Algérie, la tentative de suicide d’un jeune déclenche des émeutes à Jijel..et…

Le chômage, les mauvaises conditions de vie mènent les peuples au désespoir.. personne n’est épargné ….  Que ce soit les uns ou les autres, il semblerait que les solutions ne soient pas faciles à trouver.

Img/jijeladouce.centerblog

Jijel est vent debout. La tentative de suicide par immolation de Rachak Hamza, 25 ans, vendeur ambulant de cigarettes, dimanche 29 avril dans la ville de Jijel, a mis le feu aux poudres d’une population qui n’en peut plus.

Il y a comme du Bouazizi dans cette émeute. Car selon des sources locales, Hamza a tenté de s’immolé après que des policiers qui eurent confisqué sa modeste marchandises. Dans un accès de rage, Hamza est allé acheter de l’essence, puis est revenu sur les lieux pour s’asperger ensuite le corps et allumer son briquet devant des centaines de personnes présentes au moment de la saisie de sa marchandise.

Ce geste de désespoir, a-t-on rapporté de mêmes sources, a eu pour effet de déclencher une émeute dans le quartier en solidarité avec la victime en fin de matinée. Les informations sur l’état de santé du jeune vendeur ambulant étaient encore contradictoires en fin de journée. Certaines sources avancent qu’il a été évacué vers l’hôpital des grands brûlés de Constantine. 

Les habitants ont dressé des barricades, flambé des pneus avant de bombarder le commissariat de pierres et d’autres objets épars. Les panneaux d’affichage des candidats aux législatives du 10 mai ont également fait les frais de la furie de ces jeunes manifestants………………

[…]

Lire la suite sur LeMatindz.net

Source LeMatindz.net

 

Tunis: manifestation et tentatives de suicide de chômeurs du bassin minier..

TUNIS – Des centaines de Tunisiens sans emploi ont manifesté lundi sur l’avenue centrale de Tunis contre le chômage et la précarité, alors que deux jeunes chômeurs venus du bassin minier (sud-ouest) tentaient de se donner la mort devant le ministère de l’Emploi, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Travail, liberté et dignité! ont scandé les manifestants reprenant un slogan phare du soulèvement qui a chassé l’ex-président Ben Ali en janvier 2011.

Les gouvernements changent, les mines restent en l’état, proclamait une banderole au nom des martyrs du chômage et de la liberté de Redeyef, ville de la région de Gafsa productrice de phosphates.

Partie de la place Mohamed Ali devant les locaux de la centrale syndicale historique (Ugtt), la manifestation, encadrée par la police, s’est achevée sans incident à hauteur du ministère de l’Intérieur sur l’avenue Habib Bourguiba.

Défilant à l’appel de l’union des diplômés chômeurs, du forum tunisien des droits économiques et sociaux (altermondialistes) et d’associations de défense des martyrs et blessés de la révolution, les manifestants ont alterné chants révolutionnaires et slogans contre le gouvernement dirigé par le parti islamiste Ennahda.

Les richesses du bassin minier dans les palais, ses enfants sous les tentes, le peuple a ras-le-bol des nouveaux Trablesi, criaient-ils comparant les nouveaux dirigeants tunisiens au clan mafieux de Leila Trablesi l’épouse honnie du président déchu Zine El Abidine Ben Ali.

Qatar reprend ton argent, le phosphate de Gafsa est la solution, lisait-on sur une autre une banderole critiquant un rapprochement inédit ces derniers mois entre la monarchie pétrolière du Golfe et les dirigeants islamistes.

Nous voulons des emplois, le travail n’est pas un privilège, rappelait un panneau entre des portraits de martyrs de la révolution…………….

[…]

Lire la suite sur Romandie

Source Romandie.com

 

17 commentaires

  • Bouffon

    Nous voulons des emplois, le travail n’est pas un privilège.

    C’est avec ce genre de mentalité, qu’on va droit dans le mur.
    Chaque année, l’économie mondiale doit crée 80 millions de place de travail pour accueillir les nouveaux venues.

    • voltigeur voltigeur

      Pour la Tunisie, je me posais la question à savoir:
      Que sont devenus les milliards confisqués à Ben Ali??….

      • delphine

        salut Voltigeur

        il y a plein de questions
        que les peuples du coin devraient se poser.

