Éducation nationale: Comment dit-on « niveau de connerie phénoménal » en Novlangue?

L’éducation nationale a déjà démontré à quel point le niveau de certaines décisions pouvait être déplorable et sans réelle intelligence, mais j’ai comme l’impression qu’ils se sont décidé à faire des efforts, dans le mauvais sens bien évidement! En 2016 devraient entrer en vigueur les nouveaux programmes scolaires avec leur lot d’évolutions pédagogiques. Je vous laisse savourer ces quelques exemples censés être compris par tous:

l-antre-de-la-folie-1995-12145-1154814938L’auteur des programmes scolaires?

Les nouveaux programmes scolaires, censés entrer en vigueur en 2016, font la part belle à un jargon «pédagogiste» ravivé. Un paradoxe alors qu’ils sont présentés par le Conseil supérieur des programmes comme «plus simples et plus lisibles».

Se déplacer (…) dans un milieu aquatique profond standardisé. (Page 22, cycle 4)

Le «milieu aquatique profond» est tout simplement… une piscine. Ce type de jargon foisonne dans les programmes d’éducation physique et sportive (EPS), une des disciplines scolaires les plus récentes (1981). Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?

«Créer de la vitesse» et «traverser l’eau en équilibre horizontal par immersion prolongée de la tête». (Page 22, cycle 4)

Toujours en EPS, discipline friande de termes pédants, «créer de la vitesse» signifie «courir», tandis que «traverser l’eau en équilibre horizontal» signifie nager. Et comment appelle-t-on un plongeon?

«Produire des messages à l’oral et à l’écrit» en histoire-géographie. (Page 5 du cycle 4)

Le collégien à la sauce 2016 n’aura plus besoin de rédiger un devoir ou de répondre verbalement à une question de son professeur. Il se contentera de «produire des messages» écrits ou oraux. En «montrant un raisonnement construit». Tout de même…

Source et fin sur Le Figaro

18 commentaires

  • Norbert

    Encore une fois….
    Sujet important …..pour plus tard…… et mais qui ne fera pas avancer le schmilblic.

    Le compliquement simple etant en confrontation permanente avec le simplement complique.
    Tactique employe ,un peu partout,dans l’education pour perturber les cerveaux au nom de l’education.

    Apprendre l’inutile etant la priorite des prorites de l’ecole et apprendre a occuper et a formater des temps de cerveaux avec des futilites.
    En changeant les mots par des formules alambiquees il donne l’impression d’eduquer et pour les cerveaux du bon peuple l’illusion suffit.

    Le baratin est partout pour soi-disant clarifier l’eau qui est deja limpide a l’etat naturel.

    bla-bla-bla -bla-bla
    mais c’est pas cela qui nous sortira de la merde qui s’infiltre partout dans nos institutions et nous detourne du but essentiel qui est de sortir de l’UE pour ceux qui aurait du mal a faire une hierarchie des prorites et aussi l’incapacite a se fixer et a se concentrer sur un seul objectif.

    Ne dit on pas que nous sommes dans l’ere moderne et cool du zapping,des modes a repetition,des chebrans et de la connerie moutonniere tous azimuts.

    LES 10 STRATEGES DE MANIPULATION DES MAITRES DE CE MONDE PAR TIMSIT:
    (a ecouter et a partager sans moderation)http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif
    http://www.youtube.com/watch?v=DxXHlKl_Yvo

  • sichri

    Je me demanderais comment des gens aussi stupides et « pas bien dans leurs têtes » peuvent arriver à ce niveau de pouvoir !

    Lorsque j’étudiais les ABCD de l’égalité (théorie du genre), j’ai trouvé quelques perles … à mourir de rire et à pleurer puisque cela concerne nos enfants.

    En EPS, claire pontais, professeur agrégé d’EPS, responsable de la revue Contre Pied, formatrice à l’ESPE de Caen écrit sur la GRS à l’école :

    « La GRS est une sorte de jonglage où le corps est fortement sollicité puisqu’il faut faire des exploits avec son corps tout en manipulant l’objet ou faire des exploits avec son corps pendant qu’on lance l’objet. Pour « épater » le spectateur, il faut toujours rattraper l’objet, s’il tombe, c’est raté !  » ça c’est du niveau maternelle – 5 !

    « Les objets les plus utilisés à l’école sont le ruban, le ballon, le cerceau, la corde, le ballon de baudruche. » Elle est prof de gym et elle fait faire de la GRS avec un ballon de baudruche !!!!

    « Le ruban est un objet encombrant, où il s’agit surtout d’entretenir la mobilité et de « faire des dessins » sans faire de nœuds. Le risque est de s’emmêler et de ne pas pouvoir faire de figures avec son corps. C’est un objet silencieux qui nécessite de la musique. Il est plutôt féminin.

    Le ballon est un objet plus utilisé par les garçons que par les filles. C’est un objet « explosif », on peut le lancer en l’air ou le faire rebondir par terre, il peut aussi rouler au sol ou sur le corps. Il va facilement être perdu quand on ne sait pas le rattraper. Il est plutôt masculin.

    S’il faut faire un seul cycle de GRS à l’école primaire, dans le cadre de l’égalité des garçons et des filles, il faut choisir le ballon, parce que cela va être l’occasion pour les filles de « rattraper leur retard culturel » et d’être aussi adroites avec un ballon que les garçons. L’enjeu pour les garçons est d’utiliser le ballon dans un but esthétique et pas seulement comme au foot. »

    Pour l’égalité, on repassera ! Les filles ont donc un retard culturel car elles ne savent pas jouer au foot !!! Pour les garçons, c’est moins grave, il leur manque juste un peu d’esthétisme !

