« Erdogan leak » : une conversation fuitée sur Youtube confirme la préparation d’une attaque sous fausse bannière contre la Turquie

Le leak est énorme et explique la récente volonté du premier ministre turc et des autorités d’Ankara de bloquer Youtube et Twitter en Turquie. C’est en effet par le biais de ces médias sociaux qu’a été publiée une conversation « fuitée » au cours de laquelle les préparatifs d’une attaque de la Turquie sous fausse bannière était clairement envisagée par Recep Tayyip Erdogan et son chef du renseignement afin de créer un casus belli avec la Syrie…

Il a été révélé que l’OTAN a plannifié une attaque fausse-bannière contre la Turquie afin de justifier une invasion turque du nord de la Syrie, a rapporté dans son article l’International Business Times:

Turkey YouTube Ban: Full Transcript of Leaked Syria ‘War’ Conversation Between Erdogan Officials.”

Il a publié le transcript complet d’une converstaion fuitée entre le patron des renseignements turcs Hakan Fidan et le ministre turc des affaires étrangères Ahmet Davutoglu. Le Times a quant à lui rapporté que l’interdiction de YouTube par le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan s’est produite après que la conversation entre Fidan et Davutoglu n’ait été fuitée et qu’il voulait qu’elle soit enlevée du site de partage vidéo en ligne.

L’appel fuité détaille les pensées d’Erdogan qu’une attaque sur la Syrie “doit être vue comme une opportunité pour nous (La Turquie)”. Dans la conversation, le chef du renseignement Fidan dit qu’il allait envoyer quatre hommes en Syrie pour attaquer la Turquie “afin d’avoir un casus belli (une cause de guerre)”.

L’adjoint du chef d’État-Major le Lieutenant Général Yasar Güller répond que les actions projetées de Fidan sont “une cause directe de guerre… Ce que vous allez faire est une cause directe de guerre.”

Le ministère turc des AE a dit que l’enregistrement fuité de ces officiels du gouvernement de haut niveau discutant de l’opération en Syrie a été “partiellement manipulé” et est une “pauvre tentative d’attaque” sur notre sécurité nationale. Dans la vidéo fuitée, Fidan discute avec Davutoglu, Güler et autres officiels d’une opération possible en Syrie afin de sécuriser la tombe de Souleiman Shah, le grand-père du fondateur de l’empire Ottoman.

Les médias occidentaux ont été obsédés par myopie volontaire au sujet de la Turquie interdisant Twitter et Facebook et des fuites en ce qui concerne la “corruption”, dans une tentative de faire diversion sur les conversations révélant que la Turquie, un membre de l’OTAN depuis des décennies (NdT: Rappelons toujours que l’OTAN est l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord), planifiait une attaque fausse-bannière qui aurait mené à une guerre intentionnellement provoquée avec son voisin syrien.

Ceci survient alors que la Turquie fournit un support aérien, logistique et une couverture d’artillerie pour les membres d’un groupe que le ministère des AE des Etats-Unis désigne lui-même comme terroriste: le Front Al-Nosra, qui a mené une offensive sans relâche depuis le territoire turc, dans la province nord-ouest de la Syrie de Lattaquié.

Depuis que l’opération a commencé il y a plusieurs jours, la Turquie a abattu un avion de guerre syrien qui ciblait des militants d’Al-Nosra  en territoire syrien. Bien que la Turquie affirme que l’avion syrien ait violé l’espace aérien turc, l’appareil s’est écrasé en territoire syrien et le pilote qui s’était éjecté a été récupéré en Syrie. L’incident a été utilisé par la Turquie pour établir une base rhétorique pour pouvoir escalader plus avant les tensions entre Ankara et Damas, certainement pour essayer d’obtenir une raison de guerre au lieu de l’opération fausse-bannière plus risquée de l’OTAN.

La posture guerrière de la Turquie au nord est renforcée par une offensive conjointe américano-saoudienne dans le sud, près de la frontière jordano-syrienne dans la ville de Daraa et ses environs. Appelé le “front sud”, l’offensive apparaît avoir déjà été neutralisée par les forces de sécurité syriennes.

