Vivre libre : mode d’emploi de l’autonomie

Attention, il y a déjà de bons articles sur l’autonomie sur le blog, en voici un exceptionnel écrit par « Homme des bois » qui est un habitué du blog. Car c’est bien beau de vouloir se préparer (ou pas) à un éventuel effondrement du système, c’est bien beau de parler d’autonomie énergétique, mais le faire sans réellement savoir par ou commencer rend parfois les choses difficile. Voici donc de bonnes pistes sur le sujet, des liens, des explications qui, j’en reste persuadé, vous serons très utiles le moment venu! Un grand merci à « Homme des bois » pour cet article relativement complet et intéressant.

http://www.heol2.org/maison3e/images/6maison3eavantcouverture.jpg

J’espère que ça vous plaira et que ça aidera ceux qui veulent s’y mettre. puis que ça ouvrira les yeux a certains moutons pas enragés du tout qui lieront ça pas hasard.

Vivre libre : mode d’emploi de l’autonomie

Bonjour à tous. Bon, comme ça se dit souvent sur internet, il est temps maintenant de passer à l’action et de faire quelque chose d’utile et de bien. On est tous d’accord, les manifestations ne servent à rien, les pétitions encore moins et les grandes actions ne sont pas assez suivies pour avoir un effet. Mais alors qu’est ce qu’on peut faire ?

L’idée qui tourne beaucoup sur internet en ce moment, c’est l’idée de l’autonomie. Le principe est que comme nous n’avons aucun pouvoir pour faire changer le système, alors nous pouvons nous en passer tout simplement, et ne plus le financer. Sans consommateurs, le système n’existe plus. Les plus optimistes se disent même que si ça marche pour eux, ça va inciter beaucoup de gens qui n’avaient pas eu le courage de le faire ou qui n’en avaient pas eu l’idée à passer à l’acte, et de toute façon, d’après certains autres, ce système n’en a plus pour longtemps.

Bon, on n’en est pas encore là. Pour l’instant je vais essayer de rassembler dans un article tout ce qui pourrait aider ceux qui sont prêts à se lancer. Une sorte de petite encyclopédie des autonomistes pour les gens qui n’ont pas beaucoup d’argent sous le matelas (l’article est un peu long, mais il y a beaucoup de choses à dire). Bien sur, je ne connais pas tout, et si vous avez des infos à ce sujet, envoyez-les!! C’est important pour nous de réapprendre les anciennes techniques de construction, et pourquoi pas, les mélanger avec des nouvelles tant que c’est encore possible.

Voilà pour l’intro. Maintenant, les choses sérieuses… Ce que tout aspirant autonomiste va devoir trouver en premier, c’est une terre. Et bien j’ai là trois solutions, a vous de choisir celle qui vous convient. Mais déjà !

LA TERRE

Combien il en faut ?  Pour tout aspirant autonomiste, le plus difficile est de loin de trouver un endroit se prêtant bien à la chose. Et pourtant, on a besoins de moins que ce que l’on pense en général : un hectare de terre (100mx100m : 10.000m2), en fonction de sa qualité et de la façon dont il est cultivé, peut nourrir entre 5 et 35 personnes !  Quand même 20 personnes en moyenne. Moi ça me laisse rêveur…  Seulement 500 m2  de potager sur une terre moyenne, et vous êtes presque sur de n’avoir jamais faim. C’est déjà un sacré progrès que de ne plus subventionner l’industrie agroalimentaire, les supermarchés et tous les autres intermédiaires, et en plus là, c’est des vraies tomates.

On peut l’acheter : La terre s’achète. Si on y réfléchit ça a l’air con, mais c’est comme ça ici depuis un moment. Le prix de terre classé «terre cultivable» est en moyenne de 5000€ l’hectare. Le prix varie beaucoup selon les régions. Il peut baisser à moins de 2000€ dans les régions complètement désertées comme le centre de la France et monter à plus de 10.000€ en région Parisienne ou en Provence. Dans d’autres pays d’Europe et du monde les prix sont ÉNORMÉMENT plus bas, si l’exil vous botte.

Voilà une petite carte des prix de la terre en 2011 :

http://www.proprietes-rurales.com/fr/pageseditos.asp,pk,37.rwi.html

Selon la loi, ces terres sont «inconstructibles », mais on à quand même le droit de construire sur chaque  parcelle jusqu’à six locaux de 20m2 maximum, sur lesquels on n’aura pas d’impôts. Là-dessus, comme on est un peu des bandits, on peut jouer avec la loi et se faire une maison de six pièces reliées entre elles par des couloirs couverts sans murs. C’est légal, le problème c’est qu’il faudrait faire beaucoup plus de murs et chauffer plusieurs pièces.

On peut aussi se faire classer comme structure touristique ou camping de moins de six place, quelques formalités en plus, mais  là il est tout à fait légal d’installer des « structures démontables » comme les yourtes, caravanes ou bungalow (le terme « démontable » est un peu vague, et là aussi on peut jouer avec) et surtout, il n’y a pas d’impôts.

On peut se la faire prêter : Il existe des associations qui peuvent vous permettre d’accéder à la terre pour vraiment pas cher, ou même gratuitement  si vous rêvez de vous reconvertir dans l’agriculture bio (Ou même mieux en permaculture) comme « terre de lien », « passerelle éco » ou « le mouvement colibri » (vous connaissez pierre Rabhi ?)

http://www.colibris-lemouvement.org/

http://www.terredeliens.org/spip.php?page=accueil

http://www.passerelleco.info/

C’est des exemples, mais il y en a beaucoup d’autres, et si c’est ce que vous voulez, il est possible avec un beau projet bien fait d’avoir votre petit chez vous autonomiste et un travail assuré.

Si vous préférez vivre dans les bois, il y a aussi l’Office National des Forêts (ONF) qui peut vous accorder un bail allant jusqu’à 99 ans pour être le garde forestier. (Souvent pas payé, faut pas rêver non plus) Avec l’autorisation, et même l’incitation à être autonome.

http://www.onf.fr/

On peut la squatter : Toutes les solutions d’avant sont totalement légale, il en reste pourtant une dernière qui elle, est illégale mais tolérée. C’est la solution qui est nettement la moins cher : le « squat » de villages, abandonnés après l’exode rural. Déjà parce qu’ils sont isolés au milieu de la campagne, en général en montagne dans des zones ou le tracteur ne passe pas bien et ou il n’y a pas de grandes étendues plates, personne ne viendra vous déloger tout simplement parce que personne n’a besoin de cette terre. Puis parce qu’il y reste des maisons encore debout, ou au moins les matériaux de construction qui vous seront utiles ensuite (pierres, tuiles, cuves, puits etc.)  Autant de choses en moins à trouver à construire ou à acheter faute de mieux.

Là un ancien article des moutons parlant de squats de villages dans les montagnes espagnoles.

http://lesmoutonsenrages.fr/2012/10/30/vivre-sans-argent-a-la-conquete-des-villages-abandonnes/

Et une carte très détaillée des villages abandonnés en Espagne, (Certains sont déjà habités par des communautés autonomes). Pour ceux que la troisième solution intéresse, c’est l’outil indispensable pour les trouver. Je cherche encore la même carte des villages abandonnés mais pour la France. Si quelqu’un a une piste, je suis preneur.

http://www.pueblosabandonados.com/mapa

COMMENT FABRIQUER SA MAISON POUR VRAIMENT PAS CHER :

Une règle toute bête pour construire pas cher, c’est déjà de le faire sois même. Une deuxième règle c’est de se servir des matériaux qu’on a à portée de main ou de récup, et maintenant qu’on a une terre, quelque chose qu’on peut trouver vraiment tout près, et bien c’est la terre elle-même pardi !  Comme les ancêtres, la maison en terre ! Pour ça, plusieurs techniques.

On ne peut pas apprendre à faire une maison en un article, mais ce n’est quand même pas très compliqué. Un peu de logique seulement. On peut aussi se faire aider par des gens qui s’y connaissent un peu plus en postant une annonce sur les sites de chantiers participatifs. Pour chacune des techniques dont je vais parler il existe aussi des tas de livres et de vidéos très bien faites destinées aux auto-constructeurs, et des forums comme ceux là par exemple :

http://www.onpeutlefaire.com/forum/

http://ardheia.free.fr/ardheia/index.php?option=com_content&view=article&id=129&Itemid=159&lang=fr

Bon si on veut construire en terre il va d’abord falloir tester la quantité d’argile que contient le sol. Une petite cuisine très simple : Vous prenez un bocal en verre assez fin, et vous le remplissez de terre au quart. Vous complétez jusqu’en haut avec de l’eau, vous fermez, secouez bien fort, puis vous laissez reposer quelques heures. Quand il n’y a plus de terre en suspension dans l’eau, vous regardez de près, et vous verrez des phases (couches) de couleur différente.  La plus basse c’est du sable, la deuxième, Le limon (ou silt), et celle du dessus c’est l’argile, celle qui nous intéresse.

Sur cette page, plusieurs tests de la terre.

http://3pa.over-blog.org/article-33934047.html

Si vous avez plus de 40 ou 50% d’argile, alors vous pouvez monter directement des murs avec ça, ça tiendra des siècles : Comme ces vieilles maisons du moyen-âge encore debout aujourd’hui. L’essentiel étant que l’eau de pluie ne ruisselle pas dessus, donc un toit qui déborde bien et un bon drainage autour de la maison.  (Au Yémen ils font des tours jusqu’à 60m de haut avec cette technique. Pour dire que ça tient, et en plus c’est très joli)

Tour du Yémen :

http://www.linternaute.com/voyage/magazine/photo/yemen-la-beaute-farouche/hadramaout-couleur-terre.shtml

Voilà un site qui explique en long et en large comment faire une maison en terre, et en BTC (brique de terre crue, qu’on fabrique grâce à une presse à main.)

http://www.lamaisondurable.com/terre-crue.html

Il y a aussi le bois cordé, si vous n’êtes pas loin d’une forêt ça peut être vraiment pas cher et rapide à monter. Il y aura juste besoin d’acheter quelques sacs de chaux pour mélanger à l’argile. Bonne isolation (c’est une technique qui nous vient de Scandinavie ou du canada), et joli aspect :

http://fr.ekopedia.org/Bois_cord%C3%A9

Si le test du bocal révèle que vous avez beaucoup de sable il vous reste le super-adobe ou éco-dôme :

Le principe très simple. C’est comme les murs en sac de sable de l’armée, (sacs en toile de jute ou en polypropylène tissé du genre sac à gravats) mais pour faire une maison. Ils sont maintenus solidaires entre eux par des barbelés, puis le tout est recouvert d’enduit. On trouve quelques info sur cette technique, mais pas assez. Si ça vous intéresse, le plus simple est d’acheter le livre de Nhader Kahlili, l’architecte qui à inventé ça. (Malheureusement la plupart des sites et des livres sont en anglais seulement) Les formes arrondies sont les plus pratiques, mais si vous préférez vous pouvez faire des carrés ^^ l’intérêt du dôme est qu’il n’y a pas de structure en bois et que le toit est déjà fait.

Le rouleau de 500m de sac coûte de 500€ à 1000€, et avec ça on fait bien 50m2 (ça n’était tellement pas cher et tellement solide que l’ONU a refusé de l’utiliser pour les camps de refugiés de peur qu’ils ne s’installent définitivement) Attention il faut prendre des sacs solides.

http://www.oxygenes.com/rouleau-sacs-polypro-2.php

http://www.dzogchen.fr/index.php/mes-articles/4-mes-articles-/8-les-superadobes-ecodomes.html

http://detoientoit.wordpress.com/2008/10/15/le-superadobe-une-technique-constructive-peut-etre-bientot-realisee-sur-la-lune/

http://eco-dome.designblog.fr/

Un peu plus cher, mais mieux isolé, (bien mieux que n’importe quelle maison conventionnelle) la maison en botte de paille. (C’est plus cher à cause de la structure en bois mais si vous avez l’argent pour l’acheter ou la possibilité de le trouver gratuitement c’est vraiment parfait, ou alors vous construisez en rond, et là pas besoin de structure) ça se monte tout seul, en quelque jours, mais il faut faire le toit avant les murs (ou bien bâcher contre la pluie pendant la construction)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Maison_en_paille

Dans la catégorie vraiment pas cher du tout et tout simple : le mur en palette et en bois de récup. Vous remplissez de paille, vous enduisez d’un mélange argile/sciure/chaux sur les deux côtés et vous avez des murs isolés, jolis et montés en un clin d’œil.

http://www.habitat-eco-responsable.fr/2008/11/la-maison-palette/

Pour finir avec les maisons, dans la catégorie des fous, ou des génies, on sait pas, un petit documentaire amusant et instructif : La construction en recyclage de poubelle de l’architecte Mike Reynolds le « garbage warrior ». Si l’auto construction pas cher vous intéresse je vous conseille de regarder ça :

http://www.youtube.com/watch?v=YrMJwIedrWU

Le documentaire est en anglais mais je l’avais déjà trouvé sous-titré. A vous de le chercher.

Une dernière petite technique de récup, pour faire les fondations : les vieux pneus de voiture, remplis de terre et de chaux à la masse, bien tassé, c’est très solide et ça ne bouge pas. Si le néo-classique vous tente on peut aussi imaginer faire des colonnades avec. Une fois enduit ça peut le faire.

http://www.lamaisondurable.com/2009/06/fondation-pneu-tassement.html

LE TOIT :

Là-dessus, je n’ai encore rien trouvé de très bon marché, à part pour l’éco-dôme mais justement parce qu’il n’y a pas de toit. Le dôme est tout simplement enduit à la chaux et lissé.

