Climat: les gouvernements sommés d’agir après le nouvel avertissement du Giec …

Avec tous les « Grenelles » passés et à venir, rien de concret n’a été réalisé pour le climat. Au delà des alertes, il y a des actions que les décideurs ne sont pas pressés de mettre en œuvre. Le point de non retour est presque atteint, si sous nos latitudes ça se traduit pas des saisons qui n’en sont plus, des hivers doux et très humides, ou des épisodes tempétueux violents, dans d’autres régions du globe c’est carrément dramatique. Il serait temps de se pencher sur ce problème, avant que la Terre ne décide de s’en mêler, et de ruer dans les brancards.

Img/20Minutes.fr

Paris – L’avertissement toujours plus sévère lancé lundi par les experts du Giec sur les impacts croissants du changement climatique doit pousser les dirigeants de la planète à faire plus contre le réchauffement, soulignent experts et ONG.

VIDEO

«La Terre est dans le pétrin», résume le Fonds mondial pour la nature (WWF) après la publication de ce nouveau rapport.

Le Giec pointe en effet les risques d’insécurité alimentaire, de déplacements massifs de populations, de pénurie d’eau, mais aussi de conflits dans certaines régions du monde, pour cause de dérèglement climatique.

Le rapport du Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (Giec) de l’ONU, publié au Japon, «renforce un constat qui fait réfléchir: le changement climatique est réel, il survient maintenant et il affecte les vies et les moyens de subsistance des populations, aussi bien que les fragiles écosystèmes dont dépend la vie», estime le WWF qui, avec d’autres ONG, espère que ce nouvel avertissement sera cette fois entendu.

Ce nouveau constat est «comme une histoire avec deux fins», l’une qui parle «d’inaction» et l’autre «du moment à saisir pour opérer des changements», selon la responsable climat de l’ONU, Christiana Figueres. «La fin est sans aucun doute déterminée par nos choix aujourd’hui», ajoute-t-elle, appelant à «accélérer et intensifier les efforts» pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et gérer les risques inhérents au réchauffement.

La communauté internationale est engagée depuis de longues années dans de complexes et laborieuses négociations sous l’égide de l’ONU pour lutter contre le changement climatique.

Le prochain grand rendez-vous de ce processus, toujours marqué par l’échec de Copenhague en 2009, a lieu à Paris fin 2015 avec pour objectif de parvenir à un accord global contraignant de limitation des émissions de gaz à effet de serre et, exigence des pays les plus pauvres, une mobilisation de fonds pour les aider à s’adapter au réchauffement.

‘Sur la corde raide’ –

Pour l’Alliance des petits Etats insulaires (Aosis), rassemblant les pays en première ligne face à la montée du niveau de la mer, les conclusions du Giec «ne sont pas une surprise».

Mais sa présidente, l’ambassadrice Marlene Moses, «espère que cela va aider à convaincre la communauté internationale, et en particulier ceux qui sont les plus responsables du changement climatique, de répondre à la crise avec une urgence plus grande, pas dans un futur abstrait, mais immédiatement»……….

[…]

Lire l’article complet

Auteur © 2014 AFP pour 20Minutes

Sur le sujet publié par Le Monde:

Quel est le potentiel d’aggravation ?

Par exemple, dans certaines régions d’Europe, la perte de production de blé pourrait, sans mesures d’adaptation, atteindre 20 % d’ici à 2030. Sans adaptation, le changement climatique devrait réduire les rendements agricoles médians de 2 % par décennie. Cela peut paraître peu, mais il faut avoir à l’esprit que, pour répondre à la demande mondiale croissante et s’adapter à l’augmentation démographique, il faudrait augmenter la production de 14 % par décennie… Il ne s’agit pas du futur, tous ces événements commencent maintenant…….

[…] suite ci-dessous

« Dans certaines régions d’Europe, la production de blé pourrait baisser de 20 % d’ici à 2030 »

18 commentaires

  • Freija Freija

    Cet avertissement servira à de pretexte à nous balancer de plus en plus de chemtrails sur la gueule comme ces derniers jours…

    • Eaglefeather Eaglefeather

      Loin de moi ne pas vouloir y croire !

      Mais depuis le nombre d’années à parcourir la Terre tous azimut, habitant des régions sous les couloirs aériens, je n’ai jusqu’ici jamais rien vu de tel.

      Sans mettre en doute les auteurs de ces vidéos, je m’étonne de ne voir qu’un seul filament, à y bien regarder les arrières-plans, ils en sont dépourvus.
      D’une part et je l’ai déjà fait remarquer, il y a des plantes qui génèrent ce type « peluches », l’épilobe, et le saule marsault.
      D’autre part il y a aussi les araignées qui produisent un fil unique leur permettant de se déplacer plus loin au gré du vent et de l’air chaud, fil qu’elles abandonnent en l’air en se laissant tomber à l’endroit choisi.