En ce qui concerne la création du “front sud”, le think-tank politique financé par les entreprises américaines, Carnegie Endowment for International Peace a même dit dans sa publication “Does the “Southern Front” Exist?,”que:

Plutôt qu’une initiative des rebelles eux-mêmes, ce furent des officiels étrangers qui ont demandés aux commandants rebelles de signer une déclaration montrant leur opposition à l’extrémisme, disant que cela était une pré-condition pour recevoir plus d’armes et d’argent.  Comme les mendiants peuvent devenir ceux qui choisissent, les commandants ont alors collectivement haussés les épaules et ont signé, mais pas tant pour déclarer une nouvelle alliance que pour aider les officiels américains à cocher toutes les bonnes cases dans leurs rapports envoyés au bercail, espérant que tout cela débloquerait des caisses d’armes supplémentaires.

Avec le “front sud” devenant un champ de bataille mort-né et l’OTAN devant se compromettre dans des attaques fausses-bannières en soutien évident aux organisations terroristes affiliées à Al Qaïda, l’énergie du désespoir occidental dans ce qui apparaît être la “stratégie de la dernière chance” est particulièrement palpable.

Tony Cartalucci

http://landdestroyer.blogspot.fr/

Article original en anglais : NATO’s Plans for False Flag Attack on Turkey?

Traduction : Résistance 71

Source : mondialisation.ca

14 commentaires

  • pokefric pokefric

    J’ai eu vent de cette info la semaine passée et ne m’étonne en rien !

  • Maverick Maverick

    Décidément, le FSB est en forme, au vu de :
    – La surveillance (serrée) des JO de Sotchi;
    – La conversation de Nuland (« Fuck the EU ») fuitée;
    – La conversation de Youlia Timochenko (les « Kastaps » fuitée aussi;
    – Et maintenant les Turcs et leur False Flag … (Ils auraient dû laisser ça aux vrais pros, suivez mon regard)

    Sacré bandit, ce Poutine ;-)

    • Ex agent KGB, l’espionnage c’est toute sa vie :P

    • Il faut croire que tout le monde n’excelle pas dans l’art du mensonge à l’instar de la CIA et de leurs chers compagnons du grand théatre de la politique étrangère des Etats-Unis d’Amérique.

      Mais bon, il paraît que l’important, c’est de participer :D

      A moins, bien sûr que ce ne soient des false-false-flags destinés à faire croire que ce sont des false-flags ratés !

      Pourquoi arrivé-je à les en croire capable les Américains ? :D

  • confucius

    Bonjour,

    Avant de faire porter le chapeau à qui que ce soit, un petit rappel :
    « Quand on veut se débarrasser de son chien, on dit….quoi ? ».
    Allez un petit effort !
    « On dit quoi ? »

  • confucius

    Hou ! Hou !
    Alors ?
    La langue au chat ?

    • Maverick Maverick

      Mea Culpa : C’est sûr que les américains seraient d’autant plus capables de glisser cette peau de banane à Erdogan que :
      – ils semblent ne pas vouloir « aller au baston » en Syrie, et comme la Turquie est l’un des plus gros membres de l’OTAN, pas question qu’elle prenne des initiatives;
      – Erdogan fait des misères à Youtube et Facebook;
      – faire sauter Erdogan pourrait faciliter l’entrée de la Turquie dans l’Europe ?
      – faire sauter Erdogan ferait plaisir aux alliés arabes ? (Après tout, Lawrence d’Arabie, c’était jouer les uns contre les autres)
      – Ankara jouerait double en Irak pour occuper les Kurdes, au détriment des objectifs US ?
      – Un rapport avec son soutien supposé aux Frères Musulmans en Egypte ?
      Il peut effectivement y avoir une ou plusieurs raisons pour que Washington ait des envies de changement en Turquie … Eventuellement en accord avec Tel Aviv et/ou Doha et Ryiad. Je n’ai pas mentionné la corruption du gugusse, parce que ça n’a jamais gêné les Ricains (Marcos, Noriega, Karzaï, …)