A moins que vous ayez un four capable de chauffer à plus de 1000C°, vous ne pourrez pas faire de tuiles en terre cuite. Mais il reste le tavaillon, la tuile en bois. C’est étanche, ça dure longtemps, facile à faire et à monter, pas cher et vous pouvez facilement changer quelques tuiles en cas de problème. Puis ça donne tout de suite un aspect sympathique.

Le problème sera pour la récupération d’eau de pluie si vous avez traité le bois (mais ce n’est pas obligé non plus puisque l’eau n’est pas stagnante). A moins que vous ne traitiez avec un produit naturel ou que vous preniez un bois imputrescible comme le cèdre ou le pin rouge. (Mais c’est tout de suite beaucoup plus cher.)  On peut aussi en recouvrir les murs si on trouve ça joli.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tavaillon

La toiture végétale est aussi une solution, mais ça prend du temps et ça demande des matériaux qu’on est obligé d’acheter. Voilà un site qui répertorie les différentes toitures. C’est aussi comme ça qu’on fait une maison de Hobbit.

http://www.be-green.com/fr/news/eco/autoconstruction-toiture-vegetalisee-de-la-conception-a-la-realisation-_62/

La tôle, tout le monde comprend le concept… Ce n’est pas joli, mais pour la récupération d’eau c’est parfait et pas cher, puis c’est très rapide à poser.

Le toit terrasse : c’est de loin le plus compliqué à construire sous nos climats humides. Pas forcément le plus  cher, juste le plus compliqué, mais  ça peut être très chouette pour prendre l’apéro ^^ Voilà deux forums :

http://www.maisons-et-bois.com/discussions/viewtopic.php?pid=146675

http://www.forumconstruire.com/construire/topic-163092.php

Dans le deuxième ils parlent du prix.

Bon, maintenant que vous avez bien travaillé, vous avez votre maison, et vous prendrez bien un petit verre (d’eau bien sur, on n’est pas des sauvages… Quoi qu’il y ait une théorie comme quoi l’homme est devenu sédentaire quand il a découvert que les fruits fermentés c’était vachement bien : l’alcool).

L’EAU :

Bon pour l’eau, il n’y a pas 36 façons d’en avoir. Sois vous avez un puits ou une rivière, sois vous êtes raccordé, sois vous récupérez la pluie. Il faut savoir que, comme pour la terre, on pense qu’il nous en faut énormément alors que c’est faux. Là il va falloir faire quelques calculs. (Au fait, l’eau de pluie est potable si elle est bien conservée, même si elle n’est pas minérale du tout. Les minéraux vous les trouverez dans vos légumes de potager, qui eux en sont pleins)

Pour une personne en litres et par jour : (voyons très large)

-La boisson 3 litres

-Se laver 50 litres

-le ménage 10 litres

On obtient 63 litres. Ce qui fait en mètre cubes : 0,063m3 pour la journée

On rajoute 100 litres pour le potager, en voyant large : 0,163m3

Multiplié par 365 jours : 60m3 Pour l’année.

Disons que vous stockez pour deux semaines, vous devez donc pouvoir stocker 1582 litres. 1,582m3

En prévoyant les saisons ou les pluies sont plus faibles, 2000 litres, donc 2m3

http://www.recuperateurdepluie.fr/ressources/calculer-la-contenance-de-votre-recuperateur

La cuve : Le meilleur matériau de stockage de l’eau est la pierre calcaire ou le béton. Le béton (basique) permet de neutraliser l’acidité de l’eau de pluie et donc de la rendre potable. Si vous avez une cuve en acier ou en plastique (beurk) placez à l’intérieur un parpaing, ça fera le même office… C’est mieux d’enterrer la cuve pour certaines raisons que j’ai oublié.

Phyto-épuration : L’eau est une chose précieuse quand on ne la trouve pas au robinet. (Si vous avez déjà du vous trimballer des sceaux sur des centaines de mètres tout les jours, vous savez de quoi je parle.) C’est pourquoi, même quand elle à été utilisée pour la vaisselle et le lavage, il ne faut pas la jeter bêtement par les fenêtres. Pour pouvoir retraiter l’eau de vaisselle ou de la douche(les eaux grises) en eau pour le potager, il existe une technique : La phyto-épuration, dont je mets une explication juste ici :

http://www.passerelleco.info/rubrique.php?id_rubrique=4

http://www.terrevivante.org/497-une-solution-alternative-la-phytoepuration.htm

LA SALLE DE BAIN :

Une salle de bain, c’est déjà  de l’eau chaude! Comment chauffer l’eau si on n’a ni électricité, ni gaz de ville? Il y a deux techniques assez faciles à mettre en place :

Le Chauffe eau solaire : (version  luxe) Pour construire un chauffe eau solaire, il vous faut un peu de matériel. Une caisse en bois ou en métal assez plate que vous isolerez sur le fond et les bords, une vitre ou un plexiglas, Des tuyaux, en cuivre de préférence, de la peinture noire mat et un ballon bien isolé pour stocker l’eau chauffée.

La boite en bois isolée est peinte en noir à l’intérieur, la vitre est posée sur le dessus et les tuyaux, peints en noir aussi, serpentent dedans. L’eau à l’intérieur des tuyaux est en circuit fermé, et serpente aussi dans la cuve, ce qui réchauffe l’eau. Au lieu de l’eau dans les tuyaux vous pouvez mettre du glycol, (liquide de refroidissement de voiture, qu’on retrouve aussi dans les mousses à raser et les chewing-gums  « goût frais ») ça chauffe plus vite que l’eau, ça ne boue pas et ça vous évitera de devoir faire la vidange en hiver puisque ça ne gèle pas non plus. Un dessin vaut milles mots :

http://www.mon-chauffe-eau-solaire.com/

http://zouaoui.club-sciences.over-blog.com/article-systeme-solaire-thermique-66649105.html

http://www.solaire-chauffe-eau.info/panneau-solaire-thermique.html#introduction

Sur ces sites ça parait très compliqué, mais en fait c’est très simple et vous n’êtes pas obligé te tout faire. Attention en été la température de l’eau du ballon peut monter jusqu’à l’ébullition. Si vous avez un ballon électrique, il y a dessus une soupape de sécurité que vous pouvez utiliser et qui vidange le ballon si l’eau y est trop chaude.

Chauffe eau solaire, version récup : Plein de bouteilles en plastique, pleins de cannettes en métal (bière par exemple ^^)  n’importe quel tuyau, et une bassine :

http://blog.ecoexperimentos.com.ar/2012/01/calentador-solar-gratis-con-botellas.html#comment-form (C’est en espagnol, mais il y a tout les dessins qu’il vous faut pour comprendre comment ça marche.)

La méthanisation : Méthode « Jean Pain » si vous ne connaissez pas, je vous conseille de télécharger ou d’acheter son bouquin. http://www.ebooks.telechargementgratuits.com/telecharger-LES_METHODES_JEAN_PAIN–76363.html Un vrais génie ce gars là.

La méthanisation, c’est de faire fermenter dans l’eau et dans une cuve étanche des matières organiques. La fermentation produit un gaz, le méthane. C’est un gaz très inflammable et inodore, donc parfait pour la cuisine ou le chauffage. La cuve est raccordée par un tuyau à un ballon (des chambres de camion ou de tracteur, c’est parfait) et une fois que le ballon est plein, vous n’avez plus qu’à l’utiliser. Apparemment ça produit beaucoup de gaz pour pas beaucoup de travail. (Mais je n’ai pas encore essayé, ça ne saurait tarder.) La matière organique fermentée peut être utilisée ensuite pour faire du compost. Rien ne se perd. (À voir dans la méthode Jean Pain une technique pour chauffer la maison grâce au compost)

Pour fabriquer sois même son évier, bac de douche, baignoire, carrelage enduit de salle de bain ou de cuisine : le tadelakt. Juste de la chaux et du savon, et une petite technique Marocaine. Y’a pleins de vidéo et de bouquins si ça vous intéresse. http://fr.wikipedia.org/wiki/Tadelakt

LES TOILETTES :

A ça, on ne peut pas y couper. Mais il faut quand même y penser, et il y a plus utile que de faire un trou au fond du jardin. (Mais c’est aussi une solution)

Les toilettes sèches, Un bac, de la sciure. C’est tout bête et ça ne sent rien. N’utilisez pas de papier blanchit ou teint si vous voulez le jeter dedans aussi.) Là-dessus il y a de bons livres (celui de Patrick baronnet par exemple) pour comprendre pourquoi c’est si important, peut être l’une des choses les plus importantes de notre époque.

Bon, puisque c’est des matières organiques, et si ça ne vous dégoûte pas trop, on peut aussi faire du méthane avec la méthode Jean Pain.

Puis on peut le composter et le renvoyer dans le potager, mais attention, il doit composter un an avant de pouvoir l’utiliser pour être sur qu’il n’y ait plus aucunes bactéries pathogène. Je vous conseille le compostage en tas allongé, mélangé à de la paille plutôt que dans un bac. C’est juste beaucoup plus pratique pour le retourner tout les six mois. Pas d’inquiétude, si votre compost est bien fait il ne sent pas mauvais.

http://www.terre-humanisme.org/IMG/pdf/FP_19.pdf

à connaitre aussi, la paille activée : On fait un tas de paille, on la mouille avec de l’eau et on danse dessus pendant dix minutes à plusieurs en chantant des chansons. (Les chansons ne sont pas obligatoires mais recommandées ^^) pour séparer les fibres et les imprégner d’eau. La paille composte deux fois plus vite.

 

NOURRITURE :

Pour le potager, le sujet est vraiment trop vaste et il aurait besoin d’un article complet. Je ne peux que vous encourager à lire « la révolution d’un seul brin de paille » de Masanobu Fukuoka.

Voilà pour les fainéants :

http://jardinons.wordpress.com/2008/05/07/la-revolution-du-brin-de-paille/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Masanobu_Fukuoka

http://www.soltner.fr/pdf/prospectus-gudejardin09.pdf

Pour une cuisson sans bois, ni gaz ni électricité : les fours solaires. La parabole ou la boite. Ça marche vraiment super bien, ça m’a impressionné, et ça vous évitera la corvée de bois.

Sur ce site, 21 prototypes.

http://solarcooking.org/francais/plans.htm

ENERGIE :

On peut utiliser le méthane créé pour faire tourner un groupe électrogène, lire la méthode Jean Pain, qui est vraiment un génie. http://www.ebooks.telechargementgratuits.com/telecharger-LES_METHODES_JEAN_PAIN–76363.html

Pour compléter un peu, voila un lien donné par le mouton Badboy pour une 50aines de machines à construire soi-même, dont plusieurs machines pour l’énergie : http://chroniquedelinfo.wordpress.com/2012/11/13/open-source-ecology/

SITES DE DONS : Si il vous manque des matériaux, vous pourrez peut être les trouver sur les sites de dons comme Freecycle ou Donnons.org (Il y en a d’autres encore) Il faut juste s’inscrire.

http://donnons.org/

http://fr.freecycle.org/accueil/

PLUS D’INFOS ?

Ce site là, donné par domi26 est une mine d’or ! Il y a TOUT ou presque!

http://www.habiter-autrement.org/index.htm

Allez donc faire le tour des sites et des forums survivaliste. Ils sont peut être un peu près de leur flingue mais ils ont de bonnes idées.

La carte de leur réseau, fournie par Ikyro :

https://maps.google.fr/maps/ms?msid=201343372535628073587.0004c5c0e9afeea857c66&msa=0&ll=48.709088%2C2.246704&spn=3.157243%2C8.453979

Et quelques sites :

http://fr-fr.facebook.com/pages/RSF-MERE/395455927137280

http://www.survivalisme-attitude.com/

http://lesurvivaliste.blogspot.fr/2012/09/reseau-survivaliste-francophone-forum.html

Et d’autres comme celui là :

http://www.onpeutlefaire.com/forum/

Et pour terminer, et surtout pour vous donner envie de vous lancer le plus vite possible : http://www.youtube.com/watch?v=SpDAoOUkfo8

Une conférence Inculture sur la fin du pétrole, ça devrait passer à la télé, si seulement la télé voulait bien faire son travail!

Voilà, il y a pleins de truc que j’ai oublié sans doute, mais il y à là l’essentiel. Ça m’a fait réviser et j’espère que ça sera utile à quelqu’un. L’autonomie est possible ! C’est pas la vie de château, mais mieux, et pour tout le monde. Du fauché intégral à celui qui a des économies. On n’est pas obligé d’être riche pour se lancer, ni d’être un bon bricoleur, il suffit d’en avoir envie et d’y aller. Le premier pas est le seul qui soit difficile. C’est ça que je voulais montrer.

 

Et pour ceux qui se sentiraient intéressés, l’article en version PDF: Vivre libre  mode d’emploi de l’autonomie

118 commentaires

  • coyote

    Un grand merci pour cet article Hommedesbois, une mine de renseignements bien utiles et qui tombent pile poil au bon moment pour moi ;)

    Encore merci de partager

    • Ecovillage82

      La photo ressemble à la maison construite chez Patrick Baronnet en Bretagne !
      Oui il est vraiment temps de bouger !
      Voir le projet suivant :
      http://www.ecovillage82.fr
      En partant sur un projet avec des bâtiments on va plus vite car il y a des projets où après 6 ans ils n’ont toujours pas les permis de construire !
      Bonne continuation !

  • switch

    Chapeau pour ce dossier carrément ultra documenté.

