Se soigner les dents sans faire appel à un dentiste, possible ou non?

Même si rien ne remplacera jamais la visite auprès d’un spécialiste, le simple fait de recevoir des soins dentaires n’est pas (ou plus) possible pour une grande partie des populations, avant tout pour une histoire de coût. Car ne nous le cachons pas, les soins dentaires sont relativement onéreux même s’ils sont indispensables. Nous allons donc tenter de faire un survol ici des raisons pour lesquelles certains ne vont pas voir un « arracheur de dents » en cas de besoin, mais également, comment se soigner lorsque c’est possible. Car dans les moments difficiles, ou dans les urgences, certains gestes peuvent aider à affronter le mal dentaire et même à patienter en cas de besoin indispensable d’un praticien. Mais déjà, il serait bon de savoir pourquoi nous avons des caries, commençons donc pas expliquer cela.

dentiste

1: Pourquoi nous avons des caries:

Savez-vous pourquoi nous avons des caries? C’est une des conséquences de notre évolution et de notre sédentarisation. Notre alimentation à changé il y a 6000 ans, avec les conséquences que cela a pu entrainer. Ces dernières décennies avec l’apparition de nombre de produits toujours plus acides ou sucrés, mais également des sodas n’a aidé en rien. Donc, notre alimentation est un facteur très important quand  ce qui peut vous arriver au niveau dentaire.

Les dents deviennent plus petites, la mâchoire devient plus courte, les dents se chevauchent les unes sur les autres… Ces problèmes, les hommes préhistoriques ne les connaissaient pas. Ils avaient des dents de très bonne qualité. Par exemple, les caries sont un phénomène très moderne. Elles sont apparues il y a très peu de temps. A peine 6 000 ans. Au cours des différentes études que j’ai pu mener, je n’ai jamais vu une carie sur un homme préhistorique. C’est au moment où l’homme est devenu sédentaire qu’elles sont apparues. Elles sont la conséquence de l’alimentation humaine.

L’homme a commencé à manger des céréales, à avoir une alimentation beaucoup plus sucrée. Dès lors, les caries ont fait leur apparition. Mais l’évolution humaine est telle que désormais les enfants recommencent à avoir de moins en moins de caries.

Source et article complet sur Atlantico.fr

Voici la listes des aliments considérés comme étant plus ou moins dangereux pour notre sourire:

pyramide_alimentaire__mjnm23

Aliment très dangereux pour les dents: Sodas, chewing-gum sucré, sucette   = Très très dangereux. Confiserie, tartes , bonbons durs, gâteau de Savoie ou pâtisserie très sucrées  = Très dangereux pour les dents.

Aliments dangereux pour les dents: Jus de fruits, céréales sucrées, fruits très sucrés comme le raisin, pain complet, biscuits sucrés, gâteaux = Dangereux pour les dents.

Aliments moyennement dangereux pour les dents:Boissons gazeuses, fruits pas trop sucrés comme les bananes, céréales sans sucre ajouté, gâteaux à la crème, biscuits fourrés, bonbons gélifiés  = Moyennement dangereux

Aliments peu dangereux pour les dents:Lait chocolaté, chips, fruits peu sucrés comme les pommes ou fraises, pain beurre, biscuits secs, chocolat  = Peu dangereux

Aliments bons ou pas dangereux pour les dents:Le lait et les produits laitiers permettent de diminuer le taux d’acidité de la bouche. Attention tous les produits laitiers maternisés ou sucrés présentent un risque. Lait (sans sucre) , thé (sans sucre), eau, fromage, viande, poisson, jambon, gomme sans sucre, produits à base de « faux sucre »   = Pas dangereux. = Bon. L’eau permet de rincer la bouche et de laver une partie du sucre se déposant sur la plaque dentaire. Les aliments contenant des minéraux, du fluor et du calcium sont bons pour les dents. Ils permettent de les reminéraliser qui seront plus fortes et mieux armées pour lutter contre l’attaque des bactéries responsables des caries.

Source: Teteamodeler.com

Quand aux méthodes pour lutter contre la carie dentaire, il y a l’hygiène buccale qui reste indispensable, mais également la prévention, ici expliquée pour les fruits sucrés cités plus hauts:

Nous devons d’abord comprendre les vraies causes de la carie dentaire.  C’est  une prolifération d’une bactérie dans l’environnement oral.  Nous  savons que cette bactérie se nourrit d’hydrates de carbone et produits un déchet acide qui brise l’émail de la dent et cause la carie dentaire.

Chez un individu en santé, les fruits sucrés comme les oranges, les bananes et les pêches ne vont pas causer de caries car la fibre et l’eau du fruit vont nettoyer naturellement les dents.  D’un autre côté, les fruits séchés et les noix peuvent faire des désastres car ils collent sur les dents et nourrissent la bactérie.

Et, si une personne a déjà des problèmes de santé dentaire, il peut y avoir des dangers potentiels si elle augmente sa consommation d’hydrates de carbone (fruits sucrés).

Article complet sur Alimentationcrue.com

famous indian dentist« Dentiste indien », pas vraiment une option ni une alternative non?

