Fauchage de tournesols mutés, ces « OGM cachés »…

La folie continue de plus belle….Les firmes « agro-alimenteuses » engrangent le maximum avec leurs chimères….

Communiqué des Faucheurs Volontaires

Dans la nuit du 2 septembre 2012, une centaine de Faucheurs volontaires venus de toute la France ont procédé simultanément à des fauchages de tournesol obtenu par mutagénèse (OGM camouflé) sur 8 parcelles dans l’Isère et une dans la Drôme. Un rassemblement a eu lieu ce dimanche matin et a permis d’informer les nombreux visiteurs présents au salon de l’agriculture lyonnais au parc de la Lacroix-Laval sur les dangers des OGM et de l’huile de tournesol mutagène.

Boycottons l’huile de tour­ne­sol indus­trielle !  

« Ce ras­sem­ble­ment au parc de Lacroix-Laval, c’est pour dire que les OGM conti­nuent à colo­ni­ser nos champs ! C’est pour dire qu’on assiste à un pas­sage en force des firmes semen­ciè­res agro-chi­mi­ques, et de leurs valets, pour impo­ser aux pay­sans et aux consom­ma­teurs leurs semen­ces mani­pu­lées (et bre­ve­tées !!).

Si les Faucheurs volon­tai­res ont agi ce matin dans de nom­breu­ses par­cel­les de la région, c’est pour mon­trer que les varié­tés de tour­ne­sol muta­gène, résis­tan­tes à des her­bi­ci­des, et qui sont des vrais OGM qui ne disent pas leur nom, occu­pent une grande partie des sur­fa­ces de cette culture.

La poli­ti­que des grands semen­ciers est claire : on colo­nise les champs, et après seu­le­ment on verra les dégâts. On verra si ça porte atteinte à la santé, à l’envi­ron­ne­ment, aux droits des pay­sans, aux droits des consom­ma­teurs.

Oui le tour­ne­sol muta­gène est bien un OGM, contrai­re­ment à ce que nous disent les mar­chands et les valets de cette agri­culture indus­trielle mor­ti­fère qui écrase les pay­sans de la pla­nète, et qui n’a rien à faire de cette agri­culture en vitrine à ces ren­contres de Lacroix-Laval.

Pour une agri­culture de qua­lité, diver­si­fiée, qui cultive les cou­leurs, riche en ini­tia­ti­ves, proche des consom­ma­teurs, nous devons dire NON aux OGM, qu’ils soient issus de trans­ge­nèse, de muta­ge­nèse et de toute autre forme de mani­pu­la­tion et de confis­ca­tion du vivant.

Nous atten­dons de nos res­pon­sa­bles poli­ti­ques qu’ils agis­sent pour garan­tir nos droits à pro­duire et à consom­mer sans OGM.

Nous lan­çons un appel à toutes les orga­ni­sa­tions pour mettre en place ensem­ble un boy­cott de l’huile de tour­ne­sol indus­trielle. »

Parfois an nom d’un pro­blème, on nous impose une “solu­tion” qui l’aggrave… Depuis 2 ou 3 ans, des semen­ces de tour­ne­sol muta­gène (en atten­dant le colza muta­gène) sont pro­po­sés aux agri­culteurs en leur pro­met­tant de meilleurs ren­de­ments grâce à une lutte plus effi­cace contre les adven­ti­ces, et sur­tout contre l’ambroi­sie, une plante qui en plus est très aller­gène. En Rhône-Alpes, 30% des sur­fa­ces de tour­ne­sol étaient OGM en 2011, et appa­rem­ment plus encore en 2012… Mais beau­coup de choses ne sont pas dites…

Manipulations Génétiques

Le tour­ne­sol muté « Clearfield » de BASF et celui « Express Sun » de Pioneer sont des OGM ! Les mani­pu­la­tions ont été obte­nues par expo­si­tion à des trai­te­ments chi­mi­ques très agres­sifs, capa­bles de pro­vo­quer de nom­breu­ses muta­tions dans le génome. Ensuite, les muta­tions qui ont été rete­nues sont celles qui créent (entre autres ?…) une tolé­rance aux her­bi­ci­des… plus pré­ci­sé­ment à ceux qui sont oppor­tu­né­ment vendus par les socié­tés BASF et Pioneer – le monde peut être bien fait !