    Dans tes phrases, je lis (je cite)
    Selon la loi, ces terres sont «inconstructibles », mais on à quand même le droit de construire sur chaque parcelle jusqu’à six locaux de 20m2 maximum, sur lesquels on n’aura pas d’impôts.

    Négatif ! inconstructible c’est inconstructible et je parle en connaissance de cause. Ta cabane (lieu d’habitation avec lit et vêtements) de 20m² sera détruite si les autorités le décident. Idem pour une toilette sèche derrière une habitation ‘règlo’ (t’es pas relié à l’égout), idem pour une serre (en plastique) que tu es obligé de déclarer parce que ces autorités veulent savoir qui a de la bouf !!!! ….
    Ils vont te bassiner en disant que c’est pour ta sécurité qu’ils t’empêchent de vivre comme ça. Le camion des pompiers n’a pas d’accès, l’ambulance ne peut pas accéder et le maire est responsable de toute cabane ou habitat mobile donc il se doit de veiller à la sécurité de ses habitants. Le maire doit dénoncer tout ce qui est hors la loi. Mais il y a de très bons maires qui apprécient notre genre de vie et qui ferment les yeux et ouvrent leur coeur.

    Quand tu es confronté aux lois c’est l’enfer je te le dis mais malgré tout, faut pas hésiter à construire sa cabane sur une terre non constructible. Faut pas baisser les bras et au contraire, faut se donner la main car au plus nombreux nous seront, c’est eux qui abandonneront.
    Ils expulsent des appartements, privent des hommes de leur toît, n’apprécient pas qu’ils dorment sous les ponts ou les trottoirs des villes et les empêchent de vivre leur vie dans une petite cabane à l’abri des regards citadins.
    Alors qu’ils organisent des charters pour nous envoyer balader sur la lune.

    J’encourage chacun à quitter le système car c’est ce que j’ai fait depuis des années. Je sais maintenant ce que c’est le bonheur. (et croyez moi, je pensais que j’avais tout, vraiment tout!)
    Trouver la terre est la première recherche évidemment et il y a des agriculteurs (fermiers) qui ouvrent leurs terres donc c’est un bon créneau à creuser …
    Je ne parle pas d’exploitants agricoles hein. Non, ces gens là ils exploitent, ils ne partagent pas.
    Au sujet des besoins en eau – pensez que si vous décidez vivre en autonomie ; il vous faut des animaux et un cheval, une vache, un mouton ou un âne, ça boit plus qu’un chèvre, un chien, un chat, un canard ou une poule.
    Et un habitat leur est nécessaire l’hiver (bergerie ou écurie)
    De toute manière, quand on change de vie, les choses se font au fur et à mesure et on trouve de l’aide partout autour de soi parce que à ce moment là, autour de soi, il y a majorité de personnes qui sont passées par là.

    Encore bravo pour ce dossier qui mérité d’être non seulement sauvegardé mais imprimé dans les têtes et appliqué rapidement car ce système est en sursis.
    C’est l’heure de réapprendre à vivre et se lever le matin non pas pour gagner de quoi acheter à manger , mais se lever pour faire pousser sa nourriture.
    Le son du coq est bien plus agréable que celui du radio réveil.
    Que Dieu guide vos pas et vous protège si vous décidez de vivre selon ses lois qui sont saines.

    • seve

      Bonjour Switch,
      Juste une précision concernant les serres. Jusqu’à 1000 m2, aucune autorisation, ni déclaration n’est obligatoire (et ça fait déjà une sacrée surface !). Au-delà de 1000 m2, une déclaration est à remplir en mairie. Il y a juste certaines zones où les municipalités peuvent interdire le montage de serres (raisons de sécurité, zones inondables etc.)

  • vanvoght

    tout simplement EXELLENTISSIME . je met en favorits pour pouvoire approfondir certains certains sites que je ne conaissais pas .

  • RCC

    pour ma part,j’ai franchi le cap et maintenant quasi autonome au fin fond de l’Ardèche ,voici quelques chiffres,pour deux,d’avant (2006) et d’aujourd’hui

    taxe fonciere+immobilière 700 +800
    impot 2000
    chauffage bois 1000
    fioul eau chaude 1200
    credit 9000
    voiture 2×30 000km/an (je vous laisse faire le calcul…)
    eau 300
    électricité 1000

    aujourd’hui
    taxe foncière+immobilière 54+14 (^^)
    impot 0 (job a mis temps voir beaucoup moins..)
    chauffage bois 0 (bois a profusion)
    eau chaude 0 (a l’ancienne sur la cuisinière )
    credit 0 (projet de 10 ans,jai eu la chance de pouvoir acheter ma bicoque)
    voiture 1x5000km
    eau 0 (source,pas d’égout toilette sèche)
    électricité 250 (plus de frigo,ni congélateur)
    et bien sur potager et 3 poules

    Comme dis plus haut,j’encourage a sortir du système,c’est un projet long et fastidieux,mais au final c’est la vrai vie
    Avant la définition du mot luxe étais pour moi champagne,caviar et péter dans la soie,maintenant elle est tout autre…

  • pokefric pokefric

    C’est génial et ça met l’eau à la bouche si je puis dire.
    Tout se développe et les solutions, il y en a beaucoup..
    Merci homme des bois et tous les intervenants.
    Direction ,mes favoris,je vais analyser tout ça à tête bien reposé.

  • Niakine Yapatchef Niakine Yapatchef

    « Selon moi, une sorte de liberté est perdue pour toujours ou pour longtemps. C’est la liberté qui vient de la capacité de posséder son propre élément. Le poisson possède le sien, de même que l’oiseau et que l’animal terrestre. Thoreau avait encore la forêt de Walden – mais où est maintenant la forêt où l’être humain puisse prouver qu’il est possible de vivre en liberté en dehors des formes figées de la société ?

    Je suis obligé de répondre : nulle part. Si je veux vivre libre, il faut pour l’instant que je le fasse à l’intérieur de ces formes. Le monde est donc plus fort que moi. A son pouvoir je n’ai rien à opposer que moi-même – mais, d’un autre côté, c’est considérable. Car, tant que je ne me laisse pas écraser par le nombre, je suis moi aussi une puissance. Et mon pouvoir est redoutable tant que je puis opposer la force de mes mots à celle du monde, car celui qui construit des prisons s’exprime moins bien que celui qui bâtit la liberté. Mais ma puissance ne connaîtra plus de bornes le jour où je n’aurai plus que le silence pour défendre mon inviolabilité, car aucune hache ne peut avoir de prise sur le silence vivant. »

    Stig Dagerman ,
    « Notre besoin de consolation est impossible à rassasier. »

  • criminalita

    Magnifique, enfin je vois une solution pour une retraite plus plus digne et moins misérable. Car vivre dans cette cage à poule (immeuble)ou il faut payer des charges exorbitantes et avec la peur au ventre de se faire virer par son bailleur, c’est pas une vie.
    Merci hommedesbois, l’espoir d’une vie meilleure revient.
    J’avais planifier de vivre dans un mobilhomme mais vous êtes prisonnier du proprio du terrain qui peut vous virer à tout moment. J’avais connu un gars à qui ils ont mis le feu au mobilhomme pour le faire partir,il n’est plus de ce monde pour témoigner, ça c’est passer en suisse en
    1986.
    Bravo pour cet article, là au moins j’ai un but bien concret.

  • nux nux

    asbsolument genial !!grand merci a toi homme des bois , pour ce superbes et complet article , cela fait mainetant plusieurs mois que moi meme travail dure pour sortir de ce systeme pouris ,grace a ton artilce tu ma ouvert beaucoup de porte et de possiblités ,tu ma fait gagner des mois de rechecrhers , pour info de ce que j’ai entendu dire il est preferable d’enterer les cuves a eau pour ne pas q’elle voyent la lumiere du soliel qui aide au developpement d’algues et fait tourner l’eau , je vais voir si je peu les surelever et construire autour un abbrit pour qu’elle restent dans le noir (pour eviter d’avoir une pompe)

    reprenons tous notre liberté les amis !!!

    et encore mecri a toi homme des bois

    • switch

      Tu entoures la cuve de fougères ou tu peins l’extérieur en noir. C’est suffisant si elle n’est pas plein sud. T’auras pas d’algues.
      Main un bardage en bois de palettes c’est pas mal aussi et si tu mets des crochets : tu peux accrocher un tuyau d’arrosage.
      La cuve est en majorité pleine aux 3/4 donc tu peux mettre un tuyau qui entre dans la cuve par son couvercle et ce tuyau fera siphon quand tu le décroches.
      Pas besoin de pompe ;-)
      Dans les cas où le niveau d’eau est plus bas que le tuyau : un robinet est appréciable en bas de la cuve.
      Ne pas oublier un filtre ( moustiquaire) à l’entrée de la cuve et régulièrement le rincer.
      Les brasseries se débarrassent régulièrement de cuves de 1000 litres. Tu vas la chercher, tu la rinces à l’eau et hop … c’est de la récup.
      Coupée en deux dans le sens de la longueur ça fait un bel abreuvoir pour les animaux (à défaut de vielle baignoire)

  • Captain_FLAM Captain_FLAM

    Génial ! Quel boulot !

    Y’a ce post dans le forum ?

    Pour qu’on puisse suivre …

  • Chapeau homme des bois! Ton article bat des records, plus de 3600 vues à ce jour sur le blog! Rare sont les articles ayant une tette fréquentation.

  • nina

    Je suis désolé de casser l’ambiance mais tous ce qui est décrit dans l’article n’est pas correct et serais trop long à reprendre point par point.
    ce n’est pas une critique pur et simple je suis aussi pour la liberté, l’écologie et les nouvelles alternatives mais ….
    j’habite le centre de la France justement et le prix indiqué des terres cultivables est totalement dans les choux, les prix ont explosés et suis bien placé pour le savoir suffit de regarder le prix pour 1000 m2 non constructible chez moi pour vous donner la nausée et pourtant c’est la campagne profonde pas une ville à moins de 45 min, une très grande majorité des bois (quand cela n’appartient pas a la collectivité est pris en otage par des groupes forestiers ou même l’état pour faire du profit en obligeant les mairies à vendre une quantité précise de grumes sans compter que la replantation est à la charge des communes qui n’ont très souvent pas les moyens de le faire) le reste ont été acheté par de riches propriétaires et de grand groupes d’assurances ou d’industriels même étrangés pour faire du profit et revendre en grande pompe les grumes coupés (essentiellement a la chine qui achète directement les forets sur pied), ONF est en perdition et a beaucoup licencié, fait de nombreuses coupe budgétaire, 10 000 m2 ne nourrissent pas 35 personnes mais beaucoup plus si cela est géré correctement 5000 en permaculture et 5000 pour les bêtes … le mélange chaux/terre/sciure ne peut s’effectuer sous peine de soucis, les proportions sont à prendre en comptes, la terre peut être mélangé à beaucoup de chose et la chaux les recouvrent mais ne peut être mélangé, les yourte et autres caravanes ou bungalow dans ma régions sont proscrites à moins d’avoir une structure type gite, camping donc d’impôt sous peine de procès et d’expropriations et ca malheureusement les procès de communes contre les yourtes et tous types d’habitat alternatif(eco dome)se multiplient partout à travers la France ben ouais faut bien que le petit peuple paye d’une facon ou d’une autre parce que le respect et les produits de la nature ca paient pas (l’état sait ou taper et récupérer). pour le bois cordé et tout autre produit de la foret je défie qui conque d’essayer de récupérer du bois (dans ma régions) sans ce prendre un coup d’fusil ou d’avoir les gardes forestier au cul ainsi que les gendarmes faut savoir que toute ramasse de bois même mort, de champignons ou quoi que ce soit d’autre est interdit mais peut être toléré (pour les champignons) si vous connaissez le proprio, même la promenade chez nous y est interdite c’est du délire mais c’est la vérité parce que le bois est devenu un business et que y a du fric a faire pour encore combien de temps ça c’est une autre histoire car quand tout sera raser et ben !!!!!!! (ne croyez pas au fait que soi disant y beaucoup de bois en france ne penser pas qu’il y a que les chiffres du chômages qui ont été trafiqué quand l’argent est un jeux tout est modifiable), l’achat d’un terrain ne vous permet pas d’y faire absolument tout ce que vous voulez même une construction ‘mobile’ type maison de bois démontable tout est supervisé et contrôlé sinon on vous fait rasé l’ensemble … et faut se battre a certain endroit pour qu’une maison bois soit accepté.
    le tavaillon (tuile de toit) coute une fortune je sais j’en ai voulu pour ma maison parce qu’il faut un savoir faire énorme en terme de choix d’essence, taille, positionnement, de découpe du bois, pose etc … les anciens utilisaient cette technique souvent en montagne mais faisait ça de pères en fils comme tout métier d’art sous peine encore une fois d’avoir de véritable soucis de toiture en un temps record et vu la somme à débourser faut mieux quelqu’un qui s’y connaisse réellement.
    bon se serait bien trop long pour tout reprendre tout n’est pas faux et y a beaucoup de bonnes pistes mais les lois se sont durcis, les méthodes ne sont pas toutes bien expliqués ‘dans l’article) et certaines choses ne sont plus applicable …. et pourtant je suis pour tout ça je suis pour le faite que chacun ait un lopin de terre à cultivé, un toit sur la tête, le ventre remplie et la chaleur d’un bon foyer … mais faut pas rêver les choses se sont extrêmement durcies parce qu’en autre choses pour ne citer que ça l’état a pris en otages les régions qui elles ont pris en otages les départements qui eux ont pris en otages les communautés de communes qui elles ont pris en otage les communes qui elles finissent par prendre en otages les bonnes gens qui eux raques à mort !!!!!!!!!!
    (moi même je me suis ultra documenté sur tout un tas de choses et laisse trainé ses yeux et ses oreilles pour comprendre comment le monde tourne actuellement mon mere est sympa et discute volontiers de ce qui se passe)
    et pourtant Je rénove ma maison aux methodes anciennes et par des moyens alternatifs, pratique le toilettes sèche, souhaite la phyto-épuration pour tous et également pour ma propre maison (agrément accordé par l’état récemment à une seule entreprise) coute relativement cher mais possibilité de faire soit même avec vérification et possibilité de montage de dossier d’accordement avec l’aide de la dite entreprise … en espérant que votre département y soit favorable .. certains dise non d’office et d’autre équipe même les mairies, communes, hameaux etc … tout dépend de l’ouverture d’esprit de votre administration.
    y a beaucoup a dire sur tout les sujets évoqués précédemment dans l’article et bien se renseigné sur toute les possibilités de se qui peut passé ou non dans vos départements …. je serais pour ma part pour une liberté de chaque individus pour un retour à l’essentiel et aux respect … mais tout est devenue répression et punitions …
    j’espère qu’un jour les choses changeront malheureusement je doute qu’elles changent toute seule
    désolé pour le pavé.

