Vaccins: « Les études fondamentales d’innocuité n’ont été menées »

 Le débat est clos sur les vaccins, suffisamment de preuves scientifiques ont été faites pour déclarer que les vaccins causent des dommages graves et irréversibles sur une portion importante de la population vaccinée.  Selon des études financées par Robert F. Kennedy, les vaccins causeraient le TDA, le TDAH et le syndrome Gilles de Latourette, diagnostics que l’on constate en hausse alarmante dans tous les pays industrialisés.

Des vaccins pour les nourrissons produisent des symptômes de l’autisme, selon une nouvelle étude de scientifiques de l’Université de Pittsburgh sur des primates.

Les résultats publiés aujourd’hui montrent que les bébés singes ont reçu les vaccins recommandés officiellement par le C.D.C. et l’American Academy of Pediatrics et qu’ils ont présenté des symptômes ressemblant à l’autisme.

L’équipe de chercheurs ont présenté leur étude à la réunion internationale pour la recherche sur l’autisme à Londres.

Les études d’innocuité des médicaments sont généralement menées sur les singes avant d’être utilisés sur les humains, mais ces recherches fondamentales sur les vaccins donnés aux enfants n’ont été menées.

Ce qui a été présenté à la conférence sur l’autisme est que les vaccins ont causé des changements biologiques et une altération du comportement des macaques vaccinés, changements semblables à ceux observés chez les enfants atteints d’autisme.

Les animaux non vaccinés n’ont pas montré de tels effets indésirables.

Les vaccinés donnés étaient ceux qui sont recommandés pour les nourrissons américains dans les années 1990, dont plusieurs avec le thimérosal, agent de préservation composé de mercur, et le vaccin rougeole-oreillon-rubéole.  Les cas d’enfants autismes a fait un bond spectaculaire dans les années 1990, de 1 sur 5000 à 1 sur 150 enfants!

Cette recherche met en évidence le besoin d’une enquête plus critique sur les vaccins, sur le mercure et sur les altérations du comportement chez les enfants autistes.

Selon la présidente de « SafeMinds », Theresa Wrangham, le C.D.C. a manqué à sa responsabilité d’enquêter sur les questions de sécurité des vaccins, responsabilité qui devrait être retirée du C.D.C. pour être donnée à un organismes indépendant.

sources:     vran.org    /    Conscience du Peuple

13 commentaires

  • En ce qui concerne la vaccination des enfants et tout particulièrement celle des Bébés, le moyen de ce défendre face à un médecin qui veut à tout pris vacciner ou bien encore face à la justice quand ces médecins vous y emmènent pour avoir refuser la vaccination, il y a en fait une argumentation implacable et totalement irréfutable, qu’aucun médecin ni juge ne pourra remettre en question.

    Tous les médicaments dans le monde, avant leur mise sur le marché, subissent ce que l’on appel (En France c’est comme ça) des phases de Test de Niveau I II et III (ceux tout de suite après ceux pratiqués sur les animaux) qui correspondent au différents tests pratiqués sur des volontaires. La différence entre les phases résulte du nombre (croissant) des volontaires qui vont subirent ses tests.

    Hors les test sur les enfants et encore plus (évidement) sur les Bébés sont INTERDITS.
    Sauf dans des cas très précis ou l’enfant à déjà contracter une maladie et ou l’on estime alors que le remède test pourrait le sauver d’une mort ou d’un handicap profond.

    Il n’y a donc jamais eu à travers le monde de test sur un vaccin seul ou sur l’interaction de plusieurs vaccins entre eux (les 20 à 30 dont recommandés en mélange la plus part du temps).

    La réponse que l’on peux avoir a cet argument pourtant implacable, est le plus souvent : « Mais il faut bien les protéger ces bébés » et là il suffit de répondre : « Primum Non Nocere » (Premièrement ne pas nuire). En effet, la raison principale des tests est de vérifier qu’ils ne vont pas apporter plus de souffrance que la maladie a soigner elle-même !!!

    Une autre réponse : « ces tests sont pratiqués en secret dans les pays pauvres » là la réponse est une grande claque dans la gueule pour commencer et ensuite, les Tests ont besoin d’être fait sur des personnes de Races différentes et de tous types de civilisation (il faut donc avoir a un moment donné des tests sur personne de race blanche occidentale) car les médicaments sont racistes dans tous les sens du terme et son plus ou moins efficace (pour certain) selon la race. De toute façon les test secrets ne peuvent évidement pas donner lieu à des conclusions officielles (par définition) permettant au final une autorisation de mise sur le marché.

    Toutes les autres argumentations pour justifier un tel scandale, pas dangereux, efficaces, prêtes à sourire pour ne pas pleurer.

    Pour finir, et comme exemple, en ce qui concerne la mort subite du nourrisson des études concluent à la non responsabilité des vaccins, l’on trouve page 50 du formulaire de l’Institue de veille sanitaire la question posée suivante : « Vaccination dans les 72 heures Oui Non ne sait pas !! » plus de 72h la question n’est pas étudiée !!!! donc étude volontairement protectrice des vaccins injecter avant les 72 heures d’un Bébé mort subitement.

    http://www.invs.sante.fr/publications/2011/morts_nourrissons/morts_inattendues_nourrissons.pdf

    • Maverick Maverick

      Merci pour ces précisions … Mais le médecin ne peut pas faire un signalement à la PMI ou à la DDASS pour défaut de soins ? Et quid des éventuelles difficultés pour la crèche, la maternelle, l’école ? Ca peut vite devenir un sacré casse-tête, même dans une grande ville …

      • dudul

        ça dépend des médecin, certains te conseillerons même d’éviter certains vaccins « inutile voir dangereux »

  • noonoo12

    Cette info est vraie !
    La taille de l’amygdale du bébé macaque n’évolue plus après une vaccination infantile complète (type USA donc vraiment complète) et le rôle de l’amygdale est très important dans le comportement social et exploratoire, la gestion de la peur et de la nouveauté.
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20628439
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Amygdale_(cerveau)
    A noter que depuis les années 90 l’hydroxyde d’aluminium (neurotoxique) a remplacé petit à petit le phosphate de calcium (inoffensif) dans les vaccins…
    Le thiomersal est lui employé depuis les années 30 dans les vaccins, c’est un biocide neurotoxique, depuis les années 90 il est au contraire de moins en moins utilisé car très controversé partout dans le monde.

  • freaklove

    Le titre de l’article ici a oublié un « pas » (n’ont PAS été menées).
    Sans vaccins tout le monde crèverait, sauf une partie de résistants. Ça ferait de la place sur terre. Mais bo,, mis à part les quelques vaccins indispensables, aucun ne doit être considéré comme obligatoire ni conseillable. Partant de ce principe…

  • Corinne Corinne

    Freaklove, des gens vivent sans être vaccinés, j’en connais beaucoup, ils vivent très bien. Ils existent des médecins « intelligents », l’homéopathie est une grande aide.
    Il y a un site qui révèle toutes les études sur les vaccins c’est en anglais mais très instructif.
    http://www.naturalnews.com/vaccines.html
    Le monde médicale est devenu: un des monde des finances des plus lucratif.Si un jour, les gens avaient la « chance de comprendre cela », je suis convaincue qu’on serait moins malade car notre corps est capable de faire des anti-corps. Les médicaments et les vaccins réduisent notre auto-protection. Bonne journée à tous.

  • Tex

    Vaccins: « Les études fondamentales d’innocuité n’ont été menées »
    ????????????????????????????????

    C à d???
    « N’ont PAS été menées » ou « ont été menées »???