2: Le dentiste, le fric et les chocottes

Avant de savoir comment se soigner certains maux, il convient maintenant de savoir pourquoi une partie des personnes ne vont pas voir les dentistes plutôt que de se faire soigner, et deux raisons principales ressortent: l’argent et la peur du dentiste.

Alors que 23% des Américains (+2 points) déclarent encore avoir au cours de l’année renoncé ou reporté des soins médicaux pour eux ou un membre de leur foyer pour des raisons financières, quatre pays européens se distinguent par un niveau élevé de renoncement aux soins : la Pologne avec 39% des personnes sondées déclarant avoir renoncé à des soins pour raisons financières en 2013(- 2 points), la France avec 33% (+6 points), l’Allemagne avec 24% (-6 points) et l’Italie avec 20% (-7 points).

En France, sont particulièrement concernés dans l’hexagone les femmes (41%, contre 23% des hommes) et les 18-39 ans (40%, contre 22% des 60 ans et plus). Les soins dentaires (25%) arrivent en tête des soins auxquels les Français renoncent ou qu’ils reportent, devant les achats de lunettes ou de lentilles de correction (17%), les soins courants (12%), les achats de médicaments (7%) et les soins lourds (7%).

Source et suite: Baromètre santé et société/csa 2013

Si 25% des sondés en France ont déjà repoussé des soins dentaires, une partie de ceux-ci le font également pour une autre raison simple: la peur du dentiste. Car cette peur, qu’elle soit jugée ou non comme étant irrationnelle, est malheureusement récurrente. Il y a non seulement une explication à la « stomatophobie », mais également es moyens d’y remédier. Commençons par l’origine de cette peur:

720316_b537_625x1000

54% des Français ont des craintes à l’idée de consulter un chirurgien-dentiste. Et chez les enfants environ 70%. Ce qui fait donc en tout une bonne moyenne de la population.
Et pourtant, lorsque l’on sort du cabinet, tout va plutôt bien non ? Source: biosantebeaute.fr

La peur peut avoir plusieurs origines, le bruit de la fraise, le fait d’être allongé et de confier une partie intime de son anatomie à quelqu’un utilisant des outils métalliques, ou carrément un traumatisme dû à l’enfance:

Mais alors, pourquoi craignons-nous tellement le dentiste ? Dans un article pour Cerveau & Psycho, le professeur de psychologie Gudrun Sartory évoque quelques éléments de réponse. Selon lui, la fameuse stomatophobie apparaîtrait bien souvent après une expérience désagréable et douloureuse chez le dentiste. Cette expérience pourrait avoir eu lieu dans l’enfance et la peur postérieure pourrait ne pas avoir été prise en compte, repérée et réglée… Elle serait donc restée ! Sartory explique le phénomène comme un processus de conditionnement : un évènement traumatique unique existe, et le cabinet du dentiste, sa blouse, l’odeur environnante, le bruit de la fraise sont alors associés à cette expérience traumatique. Nous sommes donc conditionnés : lorsque l’un des critères de la situation réapparaît, nous pourrons avoir une réaction de peur.

Et puisque nous évitons soigneusement l’environnement qui nous colle les jetons, rien ne vient changer le schéma existant dans nos têtes, aucune expérience positive ne vient modifier le conditionnement.

Source: madmoizelle.com

Reste la honte, car il y a également ceux pour qui la situation dentaire est devenue réellement délicate, et qui ont peur de se faire juger,même si les chances sont moindres de la part d’un praticien. Nous avons donc fait le tour des différentes grandes raisons pouvant empêcher d’aller voir un dentiste, l’argent, la peur et la honte. Maintenant, occupons-nous des soins, car si nous ne pouvons faire de miracle face à la plupart des maux dentaires, nous pouvons quand même remédier à certains de ceux-ci.

Dentiste lego

3: Allô maman bobo… Comment me soigner les chicots?

Il faut bien comprendre que nous ne pourrons pas nous soigner correctement une dent cariée ou un problème avancé, je le rappelle, rien ne remplacera réellement un chirurgien-dentiste ayant fait des études dans ce sens, cela reste du médical. Nous pouvons pourtant pallier à certains soins, et profiter de quelques conseils et astuces pour nous permettre d’attendre un éventuel rendez-vous ou un nouveau passage dans le rouge cramoisi du compte bancaire. Et même si certains de ces conseils peuvent sembler surprenants, les « remèdes de grand-mères » et astuces traditionnelles ont parfois fait leur preuves. Nous allons donc tenter ici un petit survol des divers remèdes, des astuces, et des moyens dont nous avons à notre disposition en cas de besoin.