      Il ne faut pas perdre de vue non plus, que ce n’est parce qu’on voit une trace dans le ciel, que cela vient forcément d’elle. Trop de gens oublient que ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de vent au sol, qu’il n’y a pas aux altitudes où elles sont, et même il est souvent fort, on est pas loin voir en-dedans du Jet stream.

      J’habite à une 40taine de km de la pétrochimie de Dunkerque et par vent d’ouest on est envahi de particules de suie. Quand il y a eu l’émanation de gaz il y a un ou deux ans, on l’a senti aussi tout comme en Angleterre.

      • Ils se gardent bien de balancer ça partout, ils ciblent certaines zones réduites, ils testent et font leurs expériences à l’abri de la masse.

        cela dit cette vidéo démontre deux choses, ils peuvent le faire sur une grosse ville et vu le pays (Australie) et l’époque de l’année (l’été), on ne peut pas dire cette fois que c’est juste des files d’araignées (fil de la vierge).

        http://youtu.be/ZvtD_dizuDE

  • Eaglefeather Eaglefeather

    Hier j’ai pu lire ce rapport, et au terme de celui-ci, j’en ai conclu que l’orientation du GIEC va plus dans un sens d’économie politique, plutôt que scientifique. Chasser le naturel il revient vite au galop !!

    En revanche et au lendemain de ce rapport un autre rapport vient alimenter la controverse et un peu plus le discrédit aux prétendues affirmations de ce groupes plus porté pour la politique que pour la science, puisqu’il la muselle, bannit, jette dans la dissidence tous ceux qui n’adhèrent pas au dictat d’une petite vingtaine, soudoyés par des pots-de-vin.

    Rappelez-vous, il y a peu je parlais de l’amibe et consort et bien nous y voici :

    « Des microbes producteurs de méthane, pourraient avoir provoqué la plus grande extinction de l’histoire terrestre il y a plus de 250 millions d’années. Causant la disparition brutale de plus de 90% des espèces, paru ce lundi.« 

  • TheNowaytogo

    @ Eaglefeather
    Cette partie de ton commentaire est hors sujet au vue des différents rapports d’analyses….
    « D’une part et je l’ai déjà fait remarquer, il y a des plantes qui génèrent ce type « peluches », l’épilobe, et le saule marsault.
    D’autre part il y a aussi les araignées qui produisent un fil unique leur permettant de se déplacer plus loin au gré du vent et de l’air chaud, fil qu’elles abandonnent en l’air en se laissant tomber à l’endroit choisi. »

    à aucun moment il est mentionné que ces filaments contiennent de l’analine ou encore de la fibroïne
    http://soiearaignee.wifeo.com/proprietescomposition.php
    , d’ailleurs les araignées auxquelles tu pense résorbent leur fils pour pouvoir atterrir….
    Aucune mention concernant, des matériaux issus d’espèces végétales non plus ….
    Tu ne confond quand même pas le filament de la vidéo avec les capsules de saule marsault quand même ?
    http://www.fond-ecran-image.com/galerie-membre,fleur-saule-marsault,graines-sortant-des-capsules-de-chaton-saule-marsault-img-3975jpg.php
    Ni avec l’Epilobium angustifolium ??
    http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Epilobium_angustifolium_26358.JPG

    Et si à travers ton post tu laisses entendre que tu nie l’existence de programmes d’épandages aux buts multiples, je crois que l’heure n’est plus à ce postulat….

    Mais je n’essayerais pas de te convaincre, en revanche ces filaments sont observables à toutes saisons aux quatre coins du monde : Australie, USA, Canada, Europe pour ce que je sais !

    • Eaglefeather Eaglefeather

      Que signifie pour toi « Loin de moi ne pas vouloir y croire ! » et « Sans mettre en doute les auteurs de ces vidéos » ?
      Alors je n’apprécie pas, mais alors pas du tout ceci : « Et si à travers ton post tu laisses entendre que tu nie l’existence de programmes d’épandages » ! Quant au matières dont je suggère de ne pas s’y méprendre, regarde bien ta vidéo, la séquence avec le soleil au ras de la toiture et les filaments qui passent devant.
      Désolé mais depuis ma tendre enfance, je parcoure la nature et je n’ai jamais rien vu de tel, du moins jusqu’à maintenant.

      • TheNowaytogo

        @ Eaglefeather,

        tu sais, rien que d’associer le verbe « croire » à cette histoire est délicat, on peu coire au Dahut ou à l’abominable homme de neiges mais là il suffit de se renseigner sur les brevets, lois, université, sociétés qui ont attrait à différents techniques de modification du climat.
        Le filament sur les rosiers en 1ière partie est juste un filaments plus conséquent que ceux au coin du toit en deuxième partie de vidéo.
        Fait confiance en tes congénères, moi ça fait trois ans que j’observe ce phénomène avec des vidéos de Lyon, Nevers et de Drôme Ardèche, ce à toutes saisons…Là dessus on ajoute les résultats d’analyses et la boucle est bouclée ….