  • azittoppo

    Je n’ai jamais vu une telle campagne de désinformation aussi acharnée, déterminée et diffamatoire que celle qui est en train de se dérouler sur la Turquie et Lesmoutonsenragés.fr y participe de façon stupide sans même réfléchir, vraiment dommage. Quand c’est l’Ukraine, le Venezuela, l’Iran on entend toujours les lèches-culs des russes brandirent les manipulations américaines (émeutes, manifestants manipulés etc) mais lorsque c’est la Turquie, nada, ce sont des manifestants « pacifiques » aspirant pour la  » démocratie » et la « liberté »…

    Sachez que la Russie est identique aux USA, tous les deux n’agissent qu’en fonction de leur intérêt, ils s’en foutent royalement de la liberté des peuples. Si les Russes étaient dans la position des américains actuellement, on aurait alors vu les lèchec-culs russes passer dans le camp ricains… C’est pitoyable. Russes ou ricains, ce sont tous les deux la même merde impérialiste. Mettez-vous ça dans le crâne.

    La Turquie n’a pas besoin d’un false-flag pour intervenir en Syrie, si elle l’aurait voulu la Turquie aurait déjà écrasé militairement la Syrie, elle en a eu l’occasion à de nombreuses fois, des obus sont tombés à de multiples reprises sur le sol turc tuant beaucoup de civil, la Turquie aurait pu alors intervenir et en finir avec le régime syrien depuis bien longtemps.

    Il faut remettre les pendules à l’heure et je vais le faire : vous voulez la vérité ? Strictement la vérité ? Et bien là voilà.
    Merci d’avoir l’audace de ne pas censurer mon écrit (même si je ne doute pas de la finalité) qui ne contient ni haine, ni insulte, ni incitation à la violence.

    Ce qui se déroule en Turquie actuellement, c’est une guerre. Une guerre sans violence, ni arme. C’est une guerre civile impitoyable entre d’un côté les extrémistes laïcs (+ leur alliés gullenistes) et de l’autre la population conservatrice musulmane.

    Je m’éxplique : lors de la création de la république de Turquie par Mustafa Kemal, ont été posé les bases d’un état kémaliste laïc qui va entreprendre toute une série de réforme visant à occidentaliser le peuple turc.

    Ces extrémistes laïcs ont tout fait pour détruire la culture de leur ancêtre. Inlassablement, ils ont tout fait pour occidentalier la Turquie et détruire l’Islam.

    Ces extremites laïcs ont supprimé le port du fez et l’ont remplacé par le chapeau. Porter un chapeau est devenu obligatoire et ceux qui refusaient étaient immédiattement exécutés. C’est ainsi que plus de 5000 personnes ont été exécuté par pendaison uniquement parce qu’ils avaient refusé d’enlever leur fez.

    Ces extrémistes ont remplacé pendant 18 ans l’utilisation de l’arabe par le turc pour l’appel à la prière. L’appel à la prière se fesait en turc.

    Ils ont fermé toutes les écoles coraniques, interdit le voile, brûlé les Corans partout où ils en trouvaient un. Avoir un Coran chez soi était passible de prison. Les Corans étaient confisqués, les actes de profanation étaient courants (sans jeu de mot). Un jour un gendarme a piétiné volontairement un exemplaire du Coran chez un habitant, celui-ci a immédiattement sorti une arme et l’a abattu. Il a été exécuté par pendaison. Même les états occidentaux laïcs ne sont pas aller aussi loin dans la persécution religieuse pour le christianisme.

    Ils ont remplacé le Vendredi, jour de repos chez les musulmans par le Dimanche. Toutes leurs actions ont été réalisé dans une volonté de désislamisation et d’occidentalisation. Il ne manquait plus qu’ils décrètent Noël comme jour de fête nationale.

    L’alphabet arabe qui était utilisé par la langue turc a été remplacé par l’alphabet latin. Du jour au lendemain, toute la polutation s’est retrouvée analphabète. Une telle volonté de détruire sa culture n’a jamais été vu dans l’histoire de la civilisation.

    La persécution a été telle que le pauvre paysan, las, a regretté d’avoir défendu son pays lors de la guerre d’indépendance contre la coalition des empires mondiaux (France, russie, italie, anglais, arménien, australien, néo-zélandais, grecs etc). Même les anglais n’ont pas imposé de telles persécutions aux peuples musulmans qu’ils contrôlaient.

