Japon : fuites continuelles d’eau contaminée vers l’océan..

Et la solidarité internationale elle est où, pour obliger le Japon à prendre ses responsabilités?? C’est une situation qui est déjà catastrophique, faut il attendre que ça dégénère pour que les cerveaux de la planète se mobilisent ??..La contamination par l’eau radioactive rejetée dans l’océan…ça va aller jusqu’où? On compte si peu pour ceux qui sont au dessus de nous, plus préoccupés par leurs carrières, que du bien de la Terre et des Terriens

Un employé de Tepco : « Il n’y a rien d’autre à faire que de laisser l’eau radioactive se déverser dans l’océan »

Japanfocus cite le témoignage intéressant de l’un des travailleurs employés par Tepco à la « résolution » de la crise nucléaire sur le site de Fukushima-Daiichi. Parlant sous couvert d’anonymat, ce dernier évoque la précarité continuelle de la situation sur le terrain et les décalages entre les beaux discours officiels et le peu de moyens d’action sur la contamination, notamment au niveau des effluents liquides radioactifs qui se déversent chaque jour dans l’océan.

M. A., 62 ans, employé Tepco en colère

M. A. est indigné par la situation sur le site accidenté et brise la loi du silence pour évoquer des fuites continuelles d’eau contaminée vers l’océan. M. A est employé sur le chantier de la nouvelle unité de traitement censée « décontaminer » l’eau radioactive contenue dans les sous-sols et les nombreux réservoirs disséminés sur le site de Fukushima-Daiichi.

L’unité de décontamination filtre le césium mais pas les autres radionucléides

C’est une information que nous évoquions il y a très longtemps : les « pièges » à Zéolite et autres « absorbeurs » se préoccupent prioritairement de filtrer le Césium sans pouvoir agir aussi efficacement sur les très nombreux autres radionucléides présents dans l’eau contaminée.

« 200.000 tonnes d’eau contaminée sur le site »

Nous estimions le 24 avril à environ 120.000 m3 le volume d’eau radioactive stocké sur le site, M. A. évoque quant à lui le chiffre de 200.000 tonnes tout en spécifiant qu’il est physiquement impossible d’en stocker davantage sur le site.

« Il est évident qu’une partie de l’eau contaminée s’est déversée dans l’océan »

M. A. continue : « Chacun sait que la quantité d’eau [injectée dans les ex-réacteurs] est énorme mais personne ne commente ce chiffre ; chaque employé travaillant sur le site sait manifestement qu’il n’y a rien d’autre à faire que de laisser l’eau fuir ! »

Un Japon qui se préoccupe peu de la contamination mondiale

M. A. évoque ensuite le manque d’honnêteté et de compassion d’un Japon qui laisse s’écouler vers la Russie, Hawaï, les États-Unis puis le monde entier une quantité énorme de radioactivité alors que l’on reproche par ailleurs à un état proche d’expédier des fusées autrement inoffensives.

Auteur : Japanfocus

Source : www.gen4.f via Sauve-la-Terre

14 commentaires

  • Tex

    « ceux qui sont au dessus de nous, plus préoccupés par leurs carrières, que du bien de la Terre et des Terriens »
    Mais ils sont AUSSI SUR Terre et ils sont AUSSI des terriens… ils vont crever avec nous!

  • hopix

    « Et la solidarité internationale elle est où, pour obliger le Japon à prendre ses responsabilités??  »

    La solution serait peut-être que la bien-pensante « communauté internazillonale » déclare la guerre au Japon.
    Ca tombe bien, elle a des milliers de mégatonnes de bombes nucléaires à destocker. Et ça fait marcher le commerce.

    « le manque d’honnêteté et de compassion d’un Japon qui laisse s’écouler vers la Russie, Hawaï, les États-Unis puis le monde entier une quantité énorme de radioactivité »

    Ca il fallait quand même oser, mdr.
    On attend la prochaine cata, et on fait les gros yeux au prochain pays dont une centrale s’emballerait ?
    Un bon truc le nucléaire, pas vrai ?

    • voltigeur voltigeur

      On entend pas dire que des « experts » ou autres vont aller partager
      leur science de cette saleté, pour limiter les dégâts…A moins
      que ce soit incontrôlable et qu’on nous enfume, jusqu’à ce qu’on soit devenus
      fluorescents! mdr!! là ils ne pourront plus rien nous cacher…..

      • hopix

        Je crains que ta conclusion ne soit la bonne : c’est incontrôlable, et il n’est plus tabou de penser qu’on n’évitera pas d’autres « fufushima » de par le monde.
        L’activité sismique se charge de nous rappeler la fragilité de nos systèmes humains (ceux que la même oligarchie impose toujours aux peuples), puisque le mensonge a prétendu nous l’occulter.
        Le mensonge …

      • engel

        T’as tout compris,

        Pas de spécialiste de la dernière heure, pas de savant génial sauveur de l’humanité, pas de nation solidaire.

        Et pour cause, ils savent TOUS que la situation est totalement et définitivement perdue.

        En Ukraine il a fallu plus de 600.000 « volontaires » pour limiter la contamination et il n’y avait pas de fuite océanique et qu’un réacteur endommagé !
        Alors, imagine le nombre qu’il faudrait pour cette tragédie en cours et en plus, sans aucune garantie de succès, bien au contraire.

        Alors silence, on contamine !

      • engel

        Et énorme différence,
        En Ukraine on avait évité le « syndrome chinois »!!!

        Mais, c’est pas grave, ils nous restent la bière au frigo et les matchs de foot.
        L’essentiel, quoi !

  • pokefric pokefric

    Quelle merde pour le monde,c’est d’une gravité incommensurable,hélas.

  • willy74150

    euh y’a une chose que vous avez pas encore compris c’est échec et mat !!! c’est cuit depuis le début , le commencement de la fin de l’homme pourrie enfin !!!

    mougeons va !!! continuer à manger bioradioactif …