L’ex-Directeur de Technologie chez Nokia: « Le téléphone portable m’a détruit la santé »

Note de Benji: Voilà plusieurs années, j’ai découvert l’association Robin des toits qui luttait contre les antennes GSM et les ondes en général, jusqu’aux ondes wifi. Pour simplifier au maximum, notre organisme est conçu et habitué pour vivre en accord sur cette planète, avec les ondes naturelles que celle-ci véhicule, il suffit de partir du principe que chaque onde artificielle peut avoir un impact sur nous, que cela soit des courants magnétiques, comme les ondes GSM, les ondes wifi, etc…

Bien sur, il s’agit plus d’un secret de Polichinelle, et lorsque des « affaires » surgissent comme des cas de tumeurs au cerveau sur plusieurs enfants dont l’école était à proximité d’une antenne GSM, les médias ont dû en parler, mais l’oubli arrive vite, nous passons à autre chose, et le problème continue…

Je ne peux donc que relayer cet article traduit par Marie Gabrielle quand à l’ex-directeur de la technologie de chez Nokia qui aurait été victime des téléphones portables… Et quand le téléphone ne représente pas un danger pour nos, il en est un pour notre vie privée: Opposé à la nouvelle politique de sécurité de Google et Apple, le directeur du FBI James Comey réclame une nouvelle loi permettant aux services de renseignements d’accéder aux données cryptées des téléphones (Source: Numerama).

Ondes GSM

par Anne Nikka

Ceci est la traduction d’un article publié dans le journal finlandais Satakunnan kansa. [Traduction anglaise par Henrik Eiriksson, et traduction française (source: finlandais et anglais) par Marie-Gabrielle.]

Matti Niemelä, ex-Directeur de Technologie chez Nokia, a participé au développement des premiers téléphones portables dans le monde, mais lui-même est tombé gravement malade à cause de leurs rayonnements.

En outre, on lui a diagnostiqué une sclérose en plaques. Certaines études indiquent que les rayonnements peuvent accroître le risque de développement de cette maladie.

 

Pour Matti Niemelä, établi à Tampere, 44 ans, la vie était comme dans un film, lorsque jeune homme, il a été recruté et formé par Nokia en 1997. En presque dix ans, ce jeune surdoué est devenu le Directeur technologique de Nokia, et a participé au développement des premiers téléphones portables dans le monde, des clés USB et des connections WLAN / WIFI.

En 2007, la santé de Niemelä s’étant détériorée, sa carrière a pris fin brutalement. Aujourd’hui, cet homme n’est capable de

de se déplacer qu’avec l’aide d’un déambulateur (ou marchette). Niemelä refuse d’utiliser un fauteuil roulant.

– « L’ironie dans tout ça, c’est que je ne peux plus utiliser les appareils que j’ai développé », dit Niemelä en souriant.

 

Niemelä est l’un des malheureux ayant présenté de graves symptômes dûs aux rayonnements.

– « Je me déplaçais partout dans le monde avec un transmetteur à la main, l’exposition aux rayonnements était très forte du matin au soir, et même la nuit. Peu de gens en ont eu une telle dose. », dit Niemelä.

Les premiers symptômes s’étaient déjà manifestés au terme de sa première année de travail chez Nokia.

– « Je jouais alors au badminton, et je n’arrivais plus à servir la balle, bien que j’y jouais depuis un moment. »

 

Au début, Niemelä n’osa pas aller chez le médecin, principalement à cause de la peur du cancer du cerveau qui était déjà présente.

 

Les symptômes ont empiré d’année en année.

– « Je ne pouvais pas parler sur le téléphone portable tout en marchant, parce que cela me causait des problèmes de coordination. »

Plus le rayonnement était intense, plus il avait des troubles de l’élocution.

– « De plus, mon oreille était chaude lorsque je parlais longtemps. J’ai insisté jusqu’au jour où je n’ai plus senti ma peau. Alors il a fallu aller chez le médecin. », explique Niemelä.