    Les ennemis de la Turquie ont compri qu’ils ne pourront jamais colonisé la Turquie avec la force militaire car la Turquie n’est ni l’Irak, ni l’Afghanistan et encore moins l’Iran. Pour coloniser la Turquie par la force il faut déjà battre l’armée turque sur le sol et dans les airs, ensuite il faudra tuer un par un l’ensemble des citoyens qui se battront avec acharnement jusqu’à la mort et c’est oublier la diaspora turque qui commencera immédiattement une guerilla urbaine partout où se trouvent les intérêts de l’état agresseur.

    Les ennemis ont alors décidé de la soumettre économiquement et politiquement. Le CHP (extrémistes laïcs pantins de l’ennemi) a dirigé la Turquie pendant 36 ans durant lequel la Turquie a été soumise à la finance internationnale par la dette (FMI, etc), en 1960 un gouvernement vraiment élu démocratiquement est arrivé au pouvoir, il n’en a pas fallut beaucoup pour que les maîtres passent à l’action, c’est le coup d’état militaire de 1960. Des fausses accusations ont été proféré contre Adnan Menderes qui sera finalement exécuté par pendaison.

    Puis s’en ait suivi une période d’instabilité politique à cause de la guerre froide. Les américains via leur réseau terroriste Gladio (stay-behind) essayaient d’empêcher la Turquie de basculer dans le communisme (coup d’état de 1971 et coup d’état de 1980). Les communistes étaient soutenues par l’URSS. La Turquie n’était alors qu’un pantin qui devait servir aux intérêts des américains. Le président Turgut Özal sera assassiné par empoisement.

    L’implication des américains dans le coup d’état militaire de 1980 a été reconnu par Jimmy Carter lui même qui dira à ce propos : « Nos enfants ont fait le boulot »

    Bref, la Turquie va mal, elle est soumise, dirigée par l’ennemi depuis 1924 et non par un gouvèrnement élu démocratiquement. C’est alors que l’AKP arrive au pouvoir en 2002 et le résultat est fulgurant :

    – La Turquie devient la 14eme puissance économique mondiale en 10 ans
    – La dette au FMI est abolie en 2014. Ce qui marque l’indépendance économique, un tournant décisif qui enclechera une réaction immédiate de l’ennemi et de ses agents intérieurs (troubles Gezi, secte Güleniste etc)
    – L’économie ne cesse de croître malgré la crise économique mondiale, les industries se modernisent, les autoroutes goudronnées à 4 voies fleurissent dans tous les coins de la Turquie.
    – En 10 l’AKP a construit 2 fois plus de Km d’autoroute que durant les 78 ans du règne du CHP (extrémistes laïcs)
    – La corruption qui était institutionnalisée durant le règne du CHP a été pratiquement éradiquée.
    – Des hopitaux modernes poussent partout. L’accès aux soins se démocratise.
    – L’industrie de la défense se développe phénoménalement, presque tous les équipements militaires modernes sont de fabrication nationale.
    – Des armemements modernes et de production nationale voient le jour : tank de 5eme génération Altay, drone Anka, hélicoptère d’attaque T-129, char d’assaut, missile balistique intercontinal, avion de chasse de 5eme génération, satellite militaire, missile de croisière de 2500km de portée, bâteau de guerre furtif Milgem etc….
    – Le port du foulard est autorisé dans les institutions publiques et à l’université. Même les états occidentaux laïcs n’ont pas interdi le voile à l’université…
    – L’AKP plante des arbres pratiquement partout où c’est possible, plus de 2 milliards d’arbres sont plantés.
    – Istambul était une ville incroyable salle, presque un bidonville, l’accès à l’eau potable était catastrophique (ce qui est compréhensible car le CHP a dirigé cette ville depuis 1924). Tous ces problèmes sont résolus.
    – La Turquie devient une puissance militaire, politique regionnale et continue sa progression.

    L’ennemi n’a depuis 2002 cessé ses attaques. Tous les moyens ont été utilisés pour abattre ce nouveau gouvèrnement élu démocratiquement. En 2008 une procédure d’interdiction de l’AKP pour « atteinte à laïcité » a échoué à 1 voix prés.

    L’armée kémaliste extremiste laïcs a été mise à pied alors qu’il y’a peu un hopital militaire avait refusé la femme de Recep Tayyip Erdogan parce qu’elle était….voilée.

