifestation pour être ensuite reversée à l’Etat.
      Et le tour est joué…
      Le racket de l’etat atteint des dimensions hallucinantes.

  • ulis

    Après tout, laissons faire!
    Cela auras pour mérite de développer d’autres alternatives pour qu’enfin entre autre le troc se généralise, pour le coup une bonne partie de la population sans emploi devrais y trouver son compte, troc matériel ou service. Sera bien gêné celui qui veut contre des roros.