En 2001, des images d’IRM et des échantillons de liquide céphalo-rachidien ont permis de révéler la triste vérité: la sclérose en plaques.

– « Je fus même un peu soulagé, car on peut vivre avec la sclérose en plaques, mais pas avec le cancer du cerveau. »

 

D’après Niemelä, les membres du personnel médical ne souhaitent pas se prononcer sur le fait que la sclérose en plaques ait été déclenchée par le téléphone portable. Les résultats d’études préliminaires montrent cependant que les rayonnements augmentent le risque d’apparition de cette maladie.

 

– « Je suis un profane, pas un médecin. Il ya certainement plusieurs raisons à l’émergence de la sclérose en plaques, et pas seulement les radiations du téléphone cellulaire. Pourtant, les radiations multiplient bel et bien les symptômes de ma maladie. En outre, les symptômes de la sclérose en plaques peuvent être facilement confondus avec les symptômes de radiation du téléphone portable. », explique Niemelä.

Durant l’interview, Niemelä a de plus en plus de mal à articuler. Il y a un panneau dans le couloir qui demande au public d’éteindre son téléphone. Une petite dose de radiation, c’est déjà trop.

– « Je ne suis plus en mesure d’aller au cinéma ou de rester très longtemps dans les espaces publics, avec plein de rayonnements. Je ne suis pas sorti depuis longtemps », dit Niemelä, la quarantaine, qui doit désormais accepter que les murs de sa maison sont ceux d’une prison.

 

Bien que Niemelä y ait laissé sa santé, sa carrière, et plus récemment son mariage, il n’en rend personne responsable.

– « Je n’ai pas d’amertume, c’était mon choix de travailler chez Nokia. »

Il ne veut pas non plus effrayer trop de monde avec les dangers du téléphone portable.

– « Une personne en bonne santé peut utiliser un téléphone portable de façon raisonnable. »

Niemelä admet que de rendre son histoire publique comporte un gros risque.

– « J’ai peur d’en parler en public, parce que je ne veux pas être traité de fou. »

Niemelä explique que chez Nokia, le sujet de la radiation des téléphones cellulaires a toujours été un tabou permanent.

– « On n’était pas autorisé à aborder ce sujet au sein de l’entreprise. Pourtant, parmi le personnel, il a été spéculé que les rayonnements pouvaient faire des dégâts. Cependant, personne n’a osé en parler, de peur de se faire renvoyer. »

Niemelä dit avoir abordé la question pour la première fois avec le médecin en 2006.

– « Le médecin m’a dit qu’il avait plusieurs patients qui souffraient des mêmes symptômes que moi », confie Niemelä.

Niemelä est particulièrement inquiet pour les enfants et l’utilisation qu’ils font du téléphone portable, car la distance entre l’appareil et l’oreille ou la tête n’est pas du tout respectée.

– « Ces choses ont été mises sous silence pendant trop longtemps. J’espère qu’à l’avenir, il sera possible de parler sans crainte et ouvertement de ces symptômes. »

Le fabricant de téléphones portables Nokia et l’actuel directeur de la communication de Microsoft Tom Kuuppelomäki assurent que tous les produits répondent aux exigences et normes de santé internationales.

– « La sécurité des produits est d’une importance capitale tant pour Nokia que pour Microsoft. »

 

Avec tous les employés de chez Nokia ayant utilisé des portables au cours des (deux) dernières décennies, et si les radiations étaient à l’origine des symptômes, cela ne serait-il pas déjà une évidence?

– « L’Organisation Mondiale de la Santé a étudié un certain nombre de rapports faits durant les deux dernières décennies, afin de déterminer si les téléphones portables posent ou non un risque potentiel pour la santé. »

Kuuppelomäki insiste pour dire qu’à ce jour, les études n’ont pas démontré que l’utilisation du téléphone portable ait des effets néfastes sur la santé.

