Fusion nucléaire : un des obstacles levé…

Tout cet argent qui pourraient être employé dans la recherche, et la mise en place d’énergies propres…..On se demande ce qu’ils veulent faire de tout ça.

Le site d'Iter à Cadarache

Deux chercheurs américains ont peut-être trouvé la clé pour stabiliser les plasmas lors des réactions de fusion nucléaire. Une étape clé pour maitriser la technologie.

Un obstacle à la fusion nucléaire vient peut-être d’être levé par deux physiciens du Princeton Plasma Physics Laboratory aux Etats-Unis, Luis Delgado-Aparicio et David Gates. Cette source d’énergie, peu polluante et abondante, consiste à reproduire les phénomènes qui se déroulent au cœur des étoiles comme notre Soleil. 

Sur Terre, les réactions de fusion sont réalisées dans des réacteurs Tokamaks au sein de plasma à très haute température (plusieurs dizaines de millions de degré) et très haute pression. Le plasma est confiné grâce à de puissants champs magnétiques, constituant une barrière virtuelle.

Mais, les chercheurs se heurtent aux problèmes des disruptions. Il s’agit de perturbations au cœur du plasma. Elles entrainent un accroissement de la densité provoquant une perte du confinement du plasma qui se disperse.

Selon les deux scientifiques américains, ce phénomène est dû à des impuretés issues des parois du réacteur qui vont créer des îlots magnétiques au sein du plasma. Ces « bulles » entrainent un phénomène de résistivité qui empêche d’alimenter le plasma en énergie pour continuer la fusion et la réaction s’effondre.

Luis Delgado-Aparicio et David Gates vont maintenant tester leur hypothèse au sein des tokamaks C-Mod du MIT et DIII-D de General Atomics à San Diego. De plus, les chercheurs émettent l’hypothèse que les disruptions sont évitables en injectant de l’énergie au cœur même des îlots magnétiques dans le plasma. Si leurs résultats sont positifs, le maintien de réactions de fusion sur de longues durées serait envisageable.

En France, le projet Iter (International Thermonuclear Experimental Reactor – réacteur thermonucléaire expérimental international) est en cours de construction à Cadarache (Alpes-de-Haute-Provence, Var et Vaucluse). Financé par l’Union européenne, la Chine, les Etats-Unis, la Russie, l’Inde, le Japon et la Corée du Sud, Iter a pour but de créer un premier plasma de fusion à l’horizon 2020. Le projet est estimé à environ 13 milliards d’euros.

Auteur : Barbara Leblanc

Source : www.usinenouvelle.com via Sos-Planète

 

30 commentaires

  • Maverick Maverick

    Il y a toujours des râleurs. Dans la mesure où la fusion ne produit pas de déchets radioactifs et n’utilise pas un combustible rare et polluant, c’est une énergie propre.
    En plus, on pourrait significativement réduire la pollution liée à l’automobile si on obligeait les constructeurs à proposer de série les moteurs Diesel à injection d’eau, Pantone et autres HHO … Il y a encore d’énormes marges de progression sur les moteurs thermiques conventionnels. Et ils n’ont pas le concentré de pollution des voitures électriques, avec les batteries et autres matériaux rares (ça va faire comme avec les ampoules basse consommation).

    • Superbird

      Je cite : ´´ la fusion ne produit pas de déchets « 
      vas donc te renseigner en ligne sur les Tokamaks et aussi sur le site de jean pierre Petit ,
      la Fusion produit des déchets qui rendent tous les matériaux du coeur du tokamak radioactifs , et de plus en cas de décharge dues à des disruptions , les matériaux sont endommagés , sur les petits tokamaks on ne peut lancer de manip que tous les 4 mois et quand il y a une lueur de plasma lors d´une expérience ca ne dure que quelque secondes et entre 2 manips il faut ´´Nettoyer´´ l´intérieur du tokamak dont des éléments des parois sont devenus radioactifs , en plus lors d´une expérimentation avec création de plasma chaud il y a des impuretés qui sont arrachées des parois de l´enceinte de confinement et qui polluent le plasma durant la réaction et font chuter brutalement la température du plasma , de plus même des grosses décharges d´énergies peuvent se produire endommageant la paroi de
      l´ enceinte le fameux ´´TORE´´ ,
      Quand À ITER il ne fonctionnera sans doute jamais, car il aura certainement été détruit avant par des disruptions vue les énergies mises en oeuvre ,
      La plupart des physiciens le savent , mais ils se taisent soit par obligation de réserve , soit parce qu´ils craignent pour leur carrière professionnelle ,
      ITER est une imposture qui ne pourra jamais être amené à son terme et en pus avec un risque majeur de pollution grave dans l´ environnent proche en cas d´accident

      • vanvoght

        bravo et exacte . c’est encore une grosse escroquerie de pseudo scientifique ……. mais ça a dejas couté 5 miliards d’euro et encore 5 de plus sur 10 ans . coooool . non ?