3.1: Les douleurs dentaires

Avec les remèdes de grand-mères:

  • Le bain de bouche d’eau salée: « Le remède est simple, et sa préparation l’est toute autant. Faites bouillir de l’eau  et diluez dans celle-ci une cuillère à café rase de sel. Une fois l’eau tiédie, rincer-vous la bouche avec ce mélange. Ce remède, qui peut être utilisé plusieurs fois dans la journée sans danger, est efficace en cas d’inflammation : contre les aphtes, les abcès mais aussi contre les maux de gorge ». (Source: Gralon.net). Ces bains de bouche permettent également de « détoxiner » la bouche: « Attendre que la gorgée se soit épaissie pour la rejeter. Elle est alors  saturée en toxines éliminées par la bouche. Ceci grâce à la pression osmotique exercée par la concentration du sel en bouche supérieure à celle du milieu intérieur. En cas d’inflammation aigue, renouveler les gorgées d’eau salée jusqu’à obtenir un soulagement. Le sel n’est pas un antalgique. Il a une action réelle de purification, décongestion, désinfection, dépolarisation et cicatrisation. Pour éviter d’avaler de nouvelles toxines, toujours bien rincer à la fin ». (Source: selarl-centre-holis.chirurgiens-dentistes.fr)
  • Bain de bouche eau-salée+vinaigre blanc: Un remède réputé comme étant très efficace et assez proche du précédent: 2 verres d’eau auquel vous rajoutez 2 cuillères à soupes de vinaigre de vin, une grosse cuillère à soupe de gros sel et portez le mélange à ébullition. Une fois le bain de bouche un peu refroidi, rincez vous la bouche avec ce breuvage sans l’avaler.
  • Le clou de girofle: On peut poser un clou de girofle entier contre la dent douloureuse (si on y arrive…) et le mordre doucement. Vous pouvez également utiliser le clou de girofle (voire de l’huile de clou de girofle) en bain de bouche. Une chose tout de même, cette méthode ne semble pas fonctionner avec tout le monde…
  • Le bain de bouche au vinaigre de cidre: Il suffit de mettre une cuillère à café de vinaigre de cidre diluée dans un verre d’eau tiède et de se gargariser avec. Proche des remèdes cités plus haut.
  • Le bain de bouche à la menthe poivrée: mettre 1 goutte d’huile essentielle de menthe poivrée dans un verre d’eau tiède et se gargariser avec.
  • Le bain de bouche à l’ortie: L’ortie blanche est fantastique en soupe dans les régions suffisamment arrosées, mais elle permet également de soulager une douleur dentaire en faisant infusion d’ortie pour vous gargariser.
  • Une goute de pastis sur la dent: remède bien connu dans le sud de la France: la goute de pastis sur la dent douloureuse qui engourdira le nerf. Veillez à ne pas abuser, une trop grosse dose de pastis n’engourdira pas que la dent… ;)
  • Voir aussi les glaçons, le gingembre, l’huile essentielle d’arbre à thé, l’ail sur cette page.

Avec l’homéopathie:

  • En cas de douleurs, Chamomilla vulgaris 9CH (5 granules aussi souvent que nécessaire, en général on laisse 15 min d’écart entre chaque prise).
  • En cas de carie, prenez kreosotum 9 CH ou Mercurius solubilis 9 CH (l’un ou l’autre 3 granules 3 fois par jour).
  • En cas d’abcès, prenez Mercurius solubilis 9 CH (3 granules 3 fois par jour).
  • En cas de douleur associée à une contraction de la mâchoire, prenez Cheiranthus cheiri 15 CH (5 granules aussi souvent que nécessaire).
  • En cas de douleur sur une dent de sagesse, prenez Cheiranthus cheiri 9CH (3 granules 3 fois par jour). Source: (Terrafemina.com)

Autres techniques:

  • Prier, espérer et attendre que cela passe, mais le résultat n’est pas garanti!

Attention aux anti-inflammatoires: « Il faut surtout continuer à se brosser les dents malgré les saignements et la douleur, prendre éventuellement du paracétamol et consulter un dentiste rapidement, explique le chirurgien-dentiste. Et surtout ne pas crever ou inciser l’abcès avec une aiguille ou une lame, et éviter de prendre des anti-inflammatoires type Voltarène ou ibuprofène qui vont augmenter la propagation de l’infection en masquant son évolution, en agissant seulement sur la douleur ». (Source: Doctissimo)

 

3.2: Les inflammations

Le type d’inflammation le plus courant reste la parodontose: C’est une inflammation de la gencive, celle-ci est douloureuse, gonflée, bien rouge et peut saigner facilement. Le gros souci, c’est que sans intervention, ce problème dont l’origine est la plaque bactérienne peut amener à un déchaussement des dents, d’où l’utilité du détartrage.. Un détartrage étant payant chez le dentiste même s’il est indispensable, tous ne peuvent en bénéficier, d’où l’utilité des astuces qui suivent.

Avec les remèdes de grand-mères:

  • Mâchez des feuilles de pourpier ou de cresson (salade), celles-ci sont riches en vitamines C. La vitamine C raffermit les gencives, agit également sur l’infection et renforce les défenses immunitaires.
  • Mâcher des feuilles de menthe permet également d’agir sur l’inflammation des gencives et à un rôle antibactérien dans le même temps.
  • Le bain de bouche d’eau salée: « Le remède est simple, et sa préparation l’est toute autant. Faites bouillir de l’eau  et diluez dans celle-ci une cuillère à café rase de sel. Une fois l’eau tiédie, rincer-vous la bouche avec ce mélange. Ce remède, qui peut être utilisé plusieurs fois dans la journée sans danger, est efficace en cas d’inflammation : contre les aphtes, les abcès mais aussi contre les maux de gorge ».
  • Un bain de bouche au bicarbonate de soude (de sodium): juste une cuillère à soupe de bicarbonate de soude mélangé dans un verre d’eau pour effectuer un bain de bouche. L’idéal, garder le liquide 1 minute dans la bouche.
  • Vinaigre de cidre : 1 cuillerée à soupe de vinaigre de cidre dans un demi verre d’eau, à garder en bouche durant 1 minute avant de recracher.
  • Utiliser de l’Argile (rouge, blanche ou verte) : mettre 1 ou 2 cuillerées d’argile dans un verre et ajouter de l’eau. Mélanger avec une cuillère en bois ou en plastique (pas en métal). Après le brossage des dents, se rincer la bouche avec. Vous pouvez également rajouter à l’argile deux gouttes d’huile essentielle de girofle (ou de Tea-tree/Melaleuca alternifolia, laurier noble, eucalyptus citriodora, giroflier, camomille romaine) + 1 pincée de sel de mer.
  • L’Aloe Vera anesthésie et cicatrise rapidement. En bain de bouche à garder un moment. En gel, l’Aloe Vera est à appliquer sur la gencive douloureuse, jusqu’à complète guérison. (D’autres astuces disponibles sur (1001-remedes-naturels.blogspot.fr)

Avec l’homéopathie:

  • ARSENICUM ALBUM : avec sécheresse, brûlure de la bouche, et soif pour de petites quantités d’eau. La gencive saigne facilement, la salive est abondante. Les douleurs sont brûlantes, aggravées par les boissons froides et soulagées par les boissons chaudes. En 5 CH, trois fois par jour.
  • APIS MELLIFICA : la gencive est enflée et brûlante, les boissons chaudes aggravent alors que les froides soulagent, il n’y a pas de soif. En 5 CH, trois fois par jour.
  • BELLADONA : la gencive est enflée, les douleurs battantes, pulsatives, avec sensation de chaleur et bouche sèche avec soif. En 5 CH, trois fois par jour.
  • BORAX : gingivite chez le jeune enfant avec aphtes. chez le jeune enfant.En 5 CH, trois fois par jour.
  • BRYONIA ALBA : gingivite avec sécheresse de la bouche et des lèvres, soif pour de grandes quantités d’eau froide. La langue peut être blanche et sèche. En 5 CH, trois fois par jour.
  • CANTHARIS : gingivite avec douleurs brûlantes très vives, soif intense mais aggravation par les liquides. En 5 CH, trois fois par jour.
  • IRIS VERSICOLOR : sensation de brûlure intense de toute la bouche, on retrouve fréquemment un reflux gastro-oesophagien avec pyrosis. En 5 CH, trois fois par jour.
  • LACHESIS : tendance aux gingivites soit en pré menstruel, soit aux alentours de la ménopause, avec saignements. Amélioration avec l’arrivée des règles. En 5 CH, trois fois par jour.
  • MERCURIUS SOLUBILIS : gingivite avec saignements, hypersalivation et sensation de goût métallique dans la bouche et mauvaise haleine; la langue garde l’empreinte des dents. Les douleurs sont brûlantes, aggravées par les boissons trop chaudes ou trop froides. En 5 CH, trois fois par jour. (Plus d’infos disponibles sur ce site spécialisé dans le domaine).

Autres techniques:

  •  L’huile essentielle de giroflier est anti-inflammatoire et antiseptique.Versez une goutte de cette huile à base de clou de girofle sur un bâtonnet enrobé de coton et appliquez sur la gencive, trois fois par jour.
  • L’huile essentielle de camomille romaine est apaisante et cicatrisante. Mélangez 3 à 5 gouttes avec 15 ml de miel. Utilisez en bain de bouche.
  • Si vos gencives sont gonflées et douloureuses : sucez un clou de girofle ou massez les gencives avec un gel gingival à la sauge. Ou mâchez une feuille fraîche de mauve, aux vertus adoucissantes (en vente dans les herboristerie).
  • Entre deux détartrages : faites des bains de bouche avec de l’eau oxygénée diluée ou de l’eau additionnée de bicarbonate de sodium.
  • Mâchez des gommes à la propolis (antibactérienne et rafraîchissante) ou utilisez un spray de bouche à base de propolis. (Infos ici)
  • La calendula teinture-mère, quelques gouttes dans un peu d’eau tiède, en gargarisme après chaque repas, suivi d’un brossage appliqué des dents.
  • Bains de bouches à l’eau oxygénée: Procurez vous l’eau oxygénée sous forme de 3% ( =  » 10 volumes » ). Ajoutez 2 parties d’eau pour 1 partie d’eau oxygénée. Faites cette dilution à chaque fois que vous utilisez l’eau oxygénée et surtout ne préparez pas de quantités à l’avance puisque la force du peroxyde diminuerait.
    Faites cette dilution à chaque fois que vous utilisez l’eau oxygénée. Faites cette dilution à chaque fois que vous utilisez l’eau oxygénée. Rincer abondamment après chaque passage avec de l’eau propre. (plus d’infos sur selarl-centre-holis.chirurgiens-dentistes.fr)
  • Utiliser de la poudre de Torrens pour conditionner les tissus: A FABRIQUER SOI-MÊME
    -Mélangez 1 partie de sel avec 6 parties de bicarbonate de soude (ajoutez de la cannelle ou du clou de girofle si désiré ). Mélangez de manière homogène (de préférence dans un mixeur) 5 minutes pour réduire la grosseur des particules et l’abrasivité. Gardez dans une petite coupelle. Placez cette poudre sur la ligne de la gencive, ne pas brosser!