    • article 35

      Pour pouvoir survivre il faut aussi se préparer à devenir hors la loi.
      S’installer un peu partout et construire ce que l’on veut c’est tentant, mais je pense que les crevures qui gouvernent ont déjà anticiper ce type de réaction . Voilà deux exemple de ce que nous promettent LOPSSI 1 et 2.

      http://www.20minutes.fr/societe/logement/649362-societe-loppsi-2-menace-pese-habitants-yourtes
      http://danactu-resistance.over-blog.com/article-loppsi-toujours-plus-de-repression-contre-les-squats-les-yourtes-56825378.html
      Donc : oui, c’est une nécessité de suivre les conseils de l’article , mais ils ne nous laisserons pas faire, car si le système fait « tâche d’huile » adieu les taxes et autres rackets gouvernementaux . Les salopards qui nous dirigent ne veulent pas notre bien ni celui du pays : IL FAUT SE SORTIR CA DE LA TÊTE.
      extrait de la Déclaration des Droits de l’Homme
      Je vous invite à relire la « Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen »
      http://www.syti.net/DDH.html
      Vous pensez qu’on en prend le chemin ?
      Ils veulent que leurs intérêts personnels et ceux de leurs copains prospèrent au maximum, quitte à ce que ce soit sur nos cadavres . Donc préparez vous à défendre vos intérêts et à vous battre pour votre survie .

    • switch

      hey nina : faut pas baisser les bras mais faut élever la voix quand on ne fait de tort à personne.
      Quand on vit en cabanes, on est hors la loi et les lois on s’en fout. Nous on sait que nous vivons bien, sainement et et en bon voisinage et ça pèse son poids devant un juge.
      Ce genre de vie n’est pas accessible uniquement aux personnes qui ont du fric pour acheter une terre ou pour construire selon les normes payantes.
      Beaucoup ont construit leur cabane ou posé leur yourte à un endroit discret et gratos après accord du propriétaire terrien. Faut se balader et se renseigner pour connaitre le proprio et lui expliquer ses intentions.
      Si cela ne se passe pas comme ça dans les campagnes, faut rejoindre les montagnes. Il y a plein de place, des cours d’eau, des bois et de la bonne terre à cultiver.
      Ou alors faut construire sa cabane sur roues (roulotte)

      Pour infos aux lecteurs qui ne connaissent pas ce lien utile : vous y trouverez beaucoup de réponses à vos questions et des témoignages sur du vécu.
      http://www.les-cabanes.com/forum-cabane/

      Aller nina, c’est clair qu’il y a des obstacles (contournables) et des difficultés (à franchir) mais faut encourager à ce genre de vie car pour la majorité aujourd’hui c’est une survie dans les villes.

  • Natacha Natacha

    Merci de partager ces ressources qui, j’espère, permettront à beaucoup de mettre en oeuvre.

  • Neodarkside

    Ca va bien les bisounours ??? une fois plus on parle de gens qui vivent à la campagne…mais puisque vous etes si solidaires je suis sûr que vous partagerez vos terres avec tous ces millions de personnes qui quitteront la ville pour la campagne afin de vivre de facon autonome selon le mode ‘demploi indiqué ci dessus.

    Mais au fait yaura t il de la terre pour tout le monde ? quant a ceux qui auraont trop de terre par rapport a ce quils auront reellement besoin pour leur propre auto suffisance, accepteront til de ceder ces terres qu’ils ont en trop ou de les vendre a moindre cout a tous ces millions de citadins qui viendront vivre le reve de l’autonomie ??

    Pour finir ma question est simple :

    Si votre si beau mode d’emploi decide dêtre appliqué par tout le monde dés aujourdhui, pensez vous qu’il yaura de la place pour tout le monde à la campagne et que ceux déjà present sur place accepterons d’acceulllir a bras ouverts ces citadins devenus ecologistes responsables et pret a vivre de facon autonomes en acceptant de partager les terresdeja acquises par vous meme ?

    • Bidule

      La question ne se pose pas, vraisemblablement, très peu de citadins franchiront le pas… et il est certain qu’il faudra faire comme en Grèce où les paysans apportent de la nourriture aux citadins…

      Quoiqu’il en soit, pour ceux qui vont le franchir ce pas, en quoi cela gêne t-il de leur donner qq conseils?

    • Bidule

      Neodarkside, que préconises-tu à la place ?

      • Neodarkside

        cela ne me gêne pas que des conseils soient donnés…ce qui me dérange c de faire croire que c possible et accessible à toutes et à tous.

        Je ne préconise rien car il n’existe pas une solution globale mais juste des solutions pour un petit nombre.

        En attendant je repose ma question que se passe tl si tout le monde décide de sy mettre ? est ce que ceux qui sont deja autonomes laisseront touts les autres venir et leur prendre u peu de place…

        55.000.000 d’hectares en France on est presque 70.000.000 d’habitants.

        et sur les 55.000.000 d’hectares bcp ne sont pas habitables ou cultivables(zone de hautes montagne, marécages, gorges, zones inondables, etc etc…)

        Donc si tout le monde vient à la campagne et on sera très vite de nouveaux entassés.

        Je comprend que certains d’entre vous souhaitent au travers de l’autonomie et de l’autosuffisance et patati et patata…Mais cela suggère pour que cela soit viable, qu’une grande partie de la population disparaissent pour que des gentils bobos ou autre sprécialiste de l’autouffisance puisse vivvre comme ils le veulent.

        Mais les réalités sont là dont l’explosion démographique qui fait que petit a petit les villes vont continuer de sagrandir et les campagnes disparaitre.

        Mais peut etre quen plus de tuer quelques millions personnes il faudrait aussi en steriliser quelques autre millions afin que votre beau modele soit viable et et permettent a ceux qui pensent etre éveillés et sorti du système de pouvoir vivre trnaquillement en auto suffisance avec leur petit lopin de terre…..

        • Natacha Natacha

          Tu devrais consulter certains liens ici présentés. Tu comprendrais qu’il ne faut pas forcément beaucoup de terre pour nourrir des familles entières.

          • Natacha Natacha

            J’ajoute qu’il existe aujourd’hui des gens prêts à partager leurs terres et à transmettre leurs savoir-faire.

          • Neodarkside

            mais je les ai consulté…et ca ne reste tjrs pas suffisant pour 70.000.000 de personnes à nourrir.

            Donc comment fait on sans passer par une reduction de la poupulation ???

            l?industrie agro alimentaire et la bouffe dite industrielle parceque fabriquée par des usines nexistent pas par hasard…C parcequ’il ya bcp bcp de bouches à nourrir et que nos seuls hectars francais ne son t pas suffisant.

            Tu parles de fasmilles entières, moi je te parle de 70.000.0000 de bouches à nourrir….

            • marco marco

              à cuba le moindre coin de terre fut exploité lors de l’embargo us, meme en ville, le moindre parterre, tous les espaces verts, meme sur les toits, partout partout.

              les agriculteurs devinrent les riches.

              les maires qui voudront nous interdire trop, en cas de famine prendront des coup de fusils.

            • Bidule

              Avec 5000 m2 tu peux nourrir une famille, légumes et viande…
              je ne dis pas que tu feras ton blé pour ton pain et que tu auras des vaches mais à part ça, tu feras tout.

              Il y a, en France, +/- 30 millions d’hectares cultivables et +/- 18 millions de familles, ça nous donne : 1,6 hectares par famille! Beaucoup plus qu’il n’en faut!
              Sans compter qu’on peut aussi défricher des terres.

            • Bidule

              Je pense qu’il y a vraiment moyen de se débrouiller, ne soyons pas négatifs… maintenant, te dire si ceux qui ont des centaines d’hectares partageraient et distribueraient gratuitement leurs terres, j’en doute, mais peut-être qu’ils morcelleraient…

              Dire qu’il n’existe des solutions que pour un petit nombre ne fera qu’inciter à la violence plutôt qu’au partage…

    • batista

      Eh oh, Néodarkside, qui parle de généraliser ce mode de vie à toute la population, à part toi?
      Eh oh, on est pas sous un régime soviétique mec!
      La question n’est pas de savoir si ce mode de vie est généralisable et imposable à tout le monde.
      La grande majorité de la population n’a aucune envie de vivre en autarcie. Chacun est libre de vivre suivant sa volonté et le respects des lois en France.
      Alors en quoi ca te gène que certains tentent des alternatives?

  • erica erica

    Bonjour,

    Je suis entrain de créer un site, afin de fédérer les bonnes volontés, de montrer ce qui existe, et de monter des projets …..

    reenchantonslaterre.fr/atelier/

    Erica.

  • gyra

    bonsoir a tous…neodarkside,voila ce que j’appelle remettre l’église au milieu du village!c’est hélas la vérité et la majorité des gens n’ont ou n’auront tout simplement pas accès a ces modes de vies alternatifs,comme dit mon compagnon..il faut être riche pour être écolo,il ne faut pas s’imaginer que l’on va pouvoir vivre tous ainsi,c’est une utopie de croire cela.je suis pourtant une écologiste convaincue croyez moi,et je vis (enfin j’essaye) de la façon la plus écologique possible…mais avec les moyens qui sont les miens plus je ne sais tout simplement pas.
    Mais si je peux me permettre il y a certainement des choses a creuser dans toutes ces informations très intéressantes et pour certains,le moyen de mettre en oeuvre des solutions alternatives au mode de vie actuel ce qui serait déjà un bon début si plus de monde pouvait faire ça,enfin c’est mon avis et c’est ce que nous essayons de faire ici a la maison.
    Pour l’anecdote..et si ça intéresse l’un ou l’autre d’entre vous,je peux fournir quelques renseignements pratiques en ce qui concerne le chauffage,bois et pellets,ainsi que réserve d’eau de pluie.

    • Bidule

      Non, ce n’est pas remettre l’église au milieu du village, c’est juste trouver des problèmes aux solutions…!

      C’est tout à fait possible de se démerder tous dans la mesure de ses moyens et bien sûr, l’entraide intervient dans l’histoire…

      C’est pour ça qu’il faut avoir le courage de prendre une décision, vendre son appart en ville et acheter une bicoque avec jardin à la campagne…et bien sûr, renoncer à certaines choses mais en découvrir d’autres… et aussi, se donner un peu de mal pour apprendre et faire pousser et conserver sa bouffe!
      Maintenant, que ceux qui ne veulent pas le faire ne disent pas que c impossible… qu’ils assument!

      Ce n’est pas parce que c’est difficile qu’on n’essaie pas, c’est parce qu’on n’essaie pas que c’est difficile.