        Exemple, pour les Algériens :
        où est passé tout l’argent du gaz depuis des décennies?

        Cet argent qui permettrait au peuple algérien
        d’avoir un niveau de vie de haute qualité
        par rapport au reste de l’Afrique!

      • voltigeur voltigeur

        Et je me les suis posée ces questions, quand je vois comment
        les « dirigeants » vivent…..Le peuple devrait pouvoir bénéficier
        de la manne eux aussi. Au lieu de ça ils en sont rendus à se suicider
        pour échapper à la misère….
        Effroyable!!

      • vanvoght

        et n’oubliez pas que nous leur achetont plus cher qu’ailleur pour la raison precisée plus haut .

  • Tex

    « Jijel est vend debout »

    Kék???? In french please!

  • pokefric pokefric

    Et derrière tout ça:
    L’Algérie négocie pour bénéficier de sièges au FMI
    Des sources de secteur des finances ont indiqué que l’Algérie qui a accepté la demande du Fond Monétaire International de renforcer ses contributions, négocie actuellement avec ce dernier sur la possibilité de bénéficier de sièges au conseil d’administration du fond, alors qu’une délégation du fond s’entretient avec le secrétaire général de l’union général des travailleurs algériens, Abdelmadjid Sidi Saïd.

    Les mêmes sources ont assuré à El Khabar que l’Algérie finaliserait ses négociations avec le FMI dans les prochaines semaines, indiquant que l’obtention de l’Algérie de sièges au conseil d’administration du fond lui permettrait d’obtenir une position de force qui lui permettrait d’exploiter sa nouvelle place au FMI pour obtenir des fonds à intérêts préférentiels, dans le cas ou elle aurait besoin de ressources financières supplémentaires, si les prix du pétrole chutaient. Un responsable de la confédération des chefs d’entreprises a de son coté assuré dans un entretien à El Khabar que les négociations de l’Algérie pour obtenir des sièges au FMI était une demande suggérée par la confédération au gouvernement algérien pour renforcer la position de l’Algérie au niveau de la scène financière internationale. A noter dans le même contexte que les représentants du patronat algérien se sont accordé sur l’importance de la décision du gouvernement algérien d’accepter la demande du FMI, pour renforcer sa position de négociation à l’avenir et garantir la stabilité de son équilibre financier, en cas de chute des prix du pétrole. La demande du fond intervient après l’augmentation des réserves de change à plus de 200 milliards de dollars.

  • hopix

    D’anciens responsables des services secrets occidentaux accusent : « Le Qatar, l’Arabie Saoudite, les USA et les Frères musulmans déterminés à faire chuter l’Algérie » :

    http://mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=30489

  • Antinukciv

    Je serai algérien au pouvoir, je ferai construire des centrale solaire électrique et sécuricé pour vendre l’électricité au pays européens avec construction d’une ligne haute tension sur la méditéranée.

    Ca donnerai du travail et une participation InterNATIONALE
    Ces projet fous qui lient vraiment les peuples.

    Une utopie?

    • voltigeur voltigeur

      Je ne trouve pas que ce soit plus utopiste qu’autre chose
      quand on a fait le tunnel sous la manche, ce sont les équipes des deux
      pays qui se sont rejointe, alors pourquoi pas!! Et au moins
      il y aurait coopération et du boulot pour pas mal de gens…
      J’applaudis!!

    • delphine

      c’est une bonne idée,
      qui pourrait dépasser le stade de l’utopie.

      pour donner du boulot durablement,
      et rapprocher les peuples intelligemment.

    • Libre!

      Un projet est déjà en chantier il me semble, le projet est Allemand.

  • Libre!

    Faut arrêter de raconter n’importe quoi à propos des hydrocarbures et des recettes énormes qui y seraient associées. L’Algérie n’est pas la Libye ou le Qatar, le gaz et le pétrole ne doivent pas représenter 1/3 de son PIB.

    Les Saoudiens et Qataris tentent de déstabiliser ce pays par tous les moyens, la sauce risque de ne pas prendre, l’Algérie a certainement connu le terrorisme (le plus dur qui soit pendant plus de 10 ans!) issu de leur wahabo-salafisme et pourtant ce pays est encore debout.

    L’Algérie n’est pas non plus pdv politique une dictature mais plutôt une jeune démocratie, le jour où cette nation tombera ce sera l’Afrique entière qui s’enflammera…