Monsieur le président de la République, supprimez ce timbre à l’effigie d’une Femen !

Les femen sont à l’image du mépris de nos politiques pour ce que représente la France, elles sont pratiquement libres d’agir, de menacer, de profaner, et sont protégées par Caroline Fourrest, personnalité dont on ignore encore l’utilité dans le pays tout comme un BHL et sont également protégées (et défendues) par l’avocat de SOS-Racisme (qui est aussi un ancien de la LDJ). La pire trahison étant d’avoir choisi la représentante de cette gorgones pour être la nouvelle Marianne sur les timbres! Mais une lettre ouverte à été publiée sur le site Le Figaro appelant le président (le vrai, pas Valls qui se prend pour cela à le voir…) à supprimer ce timbre. Il doit y avoir quelque chose à faire avec un tel appel… L’envoyer en masse sur toutes les boites e-mails de l’Elysée et du gouvernement par exemple?

-Dégradations à Notre-Dame par les Femen le 12 février 2013. Crédits photo : JOEL SAGET/AFP

LETTRE OUVERTE – Julie Graziani, porte parole du collectif «Ensemble pour le bien commun» demande à François Hollande de ne plus tolérer le scandale que représente l’existence d’un timbre à l’effigie d’Inna Shevchenko, la fondatrice des Femen.

Monsieur le Président,

Près de 125 000 personnes ont signé en quelques jours la supplique au Pape que nous avions mise en ligne à l’occasion de votre visite du 24 janvier 2014 au Vatican. Cette supplique avait pour objet de faire part au Pape François du profond malaise et de l’inquiétude grandissante de beaucoup de catholiques de France face à la promotion par votre gouvernement de ce qu’ils jugent être des atteintes majeures à la dignité humaine, et face aux attaques dont ils sont l’objet.

Le grand succès rencontré par cette supplique, qui n’était soutenue par aucun parti politique, aucune organisation, aucun leader, mais qui émanait simplement de quelques amis chrétiens inquiets de la situation en France, est la preuve que ce malaise est réel et partagé.

Nous y dénoncions en particulier les actes de profanations perpétrés par les Femen dans la cathédrale Notre-Dame de Paris le 12 février 2013 et dans l’église de la Madeleine le 20 décembre 2013, où l’une d’entre elles a été jusqu’à mimer, seins nus, l’avortement du Christ avec un foie de veau. Le 20 décembre 2013, les Femen publiaient sur leur compte Twitter: «NOËL EST ANNULÉ du Vatican à Paris! Sur l’autel de l’église de la Madeleine la Sainte Mère Éloïse a avorté de Jésus.»

Ces profanations ont profondément heurté des millions de Français dans leur conscience religieuse mais aussi dans leur simple attachement à la France, à ses valeurs et à son patrimoine. À l’issue de votre audience avec le Pape, vous avez assuré que «la France défend partout la liberté religieuse» et précisé que la France «est la patrie de la liberté de conscience, de conviction. Elle défend cette liberté par rapport à tous les actes antireligieux qui peuvent être commis. Ça vaut pour toutes les religions, nous avons la même détermination contre tous les actes, sans distinction».

Lors de votre conférence de presse du 14 janvier 2014, vous aviez dénoncé, sans les citer, les actions des Femen en indiquant: «Il y a des actes antichrétiens avec des personnes qui pensent qu’on peut s’exhiber dans une église et faire des gestes qui touchent profondément les consciences des croyants. Aucun de ces actes ne peut être accepté.»

Nous espérons que vos déclarations seront vérifiées dans les actes et que de réelles poursuites seront engagées par votre gouvernement contre toute nouvelle agression contre le christianisme et les lieux de culte.

Afin d’apporter aux millions de Français qui ont été choqués par ces profanations la preuve de la sincérité de votre engagement, nous vous demandons solennellement de faire retirer le timbre dit «Marianne de la Jeunesse», que vous avez personnellement choisi puis dévoilé à l’Élysée le jour de la fête nationale et qui, de l’aveu même de l’un de ses auteurs, Olivier Ciappa, a pour modèle Inna Shevchenko, la fondatrice des Femen.

Dans une tribune intitulée «Pourquoi j’ai choisi une Femen pour Marianne» publiée le 15 juillet dernier sur le Huffington Post, Olivier Ciappa indiquait: «Le dessin que j’ai fait met en scène une Marianne arborant les traits de la leader des Femen, Inna Shevchenko. (…) J’ai choisi Inna Shevchenko comme modèle, après des jours et des jours d’essais et de recherches. Elle incarne le mieux les valeurs de la République, liberté, égalité, fraternité. (…) Et la Marianne, au temps de la Révolution, était seins nus, alors pourquoi pas rendre hommage à cette fabuleuse Femen?».

Dans le même temps, les Femen publiaient sur leur compte Twitter: «FEMEN est fière d’être devenu un symbole officiel de la France! LIBERTÉ ÉGALITÉ FEMEN #14Juillet.» Dès lors, il est impensable que la leader de ce mouvement violent, extrémiste, antireligieux, qui appelle maintenant au terrorisme, incarne plus longtemps d’une manière ou d’une autre la République française et ses valeurs.

Doit-on vous rappeler qu’Inna Shevchenko a elle-même participé à plusieurs profanations et provocations contre les religions? Sur son compte Twitter personnel, Inna Shevchenko indiquait le 15 juillet 2013, cinquième jour du ramadan: «What can be more stupid then (sic) Ramadan? What can be more uglier (sic) then (sic) this religion?#Ramadan.» Inna Shevchenko a ensuite supprimé ce tweet scandaleusement islamophobe. Les Femen indiquent cependant sur leur compte que «ce tweet a été supprimé par erreur, Inna l’a déjà dit! FEMEN assume ce tweet, évidemment. FEMEN ne regrette jamais.»

Elle est aussi l’une des profanatrices de la cathédrale Notre-Dame durant laquelle des dégradations ont été faites sur les nouvelles cloches qui étaient exposées et au cours desquelles elle hurlait seins nus «Pope no more!». Cette affaire revient le 19 février 2014 devant le tribunal correctionnel de Paris, où Inna Shevchenko sera jugée avec d’autres Femen.

Le 20 décembre dernier, sur le parvis de la basilique Saint-Pierre de Rome, Inna Shevchenko a crié seins nus «Noël est annulé» pour signifier que le Christ venait d’être avorté en l’église de la Madeleine.

Lettre ouverte en intégralité sur Le Figaro

Maintenant, il serait intéressant de savoir un peu qui sont réellement ces prêtresses de la vulgarité et de la haine, gorgones médiatisées et furoncles sur le cul de notre nation:

Pour ceux qui sont intéressés, je vous invite à lire ces articles qui vous en apprendront plus que la lecture intensive durant 12 mois de nos quotidiens nationaux:

Un gros merci au JOKER pour ces liens enrichissants… ;)

 

3 commentaires