      « Tout le monde savait que c’était impossible à faire. Puis un jour quelqu’un est arrivé qui ne le savait pas, et il l’a fait. »
      Winston Churchill

      • switch

        Dans beaucoup de départements il y a des personnes qui vivent en ‘collectif’ sur des terres.
        C’est à dire qui partagent un espace terrien et chacun y construit son habitat. Les grand travaux sont collectifs : blé, patates, haricots, clôtures, animaux, couper le bois de chauffage etc.
        Régulièrement de nouveaux arrivants sont accueillis mais tu vois néodarkside, ces personnes arrivent avec un positivisme, un caractère joyeux, un beau projet de vie et un esprit sain.
        Ta question : y a-t-il de la place pour tout le monde ? Ma réponse : NON, uniquement de la place pour des personnes positives,agréables et sympathiques parce que si nous sommes charitables dans le partage de nos terres, nous protégeons notre sérénité et ne désirons aucunement que notre vie ne devienne l’enfer des mauvais voisinages citadins.
        Et tu sais …. il n’y a pas tellement de personnes qui arriveront à quitter leur famille, leurs amis, leurs habitudes et leurs craintes. Je le sais car personne (personne!!!) dans mon ancienne vie n’a pu me suivre. Ce n’est pas une question de fric pour partir mais une question de volonté pour quitter tout et tout le monde.
        Et non, gyra , faut pas être riche pour vivre comme ça (écolo comme tu dis)car ici par exemple, on a tous démarré notre nouvelle vie avec rien en poche et le rmi comme ressource. Et pour tout dire : à la fin du mois on a encore de quoi faire la fête avec tous les voisins en les invitant à un bon méchoui bien arrosé rôti sur notre grand feu ! Donc faut pas dire qu’il faut être riche pour vivre sainement. Au contraire : éliminer le fric provoque un changement radical de comportement face à la culture et l’élevage dont une répercussion positive sur l’individu.
        D’ailleurs les aisés financièrement qui se pointent dans la région avec la vague idée de s’installer mais qui ne sont pas ok pour abandonner leurs idées citadines et coûteuses (l’inutile quoi !) préfèrent retourner en ville parmi leurs amis semblables. (et on ne les retient pas bien entendu)

        Bref : c’est beau d’avoir le projet de changer de mode de vie mais faut se rendre compte que votre famille et vos amis ne vous suivront pas. Même ils vous décourageront.
        Si vous êtes vraiment ok pour vaincre cela, je vous assure que c’est possible et dans les montagnes les habitants sont très accueillants envers les personnes au charisme sain.
        J’avoue que ceux qui prennent vraiment ce nouveau départ arrivent dans nos régions au compte goutte et cela nous permet de mieux se connaître

        Ici on mange à 20 d’un potager de 600m² (plus le champ de blé) donc ça fait 30m² pour nourrir une personne toute l’année. C’est pas énorme et les anciens ça leur suffisait amplement aussi donc où est le blème ?
        Quand mes (anciens) amis viennent me rendre visite, ils apprécient la région blindée de cabanes mais de là à vivre parmi nous c’est négatif. Oh non, trop de choses leur manqueraient à ces malheureux.
        Avoir un rêve c’est beau mais peu vont au bout de leur rêve à cause du cauchemar de leur vie mais ils ne peuvent pas l’entendre.
        Je crains que toi aussi néodarkside tu ne peux entendre que tout est possible quand on y croit. Tu ne peux pas imaginer le lever du soleil parce que tu vis dans la noirceur du monde. Tu ne peux pas imaginer une vie de quiétude parce que tu es prisonnier de la peur.
        Tout est possible, je te le dis et je parle en connaissance de cause sans quoi je me tairais.
        Think positive !
        Dont worry …. be happy

        • Neodarkside

          et voila tout est dit : « Et non, gyra , faut pas être riche pour vivre comme ça (écolo comme tu dis)car ici par exemple, on a tous démarré notre nouvelle vie avec rien en poche et le rmi comme ressource. Et pour tout dire : à la fin du mois on a encore de quoi faire la fête avec tous les voisins en les invitant à un bon méchoui bien arrosé rôti sur notre grand feu ! Donc faut pas dire qu’il faut être riche pour vivre sainement. Au contraire : éliminer le fric provoque un changement radical de comportement face à la culture et l’élevage dont une répercussion positive sur l’individu. »

          Et qui vous le paye le RMI a part tout ceux qui bossent HUM ??? Si tout le monde semet eu RMI et que plus personne ne cottisent et bien le RMI tu vas pas le toucher encore très longtemps…. ENsuite tu parles d’eliminier le fric…alors ce que je te propose de suite c de renoncer a ton rmi ou rsa ou jene sais quoi ensuite on reparlera…et pendant que tu fais la fête des familles qui sont obligées d’assummer des responsabilités crèvent la dalle et non pas les moyens de vivre avec juste un RMI ou tout simplement pas envie de vivre sur le dos de la société ! Alors pas de quoi etre fier davoir realiser ton projet sur le dos des ceux qui cotisent pour que tu puisss avoir un RMI.
          Donc je compte surtout pour envoyer ta lettre de renoncement au RMI avec remboursement de ce que tu as percu. Car pendant tu percevais le RMI qui te donnais obligation de chercher un taf, toi as as preferer monter en douce ton ptit projet….
          Tu es a vomir…….
          Si ct vraiment une volonté de ta part de changer de vie et de quitter le fric tu aurais faire sois avec tes economies mais certainement pas sur le dos de létat et de ceux qui bossent…

          • switch

            c’est ton esprit qui est à vomir néodarkside.
            Sache que j’ai bossé toute ma vie et cotisé pour le toucher aujourd’hui ce rmi. Et c’est pas un cadeau cette allocation, c’est un dû parce que l’état m’empêche de bosser.
            Je ne peux pas descendre en ville pour échanger ma farine contre de l’huile ou mes tisanes contre autre chose parce que vois tu, emprunter la route avec mon âne est illégal. Je devrais commencer par payer pour vacciner mon moyen de locomotion, payer une assurance au cas où mon animal causerait un dégât à un véhicule polluant et le troc est passible d’amende.
            Je dois avoir de l’argent pour faire de l’argent et commencer par payer pour obtenir des papiers qui m’autoriseraient à vendre.
            Le système est entièrement centralisé sur le fric alors je trouve absolument légitime de réclamer ce rmi afin de pouvoir emprunter un véhicule et y mettre de l’essence et pouvoir acheter ce que je ne eux pas produire seul.
            Tu vis dans un monde obscur néodarkside et tu as de la haine envers les rmistes mais il serait bon de te poser la question : pour vivre légalement sans cette ressource, comment faire alors que le système t’oblige à payer beaucoup de choses inutiles.
            Même si t’habites une maison non raccordée à l’égout et sans électricité, elle est considérée insalubre et on t’enlève tes gamins si ne payes pas ces services. Ils s’en balancent des panneaux solaires et toilettes sèches, mes voisins doivent payer pour pouvoir garder leurs gosses. C’est pas une honte ça !

            Il a été dit : rend à césar ce qui lui appartient et à Dieu ce qui lui appartient.
            césar m’a bien entubé toute ma vie, je le lui rend aujourd’hui et à Dieu je rends ma confiance et ma foi.

            Toute ma vie j’ai cotisé et toi tu oses me le reprocher.
            Mais qui es tu pour juger de profiteur quelqu’un qui ne réclame que son dû ! ?
            Je te plains de voir en noir ce qui est si clair et si net d’intention car tu sembles dans un tunnel tellement long que tu ne crois plus en l’existence de la lumière à la sortie.
            Oui je te plains.

            • Neodarkside

              Tooute ta vie tu as cotisé pour la collectivité pas juste pour toi…

              deja de penser que des allocs ou un rmi sont un dû faut vraiment pas etre futfut…et cela demontre bien a quel point tu ne connais rien au fonctionnment de cette société et que tu ny comprend que ce que tu veux bien comprendre ou ce qui tarrange…

              voir mon message plus détaillé un plus bas…

        • gyra

          bonjour switch tu m’interpelles vraiment,et en te lisant je me dit que oui évidemment tu as raison c’est vraiment une vie de rêve que tu as là,je te ferais remarquer que c’est mon compagnon qui réagit de cette façon pas moi ce qui nous fait parfois de belles discutions a la maison.
          Cela dit aller au bout de son rêve sauf le respect que je te dois… ça va a 20 ou 30 ans!mais l’âge venant on voit les choses d’une autre façon alors on essaye de les améliorer là ou on se trouve et avec les moyens qu’on a sans plus c’est déjà pas mal mais pas assez j’en convient,beaucoup de choses inutiles ont déjà été supprimées pour ma part (trop long a développer ici).c’est aussi beaucoup plus de travail entre autre pour le bois de chauffage.
          tout quitter pour changer de vie ça va peut-être t’étonner mais nous l’avons fait il y a 7 ans a 45 et 50 ans!mais là ou les choses se sont avérées insolubles pour nous c’est que l’un de nous deux travaille encore quelle solution aurais-tu dans ce cas?quitter son boulot aussi?

          effectivement une vie telle que tu la décris est possible pour quelques uns,tu dis toi même que seulement quelques uns arrivent au compte goutte c’est pourquoi j’insiste pour faire le maximum là ou on se trouve et avec propres capacités…et quelques moyens!
          namasté a tous et ne jamais désespérer.

          • switch

            moi aussi bidule j’ai changé de voie à la cinquantaine donc je connais les douleurs musculaires de ce changement de vie.
            Je n’ai aucun conseil à donner par rapport à une personne du couple qui travaille car je comprends cette malheureuse nécessite pécuniaire toujours d’actualité.
            Le principal est d’avoir modifié sa manière de vivre et de réapprendre ce que les anciens pratiquaient au quotidien, réapprendre à cultiver et élever du bétail en fonction de ses propres besoins mais non pas faire de la surproduction qui appauvrit en lieu et place d’enrichir.
            Réapprendre la juste valeur du vivant, le partage et surtout le plaisir de vivre pour oublier la peur du lendemain.

      • Neodarkside

        BIDULE: tout le monde nest pas proprietaire en ville..ils existent aussi des locataires…et na pas forcement son peiti pecule pour partir ou pour changer de vie..

        BATISTA: je nai rien contre le fait quon conseille de faire ceci ou cela mais ca me gonfle que lon dise en permanence que c juste une question de volonté…Ca e gonfle aussi que sous pretexte ces gens qui pronent le reour a la campgne crache sur le mode vie citadin…
        a vous (pas toi mais les pro mode de vie rmi et mon petit champ) entendre fut vraiment etre con pour continuer de bosser et de vivre en ville.
        Raisonner de cette facon c egoiste et surtout petit esprit

        Donc alllez a la campgane et quitter donc le fric mais alors renoncer a toutes vos allocation rmi rsa chomage et je ne sais quoi dautres…apres on pourra rediscuter..et on verra si vous pouvez vivre juste de votre terre (la terre c pas gratuit et les graines non plus), de votre poele a bois (pas gratuit non plus a moind savoir en fabriquer un) de votre petite maisons en bois (va falloir des outils c pas gratuit, du bois c pas gratuit non plus, etc etc etc…)

        • gyra

          et voila tu remets une fois de plus l’église au milieu du village!de façon plus radicale que moi,pour en avoir fais plusieurs fois l’expérience je dis aussi que ne pas dépendre du système implique de ne pas dépendre non plus des autres ( rmi ou autre allocation)et donc..il faut bien garder son travail quand on en a un,résultat..c’est dans ce sens là que je dis qu’il faut certains moyens pour organiser sa vie de façon plus autonome et plus écologique.
          Cela dit,il y a beaucoup de possibilités a qui sait être bricoleur( même en ville)et sais prendre les bonnes solutions qui nous sont offertes aujourd’hui par toutes ces nouvelles technologies.

        • Bidule

          Switch veut juste te dire que même en n’ayant ni appart ni boulot, juste le rmi, on peut le faire c’est possible…
          Mais ne crois pas que tout le monde vit du rmi, pas mal vendent leurs services ( car en général ils ont pas mal de savoir-faire) et aussi leurs productions.

          Finalement, notre plus grand ennemi, c’est peut-être juste la négativité!

  • Clocel Clocel

    Bon boulot, bravo!
    Chapitre construction, pensez aux Zomes, faciles et économiques à construire.
    Rubrique énergie, les excellentes éoliennes Piggott qui ont fait leurs preuves, le Rocket stove et autres poêles de masse…

  • Un hors-sujet, mais certains doivent s’y connaître ici donc j’en profite un peu! ;)
    Ma Cissou (merveille parmi les merveilles qui me sert de femme en temps normal) nous prépare des yaourts, entre autres desserts puisque nous achetons de moins en moins dans le commerce, nous faisons nous-même. Reste le souci de la levure, on achetait du Alsa pour faire les yaourts mais cela revient un peu cher, j’ai donc cherché et ai trouvé cela:
    http://www.alliance-elevage.com/dept80_80_02_003_liste_ferments_et_presures_1.html

    Cela serait cela mais je ne suis pas certains: http://www.alliance-elevage.com/dept80_80_02_003_0800711_fiche_ferment_flora_danica_n_200u.html

    De plus, y’a-t-il des conseils d’utilisation en particulier?

    • Bidule

      Attention au lait et aux yaourts…
      T’as vu le reportage « Le grand méchant lait » sur Fr5?

      Produits laitiers cause de maladies inflammatoires des articulations … campagne mensongère pro-lait et pro-yaourts, chercheurs payés par Danone et Nestlé etc etc…

      Ca fait réfléchir… moi, plus de lait ni de yaourts…

      Evidemment, pas moyen de retrouver la video sur internet…comme par hasard!

    • gyra

      personnellement au départ,j’achète un pot de yaourt bio, j’en prélève disons une tasse que je mélange a un litre de lait,je fais 6 ou 8 pot de yaourt et j’en conserve un qui va resservir a préparer une nouvelle fournée.
      au bout d’un certain temps il faut racheter un nouveau pot pour ensemencer le lait mais c’est toujours beaucoup moins cher que la levure alsa.
      même chose pour le fromage blanc:du lait de vache cru et 5 a6 gouttes de présure (caillette de veau-a acheter en pharmacie, par litre de lait placer le tout dans un pot de grès (important) couvert et 3 ou 4 jours au dessus d’une armoire a température de + de 20°.

      • Mais n’y-a-t-il pas moyen de faire soi-même à 100% plutôt que d’avoir à acheter certains ingrédients? Comment faisaient–ils il y a 300 ans et plus?

        • gyra

          je ne suis pas certaine mais je crois qu’au départ ça a été un accident le lait étai conservé dans des outres en peau de chèvres et une bactérie c’est retrouvée ainsi dans l’outre en question,le lait a tourné en yaourt.je ne conseille a personne de faire l’essai!

        • ThePowerOfLove888

          A part tuer soi même un animal pour avoir de la présure animale pour faire ses yahourts je ne vois pas comment faire autrement si ce n’est d’acheter de la présure en pharmacie.

          La présure est un coagulant d’origine animale extrait du quatrième estomac (caillette) de jeunes ruminants.