Quel genre d’études sur les rayonnements Nokia a-t-il fait et mis en oeuvre depuis la fin des années 1980?

– « Nokia et Microsoft participent maintenant au financement de la recherche MMF (Mobile Manufacturers Forum). »

Essentiellemnent en collaboration avec des organisations gouvernementales et d’autres représentants de l’industrie, les projets financés et programmes de recherche peuvent être consultés sur le site Web du MMF.

– « Nous pensons qu’une recherche neutre produira une meilleure information pour le consommateur en matière de sécurité des appareils. »

Comment les effets sur la santé seront-il étudiés à l’avenir?

– L’OMS a recommandé que soient faites des recherches plus poussées sur les champs électromagnétiques, afin de permettre une évaluation approfondie des risques.

Sources: Betweenrockandhardplace.wordpress.com

Pour les liens vers les textes de langue finnoise, voir: Betweenrockandhardplace.wordpress.com

Traduction: Marie Gabrielle

17 commentaires

  • Balou

    Le téléphone portable, gadget de destruction massive

    C’est le plus foudroyant développement technologique de l’Histoire. En dix ans le téléphone portable
    a colonisé nos vies, avec l’active participation du public, et pour le bénéfice de l’industrie. Il n’est pas
    exclu que sa possession devienne obligatoire pour survivre à Technopolis.

    Journalistes, sociologues, blablologues peuvent recycler les poncifs des Mythologies de Barthes,
    mais nulle chose des années soixante n’avait atteint ce statut d’objet à tout faire, à tout vivre.

    Ce déferlement signe la victoire du marketing technologique contre les évidences. Non seulement
    les ravages — écologiques, sanitaires, sociaux, psychologiques — du portable sont niés, mais peu
    s’imaginent exister sans ce gadget.

    A l’échelle planétaire (déchets électroniques, massacres de populations et d’espèces menacées),
    nationale (surveillance, technification des rapports sociaux, bombardement publicitaire), locale
    (pollutions, pillage des ressources et des fonds publics) et individuelle (addiction, santé, autisme
    social) : découvrons le fléau absolu qu’est le portable.

    Editions L’Echappée, 2008

    96 p., 7 euros

  • Balou

    De graves inquiétudes de Santé Publique sont soulevées à propos de l’exposition aux champs electro- magnétiques (CEMs) des lignes à haute tension et des téléphones cellulaires.
    Université d’Albany, New York, 31 Août 2007
    Un groupe de travail international de scientifiques, chercheurs et professionnels de politique de santé publique (Le BioInitiative Working Group) a rendu son rapport sur les Champs Electromagnétiques (CEMs) et la Santé. Il soulève de sérieuses préoccupations relevant de la sécurité des limites d’exposition publique existantes qui régulent le niveau des CEMs autorisé des lignes à Haute-Tension, des téléphones mobiles, et bien d’autres sources d’exposition quotidienne aux CEMs.
    Les irradiations électromagnétiques émises de sources telles que les lignes électriques à haute tension, les installations électriques intérieures et la mise à la terre des bâtiments et des appareils électriques, sont liées à la hausse des risques de leucémie infantile et peuvent favoriser des cancers en avançant dans la vie. Un rapport du BioInitiative Working Group (www.bioinitiative.org) rendu public Vendredi 31 Août 2007 détaille les preuves scientifiques que l’exposition aux CEMs des lignes à haute tension est responsable de centaines de nou- veaux cas de leucémie infantile chaque année aux Etats-Unis et à travers le monde.
    Le rapport fournit des informations scientifiques détaillées sur les impacts sanitaires lorsque la population est exposée aux irradiations électromagnétiques des centaines, voire des milliers de fois, en dessous des limites actuellement établies par le Federal Communications Commission (FCC) aux Etats-Unis et l’International Commission for Non-Ionizing Radiation Protection (ICNIRP) en Europe. Les auteurs ont examiné plus de 2000 études et publications scientifiques, et ont conclu que les limites de sécurité publique existantes sont insuffisantes pour protéger la santé publique. D’un point de vue de politique de santé publique, de nou- velles limites de sécurité publique et des limites sur l’extension des technologies à risques sont justifiées par rapport à la charge globale des preuves.
    Le rapport détaille les preuves scientifiques soulevant des inquiétudes au sujet de la leu- cémie infantile (provenant des lignes à haute tension et autres expositions électriques), de tumeurs du cerveau et neuromas acoustiques (provenant des téléphones mobiles et sans fil) et la maladie d’Alzheimer. Il y a des preuves que les CEMs sont un facteur de risques tant pour les cancers des enfants que pour ceux des adultes.
    L’expert en Santé Publique et co-éditeur du Rapport, le Dr. David Carpenter, Directeur à l’Institut pour la Santé et l’Environnement à l’Université d’Albany, New York, dit : “ce rapport est dressé pour un appel au réveil que l’exposition à long terme à quelconques types de CEMs peut causer de graves effets sur la Santé. Une bonne conception de santé publique est maintenant nécessaire pour prévenir des maladies cancéreuses et neurologiques liées à l’exposition aux lignes à Haute-Tension et autres sources de CEMs. Nous avons besoin d’informer la population et nos décideurs que ‘poursuivre les affaires comme s’il n’y avait pas de problème’ est inacceptable.”
    1
    Les questions sur la santé relatives aux champs électromagnétiques (CEMs) émis par les lignes à haute tension ont été initialement soulevées par Nancy Wertheimer, expert en santé publique au Colorado, et Ed Leeper, ingénieur en électricité, en 1979. Wertheimer a observé que les enfants qui avaient deux à trois fois plus de probabilités d’avoir une leucémie avaient tendance à vivre dans des maisons dans la région de Denver, au Colorado, proches de lignes à haute tension et de transformateurs. Maintenant, il y a des douzaines d’études qui confirment le lien, mais la réaction de santé publique a été lente à venir, et de nouvelles normes de protection publique sont nécessaires.
    Spécialiste des tumeurs du cerveau, le Dr. Lennart Hardell, Docteur en Médecine, Docteur en Philosophie et Professeur à l’Hôpital Universitaire à Örebro, Suède, est membre du BioInitia- tive Working Group. Son travail sur les téléphones mobiles, les téléphones sans fil et les tumeurs du cerveau est largement reconnu pour être capital dans le débat au sujet de la sécurité des irradiations par radiofréquences sans fil et micro-ondes. “La preuve des risques dus à l’utilisation prolongée des téléphones cellulaires et des téléphones sans fil est vrai- ment forte lorsque vous observez des personnes qui ont utilisé ces appareils pendant 10 années ou plus longtemps, et quand ils ont utilisé principalement un seul côté de la tête ».
    Normalement, les tumeurs du cerveau mettent longtemps à se développer, de l’ordre de 15 à 20 ans. L’utilisation d’un téléphone mobile ou sans fil est liée aux tumeurs du cerveau et aux neuromas acoustiques (tumeur du nerf auditif dans le cerveau), et elles apparaissent en 10 années seulement (un temps plus court que pour la plupart des autres substances cancé- rigènes connues). “Ceci indique que nous avons besoin de chercher sur des utilisateurs de plus longue durée pour comprendre la totalité des risques” dit le Dr. Hardell.