    Dès lors l’armée neutralisée de ses éléments parasites laïcs, l’ennemi n’avait plus une force de frappe suffisante, elle s’est donc naturellement tournée vers la secte gülenniste. Personnellement, je pensais moi aussi que les gülennistes étaient des musulmans fraternels qui diffusaient les préceptes de l’Islam. Mais le jours où j’ai appri que Fetullah Güllen, leur gourou, était installé aux Etats-Unis, j’ai compris que je devais prendre mes distances avec ces personnes. J’ai dès lors cessé de les soutenir, car oui, ces fanatiques utilisent l’Islam comme un moyen pour endoctriner les faibles d’ésprits qui pensent avoir affaire à de simples musulmans militant pour la bonne cause. Ces fanatiques font des collectes de don « pour l’Islam » et pour le « Hizmet » (« service »). En réalité ces dons sont utilisés non par pour prêcher l’Islam ou soutenir les musulmans, mais ils servent uniquement l’ennemi car cette secte est contrôlée par l’ennemi lui même (CIA).

    Comment une personne raisonnable peut elle penser que l’amérique (cet dictature totalitaire qui contrôlent le moindre fais et gestes de ces citoyens, qui manipulent des groupes politiques partout sur la planète) autorise sur son territoire un chef musulman qui prêche la bonne parole de l’Islam, qui soutient l’Islam et qui fait en sorte que les musulmans soient plus forts dans le monde ?

    Comment croire que ce chef est indépendant ? Les récents évènements prouvent définitivement que ce gourou n’est rien d’autre qu’un agent de la CIA et du Mossad.

    Pendant 35 ans, cette secte et ses adeptes téléguidés par la CIA se sont progressivement infiltrées dans les rouages des institutions de l’état turc pour enfin sortir au grand jour avec la tentative de coup d’état du 17 Décembre 2013, qui a heureusement échoué Dieu soit loué.

    Du jour au lendemain, les journaux qui étaient autrefois pro-AKP sont devenus des propagandistes éffrontés diffusant calomniation après calomniation. Tous les moyens imaginables sont bons, l’ennemi utilise particulièrement les « réseaux sociaux » (ces services d’éspionnages crées par la CIA pour mieux contrôler la populace) en diffusant des fausses instructions comme par exemple : « Ajoutez la main de Fatima sur vos bulletins de vote pour soutenir le peuple Egyptien contre la dictature », « Cochez une croix dans la case CHP pour manifester votre désaprobation contre le CHP ».

    Toutes ces instrustions annulent le vote car il ne doit y avoir aucun autre marquage qu’un OUI (« EVET ») sur la fiche de vote.

    Jamais un tel niveau de trahison n’a été attein dans l’histoire, ces individus sont prêts à vendre la Turquie à n’importe quel prix pour peu que l’AKP ne soit pas au pouvoir.
    Les fanatiques gullenistes n’hésitent plus à faire des enregistrement clandestins puis à falsifier la voix pour faire des montages diffamatoires. Ils y parviennent car ils leur restent encore des éléments infiltrés parmis le MIT (service secret turc) mais bientôt ces parasites seront impitoyablement pourchassés un à un puis traduis devant la justice pour espionnage et haute trahison.

    Maintenant que va t-il se passer ? Une fois de plus la majorité de la population va soutenir Erdogan et l’AKP sera vainqueur. C’est leur ultime dilacération, après cette victoire la dernière ligne de front intérieure sera neutralisée. Bien sûr il restera toujours 30% de la population qui continuera de soutenir bête et ongle le CHP car c’est la portion kémaliste. Jamais ils ne voteront pour l’AKP même si il fesait des miracles car ce sont des extremistes laïcs qui veulent une Turquie occidentalisée.

    Heureusement il reste 60% du peuple qui est encore musulman et qui continuera de soutenir l’AKP car il a compris qui est le véritable ennemi de la Turquie.

    Voilà la situation réelle de la Turquie.

    • Jujusmart

      La situation de la Turquie étant ce que vous en dites, n’interdit pas l’attitude de Erdogan ! S’il voulait attaquer de front la Syrie, peut-être qu’il le ferait mais ils prendrait plus de risques de représailles que si c’est fomenté.