          On peut également utiliser des plantes pour faire cailler le lait, mais cette utilisation est hélas marginale. L’appellation de « présure » n’est alors pas acceptée. Plantes utilisées : gaillet jaune, figuier, petit artichaut sauvage, chardonnette, luzerne, ivraie…http://www.vegetarisme.info/spip.php?rubrique42

          • ThePowerOfLove888

            j’ai trouvé un autre site sur la présure végétale

            L’ utilisation de présure végétale, une pratique répandue autour du bassin méditerranéen.

            L’utilisation de la présure végétale a été répandue tout autour du bassin Méditerranéen. Elle a permis de suppléer aux difficultés d’approvisionnement en caillettes animales. Il s’agissait aussi d’utiliser les ressources naturelles locales dans ces régions : le chardon, l’artichaut et le gaillet étaient abondants.

            En France, la chardonette était utilisée dans le Poitou pour quelques fabrications locales, le gaillet blanc ou caille-lait était fréquemment employé dans plusieurs régions dont le Dauphiné, la Provence ou le Languedoc.

            En Catalogne, on utilise encore l’herba-col pour la fabrication de fromages traditionnels au lait de brebis et de chèvre (formatge Serrat, formatge Tupi, formatge tendre, de Tronxon, Mato – avec vinaigre et jus de citron, autres coagulants- Recuit…).

            En Italie, dans la région des Abruzzes, un fromage est fabriqué à petite échelle sous le nom de Caciofiore (ou Caciotta-fiore). La présure de Cynara est utilisée et on rajoute également du Safran à concurrence de 15 à 20 g/100 kg. (Delforno, 1989). L’utilisation de présure végétale était fréquente dans d’autres régions comme la Molise.

            Les bergers des djebels marocains ont l’habitude de verser quelques gouttes de sève de feuille de figuier dans du lait de chèvre fraichement trait, provoquant ainsi une coagulation rapide mais il s’agit plus ici d’un caillage acide.

            Aujourd’hui cette technique n’est plus généralisée que dans le sud ouest de la péninsule ibérique (Espagne et Portugal). Le recours à la présure végétale est d’ailleurs un des éléments principaux de définition et de différentiation de nombreux fromages d’Appellation DOP de ces régions : Azeitão, Nisa, Serpa, Evora, Beira Baixa, Serra da Estrela au Portugal et Queso de la Serena en Espagne.
            http://jeanpaul.dubeuf.pagesperso-orange.fr/siteeng/PUBLILIENS/SIMEPresure.htm

            • ThePowerOfLove888

              et aussi celui ci:

              Les enzymes coagulantes d’origine végétale

              Certains végétaux auraient la propriété de faire cailler le lait et remplaceraient la présure d’origine animale. Mais leur utilisation est peu répandue.

              Beaucoup de végétaux contiennent un suc présurant en particulier dans les organes verts (jeunes tiges, bourgeons, feuilles) et dans les fleurs. Ces plantes s’utilisent principalement fraîches. Elles agissent surtout à des températures élevées (environ 60 à 90°C). La coagulation réussit en général mieux dans le lait bouilli que dans le lait cru.
              *****

              La chardonnette

              Appelée aussi chardon sauvage ou cardonnette, c’est une espèce d’artichaut sauvage. La chardonnette est un proche parent de l’artichaut et du cardon. Les fleurs de chardonnette sont commercialisées en herboristerie et dans certaines pharmacies. Elles ont, ainsi que d’autres fleurs de la même famille, le pouvoir de faire cailler le lait.

              Pour récolter les fleurs de chardonnette, laissez la fleur venir à graines, les fleurons violets se détachent facilement. Ils sont ensuite mis à sécher à l’ombre. Prévoyez une pincée plus ou moins forte, (environ 5 à 6 g. de fleurs séchées) par litre de lait. Les fleurs sont enveloppées dans un carré de mousseline noué. Le lait cru est mis à chauffer. La mousseline y est plongée (à environ 35°C) et pressée puis ensuite retirée lorsque la température atteint 60°C. La coagulation se fait immédiatement bien avant ébullition. Laissez refroidir.

              Merci à « France saveurs » pour la recette.

              Le figuier

              Les Grecs de l’antiquité connaissaient déjà le pouvoir coagulant du suc laiteux extrait des branches et des feuilles de figuier. Cependant la ficine contenue dans le latex du figuier confère un goût amer aux préparations. Pour recueillir le suc du figuier on incise l’écorce de la branche en croix, branches et feuilles sont agités dans le lait préalablement bouilli puis tiédi. Le lait prend rapidement une forme homogène. Il est possible de remplacer les branches fraîches par une solution présurante résultant de la macération de jeunes rameaux dans une eau salée.

              http://www.cfaitmaison.com/fromage_blanc/sans-presure.html

        • switch

          On trouve un peu partout (en dessous de 1800mètres d’altitude) une plante vivace à fleurs jaunes qui s’appelle « gaillet ou caille lait’ et les végétariens l’utilisent depuis bien longtemps car son suc coagule le lait (chèvre ou vache).
          Les anciens utilisaient aussi des jeunes feuilles de figuier ajoutées à du lait à 40°. Ensuite pour faire ton yaourt, tu mets la casserole dans la serre et pas besoin de yaourtière.
          C’est ça la vie au naturel
          ;-)

          • Vous êtes tout simplement géniaux, merci du fond du coeur! On a en projet de tenter notre propre crème fraîche, notre propre beurre, les yaourts in ça tenter sans avoir à acheter le moindre ingrédient hormis le lait, et vous me donnez même espoir pour le fromage! Merci merci merci!!!

            • ThePowerOfLove888

              Pour faire ta crème fraîche, rien de plus simple, avec le lait cru, tu le fais bouillir en mettant un anti monte lait ou une petite cuillère, puis tu laisses refroidir, tu récupères la crème, tu le réserves au frigo et tu refais bouillir et tu récupères ta crème. Une bonne heure au frigo, tu utilises un fouet ou un mélangeur pour obtenir ta crème fraîche mais attention de pas trop la remuer car tu vas obtenir le beurre!! lol

              je vous laisse un lien qui explique très bien comment faire son beurre, avec photo, je l’ai essayé donc je l’approuve!

              http://2k5m.pagesperso-orange.fr/topic1/mesetapes.pdf

            • gyra

              bonjour a tous,alors pour de qui est des plantes pour le yaourt peut-être faire attention au gout que va avoir le yaourt!c’est pour ça que j’emploie la méthode que j’ai cité plus haut,et puis avec tous les pesticides qui se promènent!
              je faisais du fromage de chèvre (je n’ai plus de chèvres)de la même manière puis le mettais en faisselles pour l’égoutter et ensuite le saler au gros sel,je le déposais sur un lit de feuilles de lauriers une bonne quinzaine de jours à la cave.
              ensuite ,au gout de chacun pour les aromates sur les tomes.
              pour le beurre j’en ai fais aussi:une bonne baratte en bois,le lait de vache dedans et puis de l’huile de bras,il faut tourner un certain temps et plus le beurre prend plus ça devient dur!mais….c’est tellement meilleur.

            • oh les ronds

              Je découvre votre conversation fort animée. Comme je suppose qu’il n’y a pas obligation d’être perdu au fin fond d’une campagne ou au sommet d’une montagne pour avoir envie de fabriquer de bons yaourts, je voudrais compléter votre listing de plantes pour tous ceux qui ont le malheur de vivre au bord de l’océan (c’est de l’humour)! Deux algues courantes et intéressantes pour u résultat plus proche, c’est vrai, du flan (avec selon la dose une nette comparaison possible avec les gelées anglaises: chondrus crispus (le gélifiant est le carraghénane) gélifie le lait à froid. Faire bouillir le lait avec l’arome de son choix et le bouquet d’algues qu’on a fait sécher au préalable. Filtrer le lait pour éliminer les algues. Verser dans un saladier et mettre au frais. Le lendemain, gelée garantie!
              L’autre algues est gracilaria verrucosa (le gélifiant est l’agar agar) Même principe que pour la première sauf que le lait va gélifier à chaud! On peut utiliser ces algues également pour faire prendre les confitures ou épaissir des sauces. Si vous avez la possibilité de passer en été sur une plage rocheuse de l’atlantique, elles sont assez commune et les autochtones en général les connaissent assez bien. Si vous savez conserver des plantes pour la tisane, la méthode de séchage est à peu près la même. Voilà un but de balade et de pêche à pieds qui change du sempiternel crabe vert qui fini sa vie au soleil dans un seau en plstique sous le cagnard de la plage. Essayez, vous m’en donnerez des nouvelles. Automiquement vôtre. oh les ronds

          • Bidule

            SWITCH tu parles du Gaillet- Gratteron?????
            ceci: https://fr.wikipedia.org/wiki/Gaillet_gratteron

            Parce que ça, il en pousse partout mais ça n’a pas de fleurs jaunes!

  • switch

    Une info pour ceux qui désirent faire un ‘essai’ d’une autre manière de vivre.
    Il y a le woofing, c’est en fait habiter une ferme, y apprendre tout et en échange de l’enseignement, le logement et la nourriture, on donne un sérieux (!!) coup de main.
    Bon évidemment c’est pas le sujet de l’article mais en tout cas, pour ceux qui désirent savoir s’ils aimeront ou non la vie au naturel, c’est un moyen de tester.
    Ensuite vous rencontrerez des personnes qui ont été au bout de leur rêve et vous guideront mieux que virtuellement.
    Il y a du woofing partout et voici un lien pour la france :
    http://www.wwoof.fr/wwoofing.htm

    Je précise que ce système est un échange dje bons procédés et n’est aucunement rémunéré.
    Je connais des woofeurs habitués et franchement ils ont beaucoup à m’apprendre car eux mêmes ont beaucoup appris.

  • homme des bois

    Et bin, merci les gens! Si ça sert, je suis content. :)

  • Neodarkside

    A *Switch* : et voila tout est dit : « Et non, gyra , faut pas être riche pour vivre comme ça (écolo comme tu dis)car ici par exemple, on a tous démarré notre nouvelle vie avec rien en poche et le rmi comme ressource. Et pour tout dire : à la fin du mois on a encore de quoi faire la fête avec tous les voisins en les invitant à un bon méchoui bien arrosé rôti sur notre grand feu ! Donc faut pas dire qu’il faut être riche pour vivre sainement. Au contraire : éliminer le fric provoque un changement radical de comportement face à la culture et l’élevage dont une répercussion positive sur l’individu. »

    Et qui vous le paye le RMI a part tout ceux qui bossent HUM ??? Si tout le monde semet eu RMI et que plus personne ne cottisent et bien le RMI tu vas pas le toucher encore très longtemps…. ENsuite tu parles d’eliminier le fric…alors ce que je te propose de suite c de renoncer a ton rmi ou rsa ou jene sais quoi ensuite on reparlera…et pendant que tu fais la fête des familles qui sont obligées d’assummer des responsabilités crèvent la dalle et non pas les moyens de vivre avec juste un RMI ou tout simplement pas envie de vivre sur le dos de la société ! Alors pas de quoi etre fier davoir realiser ton projet sur le dos des ceux qui cotisent pour que tu puisss avoir un RMI.
    Donc je compte surtout pour envoyer ta lettre de renoncement au RMI avec remboursement de ce que tu as percu. Car pendant tu percevais le RMI qui te donnais obligation de chercher un taf, toi as as preferer monter en douce ton ptit projet….
    Tu es a vomir…….
    Si ct vraiment une volonté de ta part de changer de vie et de quitter le fric tu aurais faire sois avec tes economies mais certainement pas sur le dos de létat et de ceux qui bossent…

    • switch

      Stupéfiantes tes remarques, c’est ton esprit qui est à vomir néodarkside.
      Sache que j’ai bossé toute ma vie et cotisé pour le toucher aujourd’hui ce rmi. Et c’est pas un cadeau cette allocation, c’est un dû parce que l’état m’empêche de bosser.
      Je ne peux pas descendre en ville pour échanger ma farine contre de l’huile ou mes tisanes contre autre chose parce que vois tu, emprunter la route avec mon âne est illégal. Je devrais commencer par payer pour vacciner mon moyen de locomotion, payer une assurance au cas où mon animal causerait un dégât à un véhicule polluant et le troc est passible d’amende.
      Je dois avoir de l’argent pour faire de l’argent et commencer par payer pour obtenir des papiers qui m’autoriseraient à vendre.
      Le système est entièrement centralisé sur le fric alors je trouve absolument légitime de réclamer ce rmi afin de pouvoir emprunter un véhicule et y mettre de l’essence et pouvoir acheter ce que je ne eux pas produire seul.
      Tu vis dans un monde obscur néodarkside et tu as de la haine envers les rmistes mais il serait bon de te poser la question : pour vivre légalement sans cette ressource, comment faire alors que le système t’oblige à payer beaucoup de choses inutiles.
      Même si t’habites une maison non raccordée à l’égout et sans électricité, elle est considérée insalubre et on t’enlève tes gamins si ne payes pas ces services. Ils s’en balancent des panneaux solaires et toilettes sèches, mes voisins doivent payer pour pouvoir garder leurs gosses. C’est pas une honte ça !

      Il a été dit : rend à césar ce qui lui appartient et à Dieu ce qui lui appartient.
      césar m’a bien entubé toute ma vie, je le lui rend aujourd’hui et à Dieu je rends ma confiance et ma foi.

      Toute ma vie j’ai cotisé et toi tu oses me le reprocher.
      Mais qui es tu pour juger de profiteur quelqu’un qui ne réclame que son dû ! ?
      Je te plains de voir en noir ce qui est si clair et si net d’intention car tu sembles dans un tunnel tellement long que tu ne crois plus en l’existence de la lumière à la sortie.
      Oui je te plains.

      • Neodarkside

        Et voila un des problème de société…les gens pensent que les allocs sont un dû…..Ah oui et depuis quand ? les allocations chomages comme le rsa ou rmi ou apl sont là pour aider le temps que cela ailles mieux et permettent de retrouver une meilleure situation au travers de recherche d’emploi et den trouver un pour ensuite ne plus avoir besoin de ces allocs… A part les handicapés et les malades et certaines personnages agées je ne vois en quoi les alloc sont un dû…
        Parceque ce quon cottise c pas pour nous meme mais pour la COLLECTIVITE et pas juste pour sa petite gueule….

        VOila pourquoi ce payys va si mal…et j’en ai plus que ras le bol de payer des milliers deuros dimpots a lannée pour des gens qui pensent que les allocs sont un dû.

        Si javais la chois de linvestissemnt de mes impôts je le mettrait plutot dans lamelioration des infrastrucures, de l’habitats et dans la solidarité pour les maldes les handicapés et les personnes agées dépendantes…

        Ca peut arriver a nimporte qui davoir un cooup dur et de se retrouver au chomagemais ca nempeche pas de rebondir et de se tirer les doigts du cul plutot que de se dire oh ben g cottiser jy ai le droit et vas y que je fais ma petite vie bien tranquille….vous parlez de solidarité mais la plus part dentre vous ne sont que des parasites.
        Paraiste juste pour avoir sa ptite chnite cabane au fond du bois..
        Je comprend quon veuille changer de vie mais si on le fait on economise et on se lance.
        Et pas allez hop je profite d mon chomage pour moffrir lindependance…aucune alloc nest du….elles ne sont que pour aider un temps et pas autre chose.

        dailleurs si tout le monde fais comme toi, dis moi, combien de temps tu vas pouvoir le toucher le rmi si plus personne cottise pour la collectivité…
        Quand aux itadins laisser les et arreter de croire que tous y sont par choix… Bcp de malhonneté d’esprit dans tous vos arguments…

        Aautre choses on faisait commonet avant que vos allocs existent ?? et comment feriez si elles nexistaient pas ???

        Assumez jusquau bout votre choix de vie en fermant compte en banque et en laissant les allocs a ceux qui en on vraiment besoin.
        Si vous nen êtes pas capable alors assumz que vous faites partie du système et accepter dy participer plutot que den profiter. Des tas de gens le font et y arrivent tres bien et pas forcement par choix mais par responsabilité.

        C’est tu clair là ????

        • switch

          en fait je disais que je te plains mais maintenant j’ai pitié de toi néodarkside.
          Comment est ce possible d’être aussi mauvais esprit ? …
          Tu es vraiment très dark.
          Reste bien dans ta ville avec tes certitudes dues au venin qui coule dans tes veines et qui te fais pisser du vinaigre.
          C’est pitoyable et le pire c’est que tu ne peux pas l’entendre.
          Vivement que Jésus fasse entendre les sourds
          :-)

          • Neodarkside

            c bien ce que je pensais…aune reponse concrete a apporté pas meme un debut de reflexion…don le mieux a faire cest que tu aies pitié de moi…

            Et je pense mais a tort peut etre hein que ci ne contredit ce que je viens dexpliquer sur le fait les allocs ne sont pas dûs c quau fond de toi meme tu dois bien penser quilya un fond de verité dans ce que je dis.

            Mais c bien connu…qui ne dit rien, consent…

            Ah oui pour info à part Montréal ou je vis quelque mois par an, pour le reste je vis en alternance en france et en suisse dans des villes de moins de 3500 habitants et l’autre moins de 1500 habitants. Tu vois pas besoin detre etiqueté citadins a tout va selon ton humeur…

            Quant a Jésus qu’il me laisse tranquille…jai pas eu besoin de lui pour me tirer les doigt de cul…

            Pour finir je lai deja dit mais je le redis, jai commencer avec une aide de pole emploi (accre) apres une periode de chomage…j’ai ultilisé mes indeminités pour renseigner faire des recherches demplois, etablir un plan avec mon conseiller puis ensuite avec cette aide (accre) jai creer une premiere entreprise puis une deuxième et enfin une troisième….le touta creer de l’emploi et de l’espoir…
            mais quand jy pens jaurais du utilisé mes indemnités pour aller me cacher au fond du bois ou dans une ptite cabane et vivre sur le dos de la société..jusqua a attendre le rmi et cracher sur le système….pour continuer den profiter en douce…

            A bon entendeur…

  • Neodarkside

    ET pour ceux qui disent que je ne suis pas positif, ils se trompent…je suis juste réaliste.

    Car dans notre société il ny a pas que des gens en bonne forme ou en capacité de travailler…Il ya des malades, des personnes agéés, des enfants, des bébés, des handicapés….et que meme si tout le monde se barre a la campgne yaura tjrs besoin dinfrasture comme des hopitaux, des écoles, des hangars pour stocker etc etc….vous revez dune vie qui etait possible lorsque la demographie le permattait…aujourdhui la demographie actuelle ne le permet plus…sauf si dans votre systèmes on laisse les gens mourrir plus jeunes car pas soignés, quon laisse crever les malades (jeune moins jeunes et agés),quon laisse les vieux deperir etc etc…
    ensuite que vous le vouliez ou non dans votre modele vous utilisez des mtériaux issuent de lindustrie…si tout le monde arrete detre « esclave » (puisque pour vous bosser pour une boite c etre esclave) de ce meme industries, dites moi comment allez vous faire pour trouver vos matériaux de bases et surtout les transorfmer ???
    voila des questions comme il en existent encore 100.000 autres…
    e auquel vous vous depecher de repondre en detournant..du genre a mais la question se pose pas car tout le onde ne viendra pas a ce mode de vie…comme c pratique..

    • Bidule

      Reste en ville, c mieux pour tout le monde….!

    • fee follet

      Merci homme des bois, merci Benji !
      Finalement, ça pourrait faire parti des projets à lancer, non?
      J’ai ce projet en tête depuis longtemps, le terrain ça y est, on l’a.
      Une question, ce terrain n’est pas constructible mais il y a des ruines qui forment toute la base éventuelle d’une maison à reconstruire. Est-il possible de faire changer ce -cadre de loi, justement parce qu’il y a dèjà une ancienne construction?
      J’ai lu qu’il fallait faire répertorier la ruine en question, afin de pouvoir prétendre transformer le terrain en constructible. Si vous avez une idée, merci.
      Salutations

      • slaine

        Si vous pouvez le faire, faites le …mais vite..parce que le temps est contre vous…une autonomie ne s’acquiert pas du jour au lendemain..cela se travaille sur quelques années..

    • slaine

      arretes ton hypocrisie doublée d’un baratin…
      Les misères economique, environnementale (pesticides, pollutions, OGM,etc..), demographie (suropulation), educative (on a abruti l’homme de façon exponentielle pour en arriver à un troupeau de peigne-culs sans nom) ont été voulu, calculé et savamment orchestré..
      soyons franc, cela va de mal en pis…il y aura des dommages collateraux à tout cela, l’homme en fera parti par une extermination passive (vaccins, alimentation..) ou active (guerre,etc..), et cela est VOULU.
      Ton spitch sur les populations citadines travaillant dur pour payer les faineants est d’une demagogie notoire..Celui qui reflechit un peu sait que tu prends les autres pour des cons, et cela t’amuse visiblement..
      IL y aura des dommages collateraux à tout cela certes,et l’autonomie est une solution intelligente..Elle n’est pas humanitaire car tu ne pourra regler les problèmes du monde qui s’ecrase sur tes pompes tout simplement parce que c’est voulu et donc hors de controle aujourd’hui…la raison voudrait qu’il faille aller vers l’autonomie pour essayer de s’extirper de ce systeme, de façon graduelle.pas le choix..ou plutot si, tu l’as..Essayons de reflechir..La majorité des citadins en le veulent pas, c’est un fait et c’est un choix..car soyons franc, a part la tv, la binouze et les loisirs, qu’attendent les populations modernes aujourd’hui..La societe a crée des ignorants..Bien joué..maintenant les psychopathes-gouvernants vont assumer…
      Et tu ne me la fera pas..je suis un ancien de ForcesSpéciales..je parcourais le monde pour pour sauver des vies (commando sauvetages), j’ai vu ce qu’est la societe moderne et vers quoi elle tend et pourquoi elle le fait (j’etais bien placé car il y a 20 ans, lorsque j’étais au ForceSpé, on m’avais revenu ce qui se trame aujourd’hui)..et des peigne-culs en font parti..
      Aujourd’hui, je travaille (ingé) mais je suis aussi en passe d’etre quasi autonome (theorie de passation autonomie graduelle), et je t’emmerde..Arrete de prendre le gens pour des cons en les faisant culpabiliser…Certains se bouge le cul, fais en autant…

      • homme des bois

        @ l’ami patron néodarkside ( qui porte bien son pseudo) On avais déjà parlé de ces pourritures de RMIstes (haha) Dont j’ai l’honneur de faire partie, quoi que je ne le touche pas personnellement, puisqu’on en à seulement un pour trois personnes, plus les bestiaux, ça fait pas des masses tu reconnaitra. C’est bien ce que tu raconte, dans le sens où (pardon mais) ça sent bien fort le « fascisme » et ça explique très bien la pensée du système.

        Attention je dis pas ça de façon péjorative, le fascisme est juste un système très rationnel d’organisation scientifique et comptable de la société en hiérarchies et basée sur le travail de tout le monde pour un idéal commun, dans le principe en tout cas. enfin c’est comme le léninisme, on vois ce que ça donne une fois que les idées sont appliquées…

        Et du coup, tes argument sont très rationnels (qui respirent vraiment cette philosophie, mais comme une majorité de nos contemporains, t’inquiète pas), c’est vrais, si tout le monde se met au RMI plus personne ne le touchera plus. Mais encore une fois, la philosophie fasciste, maoïste, nazie ou capitaliste, ou toute les autres qui ressemblent, voient un pays comme un organisme. Quand ils tombent sur des gens qui ne veulent plus de cet organisme, ils les voient comme des parasites, ou même des traitres qui doivent être éliminés ou si on suis la voie actuelle en Europe et aux USA, ramenés dans le droit chemin de la consommation par la propagande, en premier, par des lois mesquines comme loppsi pour écrémer dans les plus téméraires, puis enfin par la force pour éliminer ce qui reste. C’est rationnel, scientifique…

        Mais pour en revenir au RMI, bien sur tout le monde ne partira pas vivre en cambrousse, les gens veulent pas du « retour à la bougie ». Mais pourtant, il faut bien que quelques-uns le fassent pour le bien commun (en tout cas c’est ce que je crois). Alors si tu pense que ce sont des profiteurs, essaye de les imaginer comme des fonctionnaires payés par l’état pour créer des endroits ou les gens qui sont pas content du système politique pourraient aller et ne plus gêner de trop près les citoyen/cellules de l’état/organisme. En somme, les gêneurs débarrassent le plancher de vôtre I-res-ponsable-res-publica d’eux même, et si ils font quelque chose de bien, ton devoir de bon citoyen est de t’en foutre.

        Si après ça, grâce à ces zones hors système il y a une révolution, (ça m’étonnerais, mais c’est toujours possible) moi ça me botte, mais il faut que cette révolution s’attendent à une réaction complètement disproportionnée de l’organisme.

        Ah et au fait, vivre écolo c’est bien mais moi je m’en fous, c’est juste un truc qui vient obligatoirement avec l’autonomie et qui est un mieux, mais c’est pas pour ça que je le fais. Je le fais seulement parce que c’est comme ça que je veux vivre ET travailler.

        Pour la « solidarité » mon potager n’est pas encore suffisant, et avec un seul RMI, tu imagine bien les faim de mois qu’il y a de temps en temps. Et pourtant ma porte est toujours ouverte.

        Salut!

        • Neodarkside

          Merci pour ta réponse si modérée Homme des bois.

          Je ne fusille pas les RMistes, car cela peux arrie a tout le monde se retrouve avec un rmi.

          Ce que je reproche c dutiliser ce rmi a d’autres fins que celle demandé pour sa condition d’btention et de renouvellemnt a savoir :

          Le bénéficiaire du RSA est soumis à une obligation de recherche d’emploi lorsque :

          les ressources de son foyer sont inférieures au montant forfaitaire (correspondant à la composition de sa famille) pris en compte pour le calcul du revenu garanti par le RSA,
          et qu’il est personnellement sans emploi ou que son salaire mensuel moyen au cours des 3 derniers mois est inférieur à 500 € .

          Nature de l’obligation

          Le bénéficiaire du RSA est tenu :

          – de rechercher un emploi,
          – ou d’entreprendre les démarches nécessaires à la création de son entreprise,
          – ou de suivre les actions d’insertion qui lui sont prescrites.

          Il ne peut pas refuser plus de 2 offres raisonnables d’emploi telle que définie dans le projet personnalisé d’accès à l’emploi (PPAE) ou le contrat d’engagement établi dans le cadre de l’accompagnement professionnel et social.

          Hors allez sinstaller a la campgne juste pour sortir du système et essayer de vivre par soi même et continuer dutliser le rmi en se vantant comme certain ici quil en reste meme pour faire la fête, ne semble pas faire parti de ce dispositif.

          En clair, certaiins dentre vous me parle de dû auquels vous avez des devoirs et des obligations pour contniuer à percevoir votre dû.

          En revanche que le manque de moyen pousse a faire certaine chose par soi meme pour avoir a eviter d’acheter c parfaitemnt comprehensible. Ca n’empêche pas de chercher un emploi et dessayer tant bien que mal de sortir de cette malheureuse situation.