    • Maia

      ça me rappelle ce que m’avait dit un ami travaillant à la mise au point des moteurs à hydrogène destinés au secteur automobile (dans les années 90) : le catalyseur en platine nécessiterait l’exploitation de la quasi totalité des ressources en platine disponibles pour convertir le parc automobile mondial.
      Et cela se sait pertinemment en coulisses : à croire que tout cela finalement ressemble furieusement à un gigantesque laboratoire (j’entends dans tous les domaines, y compris en Grèce par exemple) financé par une minorité (celle qui détient le porte monnaie tout bêtement), cherchant avant tout une « porte de survie » dans les temps à venir (une arche de Noé en quelque sorte pour faire face à une catastrophe « programmée », fruit de leur « bêtise » : je ne parle pas d’un complot, simplement de l’humain, qui n’arrive pas à grandir, dévoré par son propre instinct -je fais ce que je veux, na!-).
      Une minorité qui pilote l’avion (y’a t-il un pilote …), enfin la planète dans ce coin de la grande banlieue galactique (oui, je m’émerveille quand je plonge le regard dans le ciel nocturne loin de toute pollution lumineuse. On appelle ça le triangle noir du Quercy d’ailleurs).

    • hopix

      Il faut vraiment lire ce document.
      Un extrait, pour se mettre en appétit. Il est question de la disruption :

       » Ce qui était jusqu’ici gérable dans des tokamaks comme ToreSupra et JET, ne le sera plus dans une machine comme ITER, qui contiendra mille fois plus d’énergie (et a fortiori dans les suivantes).
      Les concepteurs mêmes de la machine prévoient que les « coups de foudre », qui s’y produiront immanquablement, atteindront 11 millions d’ampères (plus encore sur son successeur, DEMO).
      Des impacts d’une telle puissance perforeront l’enceinte à
      vide. La couche de béryllium, d’un centimètre d’épaisseur, constituant la première paroi, celle qui est « face au plasma » sera volatilisée et dispersera le matériau dont elle est constituée, un polluant hautement toxique et cancérigène, en même temps que le tritium, radiotoxique,
      contenu dans la chambre.
      Si les modules tritigènes (régénérateurs de tritium), situés
      immédiatement derrière la première paroi en béryllium, sont conçus sur la base d’une circulation d’un mélange lithium-plomb à l’état liquide, refroidi par eau (solution CEA), il y aura émission de vapeurs de plomb et de lithium, toxiques. Le lithium étant inflammable, explosif si mis au contact d’eau, ces substances pourront s’ajouter aux dispersions de polluants précités, et la combustion du lithium, impossible à éteindre, pourra entrainer la destruction pure et simple de la machine. « 

      • Maverick Maverick

        J’étais au courant … Mais là apparemment, on progresse vers une solution à ce problème. Et de toutes façons, il ne faut pas se leurrer. Si (comme c’est probablement le cas) ces recherches peuvent avoir des applications militaires, elles continueront.

      • engel

        Quelle applications militaire ?
        On l’a déja depuis longtemps : la bombe H.

        Les militaires ce qui les interessent, c’est l’étape supérieure, l’anti-matière!
        Mais, c’est pas le bon instrument ITER.

      • Tex

        L’homme est fou, ne cherchons pas plus loin!!

      • engel

        Oui,

        Mais certains beaucoup plus que d’autres.
        Et ces beaucoup plus sont aux commandes du paquebot « humanité ».

        Et pendant ce temps là, les autres font la fête sur la piste de dance au son de l’orchestre…

      • engel

        Jp- Petit un très bon !

        ….Et même trop bon pour la confrérie mafieuse des pontes auto-proclamée « maitre de l’orthodoxie scientifique ».

        Remarquons : « En France, le projet Iter (International Thermonuclear Experimental Reactor – réacteur thermonucléaire expérimental international) est en cours de construction à Cadarache (Alpes-de-Haute-Provence, Var et Vaucluse) »

        -Comme le clame Mr Petit depuis plus 1 an ce projet est dangereux pour cause de disruptions parasitaires.