3.3: Soigner un abcès dentaire

Attention, un abcès dentaire qui n’est pas correctement soigné peut s’aggraver et entrainer des conséquences graves. Là encore, l’intervention d’un spécialiste est indispensables, mais pour ceux qui n’ont d’autres choix, voici quelques astuces qui peuvent dépanner.

Un abcès dentaire évolue en trois phases qu’il faut savoir apprécier pour prescrire le remède homéopathique le plus adapté.

– Première phase : l’abcès dentaire est en sommeil. Il ne cause ni douleurs ni symptômes (sauf discrets comme par exemple une voussure ou bosse osseuse indolore).

– Seconde phase : l’abcès dentaire est en phase de réveil. L’infection se déclenche suite à une baisse des défenses immunitaires (fatigue, grippe) ou suite à un stress. Cette phase est la plus douloureuse (élancements) à cause des phénomènes inflammatoires qui accompagnent l’infection. On intervient au début de cette phase par homéopathie en prescrivant un remède à haute dilution pour résorber l’abcès.

– Troisième phase : l’abcès dentaire est en phase de drainage ou de résorption. Le drainage spontané des matières suppurées par fistulisation ou écoulement spontané de pus, apporte un soulagement. On intervient à ce stade par homéopathie en prescrivant un remède à basse dilution pour favoriser le drainage et faire « mûrir » l’abcès. (Source: Holodent.fr)

Avec les remèdes de grand-mères:

  • Avec du lierre et du vin rouge: Porter à ébullition une bonne poignée de feuilles de lierre dans un quart de litre de vin rouge, additionné d’une cuiller à café de gros sel. Cuire à petits bouillons. Filtrer. Faire un bain de bouche avec la préparation obtenue sans attendre qu’elle refroidisse (attention malgré tout à la température !). À noter: le lierre peut être toxique, et donc il faut bien rincer la bouche après avoir utilisé la décoction citée plus haut.
  • Bains de bouche avec une infusion de fleurs de coquelicot: Jeter 10 grammes de fleurs de coquelicot dans un litre d’eau bouillante. Laisser infuser pendant une dizaine de minutes. Filtrer et laisser refroidir. Badigeonner l’abcès plusieurs fois par jour avec la préparation.
  • Bains de bouche au lait et à la figue : porter à ébullition un demi-litre de lait contenant cinq figues sèches, pendant cinq minutes maximum. Bien écraser les figues et filtrer. Laisser tiédir et utiliser le liquide obtenu en bains de bouche trois fois par jour.
  • Bain de bouche à la feuille de sauge: faites bouillir pendant 10 minutes, 30grs de feuilles de sauge dans 1/2 litre d’eau et utiliser cette infusion une fois celle-ci tièdie.
  • Application d’une figue: appliquez légèrement chaude sur la dent malade, la moitié d’une figue sèche cuite dans du lait et gardez-la ainsi le plus longtemps possible… à renouveler plusieurs fois par jour pour hâter le mûrissement de l’abcès.
  • Utiliser des feuilles de plantain: Faites une infusion de bouche avec du grand plantain : vous trouverez les feuilles de cette plante. Préparez une infusion avec 100 grammes de feuilles dans un litre d’eau bouillante, laissez infuser le plantain une dizaine de minutes. Filtrez, laissez refroidir et faites des bains de bouche avec cette infusion plusieurs fois par jour jusqu’à guérison de cette rage de dents intempestive.

Avec l’homéopathie:

  • Pyrogenium: le remède homéopathique de choix. Le pyrogenium est un remède connu en homéopathie depuis 1880. Pyrogenium s’administre que le processus infectieux soit déclaré (dans le but de le faire évoluer plus rapidement : faire « mûrir l’abcès ») ou seulement suspecté. Pyrogenium est pris en 7CH ou 9CH à raison d’une dose matin et soir, tous les jours. (Plus d’infos ici)
  • Hepar Sulfur : pour faire mûrir l’abcès dentaire: En cas d’abcès dentaire, Hepar sulfur s’emploie de deux manières différentes:
    – pour faire « mûrir l’abcès », c’est à dire favoriser le processus de suppuration afin de permettre un drainage, on prescrit Hepar Sulfur, en 4 ou 5 CH;
    – pour résorber la congestion et empêcher le pus de se former, on emploie Hepar Sulfur en 7 ou 9 CH. (Plus d’infos ici)
  • Silicea : pour les abcès avec suppuration chronique: Le silicea s’emploie dans les cas de suppuration chronique, par exemple s’il existe une fistule ou voie d’écoulement du pus qui débouche au niveau de la gencive (point blanc d’où suinte le pus). Le silicea doit être pris en 5 CH, 3 fois par jour, durant des semaines. (Plus d’infos ici)
  • Échinacea angustifolia : pour renforcer l’immunité. En cas d’abcès dentaire, elle s’emploie sous la forme de teinture mère : quelques gouttes dans un peau d’eau deux à trois fois par jour.
    Précaution : ne pas utiliser en cas de tuberculose, sida ou maladie auto-immune. (Plus d’infos ici)
  • Calendula : pour désinfecter localement: Le calendula ou souci des jardins est une composée dotée de propriétés anti-infectieuse, antibiotique, antifongique, anti-inflammatoire… En cas d’abcès dentaire fistulisé (écoulement purulent), il est recommandé de faire en complément avec les remèdes ci-dessus, des bains de bouche en diluant quelques gouttes de teinture mère (T.M.) dans un peu d’eau tiède, trois fois par jour ou plus si nécessaire. (Plus d’infos ici)
  • Pour un abcès dentaire: En cas de douleurs excessives: Cephyl. Si menace de pus, ajouter Pyrogenum 7 CH, une dose matin et soir, tous les jours. Le tout durant 4 à 5 jours. Belladona 4 CH. Deux granules toutes les 2 heures + Cuivre Oligosol, 1 prise x 3, + bains de bouche avec Calendula TM, 10 gouttes dans un verre d’eau chaude. (Plus d’infos ici)
  • Pour les abcès  de la racine: Hepar Sulfur. Silicea. Si l’on veut faire suppurer et vider l’abcès, on prescrit Hepar Sulfur, en 4 ou 5 CH. Si au contraire on veut résorber le pus, on prescrit Hepar Sulfur en 7 ou 9 CH. Dans les deux cas, 2 granules 3 fois par jour. Silicea sert surtout à tarir une suppuration qui n’en finit pas, ou un trajet fistuleux. En 5 CH, 3 fois par jour, durant des semaines. On peut parfaire le traitement en ajoutant Pyrogenum 5 CH, une dose au coucher tous les 10 jours.(Plus d’infos ici)
  •  Autre solution pour un abcès d’une dent: Calcarea carbonica. Calcarea phosphorica. Silicea. En 5 CH, 2 granules 3 fois par jour durant des mois.. Agiter le flacon avant chaque emploi. (Plus d’infos ici)

Autres techniques:

Dans les techniques à éviter, voici ce qu’il ne faut justement pas faire en cas d’abcès:

  • Se dispenser de prendre rendez-vous avec son dentiste en pensant que « ça passera tout seul ».
  • Tout ce qui est de nature à augmenter la congestion est à éviter : tenir la joue au chaud, s’exposer au soleil, s’agiter, faire du sport, etc.
  • Éviter de recourir à l’automédication (calmants, anti-inflammatoires à haute dose) en espérant que la douleur passe et éviter ainsi le passage chez le dentiste.
  • On évitera également d’employer n’importe quel remède de grand-mère : par exemple placer une gousse d’ail contre la dent douloureuse car l’ail brûle la muqueuse. (Trouvé ici)

 

3.3: Pour les aphtes

Les aphtes, encore appelés ulcérations aphteuses, sont des petites lésions situées sur la muqueuse de la bouche, à l´intérieur des joues ou des lèvres ou encore sur la langue. Il arrive qu´ils se situent sur le palais ou les gencives, mais c´est plus rare.  Un aphte étendu et récidivant peut révéler d´autres pathologies, un trouble du système immunitaire ou simplement un manque de vitamine et doit donc être surveillé de près. Les techniques en homéothérapie et en phytothérapie listées ci-dessous ont la même origine que la courte explication de l’aphte donnée ici: Source ici

Avec les remèdes de grand-mères:

  • Le bain de bouche d’eau salée: « Le remède est simple, et sa préparation l’est toute autant. Faites bouillir de l’eau  et diluez dans celle-ci une cuillère à café rase de sel. Une fois l’eau tiédie, rincer-vous la bouche avec ce mélange. Ce remède, qui peut être utilisé plusieurs fois dans la journée sans danger, est efficace en cas d’inflammation : contre les aphtes, les abcès mais aussi contre les maux de gorge ».
  • Un bain de bouche au bicarbonate de soude (de sodium): juste une cuillère à soupe de bicarbonate de soude mélangé dans un verre d’eau pour effectuer un bain de bouche. L’idéal, garder le liquide 1 minute dans la bouche.
  • En utilisant du vinaigre : Appliquer quelques gouttes de vinaigre de cidre (pur ou dilué) directement sur l’aphte.
  • Bain de bouche à la feuille de sauge: faites bouillir pendant 10 minutes, 30grs de feuilles de sauge dans 1/2 litre d’eau et utiliser cette infusion une fois celle-ci tiédie.
  • En utilisant du thé noir : On humidifie un sachet de thé noir en le faisant tremper dans de l’eau bouillante. Quand il a refroidi, on l’appose directement sur la zone concernée.
  • Avec du jus de citron : À appliquer directement sur les aphtes, dilué dans un peu d’eau.