          Par contre utiliser son RSA(RMI) et dire moi ca me suffit et g pas besoin de plus et jen profite pour faire ma cabane et mon potager et jenmerde le système, cela sappelle profiter de la société et finallement du système.
          Donc pour ceux là, assumez vous jusquau bout et renoncer a votre rsa a partir du moment que ne respecter les devoirs minimusm quon vous demande pour comtinuer de lepercevoir.

          Chacun fais ce quil lui plait apartir du moment quil sassume et quil ne le fait pas sur le dos des des autres.
          Je le répète si vous voulez vivre

          • Neodarkside

            Je le répète si vous voulez vivre comme vous voulez faites le mais en vous assumant jusquau bout.

            • homme des bois

              Ah mais comment on fais quand on veux pas donner son temps et sa force de travail à l’état et aux chefs d’entreprises pour avoir l’argent et se lancer?

              Tien d’ailleurs je vais aller dans ton sens :

              Le bénéficiaire du RSA est tenu :

              – de rechercher un emploi,
              – ou d’entreprendre les démarches nécessaires à la création de son entreprise,
              – ou de suivre les actions d’insertion qui lui sont prescrites.

              En repensant un peu à tout ça, et sans vraiment jouer sur les mots, tu vas voir que c’est exactement ce qu’on fais.

              Le RSA j’en veux pas, c’est juste un moyen, comme tu dis, de m’en sortir jusqu’à ce que « ça aille mieux ». Jusqu’à ce que j’en ai plus besoin. Comme quoi on arrive à être d’accord, même si on part pas du même point de vue.

              Aucuns remords, d’ailleurs je chope le mien d’ici quelques mois. ça accélérera grandement ma « création d’entreprise »

          • rouletabille rouletabille

            Cher NEO voici ce que vous écrivez..
            « Le bénéficiaire du RSA est tenu »

            Qui est le bénéficiaire du RSA ?
            En priorité les propriétaires qui touchent les loyers,ensuite les grandes surfaces qui nous empoisonnent,et pour finir (pour faire vite)les médecins et usines pharmaceutiques….
            Cette aumône est juste pour les parasites car le RMISTE il n’a plus rien à la fin du Moi,par contre les paradis fiscaux le remercient ..

            Des tickets pour l’essence et pour le docteur aussi bientot.
            A qui allez vous vendre ce que vous produisez ?

            • Neodarkside

              Rouletabille c bien le problème du RSA…il ya probablement autant de bénéficiaires fraudeurs que de bénéficiaires reelement dans le besoin de cette aide.

            • rouletabille rouletabille

              les fraudeurs sont aux Paradis fiscaux ,tu dois connaitre ?.

              Des RMISTES à Monaco aussi ?
              T’est vraiment une perte TOTALE.

            • Neodarkside

              ben des patrons qui ont des boites à letranger et touchent un rsa en France yen pas mal…ca aussi c une realité…

  • criminalita

    Avec ce survivalisme ça permet de quantonner une minorité d’individus qui seront à l’abri d’une contamination virale, genre peste. Tous les Etats devraient sponsoriser cet isolement de l’individu pour se donner une chance de perpétuer la race. Pas grand monde croit à ce fléau bien plus dévastateur qu’une fuite d’uranium.
    Pour cette seule raison n’importe quel maire devrait vous laisser vivre en liberté totale.

    • homme des bois

      L’isolement est déjà pas mal avancé, avec notre ami la téloche. on peut rester trois ou quatre heures côte à côte sans même se parler.

  • switch

    et cette vidéo pour les bricoleurs
    (utilisez la touche pause car ça défile à toute vitesse

    http://www.youtube.com/watch?v=pFGaW2FdKB4&feature=related

  • Mes respects Homme des bois ;)

  • Neodarkside

    Pour finir, ceci est ma dernière contribution, mon dernier post sur LME. Je vous laisse entre vous.
    Les préjugés et les clichés sont trop tenaces et limitent les discussions et les réflexions. Cela a finit par me fatiguer.
    Il n’y aura pas de réponse de ma part au différents coms qui suivront ce dernier message.
    Je vous souhaite donc une bonne continuation et que tout vos souhaits se réalisent.

  • Badboy

    La preuve que ce monde n’est pas si noir, enfin une bonne nouvelle, bonne route sur ta trollinette.

      • rouletabille rouletabille

        une troltinette

        • ThePowerOfLove888

          mdr YAEL!!!!!!!!!!!!!

          • ThePowerOfLove888

            ptdr!!

            • yael

              +++++ ptdrrrrrrr!!!

            • La chevre

              Bonsoir, lectrice occasionnelle de vos articles auxquels me renvoient des liens amis, je me connecte aujourd’hui afin de vous faire part d’une réaction.
              Tout d’abord, je vais tout de même signaler que j’ai BEAUCOUP apprécié la mine d’informations qu’est l’article ci-dessus, et que j’ai mis la page en favoris pour pouvoir y revenir à l’occasion. Le texte renvoie à de nombreuses pages que je ne connaissais pas toutes et que je vais prendre le temps d’explorer! Un grand merci à son auteur, donc, pour le travail de compilation.
              Ce qui me navre d’un point de vue humain, puisque j’ai également lu tous les commentaires, c’est le lynchage collectif de Neodarkside. Enragés, oui, mais moutons quand même! Il ne s’agirait surtout pas de débattre ou d’apporter une fausse note dans votre consensus anti-système… J’ai compris que les pessimistes ne sont en général pas les bienvenus dans la vie, ce n’est pas uniquement le souci de ce site. Et pourtant, je pense qu’il en faut, de ces gens qui érigent des garde-fous, qui signalent les limites d’un raisonnement, des gens qui voient des objections que le majorité ne voit pas. C’est un rôle ingrat (cf le « syndrôme de Cassandre »), mais nécessaire, et si on écoute intelligemment ces personnes, on peut trouver dans leurs propos matière à s’améliorer. Il ne s’agit pas de se laisser abattre ou démotiver, non, juste de reconnaître quelles objections sont juste et comment les contourner.
              La caricature du serpent déguisé, drôle ??? Non, je ne suis pas « ptdr », je suis juste affligée de constater que même les plus (supposément) éclairés de mes contemporains sont capables d’intolérance et de médiocrité. Il ne pense pas 100% comme nous, donc il n’est pas des nôtres. C’est un « imposteur ». Et il a bien fait de partir! Et on continue de se foutre de lui ensuite… C’est un tel soulagement, n’est-ce pas, de ne plus avoir de contradicteur! Cette réaction ne vous grandit pas.
              Je trouve pour ma part que les arguments de Neodarkside étaient frappés au coin du bon sens. Une approche idéologique de l’autonomie totale (vivre hors-système, éventuellement dans le but de le voir s’effondrer ensuite) n’est pas compatible avec le fait de percevoir des rentes de l’Etat ou d’utiliser les services publics! Je sais que c’est dur à entendre, mais c’est un fait, si tout le monde retournait vivre de son potager sans rien fournir d’autre à la société, les aides financières n’existeraient pas, les infrastructures routières et les services de santé non plus.
              Bien sûr, on peut utiliser son RMI pour financer la « transition », les matériaux, etc… Mais ensuite, soit on est REELLEMENT détaché du système (et là on a le droit de dire tout le mal qu’on veut de ces cons de citadins qui n’ont rien compris à la vie), soit on se fait discret. C’est un choix de vie qui a toute sa pertinence d’un point de vue écologique et personnel: je ne dirai pas le contraire, j’y aspire aussi. On peut choisir de toucher des aides et de vivre hors des grands circuits de distribution. Mais dans ce cas, évitons quand même de cracher sur la société qui continue de nous alimenter… Même les plus indépendants d’entre vous n’en sont pas revenus aux signaux de fumée, et fort heureusement, sinon je n’aurais pas eu la chance de vous lire. Vous utilisez des machines fabriquées par des salariés et une ligne internet qui vous est fournie pas une société.
              Voilà, je ne sais pas si je vais me faire huer moi aussi, mais je tenais à vous exprimer ce ressenti, parce que j’ai trouvé votre réaction vraiment déroutante. On peut être en désaccord avec quelqu’un sans automatiquement le conduire à l’exil. Ce ne devrait pas être une satisfaction pour un forum de perdre un membre.
              Beaucoup de manichéisme, finalement, je trouve, entre les les ruraux et les « citadins », les Hommes Libres et les « patrons »… C’est dommage car la réalité est infiniment plus complexe et nous aurions tous matière à nous enrichir mutuellement.

              Dernier point: je soupçonne, étant donné la teneur de mon discours, que certains d’entre vous vont m’accuser d’être Neo-in-disguise… Ce n’est pas le cas! Je suis une femme, je vis en France, je n’ai jamais été patron et ne souhaite pas spécialement l’être, et je bénéficie actuellement des aides de l’Etat pour cause de congé maladie. Je suis donc moi aussi « à charge »: je suis soulagée de n’avoir pas de soucis financiers dans l’immédiat, mais j’ai bien conscience que ceci n’est possible que parce qu’il y en a qui cotisent à côté!

              Sur ce, bonne soirée à tous.

            • homme des bois

              bah c’est bien dommage qu’il soit parti, c’est toujours plus intéressant de parler avec un contradicteur. Mais c’est quand même pas la première fois qu’il parle des « parasites » que nous sommes et de sa « success story » comme patron. Il a juste pris pour tout les experts de la télé parce qu’il parle comme eux.

              Et on est obligé d’utiliser ce que le système met a notre disposition, comme le RSA, les portables, les transports etc. pour le faire tomber. C’est de l’Aïkido en fait, se servir de ce que tente son ennemis contre lui même. L’état nous donne de l’argent en espérant qu’on s’en servira à son avantage. On le retourne contre lui, on se sert simplement de la force qu’il a mis à nous soumettre pour se libérer de son emprise. D’ailleurs, en imaginant que tout le monde le ferait, il n’y aurait plus du tout de RSA c’est vrais, mais il n’y en aurait plus besoin non plus. mais ça n’arrivera pas cette utopie…

  • jpdejonge

    excellent article, si je puis etre utile a quiconque en tant qu’architecte (gratuitement) n’hesitez pas a me contacter.
    email : maalikaltaariq@yahoo.com

  • switch

    merci jp pour cette proposition
    t’es dans quel département ?

  • rp974

    Salut Homme des Bois, j’ai beaucoup aimé cet article; j’ai vécu longtemps à Madagascar, le plus souvent en zone rurale, actuellement en rade à La Réunion (pas de boulot, RSA, etc…) je fais le projet d’y retourner.
    Je colle ce lien, peut-être double emploi, car j’ai trouvé ça très interessant:
    http://www.lavoutenubienne.org/

  • oh les ronds

    Je vous découvre tous par des copains et juste pour alimenter la cogitation sur l’homme autonome et donc libre, je voudrai vous faire part d’une petite réflexion toute personnelle (encore que…!). En fait, je pense que l’homme a perdu sa liberté le jour où il a abandonné la vie nomade. C’est d’être fixé à un endroit immuable qui crée les obligations et les contraintes qui emprisonnent. Ceci dit bravo quand même pour tout le travail de synthèse de l’homme des bois. Mais par exemple, choisir de suivre les saisons (aller disons le printemps par exemple) vous simplifie déjà la vie en terme de chauffage. Vous me direz qu’il faut les moyens pour bouger. Et bien c’est comme pour tout le reste, il y a toujours des solutions alternatives lorsqu’on est motivé. Quelqu’un parlait du woofing. En voilà une par exemple. Mais il y en a plein d’autres. Qui se sent le courage de faire le même travail qu’homme des bois mais sur le thème « comment passer sa vie à se promener sur notre terre? »

    • homme des bois

      Complètement d’accord! Mais tu oublis que tout les peuples nomades ne sont nomades qu’entre leur camp d’été et leur camps d’hiver. Je crois que tu parle plus de voyageur perpétuel que de nomade ^^ C’est un sujet trop vaste pour faire un article quand même, il faudrait en faire un pour chaque pays, mais il y a un forum que j’aime bien : http://voyageforum.com/

      Pour se déplacer pas cher j’ai encore rien trouvé de mieux que le stop. Faut juste trouver le bon endroit et c’est parti! On peut traverser l’Europe en quelque jours si on sait s’y prendre.

      Il y a le whoofing, le site helpx est bien aussi, c’est pareil, mais pas que la ferme http://www.helpx.net/ des travaux etc. bon c’est en anglais…

      Il y a aussi couchsurfing. Si vous connaissez pas, allez voir. c’est vraiment super bien comme site : http://www.couchsurfing.org/?language_locale=fr_FR

      Le principe c’est que des gens du pays ou vous êtes proposent de se rencontrer pour prendre un café, visiter la ville ou de vous loger chez eux. Je l’ai utilisé plusieurs fois, et c’est que de bonnes rencontres. Ils font aussi des fêtes et tout. enfin si vous êtes dans un pays ou vous connaissez personne c’est vraiment très chouette. etc etc… le sujet est infini.

  • Theomalo

    Bonjour,

    Pour ajouter ma toute petite pierre à l’édifice, je me permet de conseiller également la lecture des bouquins de Dominique Soltner (http://www.soltner.fr/) qui est un agronome qui travaillait sur les agricultures raisonnées dès les années 60 et appliquées, dans un premier temps, aux « pays en voie de développement ». Ces pratiques empreintes de bon sens et de raison s’adaptent facilement à nos contrées.
    La lecture des ouvrages de Soltner, pendant mes études agricoles, a beaucoup orientée ma vision de l’agriculture.