        Pour être clair sur ce qui te chagrine dans mon post, on a à faire à tellement de désinformateurs que ton post alambiqué par: « le saule , l’épilobe, les araignées » paraissait vouloir proposer des pistes qui n’ont même pas lieu d’être cité à l’heure actuelle et par rapport à l’état des informations à ce sujet !
        Voilà, sans rancunes j’espère et stp, donne moi la grande ville la plus proche de chez toi …. Juste pour voir si il n’y a pas de filaments qui tombent ….

      • rouletabille rouletabille

        J’ai bien aimé votre questionnement avec Eaglefeather,curieusement Eaglefeather me convainc pas en toute saisons d’épandages,amicalement et merci à tout 2..

      • Eaglefeather Eaglefeather

        @TheNowaytogo
        N’en ayant jamais vu, donc je ne parle que de ce que je connais et en l’occurrence de ce qui s’en rapproche le plus. D’autre part si tu en connais plus par des vidéo et autres, s’en est peut-être devenu ta passion, mais ça ne te permet en aucun cas de toiser. Un peu de courtoisie ne fait pas de tort !
        Pour la ville, à voir 09:56 Dunkerque !

        @Rouletabille
        Loin de moi l’intention de vouloir convaincre qui que ce soit !

      • TheNowaytogo

        @ Eaglefeather
        Juste pour dire que « passion » me parait un peu inadapté, je suis passionné de vélo de déscente, je collectionne les 33T ( plutôt musique noire américaine) là éventuellement on peu parler de passion….
        Pour ce qui concerne le mensonge climatique, sanitaire et environnemental en cours je dirait plutôt qu’il faut connaitre son ennemi pour mieux se défendre !
        Et pour la sensation que je t’ai donné, je ne toise pas, mais sur les ME (site que tu fréquente régulièrement), le sujet fut présenté assez de fois pour éviter les arguments que je t’ai reproché dans mes premier post !
        Si je t’ai froissé je m’en excuse, de ton côté , s’il te plait observe d’un autre œil ton environnement et prend note des différentes recherches à ce sujet !
        Merci !

  • Freija Freija

    Je n’ai moi même jamais vu ces filaments. En revanche, épandages et obscurcissement du ciel, j’en suis témoin quotidiennement en ce moment.

    Vous remarquerez que les cartes de météo france affiche maintenant aussi les trainées blanches rectilignes…Comme si elles étaient naturelles…tout ça pour habituer les pauv moutons…

    Rejoignez nous:
    https://www.facebook.com/groups/chemtrail.fr/478195538978704/?notif_t=group_comment_reply

  • laspirateur

    Quel est le discours écologique Européen et existe-t-il vraiment? L’inaction semble être la carte maîtresse, le plan de route de Bruxelles. A quoi vous attendez vous? Que du jour au lendemain tout le monde réduise ses déplacements, que les industries du charbons stoppent et que le pétrole soit remplacé par une autre énergie? Vous n’aurez rien et vous feriez mieux de vous en convaincre car le monde est pourri depuis longtemps et nous emportera dans sa spirale de dégradation environnementale par l’exploitation incessante de l’homme.

  • Silverstar Silverstar

    La croyance au réchauffement anthropogénique par le CO2 est de la pseudoscience. LE GIEC n’a aucune crédibilité, leurs affirmations tiennent du dogme, non pas de la vraie science.

    Le GIEC est un instrument au service des pouvoirs en place, et sert un objectif non avoué de contrôle des populations. Les vraies raisons de la destruction environnementale ne sont même pas abordées par cette entité. De plus, lire cette excellente analyse en anglais de Mike Adams sur le dernier rapport du GIEC:
    http://www.naturalnews.com/044525_IPCC_report_global_warming_apocalypse.html

  • Zeitgeist Zeitgeist

    Si si !!! Ils ont fait des choses pour le climat…

    Les chemtrails….

  • Pierre L

    Décodée, l’expression « avertissement du GIEC » signifie « balivernes pour le projet de gouvernement mondial » ou « pures âneries », pour les incrédules.

    Le climat ne se réchauffe pas du tout, malgré le gaz carbonique, on observe juste quelques écarts qui paraissent anormaux aux gens nés de la dernière pluie.

    Par exemple, je me souviens qu’en 1959, moi et les autres écoliers avons commencé à aller à la plage et à nous baigner à Biarritz dès le 13 février. Bien que l’eau était glaciale (12° au bord, alors que les eaux du golfe de Gascogne sont censées ne pas descendre en dessous de 16°) et il faisait assez chaud pour bronzer.

    Cette année-là, il a fait beau de février jusqu’à juin. Après le temps a été pourri. Pendant cette période « exceptionnelle » de beau temps, les jours étaient tous ensoleillés, mais il pleuvait parfois la nuit. Il me semblait que le vent changeait régulièrement de sens, venant de l’est le jour, et de l’ouest la nuit.