    Nous sommes gouvernés par des grands malades

    • L’avantage quand on est bélier c’est qu’on peut se taper la tête contre les mûrs sans se faire trop mal !!!
      Un vrai ramassis de conneries !, finalement rien ne change … Ah si, c’est pire !!! …
      Il y a 20 ans, je me disais que c’était pas possible de faire pire …. ben en fait si.
      Imaginons dans 20 ans … euh en fait non.

  • nomdemon

    @ Benji :

    Pour répondre à ta question de savoir comment nommer un plongeon dans le langage « éducation nationale », ça pourrait donner à peu près ça :

    « Produire un frottement en pénétrant dans le milieu aquatique profond » http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • nicolas43

    Bonjour , l’Éducation Nationale est en panne , depuis longtemps . Les moteurs sont coupés et le bateau dérive vers les récifs aux gré des vents crétins et des courants stupides égocentrés qui soufflent du ministère .
    Ici le dénie de réalité est une institution .
    On change régulièrement de lunettes espérant ainsi faire changer la réalité des élèves et des enseignants !
    Le pouvoir rend fou et aveugle .
    Avec cette politique débile et débilisante , les écoles privées / privées ont de beaux jours devant elles .
    Tristement
    N.

  • defecator

    éducation comprendre élevage (cf agriculture)

  • Grand marabout Grand marabout

    Cette page vous donne les devoirs de l’école en matière d’information des parents.
    Vous y trouverez des modèles de courrier pour demander à l’école la liste des intervenants extérieurs ainsi que des informations sur les sorties scolaires.
    1- Le principe de l’association des parents à l’action éducative
    2- L’obligation d’information des parents par l’école
    3- L’obligation de motivation des réponses négatives adressées aux parents d’élèves
    http://www.vigi-gender.fr/parents-eleves-information

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Depuis des décennies ceux qui sont élus pour prendre en charge les rênes de l’éducation nationale, veulent à toute force, non le bien des élèves, mais que leur nom reste attaché à telle ou telle modification de l’enseignement. D’où toutes les réformes, contre-sens, et non-sens, que les enfants et leurs professeurs doivent subir.

    Donc, et hélas,les élèves sont de moins en moins instruits, les plus jeunes arrivent à l’âge du collège sans avoir les bases les plus élémentaires : savoir lire, écrire, compter correctement. Quant aux élèves arrivant à l’Université, leur orthographe est des plus primaire, pour ne pas dire désastreuse,même pas au niveau d’un certificat d’études primaires de 1946 !
    Et je ne parle même pas de toutes les matières qui ont été délibérément écartées, des passages entiers de l’histoire de France, celle de nôtre Pays, de nos ancêtres, qui ont été volontairement exclus e l’enseignement ! du latin, du grec…etc…

  • jules vallés jules vallés

    Plus un corps tombe moins vite, moins sa vitesse est plus grande…

  • Jujusmart

    Reste à espérer que les élèves, las de tant de conneries, boudent le métier d’enseignants et que la pénurie de ceux-ci sera salvateur pour les cerveaux en devenir !

  • Pierre L

    Je rappellerai juste que le but de l’éducation nationale n’est pas celui imaginé par les ordinairement gentils. Il a été défini dans des documents accessibles au public, qui avancent des choses qui font sursauter.

    Il y est déclaré en substance que l’éducation nationale doit abêtir les enfants des gentils (par opposition aux enfants des zélites) afin que, grands, les gentils ne comprennent rien à ce que déblatèrent, trafiquent, magouillent, les zélites.

    En bref, devant un zélite, le gentil doit se sentir comme devant une autre race miraculeuse, incompréhensible…

    Eric Fiorile parle de ces document dans cette vidéo, à partir de 2:20 :
    http://www.youtube.com/watch?v=CNNd5lG1fF8#t=166

  • galerien

    dans un milieu aquatique profond standardisé : les abysses ?

  • Planete bleu Planete bleu

    Ce qui est complètement fou a notre époque et dans notre civilisation c’est qu’on arrête un gamin de 9 ans parce qu’il a tiré les cheveux d’une fille à l’école (la mère à porté plainte) comme s’il était un grand criminel, le gamin est complètement traumatiser. Les policiers devraient avoir un peu plus de jugeote sur certaine plainte. Sa va être du grand n’importe quoi si les parents portent plainte pour le moindre bobo que leurs enfants se fond à l’école.

    Chez les gendarmes à 9 ans pour une querelle d’école

    http://www.ladepeche.fr/article/2015/04/17/2088601-chez-gendarmes-9-ans-querelle-ecole.html

  • Une dame de 71 ans me disait ne pas pouvoir aider son petit fils à faire une division car il faut que ce gamin décortique tout pour avoir un résultat.
    C’était tellement plus simple… il fut un temps… que les moins de 20 ans…!

    Peut-être une bonne manière de garder la main sur les élèves ? Un peu comme les initiés de certaines sectes, non ?
    Bon je sais, c’est de la conspi. Vilaine que je suis ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • Nanker

    « friande de termes pédants »

    Oui le 1er à avoir pondu ce genre de trucs est un GROS CON malfaisant du nom de Philippe Meirieu.

    Ce débile avait concocté tout un tas de termes techniques complétement délirants destinés à révolutionner le travail des prof.

    Ce parasite (100% socialo/Libé of course) a détruit l’enseignement public tout en touchant un confortable salaire de haut fonctionnaire.

    Heureusement des types comme Jean-Paul Brighelli ont su en leur temps combattre et démasquer cet escroc.

    Mais le mal est fait, et Najat Vallaud-Bracassé semble vouloir poursuivre l’oeuvre de ce « grand » homme. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif