La petite histoire des « cafés suspendus »…

C’est une petite histoire que j’ai reçu par e-mail, et qui se doit d’être relayée car c’est une idée qui mérite d’être popularisée, et elle peut également donner d’autres idées toutes aussi sympathiques qui mériteraient d’être mises en avant. Allez savoir, peut-être cela apportera-t-il quelque chose de le publier ici, au vu de l’actualité du moment et de l’avenir qui nous est réservé…

coffeeEntré dans un petit café en Belgique avec mon ami nous avons fait notre demande. Tandis que nous étions à l’approche de notre table deux personnes arrivent et s’approchent du comptoir : – « Cinq cafés, s’il vous plaît. Deux pour nous et trois suspendus. » Ils ont payé, ils ont pris leurs deux cafés et sont partis.

J’ai demandé à mon ami : – « Qu’est ce des cafés suspendus ? »

Mon ami m’a répondu : – « attends et tu verras. »

Un peu plus de gens sont entrés. Deux filles ont demandé un café chacune elles ont payés et sont partis. La commande suivante a été de sept cafés et il a été fait par trois avocats – trois pour eux et quatre « suspendus ». Tandis que je me demande toujours qu’elle est la signification des cafés suspendus » ils partent.

Soudain, un homme habillé avec des vêtements usés qui ressemble à un mendiant arrive au comptoir et demande cordialement : – « Avez-vous un café suspendu ? » Et le serveur lui sert un café

La récapitulation: les gens payent à l’ avance un café qui seras servi a qui ne peut pas se payer une boisson chaude! Cette tradition a commencé à Naples, mais elle s’est dispersé pour tout le monde et a quelques endroits il est possible de commander non seulement « des café suspendus » mais aussi un sandwich ou un repas complet… fait en sorte de publier cette belle idée a tout le monde entier ! Sa serait super bien que ceci se fasse ici en France et ailleurs !

95 commentaires

  • rudolphe vandenberg rudolphe vandenberg

    *Enorme! =)

  • corpus

    Bonsoir Benji,

    C’est un projet fabuleux! Je vais faire circuler l’information. Nous avons chez nous des cartes-repas que l’on peut acheter (www.itineraire.ca)pour les offrir au hasard des rencontres. Ces repas doivent être consommés cependant dans des endroits préétablis, dont un pendant des Resto du coeur, le Chic Resto Pop.
    Je trouve le concept de « café ou de repas suspendu » plus large, plus universel. Ça fait encore plus de bien. :-)

  • quidam31

    Je vais me faire l’avocat du diable:
    La générosité « en bas » ne résout pas la cupidité « en haut »
    Au contraire elle l’alimente.

    Tout cela part de très bons sentiments, mais le diable se cache dans les détails…

    Lorsque Coluche a créé les restos du cœur, c’était comme son nom l’indique, avec son cœur. Mais, mais, mais !
    Chaque jour depuis a vu le nombre de repas augmenter, sans jamais régler le problème et tuant même dans l’œuf la révolte qui aurait été légitime de ceux que l’on met sur la touche.

    L’entraide est une bonne chose si elle est accompagnée de la recherche de Justice.

    • Nevenoe Nevenoe

      Tout à fait d’accord.
      les resto du coeur et toutes ses associations valident le fait que les travailleurs soient sous payés et exploités.

      C’est la faim qui pousse à la révolte.

      Ceci dit je trouve que ce sont de beaux gestes mais comme souvent, ils utilisent la bonté des gens.

      • engel

        Quidam fachos ;))

        Avec des gens comme toi les salauds, les profiteurs de misères ne pourront plus faire leur beurre!
        …Et les bons samaritains de se faire dépouiller.

        Hasard ou non.
        C’est avec le « petit noir » qu’un « bistrotier » a le plus de latitude pour frauder.
        Il pourrait donc, plus ou moins, honorer son engagement morale.

        Et la nature humaine étant se qu’elle est…

      • quidam31

        @Nevenoe
        Je ne sais pas si on peut appeler ça « de la bonté » (Ah ! Le Bien et le Mal ! ;-) )

        Prenons l’exemple du gars qui lâche sa petite pièce au mendiant en allant au boulot . Il croit bien faire…
        Pourtant c’est bien le cumul des piécettes qui font que l’ensemble des mendiants restent dans la rue sans trop broncher.
        Car peu d’entre-eux se laisseraient mourir de faim (aucun?)
        Ils iraient voler dans les magasins, se révolteraient, créeraient un véritable appel à solutions envers ceux qui nous gouvernent car la situation deviendrait très très rapidement intenable.
        Par sa piécette le passant contribue à laisser cet homme dans une situation dégradante, terriblement dépendante et sans avenir, et le laisse troquer ses envies de révolte contre l’espoir de réunir une somme suffisante pour s’enquiller un litre de vin et oublier quelques heures sa misère.
        Alors… est-ce vraiment de la bonté?

      • Nevenoe Nevenoe

        Je comprends ce que tu veux dire mais dans l’esprit de celui qui fait l’aumône ça l’est.

      • engel

        Et pour les autres, de la compassion.
        Qui, comme chacun le sait, est le contraire de l’indifférence.

      • engel

        Tu parles de la misère avec le détachement de celui qui a.

        La misère, détresse sociale, fruit d’une éducation sabotée et d’une société merdique où le fort écrase le faible.

        Détrompes toi beaucoup de SDF sans soutien se laisseraient mourir!
        …Quand tu n’as plus d’avenir et que tu vis un véritable calvaire quotidien, la mort peut te sembler douce.

      • quidam31

        « Tu parles de la misère avec le détachement de celui qui a. »
        qu’en sais-tu Engel?

        @Itsmie
        « ne pas pouvoir se nourrir »
        La situation que vous décrivez n’existe pas. (en France)

      • Itsmie

        QUIDAM

        Je n’ai jamais dit « ne pas pouvoir se nourrir »

        mais « ne pas pouvoir se nourrir, se laver, se soigner « NORMALEMENT » » ou correctement si tu préfères.

      • engel

        Je ne sais rien.
        …Et encore moins si tu en as, mais tu parles comme.

        Rappel : « Prenons l’exemple du gars qui lâche sa petite pièce… »
        En clair: Celui qui possède et donne au profit du démunis.

        Voilà! Le reste, n’étant que sensibilité égotique.

      • Itsmie

        QUIDAM
        Ils se laissent mourir de froid, de faim et de maladies sans broncher, ni faire de scandale, sans se révolter…

        Ils SONT DÉJÀ dans une situation intenable!
        Dormir dans la rue, ne pas pouvoir se nourrir, se laver, se soigner normalement, ça ne suffit pas à rendre leur situation intenable??
        C’EST intenable mais ils ne se plaignent pas!

        Et tu penses que si on les retrouve morts de faim ds la rue ça va changer qq chose?
        QUI va changer quelque chose? Eux qui ne sont plus rien, qui n’ont aucun poids ds la société?
        Les autres citoyens qui s’en fichent à 99%
        Nos braves hommes politiques qui s’en tapent encore plus ?

        A mon avis, ça ne changerait rien!

      • Nevenoe Nevenoe

        Il faut aussi savoir que de vivre dans la rue finit par avoir des conséquences sur leur santé mentale.
        Plus de la moitiés des SDF souffrent de troubles mentaux à des degrés divers.

      • engel

        Exact,
        Et le « gros rouge qui tache n’y est pas pour rien non plus.

      • Itsmie

        C’est sûr qu’il y a déchéance physique et mentale!

      • rouletabille rouletabille

        tu entretiens la misère avec du café ,de la soupe et autres invendus et t’est FIÈRE….

      • Itsmie

        Que fais-tu toi pour enrayer la misère et pour aider ces gens???

        Concrètement hein, à part blablater sur le net!

      • rouletabille rouletabille

        C’est mieux d’être pas faux cul avec de la soupe et autres idioties..

      • quidam31

        @Itsmie
        blablater, comme vous dites, si la pensée est juste, est bien plus efficace que d’agir mal.
        La pensée précède l’action. Pensée injuste, action injuste.

      • Itsmie

        Agir mal??
        Je pense que qd on aide on n’agit jamais mal pour celui qu’on aide!

      • quidam31

        « Je pense que qd on aide on n’agit jamais mal pour celui qu’on aide! »
        Si vous avez suivi la conversation et mon exemple du gars qui donne sa piécette vous verrez que votre affirmation est absurde… Mais ce n’est pas une obligation ;-)

        Je vous propose d’en rester là pour cette conversation intéressante.
        Merci pour cet échange :-)

      • Itsmie

        Voir mon com de 18h23 ci-dessus en réponse!

      • hotchiwawa

        « tu entretiens la misère avec du café ,de la soupe et autres invendus et t’est FIÈRE…. »

        ce n’est pas avec des paroles dans ton genre qu’on va sauver le monde.

        N’as-tu donc pas de coeur?

        Pour répondre à cette question, sache qu’avoir du coeur n’est pas une faiblesse.

      • Itsmie

        Tiens!

        Un humain!!!

        Bonjour Hotchiwawa!!
        :D

      • rouletabille rouletabille

        En Allemagne la mendicité et les déficiences mentales sont éradiquées,des enfants sont Supprimés ne faisant pas partie de la RACE des cons…
        Chaque X je m’amuse sans vous offusquez,j’espère que cela reste un divertissement agréable et plaisant?
        Une soupe suspendue ???

      • Itsmie

        Réponds à la question que je te pose au lieu de dire n’importe quoi!

      • rouletabille rouletabille

        UN DIKTAT ??

      • Itsmie

        Haha, bien emmerdé hein??
        Juste un petit donneur de leçons …

      • rouletabille rouletabille

        Merci ,te faire rire est plaisant…
        T’a pas souvent l’occasion peut être? ..
        Profite de ma présence sur le cite ..
        Bisous belle inconnue..

      • Itsmie

        Oh que si, j’ai l’occasion de rire et beaucoup !!

        Mais tu ne réponds toujours pas à ma question!!

        QUE FAIS-TU POUR ENRAYER CETTE « MISÈRE VOULUE ».
        QUE FAIS-TU POUR SOULAGER LA SOUFFRANCE, TOI QUI AS TOUT « PIGÉ » comme tu le dis si bien???

        Tu fais partie de ces donneurs de leçons qui se permettent de critiquer tout en ne faisant RIEN!

        Ne rien faire est ton droit mais aie au moins la décence de ne pas critiquer ceux qui consacrent du temps à soulager la souffrance des autres!

      • rouletabille rouletabille

        Si aider les gens est une compétence particulière ?
        Fais comme tu le sens ,les gens sont PAS MENDIANTS et donner de la soupe comme à des animaux n’est pas la solution..
        bisous ,on reste copains OK ?..

      • Itsmie

        « Si aider les gens est une compétence particulière ? »
        Kék???

        Tu donnes de la soupe aux animaux toi???
        Et qui a parlé de soupe????

        Ce n’est pas une solution à la situation qui engendre la misère OK mais c’est une solution passagère et d’urgence pour aider ceux qui ont faim!

        Maintenant si tu ne comprends pas ça, basta!

        On reste copain???
        Tu ne vas pas me dire que tu es copain avec qqn comme moi!!

      • engel

        Moi je veux bien.
        Mais d’abord faut que je demande à ma femme. ;))

      • Itsmie

        QUIDAM

        « Alors… est-ce vraiment de la bonté? »

        Le mot que l’on met sur le geste serait-il plus important que le geste lui même?
        Je ne le crois pas!

        Pour le reste, je t’ai posté un petit conte qui résume bien ce que je pense de ce genre d’initiatives…

      • hotchiwawa

        Des profiteurs il y en a et il y en aura toujours (faux mendiants, mafia…).
        Mais on les reconnait très vite, ils se vendent entre eux.
        Alors aidons les gens qui en on vraiment besoin :)

  • vanvoght

    c’est beau . humain , etc …..
    mais je vais encore me faire l’avocat du diable moi aussi . comment vérifier que votre  » café suspendu  » a bien été donné ?

    • yann

      Tu prends en témoin un mendiant que tu croises dans la rue , tu lui dis d’aller au bar ou tu as laisser le café suspendu ;) .

      Mais bon apres , cela me gene un peu de voir un mendiant faire du porte a porte au bar , pour demander un café suspendu qui n’existe pas , se faire voir répondre négativement ou refoulé comme un mal propre.

      Le mieux reste toujours l’argent qu’on lui donne et qu’il choisisse sa facon de dépenser .

    • piertrf

      Pourquoi n’y aurait il qu’un seul but a une tel idée.

      Offrir un café au prochain qui en fait la demande  » un (e) inconnue ».
      Peut aussi être un bon motif quelque soit les personnes qui le boivent..
      Juste le fait d’offrir peut être un motif aussi valable que celui d’aider.

    • Itsmie

      C’est ce que je me suis dit aussi!
      Comment vérifier que les suspendus sont redistribués????

  • corpus

    quidam31 et vanvoght,

    Évidemment, l’entraide n’est qu’un geste et ne peut remplacer un changement en profondeur de la société. Si l’entraide « suspendue » se répand, on peut croire à mon avis qu’à quelques endroits cela se fait honnêtement. Ces endroits sont peut-être identifiés par une affiche, un auto-collant. Je vois ça un peu comme le paiement sur l’honneur, par exemple, à bord de train et les vérifications intermittentes.

    Ouais, je reconnais que devant le « succès » de formules citoyennes, la tentation du statut quo (dérive et lavage de mains à la Ponce Pilate) des gouvernements est bien réel.

  • yann

    ils auraient pu faire la « redbull suspendue » .

    Le texte prévoit de prélever un euro par litre de boisson énergisante vendue, au nom de la protection de la santé.

    http://www.liberation.fr/societe/2013/10/24/la-taxe-red-bull-votee-a-l-assemblee_942007

  • steeve

    avec un hollande suspendu y aura de quoi eradiquer la faim dans le monde mais je crains que sa connerie soit contagieuse

  • Lilith Lilith

    voici un article plus complet sur le sujet

    © Reporters
    Le concept du café en attente propose aux clients d’offrir une boisson ou un repas à un inconnu. Et esquisse un mouvement citoyen.

    Un café pour un café, une frite pour une frite. Non, il ne s’agit pas d’une nouvelle version culinaire de la loi du talion. Plutôt d’une nouvelle forme de solidarité. Très populaire à Naples, d’où le concept est issu, il fait des émules en Belgique, où des commerçants s’en sont emparés.

    “Nous avions relayé le concept il y a quelques semaines”, remarque Christophe Thielens, du Samu Social de Bruxelles. “Nous le trouvions intéressant et interpellant, c’est un outil de mobilisation avec un potentiel important.”

    De fait, à Bruxelles toujours, la friterie Bompa – comme La Frite, à Liège celle-ci – s’inspire de l’idée et la met à la sauce belge. Au sens propre comme au figuré, puisqu’elle propose une frite suspendue. L’initiative, bien belge, fait le buzz, une fois encore, sur le web. Parallèlement, en France notamment, des cafés permettent à leurs clients d’offrir une boisson ou un repas en attente.

    Une sauce qui prend et fait naître l’engouement. Des pages Facebook sont créées, les internautes se mettent à liker. La machine se met en route mais… “il ne faut pas que cela se substitue aux aides déjà existantes, que cela occulte les besoins des services d’aide aux démunis”, nuance M. Thielens.

    De fait, la solidarité virtuelle n’a pas encore les reins assez solides, le buzz est bien là, mais le concept reste fragile. Sans compter le risque de transformer le mouvement citoyen naissant en pure opportunité commerciale.

    Sylvie Vandemeersche, spécialiste de la communication mais avant tout citoyenne, se lance alors dans le mouvement. Où plutôt, tente de le fédérer un minimum. Via une page Facebook, elle tâche de motiver snacks, petits restaurants, etc. En reprenant l’idée d’un coupon. Ce petit billet évite les abus : le commerçant remet ce document au client, qui ensuite l’offre à une personne dans le besoin. Si bien qu’il devrait être possible de déterminer le succès, ou non, de l’opération.

    Car les participants à ce projet sont conscients des critiques adressées à leur égard, et s’en défendent. Ils espèrent que l’idée fera tache d’huile, se répandra au bénéfice de personnes victimes de précarité.

    Pour le Samu Social, cela reste “une initiative positive, une mobilisation citoyenne. Qui ne doit pas non plus déresponsabiliser les autorités”, et si possible s’inscrire dans la durée. Voire, pourquoi pas, entrer dans les habitudes.

    Ils ont choisi de s’engager

    “D’habitude, j’achète un croissant; une frite, ça change un peu”, nous dit une cliente. Il pleut et, à quelques pas du fritkot de Bompa, le tenancier nous montre un pont. “Il y a souvent des sans-abri là-bas. De temps en temps ils viennent ici, tournent devant. Ils ont faim”, raconte Eric, le désormais très connu tenancier du fritkot. L’homme n’en est pas à son coup d’essai, la pauvreté d’autrui lui retourne le cœur. Voilà pourquoi, inspiré par le concept du café suspendu, il l’a belgicisé. Sans se douter qu’une foule de journalistes (jusqu’à des Polonais !) envahiraient son lieu de travail. Sylvie Dutillieux gère la sandwicherie The Munchies, à Soignies. Elle est de la même veine. “Je l’ai vu dans une émission. C’est très bien, le concept est pas mal dans un monde où c’est chacun pour soi !” Du coup, avec l’aide de Mme Vandemeersch, elle se lance dans le mouvement. Le réseau apporte de la crédibilité à cette initiative citoyenne qu’elle espère, comme Eric, voir se développer.Car au-delà de la frite, du café ou du sandwich, “c’est important pour recréer des liens entre les gens”. C’est un peu l’idée défendue par ces citoyens (extra) ordinaires : de la solidarité et beaucoup d’humanité.

    Jean-Baptiste Marchal (La Dernière Heure)

  • Lilith Lilith

    je trouve l’idée vraiment formidable cela permet a la personne démunie de ne pas perdre sa dignité……….

    • engel

      Tu veux leur rendre leurs dignité.
      Invites les personnellement à boire un café.
      Et profits en pour renouer le lien social par ta bonne parole.

      Diantre, fait preuve d’humanité et ne soustraits pas à autrui ce que tu peux si bien faire toi même.

      • Lilith Lilith

        salut Engel,

        je ne t’ai pas attendue pour aider les plus démuni je fait partie de l’association Poverello a Bruxelles et je peux te dire que je ne compte pas les réveillons et les heures passées avec les plus démunis, pour leurs servir un repas et leur donner un peu de chaleur un sourire une parole réconfortante si ils veulent mais je suis la avant tout pour les écouters cela prends bien souvents du temps avant qu’ils te parlent.

        Sais tu qu’il y a des gens qui sont tellement abimé par la vie que prendre un café sans rien demander a personne est une véritable victoire et oui je trouve toute initiative qui aide les gens dans le besoin louable, j’ai rencontré des SDF qui se sentait tellement humillier quand on leur donnais la soupe chaude tard le soir qu’il préferait ne pas la prendre car dans ce cas ils perde le peu de dignité qui leur reste la au moin c’est une façon anonyme personne ne les regards vraiment ……..

        sache que suis blessée par tes propos………… je te laisse médité sur ses paroles

        Mais il n’est pas facile de parler d’amour, de l’unique Source de vie,
        à ceux qui sont blessés si gravement par
        l’amour-argent,
        l’amour-plaisir,
        l’amour-ambition
        ou de parler d’espérance à ceux qui sombrent suite aux échecs répétés.
        Alors, ce n’est pas le moment de bien parler,
        de vouloir convaincre,
        mais d’être tout simplement présent,
        d’écouter et de demander la sagesse et l’amour pour pouvoir répondre à la détresse.

        (Jean Vermeire, juin 1992

        http://www.poverello.be/frhome.htm

      • rouletabille rouletabille

        Holalala,se cacher devant un café « SUSPENDUS,je me mare »
        Le type qui est SDF ,abandonné vient demander un café??
        Ca vas pas la tête ??
        Le patron du bistrot se lèche les babines et son chiffre d’affaire « CAFÉ » en hausse vertigineuse..en fait ,c’est le seul à qui sa profite..

      • Itsmie

        J’aime tes lumières positives permanentes RTB …
        Un vrai bonheur…
        :(

        Faut trouver un moyen de vérifier c’est tout!

        Et puis même si le patron triche de temps en temps, il y aura qd même qq repas et qq cafés qui profiteront aux nécessiteux, c’est bien là le but premier non?

      • rouletabille rouletabille

        Des repas suspendus ???

      • Itsmie

        Ben oui des repas suspendus… faut lire tout!

      • rouletabille rouletabille

        Suspendre la misère est le TOP..

      • rouletabille rouletabille

        des logements suspendus .

      • quidam31

        genre à la Tarzan ? :-) Oui bon elle était moyenne celle là

      • engel

        Lilith,

        Tu ne devrais pas être vexée.

        Et si tu y es, veuilles-tu bien m’en excuser.
        J’en suis confus, car tu sembles sincère dans ta démarche.
        Et ton vécu sonne juste à mes oreilles.
        Tu as pour cela toute mon admiration et ma sympathie.

        Mais aussi, tu n’es pas sans savoir que dans ce domaine, beaucoup sont des imposteurs (et donc des salauds déguisés en bonnes-âmes)!
        Le social est malheureusement plus un business qu’un sacerdoce!!!
        La vrai générosité du cœur passe par l’acte et le don de soi, comme tu le fais.
        Et non par les mots et encore moins par la morale.

        Voilà quel était l’objet de mon intervention.

      • quidam31

        « j’ai rencontré des SDF qui se sentait tellement humillier quand on leur donnais la soupe chaude tard le soir qu’il préferait ne pas la prendre car dans ce cas ils perde le peu de dignité qui leur reste »
        Foutaises.
        Ils n’ont pas pris la soupe parce qu’ils avaient déjà mangé. (surtout tard le soir)

      • Itsmie

        Ils sortaient de chez Maxim’s!!

  • rouletabille rouletabille

    Surtout pour les gens qui nous gouvernent et S’en FOUTTENT..
    et créent la MISÈRE …
    Laisse tomber,t’as rien piger..

  • Itsmie

    PETIT CONTE TRÈS À PROPOS …

    L’homme qui aimait les étoiles de mer

    Un de nos amis marchait sur une plage mexicaine déserte, au coucher du soleil

    Peu à peu, il commença à distinguer la silhouette d’un autre homme dans le lointain

    Quand il fut plus près, il remarqua que l’homme, un indigène du pays, ne cessait de se pencher
    pour ramasser quelque chose qu’il jetait aussitôt à l’eau. Maintes et maintes fois,
    inlassablement, il lançait des choses à tour de bras dans l’océan.

    En s’approchant encore davantage, notre ami remarqua que l’homme ramassait les étoiles de mer
    que la marée avait rejetées sur la plage et, une par une, les relançait dans l’eau.

    Notre ami était intrigué. Il aborda l’homme et lui dit: « Bonsoir, mon ami.
    Je me demandais ce que vous étiez en train de faire. »

    « Je rejette les étoiles de mer dans l’océan.
    C’est la marée basse, voyez-vous, et toutes ces étoiles de mer ont échoué sur la plage.
    Si je ne les rejette pas à la mer, elles vont mourir du manque d’oxygène. »

    « Je comprends, répliqua notre ami, mais il doit y avoir des milliers d’étoiles de mer sur cette plage.
    Vous ne pourrez pas toutes les sauver.
    Il y en a tout simplement trop.
    Et vous ne vous rendez pas compte que le même phénomène se produit probablement à l’instant même
    sur des centaines de plages tout le long de la côte?
    Vous ne voyez pas que vous ne pouvez rien y changer? »

    L’indigène sourit, se pencha et ramassa une autre étoile de mer. En la rejetant à la mer, il répondit:
    « Ça change tout pour celle-là! »

    C’est vrai que ce genre d’initiatives ne changera rien au problème global des SDF.

    MAIS pour celui à qui on offre un repas ou un café suspendus et qui peut se coucher le corps et le coeur réchauffés,
    POUR CELUI-LÀ, ÇA CHANGE TOUT!

    • quidam31

      Il est beau votre conte. (sincèrement)
      Mais il ne s’applique pas de mon point de vue dans le cas présent.
      Vous dites que pour le quidam (non pas moi) dans la rue un café change tout?
      Je ne partage pas votre avis. Oui certes vous allez égayer sa journée. (Je ne sais pas en Belgique mais en France un SDF n’a aucun mal à se fournir en nourriture, généralisez un système comme celui-ci et il n’y aura plus un centime pour les pauvres, ils seront pris en charge par les modestes juste « au dessus d’eux »). Un petit café c’est jamais de refus.

      Changer tout dites vous?
      Pour lui, le véritable changement serait d’avoir une vie décente, un toit, un but à poursuivre. Pas une rustine !
      Celui qui se donne bonne conscience en offrant un café puis s’en va aux urnes voter Hollande est un crétin terriblement inconscient.

      « Je prépare les conditions à la misère mais comme j’ai bon cœur je vais quand même offrir un café »

      • rouletabille rouletabille

        pour
        quidam31…
        BRAVO,tout est VRAIS dans ce que vous dites..
        Une soupe pour faire reculer la misère ?hahahahaha.

      • Itsmie

        Je te souhaite d’être un jour dans la rue (sans tes filles pour t’en sortir)…

      • rouletabille rouletabille

        ÉCOUTE MOI BIEN ITSMIE,je n’insulte pas comme toi tu le fait.
        je te cite…
        « Je te souhaite d’être un jour dans la rue (sans tes filles pour t’en sortir)… »
        Tu aides les gens ?
        C’est pas toi avec ta soupe ou il faut se mettre à genoux qui vas critiquer mes FILLES que j’aime,pauvre ITSMIE sans soupe tu fais quoi ?

      • Itsmie

        QUI critique tes filles?????
        On peut savoir?
        Pauvre type!
        Toujours à côté de la plaque hein?
        Pfffff!

      • Itsmie

        Pas un café mais bien un café ou/et un repas et régulièrement si ce système se généralise!

        Et puis ce n’est pas LE café qui change tout, c’est que quelqu’un ait pensé à vous(ou à qqn comme vous) en commandant « un café suspendu ».

        Mais je pense qu’effectivement, tu vois la chose comme quelqu’un qui a.

      • quidam31

        « Pas un café mais bien un café ou/et un repas et régulièrement si ce système se généralise! »

        C’est précisément l’angélisme benêt que je dénonce !

        Généralisez un tel système et vous pouvez être certaine que la cupidité des sommets s’en trouvera renforcée.

      • Itsmie

        Ah mais ATTENTION…

        Je n’ai pas dit qu’il fallait se contenter de ça!
        C’est une solution provisoire, elle ne dispense pas de chercher des solutions pour changer le système pour qu’il n’y ait plus personne dans la rue!!

        On ne peut pas décemment aller dire aux SDF :
        « Excusez-moi les gars mais on ne fait pas d’angélisme benêt alors on ne vous donne rien hein, parce que, vous comprenez, si on vous donne qq chose, on perpétue le système alors pour les jours, semaines et mois à venir, démerdez-vous!  »
        « Sans rancune hein, les gars!’

      • quidam31

        Le système prévoit déjà la nourriture pour les plus pauvres. Remplacez-la par des « repas suspendus » et vous verrez les budgets alloués diminuer. La cupidité n’a pas de limite.

        Vous pouvez aider votre voisin qui a un dégât des eaux en faisant une collecte de serpillières, montrant du doigt ceux qui auraient le malheur de ne pas faire comme vous, ou bien en commençant par fermer le robinet ;-)

      • Itsmie

        Est-ce que apporter des serpillières empêche de fermer les robinets? NON!

        « Le système prévoit déjà la nourriture pour les plus pauvres. Remplacez-la par des « repas suspendus » et vous verrez les budgets alloués diminuer. »

        Pourquoi???
        Donc, tu trouves que c’est bien d’allouer un budget pour la nourriture des pauvres mais les repas suspendus, c’est mal?

        Pour moi c’est la même chose, ils servent de solutions momentanée mais ne résolvent pas le problème.
        Pas plus l’un que l’autre… et les budgets alloués par l’état c’est nous qui les finançons, comme les cafés suspendus!

      • quidam31

        « Donc, tu trouves que c’est bien d’allouer un budget pour la nourriture des pauvres mais les repas suspendus, c’est mal? »

        Je n’ai pas dit ça.

        Je dis que si demain ce budget alloué à ceux que ce système a mis sur la touche pouvait être allégé par ceux qui ont juste un peu plus que les sdf alors l’écart se creusera un peu plus; l’oligarchie voyant dans cette « générosité » une belle occasion de se décharger un peu plus du fardeau des dégâts qu’elle cause.

        Les appels à la générosité se multiplieront, ce qui est déjà observable avec le sidaction, téléthon et j’en passe, faisant oublier au passage que l’essentiel de la collecte des impôts partent dans les poches de ceux qui ont déjà tout. (ces derniers n’ayant pas prévu dans leur budget de créer une chaîne de restaurant suspendue)

        Mieux, en actionnant la corde sensible, en faisant de la politique « émotion » on peut arriver à faire culpabiliser celui qui n’a déjà pas beaucoup en suggérant l’idée que c’est de lui que dépend la vie du SDF, que sans lui il va mourir de faim, et continuer à tondre le reste du troupeau.

        « et les budgets alloués par l’état c’est nous qui les finançons, comme les cafés suspendus! »
        Tout à fait d’accord. Double taxe donc. Une législative, l’autre émotionnelle.

      • quidam31

        « c’est mieux que de ne rien » faire direz-vous? non c’est pire que de ne rien faire.

        Que mon blah blah est bien beau mais que je ne propose rien?

        Quelqu’un parlait de « rendre de la dignité ». Vous pensez vraiment que c’est rendre de la dignité à un homme que de le laissé suspendu à une éventuelle générosité quotidienne?

        Voilà une suggestion (avec ses failles) plus utile à mon sens si vous désirez pallier à l’urgence tout en surveillant l’emploi de vos impôts.
        Allez-voir le sdf en question, proposez-lui un emploi rémunéré, même quelques heures par semaines. Son repas n’aura pas le même goût.

      • Itsmie

        La madame te dit que C’EST PROVISOIRE!!
        Tu comprends???

      • Itsmie

        Ah oui?
        Tu vas l’amener chez-toi pdt 1 h, le payer, puis le ramener d’où il vient?

        1- C’est interdit travail au noir!Ou alors il faut lui offrir le couvert!
        2- Tout le monde n’a pas 15 euros à donner (pour une heure de travail!)
        3- Tout le monde n’a pas le temps d’amener les gens chez-eux et de les reconduire régulièrement!
        Où il faudrait que beaucoup de gens le fassent!
        4- Tu verrais vite s’installer des abus car ils n’ont aucun statut!

        Tu te rends bien compte que c’est complètement utopique!
        Ce sont de belles paroles mais que peu de gens peuvent/veulent le faire!
        En plus, ils sont souvent dans un état de déchéance physique et mentale!

      • quidam31

        Je suppose que l’abbé pierre pensait comme vous :-D

      • Fenrir

        Voui !!!
        Comme Coluche avec Les Restos…
        Encore deux ans, et nous fêterons les trente ans d’existence…
        Youpi !!! La Vie est Belle !
        Mais le Monde est Injuste…

      • Itsmie

        Donc toi, Fenir, tu es contre les restos du coeur parce qu’ils durent depuis trop longtemps????

  • Le geste est noble mais je rejoins quidam31 dans son raisonnement et le parallèle fait avec les restos du coeur…

    Dans l’histoire, ce sont toujours les mêmes qui donnent (ou paient)… pendant que nos gros abrutis des gouvernements et PD.G d’industriels s’engraissent avec ce qu’il vous restent d’économies… tout ce qu’ils veulent est que nous consommions pour nous pour les autres ils s’en moquent « royalement », du moment que le fric (et le pouvoir de continuer à dominer) tombe dans leur escarcelle.

    Parmi ceux qui sont aujourd’hui dans la rue, beaucoup ont eux aussi donné la pièce avant d’en arriver là… Demandez aux Grecs…

    • engel

      Comme quoi,
      La roue tourne et parfois plus vite qu’on aurait pu l’imaginé!

      La vrai générosité passe par par le don personnel, la simplicité et l’anonymat.
      En somme, tout le contraire de la morale et du dictât socialiste.
      Et il est vrai que nos « gros abrutis » ne sont pas très concernés par le problème.

  • Itsmie

    Aaaah les ME qui prônent la fameuse entraide dans l’adversité et qui se demandent si qqn les aidera qd le chaos total sera là!

    Qui déplorent le fait que nous ne nous serrions pas plus les coudes! Qui accusent les autres d’égoïsme…

    Franchement, je me marre!

  • Fenrir

    Je viens de tomber sur vos échanges. Ils sont assez révélateurs des deux approches qui existent dans le « traitement de la misère ».
    Celle de la « charité », très prégnante dans notre culture.
    Et, celle de la « solidarité ».
    La première correspond à une approche d’aumônes du riche vers le pauvre.
    La seconde par une prise en charge par la collectivité.
    L’une n’exclue pas l’autre. Elles sont en un sens complémentaires.
    Mais le problème consiste en la prédominance de l’une par rapport à l’autre.
    Nous assistons depuis des années à un glissement de plus en plus important de la seconde vers la première.
    C’est là aussi une forme de privatisation…
    Mais à qui cela profite-t-il ? …..
    ;0D

    • Itsmie

      Il faut juste que ces 2 solutions soient des solutions d’urgence provisoires …
      Car la prise en charge par la collectivité.. ce n’est pas une solution non plus!

      La société doit être organisée de manière à ce que personne, en âge de travailler et en bonne santé, ne doive être pris en charge par les autres!

      • quidam31

        Vous me faites rire, pardonnez-moi, avec votre solution provisoire. A croire que la pauvreté et l’exclusion sont des phénomènes nouveaux. Non, la madame, c’est l’Histoire de l’Humanité. D’un débat de fond en faite un hymne à la soupe ! :-D

        Les SDF n’ont pas besoin de votre soupe ! Mais si vous faites d’autres adeptes vous serez tenue de leur servir tous les soirs, la collectivité ayant cessé de le faire ! Elle a compris la madame ou je remets une louche? :-D

      • Fenrir

        AHAHAHAHA !
        Ben dis donc Itsmie !
        Et tu me considères comme un utopiste…
        Mais je n’ai jamais dit que cela serait provisoire.
        Notre société aura pendant encore longtemps besoin de solidarité.
        « La société doit être organisée de manière à ce que personne, en âge de travailler et en bonne santé, ne doive être pris en charge par les autres! »
        Cela n’est réalisable que sous une dictature.
        Qu’elle soit Rouge ou Brune, cela restera une dictature.
        Les individus en âge de travailler et en bonne santé qui ne peuvent trouver d’emploi, tu les mets en camp de travail ???
        Ou de rééducation ?
        Camp d’Insertion Social …
        Eh ! Cela sonne mieux que Camps FEMA…
        ;0D

      • Itsmie

        Non, c’est moi qui dit que ça doit être provisoire!

        Si tu crois que les gens ont envie de suivre les préceptes des extrémistes de gauche…Tu te trompes…

        En plus, on a vu que ça ne fonctionne pas!
        Pas plus que notre système de merde!

        Mais je n’entame pas la polémique, c’est complètement INUTILE!
        Continue à croire qu’on va installer le tirage au sort …rêve!

        Bonne soirée…