        Mais c’est faux, puisque les pontes disent qu’il n’a aucun souci.
        Mais voilà que maintenant, on apprend que des chercheurs américains (comme toujours) vont peut-être trouver la solution au problème qui n’existe pas !!!!!!!!!!!!!!!

        Si ça, se n’est pas nous prendre pour des cons!
        Qu’est-ce d’autre ???

      • engel

        Mais on s’en fout !…..C’est nous qui allons payer !

      • Superbird

        Ilö y en a ssurtout beaucoup qui vont se goinfrer ,
        Quand aux ´´décideurs´´les trop fameux politiciens Poly-Tocards , ils ne connaissent RIEN à la physique , ils sont contraints de s´en remettre à des scientifiques corrompus qui défendent des intérêts privés , et qui les enfument , les décisions politiques sont au final abérantes comme le projet ITER décrété par un ´´ex- grand physicien´´ si on peut dire et qui fut hélas mal conseillé, à savoir Mr Chirac ….
        Au passage les allemands eux , conscients des problèmes actuels construisent discrètement un petit prototype de Tokamak torsadé justement pour tenter d´éviter les problèmes majeurs dus au plasma qui a tendance à se déformer durant la fusion

  • hopix

    Ce que je trouve marrant, (façon de parler je précise) c’est que nos psychopathes oligarques en en effet penser nous faire payer.
    Mais comme on dit, on ne peut pas tondre un oeuf.
    Je les crois englués dans une série de paradoxes qui pourraient expliquer que cette caste ne soit pas aussi homogène et unie qu’elle le laisse croire.
    Par exemple, concernant le réduction de population. Le cas s’est déjà produit dans l’Histoire : la Peste noire élimina presque 50% de la population en Europe.
    Les nobles ne pouvaient donc plus se faire obéir, et les pauvres se sont enrichis, du fait de leur rareté :)
    A méditer, peut-être…

    • engel

      +10
      Ils ne sont pas unis.

      Personnellement, je ne connais pas une famille où un jour ou l’autre un problème d’héritage ne déchire pas les liens familiaux.
      Alors, quand il n’y a pas de liens familiaux !

      PS : Exact, les effets de cette crise avenir ne sont pas du tout déterminables, et loin s’en faut…

      • hopix

        QUand ce ne sont pas des liens de consanguinités élaborés depuis 3 ou 4 siècles, voire plus …
        Ceci appelle une remarque d’ailleurs. Cette caste qui détient richesses/pouvoir finit par croire au mythe qu’elle sert aux peuples. Leur habileté à se hisser au-dessus du commun (un assortiment de compétences réelles dans un certain paradigme social), passe finalement à leurs propres yeux, pour de l’intelligence.
        Peu à peu, prenant l’effet pour la cause, ils finissent même par se persuader d’en être doués, exlusivement, en raison de leur supériorité présumée.
        C’est le binôme ‘guerre/commerce’.
        Mais le plus souvent, ils ne sont qu’acheteurs, et le plus souvent mauvais payeurs, de l’ingéniosité naturelle qui vient de tout un chacun des peuples.
        Moi, ça me laisse songeur ;)

      • Superbird

        Le pire c´est que les politiciens et toutes ces petites castes se croient investis d´une sorte de ´´Mission Divine´´ ( la preuve avec les sociétés secrètes auxquelles ils appartiennent tous plus ou moins , entre autres comme exemple de leur psychopathies collectives …. )
        Je me souvient d´un discours de J.Chirac qui disait , je cite :
        ´´ La politique est l´art de se mettre tout entier au service d´une Cause qui nous dépasse…. ´´
        Ces gens se croient les élus ou les mandataires de ´´Missions quasi Divines´´ décrétées à leurs yeux par une intelligence supérieure et insondable, qui déciderai d´un ´´Grand Projet´´ pour le Destin de l´Humanité …
        C´est une connerie sans nom ….
        et tout celà démontre bien que nos politiciens pour la plupart d´entre eux, ne tournent pas vraiment rond ,
        un certain nombre d´entre eux sont beaucoup plus que superstitieux que l´on imagine, rien que le fait de croiser par hasard quelqu´un ( vous par exemple…. ) dans un lieu public , leur laisse à penser que cette rencontre n´est pas vraiment le fruit du hasard et qu´une ´´ intelligence sopérieure ´´ essayerai de leur faire comprendre que s´íls vous croisent ou vous rencontrent fortuitement, c´est parce que celà est en fait ´´ voulu´´ pour leur signifier quelque chose, que soit vous êtes pour eux une opportunité positive qui peut les aider à avancer ou bien un individu qui pourrait être un éventuel obstacle pour eux et dont ils devraient faire en sorte de le détruire .
        Ces personnages se croient investis d´une sorte de ´Mission ´´ au service d´un pseudo ´´Grand Projet´´ qui aurait été élaboré par je ne sais quelle entité supérieure …impalpable ….
        Pauvre de nous, Pauvres moutons que nous sommes justes bons à nous faire tondre , car nous remettons notre destin entre les mains de gens qui pour la plupart sont des incompétents doublés hélas
        d´irresponsables notoires …..