    Le travail du Dr. Hardell a été confirmé dans d’autres études sur des utilisateurs de longue durée. Une évaluation récapitulative de toutes les études sur les tumeurs du cerveau montre globalement une augmentation de 20% de risques de tumeur du cerveau (gliome malin) en dix années d’utilisation. Mais le risque augmente à 200% (un doublement des risques) pour des tumeurs du côté du cerveau essentiellement utilisé lors d’appels sur téléphones cellu- laires. “Les études récentes qui ne rapportent pas d’augmentation de risques de tumeurs du cerveau et de neuromas acoustiques n’ont pas considéré des utilisateurs intenses, dépas- sant 10 ans ou plus d’utilisation, et n’ont pas étudié la partie du cerveau qui aurait été assez exposée pour développer une tumeur.”
    Les technologies sans fil qui s’appuient sur l’irradiation micro-ondes pour envoyer des emails et des communications vocales sont des milliers de fois plus fortes que les niveaux dénoncés pour avoir des impacts contre la santé. Les expositions prolongées aux irradiations des radiofréquences et des micro-ondes des téléphones mobiles, téléphones sans fil, les boîtiers de réseaux sans fil WI-FI et autres technologies sans fil ont un lien avec des symptômes physiques tels que les maux de tête, la fatigue, les insomnies, les vertiges, les modifications de l’activité cérébrale, et la perte de concentration et de mémoire. Les scientifiques rap- portent que ces effets peuvent se manifester même sous de très bas niveaux d’exposition, si celle-ci est produite quotidiennement. Les enfants en particulier sont vulnérables aux nui- sances des expositions environnementales de toutes natures.
    Co-éditeur du rapport, Cindy Sage du Sage Associates dit : “ les experts en politique de santé publique et CEMs ont maintenant rendu leur avis de la charge des preuves. Les limites FCC et internationales existantes pour l’exposition publique et professionnelle aux irradia- tions des champs électromagnétiques et aux radiofréquences ne protègent pas la santé publique. De nouvelles expositions publiques et professionnelles biologiquement-fondées sont recommandées pour s’attaquer aux bioeffets et aux effets d’expositions chroniques potentiellement néfastes à la santé. Ces effets sont maintenant largement reconnus pour se 2
    produire à des niveaux d’exposition sensiblement en dessous des limites nationales et internationales les plus courantes.”
    Des normes d’exposition biologiquement-fondées sont nécessaires pour prévenir des pertur- bations des processus corporels normaux. Des effets sont reconnus pour endommager l’ADN (génotoxicité directement reliée à l’intégrité du génome humain), la communication cellu- laire, le métabolisme et la réparation des cellules, le système de contrôle anti-cancéreux interne du corps; et pour la protection contre les maladies cancéreuses et neurologiques. Sont également reconnus des effets neurologiques tels que des modifications de l’activité cérébrale pendant les communications avec un téléphone mobile, une diminution de la mémoire, de l’attention et des fonctions cognitives; des désordres du sommeil, des effets sur le coeur; et des modifications des fonctions immunitaires (réactions allergiques et inflammatoires).
    Cindy Sage dit : “Le Working Group recommande une limite d’exposition biologiquement- fondée qui protège contre les extrêmement-basses fréquences (lignes à Haute-Tension) et les champs de radiofréquences qui, en exposition chronique, peuvent avec raisons être présumés pour avoir des impacts significatifs contre la santé et le bien-être”.
    Auteur contribuant, le Dr. Martin Blank, professeur à Columbia University et chercheur en bioélectromagnétiques, dit : “ Les cellules dans le corps réagissent aux CEMs comme poten- tiellement nocives, exactement comme envers d’autres toxines environnementales, y com- pris les métaux lourds et les produits chimiques toxiques. L’ADN dans les cellules vivantes reconnaît les champs électromagnétiques à un très bas niveau d’exposition; et produit une réponse de stress biochimique. Les preuves scientifiques nous disent que nos normes de sécurité sont insuffisantes, et que nous devons nous protéger des expositions aux CEMs pro- venant des lignes à Haute-Tension, des téléphones mobiles et similaires.” Il a écrit la partie sur le stress des protéines pour le rapport de BioInitiative.
    Contact : info@bioinitiative.org
    Rapport : disponible à http://www.bioinitiative.org
    Titre du rapport : BioInitiative: A Rationale for a Biologically-based Public Exposure Standard for Electromagnetic Fields (ELF and RF) BioInitiative: Un exposé élaboré pour une norme d’exposition publique aux champs électromagnétiques (CEMs et FR) biologiquement fondée.
    (Traduction: Blandine PARANQUE)