Avec l’homéopathie:

  • Dès les premiers symptômes, associer Mercurius corrosivus 7 CH avec un autre médicament homéopathique selon les symptômes (5 granules de chaque 2 fois par jour) :
  • Aphtes avec sensation de brûlure dans la bouche améliorée par la chaleur : Arsenicum album 9 CH.
  • Aphtes saignant au contact : Borax 7 CH.
  • Aphtes douloureux au contact des aliments, spécialement chez le nourrisson qui refuse le sein : Borax 7 CH.
  • Aphtes avec salivation abondante et mauvaise haleine : Mercurius solubilis 9 CH.
  • Aphtes avec douleurs piquantes : Nitricum acidum 9 CH.
  • Aphtes irréguliers, peu profonds, entourés d’une zone rougeâtre, avec exsudation d’un liquide jaunâtre : Sulfuricum acidum 9 CH.
  • Si les aphtes sont très rebelles au traitement, ajouter : Nitricum acidum 9 CH et Secale cornutum 9 CH.

Autres techniques:

  • L’échinacée: Cette plante, majeure dans la stimulation des défenses immunitaires, accélère la guérison et contribue à espacer les crises : 2 fois 50 gouttes de teinture-mère (1 flacon de 120 ml).
  • Le cresson: Riche en iode et surtout en vitamine C, le cresson agit sur l’infection et renforce les défenses immunitaires. Attention : n’utilisez jamais de cresson sauvage mais uniquement du cresson d’élevage. Le cresson sauvage peut transmettre une maladie appelée la « douve du foie »
  • Le citron: Le citron contient des anti-inflammatoires : acides citriques et maliques, citrates de chaux, dérivés flavoniques. Le jus de citron sur les aphtes est un traitement drastique des plus efficaces + préparation à base d’huiles essentielles N° 216 (Labo. Aromalia).
  • Avec du basilic: Mâchez quelques feuilles de basilic crues car elles ont des pouvoirs antiseptique.
  • En mâchant de la propolis: Pour prévenir l’apparition d’aphte, il est recommandé de mâcher régulièrement des gommes de propolis. Vous pouvez en trouver dans les pharmacies ou magasins bio.

Consultez également les nombreux traitements locaux listés sur le site soignez-vous.com, il y a réellement de quoi agir sur ses aphtes.

 

3.3: Pour avoir les dents blanches

Avec les remèdes de grand-mères:

  • Le mélange jus de citron et sel: Ce mélange permet de réduire la teinte jaune que les dents peuvent parfois prendre. Cette méthode permettrait de blanchir les dents au bout de quelques minutes seulement en frottant les dents avec un coton-tige imbibé de cette décoction.
  • Un bain de bouche au bicarbonate de soude (de sodium): juste une cuillère à soupe de bicarbonate de soude mélangé dans un verre d’eau pour effectuer un bain de bouche. L’idéal, garder le liquide 1 minute dans la bouche.
  • En utilisant la peau de l’orange (et des bananes): La peau (côté intérieur) des oranges blanchirait les dents, mais également celle des bananes. Il suffit d’appliquer la partie blanche des pelures d’orange directement sur vos dents et de les frotter avec pour retrouver un sourire étincelant.
  • La solution miel+charbon: Mélanger 1 cuil. à café de miel liquide avec 5 g de charbon de bois pulvérisé. Bien rincer après  ce brossage.
  • Avec des fraises: C’est du gâchis, des fraises comme cela… Écraser 2 à 3 fraises bien mûres (et soigneusement lavées) dans 1 bol et ajouter 1 cuil. à soupe de bicarbonate de soude ; Mélanger pour obtenir une pâte consistante et appliquer sur les dents. Laisser agir quelques minutes et rincer la bouche.

Avec l’homéopathie:

  • Pas d’astuces de trouvées de ce côté-là.

Autres techniques:

  • Utilisez du charbon naturel en poudre lors de votre brossage de dents: Le charbon végétal est un médicament naturel, obtenu grâce à la carbonisation de plusieurs variétés de peupliers ou encore de noix de coco. Ajoutez-en un peu directement sur votre dentifrice quand vous vous brossez les dents. Variante : versez un peu de charbon végétal en poudre dans une tasse, trempez un coton-tige humide dedans et appliquez-le sur vos dents en les frottant une à une, puis rincez. Conseil : appliquez cette astuce seulement 1 à 2 fois par semaine.

 

3.4: Et pour le reste?

Pour le reste? Les miracles ne sont pas possibles, et il devient relativement difficile de réaliser certains gestes soit-même, comme s’arracher une dent par exemple…

Le simple fait de s’arracher une dent peut paraître complètement fou, dangereux et irresponsable, pourtant, de plus en plus de personnes finissent par sauter le pas (lire également ceci), faute de moyens pour rencontrer un spécialiste. Principal conseil: NE LE FAITE SURTOUT PAS si vous pouvez rencontrer un véritable chirurgien dentiste qui possède des diplômes et a fait des études dans ce sens.

 

3.5: Les kits d’urgence

Il existe des kits d’urgences sur le web, vous fournissant les premiers outils pour agir dans l’attente d’un éventuel rendez-vous avec un médecin. Bien sur, cela ne remplace pas l’intervention d’un spécialiste (vous l’ai-je déjà dit?), mais dans l’urgence, cela peut dépanner! Voici un kit parmi d’autres, le prix n’étant pas excessif non plus et peut vraiment aider en cas de besoin.

urgency0

1er Kit d’urgence dentaire certifié CE et disponible en pharmacie et parapharmacie.