Ces tour­ne­sols sont des OGM :

– Ils n’ont certes pas été créés par trans­gé­nèse (trans­fert de gènes d’une espèce à une autre), mais par muta­gé­nèse et c’est tou­jours d’une mani­pu­la­tion géné­ti­que qu’il s’agit !

– Ce sont des « plan­tes pes­ti­ci­des » : ils sont des­ti­nés à être arro­sés, et donc impré­gnés, d’her­bi­ci­des très puis­sants sans en crever. Des pes­ti­ci­des vendus avec les semen­ces…

– Ce sont des semen­ces bre­ve­tées, que les pay­sans n’ont pas le droit de res­se­mer.

On a bien là les 3 aspects qui carac­té­ri­sent les OGM agri­co­les… Mais des OGM mas­qués !

Les pay­sans sont trom­pés : ils ne sont pas infor­més qu’il s’agit d’OGM. Pire : il leur est affirmé qu’il ne s’agit pas d’OGM, au motif que la direc­tive euro­péenne 2001-18 qui régit les cultu­res OGM les exclut de son champ d’appli­ca­tion (et donc des pro­cé­du­res d’évaluation, d’auto­ri­sa­tion et de contrôle qu’elle ins­ti­tue pour les OGM). L’Europe exclut les OGM obte­nus par muta­gé­nèse, après cepen­dant les avoir expli­ci­te­ment défi­nis comme OGM. Nous avons là un vide juri­di­que dans lequel les mul­ti­na­tio­na­les des semen­ces se sont engouf­frées.

Comme il n’y a aucun suivi de l’uti­li­sa­tion des récol­tes de tour­ne­sol Express Sun et Clearfield, le résul­tat aujourd’hui est que l’huile de tour­ne­sol du com­merce est très pro­ba­ble­ment issue d’un mélange avec du tour­ne­sol OGM.

Comment on se sert d’un souf­fre-dou­leur : l’ambroi­sie

L’ambroi­sie est une plante dont on parle beau­coup pour son pro­blème aller­gi­sant, qui est très pré­sente dans la région Rhône-Alpes. Espèce à ger­mi­na­tion prin­ta­nière, elle ne dis­sé­mine son pollen qu’à partir de la mi-juillet, époque à laquelle la plu­part des espè­ces aller­gi­san­tes n’en dis­sé­mi­nent plus. Elle est ainsi facile à iden­ti­fier …et donc à incri­mi­ner !

C’est ainsi que les firmes semen­ciè­res pré­ten­dent la maî­tri­ser avec les her­bi­ci­des uti­li­sés avec le tour­ne­sol muta­gène qui est alors pré­senté comme « la » solu­tion à ce pro­blème de santé publi­que. Au contraire, cette réponse ne risque que d’aggra­ver le phé­no­mène en ren­dant l’ambroi­sie encore plus résis­tante et tous les spé­cia­lis­tes sont d’accord là-dessus. Les firmes semen­ciè­res savent per­ti­nem­ment qu’avec le tour­ne­sol muta­gène ils ne feront qu’accroî­tre le déve­lop­pe­ment de cette plante aller­gi­sante. Ce n’est que fuite en avant bio-tech­no­lo­gi­que et pro­pa­gande cyni­que et men­son­gère.

Il y a pour­tant une solu­tion très simple que pro­pose la per­ma­culture pour éviter que ne pousse l’ambroi­sie et lais­ser ses grai­nes en dor­mance conti­nuelle, c’est de semer du gazon.

Refusons les biotechnologies. Les OGM, on n’en veut pas, ni dans les champs, ni dans les assiettes, qu’ils soient issus de transgénèse ou de mutagénèse. Non au brevetage et à la privatisation du vivant !

Auteur : Rédaction combat-Monsanto

Source : www.combat-monsanto.org

Article relayé par : jacques pour TerreSacrée

 

 

13 commentaires

  • Rainhardt

    Ils aiment toujours autant jouer avec la santé sur les OGM.

  • Miss

    Raffinage des huiles végétales

    L’huile contenue dans une graine ou un fruit oléagineux en est extraite selon 2 méthodes : mécanique (à l’aide de presses) et chimique (à l’aide de solvants largement utilisés dans l’industrie alimentaire, qui, ensuite, procède au raffinage proprement dit).

    Extraction mécanique par pression

    L’huile, que recèlent l’olive et les graines oléagineuses (tournesol, noix, cacahuète,etc…), est exprimée après broyage à l’aide de presses à vis ou de cages dans lesquelles tourne un axe muni d’ailettes hélicoïdales dont le pas se resserre progressivement, ce qui permet d’augmenter graduellement la pression sans échauffement (que provoquerait une contrainte brutale).