  • Maia

    Pour autant que je sache (quelqu’un peut-il confirmer ?), seule la fusion de l’hydrogène est « propre » (aneutronique), ce qui n’est pas le cas de la fusion du deutérium-tritium, qui elle est « neutronique » (d’où une durée de vie des centrales à fusion de 60 ans et le démantèlement de centrales « déchets » à considérer ?).

    • engel

      Bein oui !

      Mais on s’en fout !…
      Le but étant justement de donner du boulot aux multinationales.
      Et si c’est cyclique, c’est encore mieux…

      • engel

        Ps : déchet dans le sens où la structure aura vieilli (porosité) par bombardements neutroniques et non par radioactivité induite.

        Les déchets devraient théoriquement normalement (conditionnel) être facilement recyclable.

      • engel

        C’est le premier « soleil à obsolescence programmée ».

        Pourvu, qu’ils ne se foirent pas dans le calcul de vieillissement…

      • Superbird

        Ne rêvez pas,
        ´´ Le soleil en éprouvette ´´ ou en centrale , n´est pas pour demain matin ….
        .il y a beaucoup trop d´enfumage médiatique, scientifique, et de manipulations voulues ,
        Rien n´est au point ,
        et de très gros problèmes non résolus persistent ….
        Les russes ont inventé le Tokamak , et malgré leur ingéniosité et leur débrouillardise technique , ils n´ont jamais pu parvenir à créer des plasmas stables,
        et de plus à partir d´une certaine taille les problèmes des Tokamaks deviennent beaucoup plus que majeurs vus les Énergies mis en jeu pour tenter d´obtenir une pseudo fusion éphémère et non contrôlable ….

  • EGO

    sa fais longtemps qu’il y a des énergie propre mais on ne peux pas faire d’armes a destruction massive avec des énergie propre .
    pense-vous que l’Allemagne ou la suisse accepterais des central nucléaire française sur leur frontière sans contre partie ?

  • Paul

    et personne ne parle de la fusion nucléaire froide ? Ce n’est peut être pas encore parfaitement au point mais cela semble prometeur.http://fusion-froide.com/category/e-cat

    • Superbird

      ca a marché et les vérifications en labos avaient été pour la plupart efficaces et revalidées , et dont certaines par les asiatiques ,
      mais , ca ne doit pas rapporter suffisamment de fric aux lobbies nucléaires, ou autres , l´avenir c´est peut être les ´´Z -Machines´´ auxquelles se consacrent les américains et d´autres scientifiques à l´est de l´Europe ,
      Je pense que la fusion froide c´est un peu comme l´histoire du fameux moteur à eau( en fait à électrolyse de l´eau et fonctionnant en fait à l ´hydrogène )
      ca dérange , ca gène , et on a fait en sorte de l´étouffer dans l´oeuf …

  • dupontg

    faut etre completement cinglé pour jouer avec ce genre de truc.
    on a dejà un reacteur de fusion en marche au dessus de la tete et qui distribue cent fois plus d’energie qu’il n’en faut..

  • Camael

    Voilà deux liens au titre évocateur. Deux liens que j’ai apprécié du début à la fin et que je conseille.

    http://fr.sott.net/articles/show/7789-Age-d-Or-psychopathie-et-Sixieme-Extinction-1ere-partie
    http://fr.sott.net/articles/show/7911-Age-d-Or-psychopathie-et-Sixieme-Extinction-2e-partie

    Après chacun peut penser ce qu’il veut mais à la terrible question d’existentielle du ‘ou allons nous’, la réponse la plus probante est ‘DANS LE MUR’. N’en déplaise au plus optimistes.

    A propos savez ce qu’est un pessimiste ? Tout simplement un optimiste qui a tout compris…

  • michel

    à Fukushima, ils expérimentent la fusion multiple, la terre étant l’espace de confinement.

    Bon, avec la fusion, on prendra juste le risque de création de trou noir, au moins, il n’y aura pas de survivants pour nous faire chier à faire un procès, c’est déjà ça.