En vacances, en week-end, à l’étranger, en randonnée… ces loisirs peuvent être facilement gâchés par un problème dentaire imprévu… cela n’arrive jamais au bon endroit, ni au bon moment…

Ce kit très complet permet de replacer une couronne ou un bridge “décollé”, un amalgame ou un composite “perdu”, de combler une cassure de dent, soulager une rage de dent,recoller une dent provisoire…

DentaPass est un kit d’urgence dentaire, qui a été voulu et conçu pour dépanner provisoirement dans l’attente d’un rendez-vous chez le dentiste.

Composition du kit DentaPass Urgency :

  • une poudre dentaire A (1 flacon de 5 grs) : à base d’oxyde de zinc qui se retrouve à l’état naturel sous la forme du minéral zincite
  • un liquide dentaire B (1 flacon de 5 ml) : extrait de l’huile essentielle de clou de girofle
  • une pâte dentaire C (1 fiole de 2,5 grs) : à base de sulfate de calcium encore appelé “plâtre dentaire”
  • une paire de gants en latex (2 pièces)
  • des doigtiers en latex (6 pièces)
  • des compresses de gaze (2×3 pièces)
  • des rouleaux de coton salivaires (2×3 pièces)
  • un bloc papier pour mélanger (5 feuilles)
  • une cuillère doseuse
  • une notice
  • une spatule/miroir
  • une sonde/fouloir

Source: Dentapass.com

dentist

4: Conclusion

Rien ne remplacera jamais les soins qui peuvent être donnés par un expert, nous ne le répèterons jamais assez, mais à l’heure actuelle, de moins en moins de monde peut se vanter de recevoir des soins corrects car les fins de mois se font de plus en plus difficiles pour le citoyen lambda. Nous ne devons plus voir quelles sont nos possibilités dans ce système mais regarder comment nous en sortir au mieux, et exploiter toutes les pistes.

Dans l’espoir que cet article vous aidera et vous apportera quelques réponses satisfaisantes. Bien sur, n’hésitez pas à compléter en cas de besoin les astuces et conseils cités plus haut, et à partager les techniques et astuces que vous pourriez éventuellement connaître.

12 commentaires

  • les rats de laboratoire

    Pas un article sur le discours de poutine ?? Pourtant c’est bien la premiere fois que les americains et toute la clique (l’U.E bien sur)se fait ridiculiser voir sodomis.. En direct ! Pas un discours d’obama non plus ben dit les temps change fut une epoque ou le drapeau americain debarquer avec les chars et missile pour moins que sa..ou bien l’adversaire cette fois-ci est trop puissant.. Pour une fois. J’avoue je me fait un peu de soucis pour la suite mais quelle regale de voir ce Poutine les humiliée ce qui ve pas dire que jsois d’accord avec ses principe mais au moins c’est direct et sans sommation pas comme les fourberies habituel des USA..c’est dingue pas un article ni sur les autres site!

  • Natacha Natacha

    Article intéressant.
    Pensez aussi à croquer des pommes !
    « A apple a day keeps the doctor – and the dentist- away. » :-)

  • Mouton Resistant Mouton Resistant

    Un article très constructif , Bravo Mister Benji.

    A modifier avant trop de reprise d’article :  » Application d’une figue de la fugue sèche:  » ( tu peux effacer ça si tu veux après correction )

    Perso le ricard pur en rinçage de bouche c’est le top ! ( 5 mn ds la bouche puis on recrache )

    Le plantain serait d’après moi la plante la plus facilement trouvable a toute saison et a presque toute les altitudes, en plus il y a plusieurs variétés disponibles…

    Le plantain est bon aussi en salade ( un peu amer quand même…) et sert bien pour arrêter les saignements superficiel ainsi que contre les piqures d’insectes volants.

    Il y a également une lichen très connu qui servait aux anciennes tribus pour arrêter les saignements plus importants cependant attention là ou vous le ramassez car les lichens captent facilement les pollutions et métaux lourds… ( j’ai jamais essayer par contre…mais bon a savoir tout de même ).

    http://www.lestaxinomes.org/IMG/jpg/_DSC5100.jpg

  • pourpour

    attention PALLIER est un verbe transitif…Pallier quelque chose…
    Je viens de dépenser 5000 euros pour des bridges en Hongrie, et je n en ai pas honte…

  • Nevenoe Nevenoe

    Le postulat de départ qui veut que les hommes préhistoriques n’avaient pas de caries est faux.

    Sinon cool une photo d’Alice Cooper sur les ME … :)

  • guilforce

    le dentiste fait très mal même les piqûres anesthésiantes sont très douloureuses, il faudrait vraiment un renouveau des techniques de soins d’ailleurs beaucoup de techniques médicales sont très douloureuses, le meilleur c’est la prévention des maux de dents par l’hygiène bien sûr et l’alimentation mais aussi par une respiration avec les lèvres légèrement ouvertes (nez plus bouche) qui va limiter le développement des germes, qui va aider à la cristallisation du calcium sur les dents, qui évacue une mauvaise haleine et dont les bénéfices vont bien au delà des dents