    Ainsi est obtenue « l’huile vierge », qui ne devrait subir pour tout traitement ultérieur qu’une centrifugation et une filtration, pour éliminer particules solides et traces d’eau, à l’aide de filtres garnis de toiles de coton et de papiers buvards, d’où s’écoulent de langoureux filets aux éclats blonds, ambrés, voire mordorés.

    Le résidu de pressage est un agglomérat de matières organiques : le tourteau, qui peut être utilisé comme aliment pour le bétail ou comme engrais. Il est constitué de fibres, protéines, amidon, mais aussi d’huile, car celle-ci ne peut être totalement extraite par première pression à froid (cette proportion de corps gras restant dans le tourteau est très variable selon le produit, de l’ordre de 5 à 15%. Le rendement est bon pour l’olive, à l’opposé, le maïs et le pépin de raisin ne cèdent leur huile au pressage que s’ils sont chauffés).

    Les huileries industrielles obtiennent un rendement maximal en chauffant largement, au-dessus de 1000°C, les produits oléagineux, avec parfois plusieurs opérations successives de chauffage-pressage d’un même lot.

    Or, le fait de chauffer un corps gras modifie sa composition chimique, qui, ainsi, est très différente de celle du corps gras originel contenu dans la plante.

    C’est le cas des acides gras insaturés. Certains sont dits essentiels et ont valeur de vitamines (F) dont dépendent le fonctionnement des membranes cellulaires (particulièrement du système nerveux) ainsi que la synthèse des prostaglandines, éléments biologiquement très actifs qui font l’objet d’importantes recherches, car ils conditionnent de nombreux métabolismes.

    Ces acides gras insaturés sont instables et, sous l’effet de la chaleur, se saturent rapidement en corps stables mais biologiquement inactifs, voire nocifs : par fixation d’hydrogène, cas le plus fréquent (l’huile saturée est dite hydrogénée, favorisant l’athériosclérose), ou par fixation d’oxygène avec formation de peroxydes, encore appelés « radicaux libres », favorisant le vieillissement cellulaire et à potentialité cancérigène.

  • silex

    déjà que ces dégénérés ont remis sur le marché les stocks d’huile des pays de l’est qui contenaient du pétrole, je boycotte la plupart des huiles.

  • silex

    Sur « incapable de se taire »,j’ai trouvé ce lien au sujet de la lignée juive. Dans le bouquin « la ponérologie politique il est question de 1% de psychopathes essentiels. Ben là, il est aussi observé 1% de folie. J’ai fait le traducteur google, alors c’est pas parfait comme traduction.

    http://www.jewishencyclopedia.com/articles/8123-insanity

    • nat

      Merci de m’avoir fait découvrir ce livre qui semble passionnant. Si toute cette monstruosité ambiante est rééllement la conséquence d’une folie destructrice, cela conforte l’idée qu’aucune manoeuvre pacifiste ne pourrait être efficace. Aux armes citoyens. 99% de fous essentiels et 1% de psychopathes inutiles seront les statistiques du nouveau monde :-)

  • nux nux

    merci pour cette info ,ils commencent a nous les briser menus avec leurs saleté d ogm , j’espert que les rang des faucheurs vont augmenter de plus en plus , et que chaque jours des centaines de gens vont apprendre ce qu’est L’OGM , car c’est a cause de l’ignorance des gens qu’on en est la !! a chaque fois que j’informe quelqu’un sur le sujet j’entends …ah bon ? ou bien houla faut plus acheter tels et tels produit ! donc le meilleur remède contre les OGM c’est d’informer les gens et qu’ils prennet conscience que c’est leurs ignorance qui vas tuer leurs enfants plus tard !!

    un autre point de détails important dans les céréales ou autre produit en dessous d’un certain pourcentage d’OGM il n’est pas obligatoire de le mentionner sur le paquet !!

  • nat

    Le génialissime Claude Bourguignon dans toute sa sagesse http://www.youtube.com/watch?v=j5Kqewq5P_w

  • rouletabille rouletabille

    quand je mange OGM ,je chie aussi OGM c’est la même odeur ?
    Je transmute en voyant l’illusion proposée ,génial les gars,nous ne sommes plus nous même..
    la pisse n’a plus d’odeur …
    Chier est taxer par ceux qui nous emmerdent.