  • Chapaate

    Cela fait plaisir de voir ce genre d’article. Si cela peut aider les gens a limiter le WIFI et les portables.

    On peux mettre aussi les téléphone DECT dans la meme catégorie. Ils travaillent aussi dans les UHF.

  • C’est juste une des pollutions… j’appelle désormais la Terre la planète poubelle aux mille pollutions. Les variantes sont d’ailleurs innombrables. Mais c’est tellement agréable, ça fait partie des mille choses que nous faisons tout en sachant que ce n’est pas bon pour nous.

    Si la possibilité de quitter cette planète poubelle existait il y a longtemps que je me serais envolé. Je ne peux m’en extirper que par la mort, ce qui ne me réjouit pas trop… restent les extra-terrestres, mais Raël est-il fiable?

    Heureusement il y a une bonne nouvelle! La bonne nouvelle c’est que tous les fumeurs parviennent finalement à s’arrêter de fumer. En effet, il est strictement interdit de fumer dans un cercueil… [Patrick Auta]

  • .Mario-Bros.

    Bonjour à tous tu c’est Benji pour les mettre à terre il suffirait d’arrêter d’acheter ces terminaux ! mais voila 90 % de la population dira : NON pas possible je ne peu pas m’en passer !!! moi forfait 2 € de free , 2 heures de communication par mois que j’utilise pas 10 minutes par mois grand max et avec oreillette . et je peu m’en passer sans problème .

    tu va dire à un jeune qu’il risque sa santé ? réponse occupe toi de t’on cul !!! (même si il ne le dit pas comme ça) plus tard cette adulte fera un procès pour cause de cancer … et la je lui répond je m’occupe pas du cul des autres et en particulier de ceux qui demande du fric alors qu’ils SAVAIENT .

    tout sur cette planète est un fléau le pire pour moi les voitures et bigre y’en a bien d’autre http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

    en parlant de voiture le PD G de Total est mort dans sont jet privé en Russie http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif il a cramé dans sont jet plein de bon pétrole !!! comme dit Jovanovic Dieu est en forme en se moment avec un sens de l’humour particulier !!! merci Seigneur il était à font pour le schist il va pouvoir se décomposé et faire du gaz …

    je sais je suis pas sympa mais y’en a marre de ces puissants qui décompose le monde , pour une fois qu’un se décompose et brûlehttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

    • article 35

      Salut Mario. Un grand merci pour cette bonne nouvelle . Je n’étais pas au courant . Cette crevure sera remplacée rapidement , mais ça fait toujours un de moins. je sais que ce n’est pas joli de se réjouir de la mort de quelqu’un fut il une pourriture . Mais là on touche à l’élite de la charognerie, grand ami de Lagarde et consort . Il doit avoir un siège à son nom en enfer .

  • william jung

    C’est un énorme scandale sanitaire en puissance, les infos on commencé à sortir il y a quelques temps,

    http://www.crashdebug.fr/index.php/sciencess/8696-30-minutes-de-telephone-portable-par-jour-augmentent-le-risque-de-tumeur

    voire les « informations complémentaires » et notament « sous le feu des ondes »

    amitiés,

    f.

  • Maverick Maverick

    En attendant, on parie combien que les dirigeants de chez Monsanto mangent « Bio » ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • Grand marabout Grand marabout

    http://www.cartoradio.fr/cartoradio/web/

    les antennes et autres saloperies

    https://www.anses.fr/sites/default/files/documents/AP2011sa0150Ra.pdf#page=289&zoom=auto,0,46

    le rapport 2013,en 450 pages sur ces mêmes saloperies

    je vous laisse,j’ai un triple appel en binôme sur mon Aie fone,j’ai un forfait ado payé par rem